Les pieds sur terre, sur la route, ailleurs, en Afrique, assister encore une fois à la magie de “la peinture” J'organise l'atelier pour les enfants, ils peignent leur vision du monde, je les dessine et les raconte, chaque jour, dans mon carnet de voyage en ligne

Large_kisskiss

The project

DERNIERE MINUTE, LA VESPA N'EST PLUS EN ECHANGE elle a était acheté par DARWIN

Liberté, égalité, fraternité

 

Les enfants s’expriment et se confrontent à la réalité par la représentation qu’ils en ont ; cette expérience de “la peinture”, partout la même, quelque soit le continent, met en lumière un socle commun à l'humanité, que je m’emploie à explorer  

 

Depuis plus de vingt ans, tous les mercredis, l’association Arts et Développement propose des ateliers de peinture pour les  enfants ; dehors dans l’espace public, en libre accès, dans plusieurs villes du sud de la france ; pendant cinq années, j’ai travaillé dans les quartiers nord de marseille, comme artiste intervenant pour “la peinture” (comme l’appellent les enfants) ; je n’ai cessé d’être émerveillé par le succès universel de la pratique ;

Où que ce soit, l’enfant peint comme il respire ; une fois terminée, sa peinture est exposée, il se confronte alors au regard des autres ; l’émulation ainsi créée se raconte au fur et à mesure sur des fils à linge, tendue pour l’occasion, cimaise du décor qui se développe tout au long de l’atelier ;

 

Ce qui se passe ici sous nos yeux est saisissant ; il ne s’agit ni de leçons ni de cours, les enfants s’expriment librement, sans contraintes, ils s’amusent, pratiquent et se perfectionnent tout seul, naturellement,  en s’inspirant des uns, des autres et de ce qui les entoure ;
l’ambiance cordiale de l’atelier, pollinise le quartier et  tout curieux qui s’en approche ; par curiosité ou envie, de spectateur l’on devient acteur, en peignant, ou simplement en s’arrêtant pour partager ce moment de vie ; chacun contribue ainsi à créer cet instant particulier de fraternité autour de l’atelier ; souvent dans des lieux de la ville où il n’y a d’habitude que des courants d’air, la vie s’installe ;
 
En 2010, poussé par un besoin vital d’ailleurs, je suis parti six mois en afrique de l’ouest,
à l’aventure, à la rencontre d’autres enfants, pour leur proposer “la peinture”
j’ai vu, là-bas comme ici, les ateliers se dérouler de la même manière ;

De retour de ce premier voyage, je suis maintenant totalement convaincu que cette action humaine, artistique et citoyenne trouve sa place partout ;

Je souhaite poursuivre cette expérience ; ancrer “la peinture” de manière pérenne où je suis déjà passé et la faire découvrir à plus d’enfants ;

le printemps cette année 2012 sera l'occasion d'un voyage dans cinq villes du sénégal et de la gambie, en somme une trentaine d'ateliers pour les enfants, en collaboration avec les instituts français ;
l'été va se continuer à ouagadougou pour y entamer une démarche de transmission de ce savoir-faire qui m'a été offert par l'association Arts et développement ; ma future en collaboration avec plusieurs structures telles que l'institut français de ouagadougou, le goethe institut, le centre culturel gambidi, aura pour objectif de former des personnes qui pourront à leurs tours diffuser et transmettre, la magie des ateliers de peinture libres pour les enfants



L'histoire est en marche sur ma page facebook : http://www.facebook.com/uncharles

et sur le blog duvoyage : http://uncharles.wordpress.com/

 

 

Le voyage au sénégal en 2012

 

 

 

                                      

 

"les pieds sur terre en afrique", le livre, compte rendu du premier voyage

Présentation sur le site de l'éditeur Elytis : http://www.elytis-edition.com/

 

Préface :

J’ai le sentiment qu’avec Charles nous nous sommes assez vite rencontrés.

 

Cette posture hors des sentiers battus, dans la rue même de cités banlieue en pied d’immeuble, cet accueil indicible des enfants ajoutés à l’évidence de la rencontre avec un  artiste,  l’ont visiblement agréé pour ne pas dire ont passablement excité son inventivité.

 

Peut-être sa formation d’architecte l’a-t-elle en outre rattrapé : le  « génie du lieu », ces cours en déshérence surplombées par d’imposantes barres, ne lui a pas échappé.  

 

Mais aussi et surtout, le génie des enfants dès lors que le chemin de la peinture leur est ouvert, papier et pinceau  disponibles sur le sol , l’a-t-il directement convoqué au  bonheur partagé du maniement des couleurs.

 

Pas étonnant donc que Charles ai fait siennes les intuitions qu’Arts et Développement a lui-même hérité d’ATD Quart Monde : aller à la rencontre des populations en difficulté pour les rejoindre sur l’essentiel. Une mère de famille ne disait-elle pas récemment : « vous faîtes exister nos enfants ». 

 

Bonne route Charles, à ta façon, tu portes dans d’autres horizons le souffle qui nous anime.

 

Loïc Chevrant-Breton.

Président d’Arts et Développement, le 29 octobre 2010

 

burkina faso 2010

 

sénégal 2011

 

sénégal 2011

 

/ENGLISH TRANSLATION

‎"les pieds sur terre", down to earth
on the road, again, back to africa, living one more time the magical of "la peinture"
i set up the workshop for the children, they paint the world as they see it , i draw it in my sketchbook and tell the story every day on the internet


Freedom, equality, fraternity

Children express themselves, to confront the reality of the representation they have, this experience of "painting", everywhere the same, whatever the continent, highlights a common humanity, I myself to explore
For over twenty years, every Wednesday, Arts Development Association offers painting workshops for children outside in public spaces, open access, in several cities in southern France, for five years, I worked with them in the northern districts of Marseille, as an artist involved for "la peinture" (as the children call) and I have ceased to be amazed by the universal success of the practice

Anywhere, the child paints as he breathes, once completed, the painting is exposed, he then confronts the gaze of others; emulation thus created is developing on rope tense for the occasion,  throughout the workshop
What is happening here before our eyes is striking: it is neither of lessons or courses, children express themselves freely, without constraints, they have fun, practice and perfect itself, naturally, inspired by one another and their surroundings;
the friendly atmosphere of the workshop, pollinates the neighborhood and any onlookers who approached, curiosity or envy, one spectator becomes actor, painting, or simply stopping to share this moment of life; each helps to create that particular time of fellowship around the workshop, often in places of the city where there is usually only drafts, life moves
 
In 2010, driven by a vital need in fact, I went six months in West Africa, an adventure, meeting other children, to offer them "la peinture"
I've seen, there as here, the workshops take place in the same way

Back from that first trip, I am now totally convinced that human action, artistic and civic can be installed anywhere;
I wish to continue this experience; anchor "paint" in a sustainable manner where I'm already past and continuing discover more children

Spring 2012 will this year during a trip in five cities of Senegal and Gambia, in short thirty workshops for children in collaboration with French institutes;
summer will continue to do ouagadougou begin a process of transmission of this know-how that was offered to me by the association Arts Development; my future in collaboration with several structures such as the French Institute of Ouagadougou, the goethe institute, the cultural center Gambidi, will aim to train people who can disseminate and transmit the magic of free painting workshops for children

Qui suis-je ?

charles duvoyage


banfora, burkina faso, dans la famille dia 2010

 

1965 né à Périgueux
1984 bac D  à Bordeaux
1992 D.P.L.G. à l’école d’architecture de Paris la Villette

Artiste Peintre depuis 1991
j’habite et travaille
1991 – 92      en France, à Paris
1993 – 94      en Suisse, à Lausanne et à Genève
1995 – 96      aux Etats Unis, à Los Angeles
1996 – 97      aux Royaume Unis, à Londres
1998 – 99      en France, à Bordeaux
2000 – 01      en Russie, à Moscou
2001 – 09      en France, à Marseille
2010 - 11       en Afrique de l’ouest


Expositions (pour tous les détails voir site internet, http://uncharles.free.fr)
Et l’actualité : http://www.facebook.com/uncharles



porteur du projet « les pieds sur terre »  pour l’association content pour rien

le site duvoyage : http://contentpourrien.free.fr

le blog duvoyage : http://uncharles.wordpress.com

 

télécharger la REVUE DE PRESSE en PDF

 

                                

                           la vespa A.C.M.A. de 1956, duvoyage

 

 

guitariste compositeur de SNOC : http://the.snoc.free.fr

Why fund it?

 

« Les pieds sur terre » promène « la peinture » en Afrique

 

Le but est d'offrir des ateliers de peinture aux enfants n’ayant pas nécessairement accès à ce type de pratique ;

En 2012 le projet va se continuer sur 8 mois en Afrique de l'ouest au burkina faso au sénégal et en gambie ; le coût global est estimé à 10 000€, les partenariats sont publiques et privés

 

Cette collecte de 3000 € va me permettre de financer :


- 1000 € de frais de voyage, avions, bateaux, cars rapides, visas
- 800 € de matériel de peinture pour une centaine d'ateliers
- 700 € de frais de représentations pour les expositions des dessins d'enfants
- 500 € de matériel d'enregistrement audio, photo, vidéo

 

 

à partir de 10€ de dons
au printemps 2012, vous recevrez une carte postale duvoyage
un dessin des carnets de voyage de charles duvoyage, signé par les enfants des ateliers

Thumb_ombrecontent
charles duvoyage

archi-peintre-nomade

Newest comments

Thumb_ombrecontent
merci à vous, les 71 personnes qui m'ont permis d'arriver à la fin de ma collecte
Thumb_default
il ne reste que 7 jours et il manque encore 235€ pour remporter la collecte parlez en à vos amis !
Thumb_ombrecontent
troisième lndi matin de la collecte, il reste 24 jours et 1190€ à trouver grâce à tout vos dons le projet va pouvoir se réaliser dans les meilleurs conditions merci