Le collectif Kèlemti- جمعيّة كلمتي présente ses premiers livres-CD de contes en tunisien et en français. Rejoignez notre aventure !

Large_affiche.ind5

The project

La collecte continue ! Nous sommes très heureux et vous remercions tous pour votre participation, qui nous a permis de réunir le montant fixé de la collecte en très peu de temps ! Pour ceux qui souhaiteraient encore participer, n'hésitez pas, cela nous permettra de continuer le deuxième conte... et les suivants !

 

Des livres pour raconter, voir, écouter, la Tunisie à travers ses contes traditionnels

 

Nous sommes un collectif franco-tunisien, défenseur de la diversité dans le monde des livres. Face au peu de livres existants en tunisien, nous avons formé le projet de créer des livres bilingues de littérature jeunesse, en tunisien et en français. C’est un premier pas : nous avons également en projet une méthode de langue, un guide des verbes, et bien d’autres, toujours en tunisien et en français !

Presque_tout_le_monde

Une équipe franco-tunisienne d'auteurs, illustrateur, éditeur...

 

Pourquoi ?

Parce que les Français qui viennent en Tunisie n’ont quasiment aucun moyen de lire la langue du pays.

Parce que les Tunisiens de France n’ont pas de livres dans leur langue pour leurs enfants.

Parce qu’aujourd’hui, les enfants tunisiens doivent apprendre à lire et à écrire sur des livres en français et en arabe littéraire, alors que leur langue, c’est le tunisien !

 

Librairie

Dans la plupart des librairies de Tunis, enfants et ados trouvent essentiellement des livres en français.

 

Le projet

De beaux livres-CD pour les enfants de 3 à 6 ans écrits pour un plaisir de lecture à partager en famille… tunisienne, française, franco-tunisienne, tuniso-française !

 

Couv_os

 Le premier conte est une histoire connue de tous les Tunisiens.

 

Le contexte

Depuis la révolution tunisienne, le secteur du livre est en pleine expansion. La liberté d’expression a libéré les plumes. Les livres jeunesse notamment pour les tout-petits restent en revanche peu abondants et de moindre qualité.

Par ailleurs l’arabe tunisien est la langue parlée en Tunisie. C’est la langue qui a véhiculé ces contes jusqu’à nous. Seul le tunisien peut offrir toute la saveur des histoires tunisiennes.

 

Ces livres constituent un double défi : celui de publier des livres de qualité pour les enfants et celui de les écrire en tunisien, langue qui vit uniquement à l’oral aujourd’hui.

 

Des livres innovants

Parce qu’ils contribuent

- à ouvrir un secteur jeunesse encore peu représenté en librairie en Tunisie, en proposant des ouvrages originaux en langue tunisienne et en français

- à favoriser le goût de lire et faciliter l’apprentissage de la lecture par les enfants tunisiens qui y retrouveront la langue qu’ils parlent

- à valoriser conjointement l'arabe tunisien et le français, dans un dialogue interculturel riche pour promouvoir en Tunisie comme en France le tunisien en tant que patrimoine spécifique à la Tunisie, reflet de son identité

- à rapprocher les cultures, tisser une culture de paix et de fraternité.

 

 

Les premiers livres

Le tout premier livre est celui d’Ommi Sissi, conte très populaire en Tunisie. C’est l’histoire d’un chat coquin et gourmand qui, venu chercher un pilon chez Ommi Sissi, dévore le couscous au qadid qu’elle a préparé pour sa petite fille. Pour le punir Ommi Sissi tranche sa belle queue ! S’ensuit une longue quête, jalonnée d’aventures et de rencontres pour que le chat trouve enfin le raisin qui satisfera Ommi Sissi et qu’elle lui recouse sa queue.

 

P_2_et_3_os

 

 

Le second conte est celui de Mâaza Mâazouzia, une chèvre qui laisse seuls ses trois cabris en leur recommandant de n’ouvrir à personne. Le chacal ne tarde pas à comprendre le subterfuge qu’elle utilise pour que ses cabris lui ouvrent la porte à son retour. Il se fait passer pour la chèvre et les dévore tout cru. L’intelligence d’un des cabris et la détermination de la chèvre à retrouver ses chevreaux auront finalement raison de lui.

 

Image_ch_vre_mm

Les premiers roughs de la chèvre.

 

 

Derrière les livres, une équipe des deux rives de la Méditerranée

Ce projet, c’est d’abord l’histoire de Hager, franco-tunisienne, amoureuse de son pays et de sa langue. Enseignante d’arabe classique, elle se passionne pour l’arabe tunisien et l’enseigne aux francophones désireux de découvrir le pays à travers sa culture.

Et voilà qu’arrive Valérie, une Française qui vient vivre en Tunisie. Un nouveau pays à comprendre, en pleine révolution, apprendre la langue va de soi !

Naît une solide amitié qui, de cours en cours, de discussion en discussion, aboutit à un projet commun : celui de valoriser la langue tunisienne, arabe spécifique à la Tunisie, langue maternelle utilisée dans tout le pays dans les relations familiales, amicales, professionnelles. La partager avec la communauté francophone, la faire vivre à l’écrit, et valoriser le patrimoine intime de la Tunisie, celui des contes jusqu’alors véhiculés seulement à l’oral en arabe tunisien. Pour ce faire, elles créent l'association Kèlemti.

 

Le projet traverse la Méditerranée pour tomber dans les mains de Stéphane qui vient de créer ScoLibris Livre Solidaire, avec une grande idée, celle d’accompagner les porteurs de projets de livres en Afrique afin de soutenir une publication locale riche et variée.

 

C’est alors que Moncef, éditeur depuis plus de 20 ans en Tunisie, est séduit à son tour par le projet et décide d’ouvrir sa maison d’édition aux livres de littérature jeunesse.

 

Travail_d__quipe_2

Toute l'équipe regarde attentivement les premières maquettes du premier conte.

 

Clé de voûte des livres jeunesse, les illustrations. C’est Hend qui prête main forte pour donner vie, à l’aquarelle, à l’univers tunisien traditionnel dans une facture moderne. Rita, artiste et professeur, s’associe à elle pour guider ses réalisations.

Illustration

 

Pas de conte, sans conteuse ! Lamia, conteuse, transmet son savoir pour que Hager et Valérie transcrivent au mieux les histoires, qu’elles enregistrent sur un CD qui accompagne les livres.

 

Et voilà, une magnifique aventure pour écrire de belles histoires à raconter à des enfants de 3 à 6 ans dans des univers tunisiens et francophones.

Why fund it?

Le travail de toute une équipe, une volonté et un budget

 

Parce que Hager et Valérie veulent bénéficier des conseils de Stéphane pour produire des histoires de qualité,

Parce que Stéphane a envie de les aider à faire de beaux livres,

Parce que Moncef souhaite que ces livres soient à prix réduit pour être accessibles à tous, nous faisons appel à votre soutien.

 

2 500 euros nous permettraient de financer :

- une partie des voyages pour nous réunir et travailler ensemble (500 euros), 

- les enregistrements du CD du premier titre dans un studio professionnel (400 euros),

- une partie de l'impression du premier livre : pour 2 000 exemplaires, nous devons régler 3 400 euros, et nous investissons déjà 1 800 euros.

 

Si nous arrivons à recueillir plus, nous serons plus à l’aise pour poursuivre le travail sur le deuxième conte.

Thumb_facebook_coord_scolibris_web
ScoLibris Livre solidaire

Le collectif Kèlemti est composé d'une maison d'édition tunisienne, Arabesques, d'une association tunisienne, Kèlemti, dont sont issus les auteurs et l'illustratrice, et d'une association française, ScoLibris Livre solidaire, qui accompagne le projet depuis ses débuts. ScoLibris Livre solidaire est un réseau de professionnels du livre bénévoles, créé... See more

Newest comments

Thumb_default
Un projet qui devient réalité...c'est une réussite, alors félicitations !
Thumb_default
Nous avons besoin de tels projets qui s'ouvrent sur la création de supports modernes permettant de faire découvrir la richesse culturelle tunisienne; les enfants sont notre devenir et les dangers qui menacent leur liberté de penser et surtout d'imaginer en dehors des carcans de l'enseignement religieux doivent trouver un contrepoids qui trouve une grande diversité dans l'art et la culture. Merci d'alimenter l'espoir que l'avenir de ce pays où je vis depuis 20 ans n'est pas la chasse gardée de l'obscurantisme.
Thumb_default
Encore bravo pour ce projet ! Mabbrouk !!