La Cantatrice Chauve réinvestit les remparts d'Avignon, et se lance à la conquête de la France. Pour Commencer...

Large_17974691_10211831156511600_826575921_n-1496958851-1496958864

Présentation détaillée du projet

    Après 2 années pleines de succès, Les Polycandres reprennent leurs bancs, leur escabeau et leur Horloge pour le Festival OFF d'AVIGNON 2017.

 

    Cette troisième année sera celle de la consécration. Le premier pas vers la professionnalisation de la compagnie étant fait, il nous faut y entrer de plein pied!

     La compagnie évolue, se développe et sollicite votre aide pour poursuivre son ascension.

     Le FESTIVAL OFF d'Avignon, c'est un investissement artistique et financier permettant de faire connaître et reconnaitre la Compagnie "Les Polycandres".

     C'est aussi et surtout, le lieu où tous les professionnels du métier ont la possibilité de découvrir des projets théâtraux qu'ils veulent soutenir, en les produisant ou en les programmant.

 

Banniere-1496175732

 

     La Cantatrice Chauve a grandit, s'est affinée, elle a été retravaillée, approfondie,  et ce, pour vous proposer notre vision la plus juste de ce texte sans trahir l'esprit insufflé par la mise en scène de Caroline Raux, point de départ de ce projet. 

 

LA CANTATRICE CHAUVE SE PRESENTE

 

Auteur : Eugène Ionesco

Metteur en scène: Caroline Raux

 

Adaptation: Florian Lemay, Charlotte Lequesne

Chargé de diffusion: Yann-Fabrice Faucille

Création lumière : Mickaël Varaniac-Quard

Costumes: Florian Lemay

Musiques: Jean-Christophe Dehant

Photos : T-P. Lefebvre – L. Lequesne – P. Marbot – M. Cuvelier

Avec, Les Polycandres: Mathieu Dallongeville, Laurent Grima, Johanna Gutierrez, Clara Leduc, Florian Lemay, Charlotte Lequesne, Max Millet 

 

11752537_1029944440350417_6651688857983963271_n-1496352216

 

LA CANTATRICE CHAUVE SE RACONTE

 

Vous vous ennuyez? Eux aussi. Du moins, ils s’ennuyaient…

               Le Chef d’œuvre intemporel d’Eugène Ionesco !

« Une petite merveille qui décoiffe par sa mise en scène pétillante… On oublie tout! Les comédiens nous entrainent dans un tourbillon de folie »

               Une pièce de théâtre familiale, moderne, déjantée!

 

12249929_1089516514393209_5223310222075199052_n-1496175827

 

LA CANTATRICE CHAUVE SE FAIT UNE BEAUTE

 

      La Cantatrice Chauve, première pièce écrite par Eugène Ionesco en 1950 et jouée depuis 1957 au Théâtre de la Huchette, est l’une des pièces les plus jouées en France. Elle est même devenue une institution, tant vis-à-vis de sa longévité que de son style théâtral.

     Cette pièce, par bien des aspects, est aujourd’hui la plus représentative du théâtre de l’absurde, mais jouée dans sa version d’origine, elle ne peut plaire qu’a un public d’avertis.

     La question que nous nous sommes posée avec la compagnie et la metteur en scène, c’est comment rendre ce théâtre si particulier accessible à tous, et dès le plus jeune âge. 

     En ce sens, Caroline Raux a repensé et retravaillé la pièce comme une pièce de boulevard, sans toucher au texte ni aux intentions de l’auteur. Il aura fallu aux comédiens trouver dans leur jeu, une intention nouvelle à ce texte. De plus la mise en scène se pare d’éléments propres au comique de boulevard ; le comique de situations, de répétitions, le choix des musiques et un rythme effréné, sans que le thème de l’ennui, qui est l’un des piliers de cette pièce n’en soit altéré. La scène ne cesse de bouger, les temps morts n’existent pas et les silences sont habités.

     Ainsi la pièce écrite par Eugène Ionesco trouve une seconde jeunesse,une nouvelle couleur qui lui rend sa superbe, et prouve que ce texte est furieusement contemporain. Elle séduit un nouveau public, qui comprend alors, ou du moins qui a des pistes, pour s’ouvrir au théâtre de l’absurde.

 

Img_6734-1496175849

 

LA CANTATRICE CHAUVE FAIT PARLER D'ELLE

- LA VOIX DU NORD -

"Avec Les Polycandres, La Cantatrice Chauve s’est coiffée d’une drôle de façon

   Vendredi soir, la troupe parisienne des Polycandres a donné au public du théâtre du Square plein de bonnes raisons d’éclater de rire.

   Superbes jeux de lumières, acteurs burlesques et texte hors du commun : le public a bien eu raison de venir nombreux au théâtre du Square.

LOOS / Le texte de cette histoire sans queue ni tête de La Cantatrice Chauve - pourtant écrit au cordeau – ses digressions aussi invraisemblables que jouissives, a été redécouvert par la compagnie de jeunes comédiens parisiens Polycandres.

   Grâce à une mise en scène et jeu d’acteur extra -improvisations savoureuses de la très sexy Mary, mimes burlesques, brefs intermèdes drolatiques de rap ou de macarena – le public du Théâtre du Square a découvert que malgré la célèbre phrase (*) l’on pouvait encore coiffer une cantatrice chauve d’une manière nouvelle.

   Une cantatrice sans fausses notes et très au poil."

-La voix du Nord / Bruno Trigalet-

(*)   » La cantatrice chauve, elle se coiffe toujours de la même façon » 

 

- L'ENVOLEE CULTURELLE -

   "La Cantatrice Chauve décoiffe avec Les Polycandres [...] Voilà comment, avec simplement deux bancs et une horloge sur scène, on peut obtenir une mise en scène réussie : il suffit d’une troupe de comédiens aussi talentueux que les Polycandres. À cela ajoutez une vision intelligente du texte et de sa mise en rythme : le tour est joué"

 

LES POLYCANDRES SE RENCONTRENT

     Les polycandres, c'est des comédiens et leurs points de vue qui se confrontent, s'apprivoisent et s'unissent. Les interprètes de "La Cantatrice Chauve" sont multiples et ont chacun contribués à la réflexion, la compréhension et l'interprétation de ce texte. La distribution de la pièce a évolué,  et tous les membres de la compagnie gardent à coeur l''évolution de ce projet. Voici donc un petit historique...

      Les Polycandres, principalement issus de l’école Artefact, se sont rassemblés autour d’affinités artistiques, d’interrogations esthétiques et d’envies communes.

     Durant leur formation ils expérimentent la langue de E.Ionesco via « La Cantatrice Chauve » lors d’un module de Caroline Raux. Sa mise en scène, dirigée afin de rendre accessible un texte si particulier, fut l’élément déclencheur de la création de la compagnie et de l’envie de diffuser cette pièce, représentative de leur vision du Théâtre. Ils l’ont alors adapté, et à la personnalité de leurs comédiens et à leurs envies esthétiques.

      La pièce sera alors programmée dans différents théâtres parisiens, au Festival Off d’Avignon depuis 2015 mais également en tournée .

     En créant Les Polycandres, Florian Lemay et Charlotte Lequesne souhaitent réunir des artistes singuliers aux personnalités aussi marquées que diverses.

     Ils articulent la création de leurs projets sur l’usage de la langue et la confrontation des corps à celle-ci, et ce, dans un univers théâtral jubilatoire, décalé, subtil et populaire pour qu’acteurs et spectateurs s’unissent.

     Grâce à un travail collectif, chaque séance de travail est un laboratoire où ils expérimentent et cherchent comment transmettre cette vision, l’âme même de leurs créations.

     Après de multiples expériences professionnelles, ils travaillent à structurer et pérenniser les activités de leur compagnie, afin de diffuser leur créations actuelles et futures.

     La Compagnie Les Polycandres établie à Paris, amorce aussi un travail de permanence artistique, d’échanges et de rencontres autour de leurs projets et de leur regard sur le théâtre, et ce, pour un public le plus large.

 

Img_6717-1496175897

 

LES POLYCANDRES SE DEVOILENT

 

     Les Polycandres sont fiers de vous présenter leurs nouveaux membres et la distribution de "La Cantatrice Chauve" pour le Festival OFF d'Avignon 2017. 

 

Mathieu Dallongeville, « Mr Smith »

 

Mathieu-1496352708

 

      Après 11 ans de conservatoire dans l'Eure, Mathieu décide de monter à Paris pour intégrer l'école Artefact qui lui permettra de se représenter dans plusieurs théâtres parisiens et à Avignon. Il apparaît dans plusieurs courts-métrages avant de préparer avec la troupe du Cleub le spectacle d'improvisation « Oui chef! » qui marque le début de nombreux projets théâtraux.

     Il jouera le rôle de Mistingue. de Octobre à Décembre dans « l'Affaire de la Rue de Lourcine » de E.Labiche, mise en scène par Sylvain Fougères. Depuis 2016, il a rejoint La Compagnie Les Polycandres, et y interprète le rôle de -Mr Smith-.

 

Laurent Grima,  « L’instigateur »

 

Laurent-1496352728

 

     Laurent commence le chant à l'âge de 9 ans. Il obtient à ses 13 ans le rôle de l’Âne dans « Emilie Jolie » et participe alors à sa tournée française .Il intègrera ensuite la troupe du « Soldat Rose ». Puis monte à Paris suivre la formation de comédien dans l'école Artefact. Courant 2016 il incarne Justin dans «L’affaire de la rue de Lourcine» de Labiche, mise en scène par Sylvain Fougères.

     En parallèle, il s’exerce à la mise en scène, l’écriture et la réalisation. À la rentrée 2016 il intègre le conservatoire Gustave Charpentier, sous la direction de Jean-Luc Galmiche. Après avoir accompagné la Compagnie Les Polycandres au Festival OFF 2016, il en devient un élément à part entière et devient début 2017 –L’instigateur-.

 

Johanna Guttierrez,  « La Bonne »

 

Johanna-1496352823

 

     Johanna est comédienne, danseuse et chanteuse. Après le bac elle entre à l'école de Comédie musicale Choreia. Elle poursuit sa formation de comédienne à l'école Le Vélo Volé puis effectue un an au conservatoire d'Argenteuil où elle obtient son CET. En 2015 elle fait une tournée avec le vélo volé dans son spectacle «Roméo et Juliette» de W.Shakespeare, incarnant l’un des rôles titres.

     En 2016 elle participe au Festival OFF Avignon avec la même compagnie dans «Le Cercle de Craie Caucasien» de B.Brecht. Elle crée la même année un spectacle pour enfants nommé «Les Nébuleuses». Depuis 2013 elle fait partie de la compagnie Les Polycandres et y incarne -La Bonne-.

 

Clara Leduc, « Mme Smith »

 

Clara-1496352906

 

     Clara, commence la danse à 4 ans, et à l’âge de 20 ans le théâtre, formée à l’école Artefact puis au conservatoire Gustave Charpentier. Elle crée la Compagnie Job’art en 2013 et joue pendant 2 ans dans « l’Avare » de Molière. Elle joue également dans « De l’ambition » de Yann Reuzeau, directeur de la Manufacture des Abesses, qu’elle assistera ensuite sur ses différentes mises en scène . 

     En début 2017 elle joue dans « Les malheurs de Monsieur Toudoux » par la Compagnie Ucorne. Danseuse et chorégraphe elle participe à plusieurs projets, elle signe notamment la chorégraphie du clip «Fool me once» de Y'akoto. Elle rejoint en 2016 la compagnie Les polycandres aidant tout d’abord à la diffusion, elle devient membre décisionnaire au sein du bureau, et fait partie intégrante du développement de la compagnie, elle y exerce également son talent  de comédienne, et incarne le rôle de -Mme Smith-.

 

Florian Lemay, « Mr Martin »

 

Flo-1496353024

 

     Florian commence le théâtre à 14 ans. En 2008 il entre à l’école Artefact ,où il rencontre les principaux membres de sa future troupe. Durant cette formation, il travaille sur différentes pièces et explore différents rôles .

     Avec la complicité de ses professeurs, il développe également ses talents de costumier, rôle qui lui est confié pour les mises en scène de l’école. 

     En 2012 avec Charlotte Lequesne il crée la Compagnie Les Polycandres et travaille à l’adaptation de la mise en scène par Caroline Raux de « La Cantatrice Chauve » d’E.Ionesco. Depuis lors, il développent la compagnie et tout en s’occupant de la diffusion de leur première pièce, travaille sur de nombreux projets. Il incarne pour Les Polycandres le rôle de -Mr Martin-

 

Charlotte Lequesne, « Mme Martin »

 

Cha-1496353224

 

     Charlotte se forme au cours Artefact puis au conservatoire du XVème, auprès de François Ha van et Sébastien Bonnabel au cours d’un stage caméra.

     En 2012 elle crée la compagnie, Les Polycandres avec Florian Lemay. Ils jouent « La Cantatrice Chauve » de E.Ionesco, à Paris et au Festival OFF d’Avignon 2015 et 2016. Elle interprète plusieurs rôles au sein de diverses créations dont : « L’actrice empruntée » de F.Melquiot, « Ma femme s’appelle Maurice » et « Les Monologues du vagin » de E.Ensler, mis en scène par Isabelle Rattier à la comédie de Nice. Actuellement, elle a rejoint la compagnie Quand même! et leur nouvelle création « Léocadia » de J. Anouilh.

     Outre son travail au sein des dirigeants et moteurs de l’aventure Les Polycandres, elle exerce son talent de comédienne en interprétant -Mme Martin-.

 

Max Millet, « Le Pompier »

 

Max-1496353440

 

     Après avoir suivi des cours de théâtre au théâtre de l’Atlante en Picardie, Max a été formé par Eric Frey et Emilie Anna-Maillet au conservatoire du 19ème arrondissement de Paris, après avoir suivi le cursus Artefact de Renaud Prévautel et Caroline Raux. Il fait aujourd'hui partie de plusieurs compagnies avec lesquelles il alterne spectacles classiques, créations ou encore jeune public.

     Il est depuis 2012 membre actif de la Compagnie Les Polycandres, et incarne  dans « La Cantatrice Chauve » ,-Le Pompier-.

 

 

 

 

 

     Mais les Polycandres c’est aussi : Sylvain Fougères, Axel Joseph, Céline Manchon, Maïka Radiguales, Brice Runacher et Fanny Spinetta .

847144613_b977081722z.1_20151116151108_000_gm25k9lrc.1-0.jpg-1496353516

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

     Comme nous vous le disions, Les Polycandres gravissent une nouvelle marche et vous sollicitent pour les y aider. 

 

     Le FESTIVAL OFF d'Avignon, c'est un investissement artistique et financier permettant de faire connaître et reconnaitre la Compagnie "Les Polycandres".

     C'est aussi et surtout ,le lieu où tous les professionnels du métier ont la possibilité de découvrir des projets théâtraux qu'ils veulent soutenir, en les produisant ou en les programmants.

 

Pour grandir, il faut voir plus grand, cela veux dire investir plus, et ce, de la manière suivante : 

 

- Location Théâtre : 6000€

- Logement : 5000€

- Frais de Transports : 1000€

- Diffusion : 1500€

- Communication : 600€

- Droits d'auteur: 2000€

 

     Cet investissement, nous le savons, est un pari sur le futur de la Compagnie. Un avenir dans lequel de plus en plus de personnes du métier croient. Lesquels nous confortent dans notre démarche. Lesquels nous poussent à voir plus loin.

     Ce projet a besoin de vous, car seuls, même si nous avons les ressources artistiques et l'envie, nous ne disposons pas de suffisamment de ressources financière pour atteindre sa réussite.

ON COMPTE SUR VOUS!

 

15-1496447669

Thumb_15
Les Polycandres

Les Polycandres, principalement issus de l’école Artefact, se sont rassemblés autour d’affinités artistiques, d’interrogations esthétiques et d’envies communes. Durant leur formation ils expérimentent la langue de E.Ionesco via « La Cantatrice Chauve » lors d’un module de Caroline Raux. Sa mise en scène, dirigée afin de rendre accessible un... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
De tout cœur avec vous. Mimi et Patou