Votre soutien pour que ce spectacle humour écrit de main de maître ait la chance d'être vu ! Une écriture tellement drôle qu'elle mérite sans conteste sa place dans notre capitale. Défendons ensemble les talents de la province ! LES PLEUREUSES, c'est une situation hors du commun... Dans un cimetière, il y a la femme, la maîtresse, et lui. Il est là, dans la tombe, mais pas seulement. Parce qu’il se serait réincarné. L’heure est aux règlements de comptes! Les Pleureuses tiennent salon sur la tombe du défunt, sur fond de divagations immorales et hors de contrôle...

Large_affiche_folie

Présentation détaillée du projet

LES PLEUREUSES

C’est un spectacle, une comédie, mais surtout la réalisation d’un projet que nous avions depuis de nombreuses années. Notre trio n’est pas anodin. C’est donc avant tout une volonté très forte de créer un spectacle ensemble qui nous a conduits vers ce projet. En effet, nous partageons une complicité artistique depuis de nombreuses années.

 

 

Au printemps 2010, quelques jours d’isolement donnent lieu à de nombreuses improvisations. Les idées sont là, mais il faut rédiger et mettre en forme. Alors Pierre-Louis décide de prendre les choses en main. 

Le contact fréquent avec des auteurs reconnus dans le domaine (François Rollin, Gérald Sibleyras, Edouard Baer) a stimulé son envie latente d'écriture de comédie, tout en révélant la complexité du processus en question. La personnalité des comédiennes , avec lesquelles il travaille depuis de nombreuses années, a été le moteur de cette phase de travail.  

 

 

La part belle est faite au jeu des comédiennes et aux situations décalées. Quiconque s'étant déjà confronté aux problématiques du spectacle de comédie, connaît les exigences extrêmement particulières du genre. Le jeu doit répondre à des demandes spécifiques, telles que la réactivité, la maîtrise des changements de rythme, des ruptures, l'extrême précision systématique...

Dès lors, le texte prend forme.... Le mari, la femme, la maîtresse.

 

 

La base du vaudeville est claire. Mais si les références aux règles du genre sont bien présentes, c'est pour mieux s' en affranchir. En effet, une fois la situation posée, le cadre va rapidement exploser :

Toute l’action se déroule dans un cimetière. Loin de nous l’idée de considérer l’endroit comme sacré, mais simplement comme en principe, interdit au rire. Ce qui en fait évidemment le réceptacle idéal au fou-rire.

Le  mari  est  mort,  mais  il  revient sous la forme d'un perroquet gris du Gabon, alors que les deux femmes s'expliquent devant sa tombe. Le cercueil du défunt est installé debout car dans les grandes villes on manque de place. La tombe à été customisée par l’ épouse, et  même si  son apparence est normale, quand on l'ouvre, elle  a  tout d'un  camping car, et  même  mieux : guirlande électrique, cave intégrée,table pliante, mini-cassette...

 

 

C'est ainsi que les deux personnages visibles laisseront libre court à des délires aussi inattendus qu'extrêmes, au gré de divagations intellectuellement approximatives. Tout y passe alors, dans un foutoir burlesque et baroque : haine du pauvre, réincarnation pour les nuls, Pompes Funèbres Générales, caviar et pâté, verbe gésir, bon sauvage, principe du camping car...

De notre point de vue, il est peut-être plus ambitieux de vouloir donner à rire que de s'exprimer sous une autre forme. Le chemin qui mène (peut-être ?) à ce rire n'en est que plus prenant, difficile et excitant.

A l’automne 2011, nous donnons une première représentation à Annecy, notre ville. Les amis, la famille, tous sont au rendez-vous... Et ça marche ! Nous avons depuis donné 15 représentations à Annecy, toutes à guichets fermés, plus de 1500 personnes ont à ce jour vu notre spectacle. Cela peut paraître dérisoire, mais quand on sait que la durée moyenne d’un spectacle en France est de 7 représentations, cela nous encourage à multiplier les démarches pour le diffuser au niveau national.

 

 

Il est difficile à l’heure actuelle de trouver une lisibilité auprès des programmateurs. Les spectacles sont nombreux, et les financements publics de plus en plus restreints. Notre association, qui regroupe plus de 80 bénévoles amateurs de théâtre et plus généralement de culture, a décidé de mettre en œuvre un maximum de moyens pour que ce spectacle soit joué à Paris.

 

 

Le succès rencontré auprès du public provincial a suscité les motivations de toute une équipe, pour que ce texte, écrit  et mis en scène par un auteur annécien, trouve sa place dans notre capitale.

Après avoir rencontré de nombreux directeurs de salle, notre choix s’est porté sur un théâtre d’une centaine de places, situé dans le 11ème arrondissement. A la folie Théâtre, est un lieu dirigé par une équipe très dynamique, qui partage les mêmes objectifs que nous, à savoir, offrir au public des spectacles de qualité, sans élitisme.

Le spectacle sera présenté du 7 février au 24 mars 2013, à raison de 4 représentations par semaine (du jeudi au samedi à 20h00 et le dimanche à 16h30). 

 

Crédits photos : Estelle Cavoué et Yannick Perrin

À quoi servira la collecte ?

Grâce à votre soutien, nous allons financer un poste très important : La communication. Paris propose chaque soir de nombreux spectacles, et il nous faut des moyens pour mettre en avant notre projet. Réaliser des flyers et des affiches efficaces, travailler sur une bande annonce vidéo qui suscite l'envie, réaliser des pastille d'une trentaine de secondes à diffuser sur tous les réseaux sociaux...

Bref, nous ne manquons pas d'idée, mais de moyens, car tout cela a un coup très élevé. La collecte va nous permettre de mettre en oeuvre tous les moyens possibles pour trouver une lisibilité auprès du public (et dans nos rêves les plus fous auprès des programmateurs de salles). 

1 500€ : cela couvrirait les dépenses d'une bonne partie de ce poste, que nous évaluons à ce jour à 3 000€. 

Thumb_carte_de_visite_-_cie-alfonce
Cie AL FONCE

Depuis 1996, notre association ALFONCE met tout en œuvre pour développer la pratique du théâtre amateur et professionnel. A ce titre, elle défend de nombreux projets d’envergure régionale et parfois nationale. Cette compagnie fonctionne sous forme de collectif, il y a donc plusieurs metteurs en scènes, et les équipes artistiques varient en fonction des... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_carte_de_visite_-_cie-alfonce
Bonjour à tous, Paris approche et nous mettons tout en oeuvre pour que ce soit une réussite. Nous avons besoin de vos adresses postales pour vous transmettre vos contreparties, vous pouvez donc me les envoyer sur info@alfonce-theatre.com A très bientôt
Thumb_carte_de_visite_-_cie-alfonce
Bonjour à tous. Notre collecte sur KKBB nous a rapporté 2210€. Nous n'espérions pas une telle réussite et nous vous remercions une fois de plus de votre indispensable soutien. Nous vous remettrons vos contreparties durant la deuxième quinzaine de décembre, le temps que nos supports de communication soient prêts. Pensez à bien nous donner vos adresses postales. A très bientôt pour d'autres nouvelles. Bien sincèrement, Les Pleureuses
Thumb_default
Vous avez su affronter le public redoutable de Dingy (on sait ce que c'est !), vous avez fait rire des salles combles dans la région, vous voici armées pour investir la Capitale ! Et c'est avec émotion qu'on suivra vos péripéties parisiennes que l'on vous souhaite riches de rencontres et de succès !