Cette pièce se joue depuis un an et demi en France. Nous revoilà pour notre deuxième Avignon. Votre soutient nous aidera à nous faire connaître.

Large_affiche_-_copie

Présentation détaillée du projet

Eric et Thomas sont deux très bons amis en colocation. Depuis trois semaines, ils hébergent Julien, un cousin éloigné de Thomas. Tout se passe plutôt bien, jusqu'à ce qu'un phénomène bouleverse leur quotidien...

 

Personnages :

Les Colocataires :

- Eric POLIER

Maniaque, futur avocat, il passe l’examen du barreau dans deux mois. Il est en stage dans un grand cabinet d’avocat parisien. En couple depuis quelque mois, sa relation reste un mystère. Il en a mare du squatte de Julien. 

- Thomas CHABERT

Etudiant lambda en dernière année d’école de commerce à Paris. Thomas aime sortir, le football, la console, les amis, boire… C’est un tombeur. Il vient d’apprendre, en réunion de famille, une nouvelle difficile à gérer.

Le cousin :

- Julien PALEUX

Cousin éloigné de Thomas, Julien (dit Juju) est, selon lui, un incompris. Après avoir plaqué ses études d’histoire, puis celle de psycho, Julien arrive à Paris dans l’espoir de trouver un travail dans le journalisme. Sans gène, et sans trop de moyen, il n’est pas très actif. Il entretient une relation douteuse avec Olga, une étudiante Autrichienne rencontrée deux ans auparavant sur son campus.

Décors : Le salon de la colocation avec une cuisine américaine. Dans le fond les 2 portes des chambres. La porte d’entrée à cours et la porte de la salle de bain et toilette à jardin. Autres : La pièce commence un mercredi midi, le premier du mois.

 

 

 

Entretien avec l’auteur : Matthieu REMY L’origine de la pièce ?

À l’origine l’idée était : « 3 amis en colocation. Un soir, un tremblement de terre, ils s’avouent leurs secrets, le tremblement de terre s’arrête, les rez-de-chaussée du monde ont disparus ! » J’ai laissé cette idée étrange, le genre d’idée qu’on a en fin de soirée et qu’on ne se rappelle pas avoir écrite, je l’ai laissé dans un coin de ma tête, persuadé qu’il y avait là un bon sujet. Cinq mois plus tard, après avoir joué une pièce avec Mathieu (Bretaudeau) et Michel (Frenna), j’ai vu mes personnages. Mathieu serai mon colocataire (il l’est dans la réalité) et Michel son cousin qui squatte. J’ai écrit en pensant à eux, pour eux.  Et un peu pour moi aussi. (Rire) En trois mois, la pièce était écrite.

Quelles sont vos influences ?

En premier lieu, ma vie privée, mon quotidien. Les personnages me ressemblent beaucoup. Ce sont des jeunes d’aujourd’hui. Pour le coté « surnaturel » et dramatique de la pièce, j’ai improvisé. J’ai essayé d’imaginer ce qu’on pouvait ressentir dans un moment pareil. Et puis n’oublions pas que c’est avant tout une comédie. Et pour le coup, les références sont nombreuses. Je regarde beaucoup de séries humoristiques américaines comme How I met your mother, Friends ou The big bang theory. J’aime au cinéma l’humour de Todd Phillips, Adam McKay, Judd Apatow et toute la bande du Saturday Night Live. Mais j’aime aussi l’humour en France ! (Rire) Un peu de chauvinisme donc. Francis Weber, Gérard Oury, Les nuls et surtout, le duo Jean-Marie Poiré / Christian Clavier. Mon film préféré reste Papy fait de la résistance.

La musique aussi a une place importante ?

Enorme oui. La musique a une place très importante à l’origine dans ma vie. C’est normal qu’elle en ait une aussi dans mes créations. Le choix des musiques est très réfléchit. La musique de la pièce certes mais aussi la musique d’avant et d’après spectacle. Pour la pièce j’aime beaucoup mettre un vieux classique oublié ou un ancien tube de l’été qui a pour vocation de faire rire bien évidemment mais qui aussi va rester dans la tête des spectateurs très longtemps. Le genre de titre ou les gens disent après : « P*** ! Je l’ai dans la tête maintenant à cause de toi ! » C’est mon humour… (Rire) Pour les musiques d’avant et d’après spectacle, ce sont des titres que j’écoute régulièrement, qui me procurent des émotions personnelles particulières… Mhhh ! (Rire) C’est n’importe quoi ! Je suis fou ! Ahh… Désolé. (Rire)

Propos recueillis par Béatrice Goulard.

 

Distribution

Les Colocataires :

Eric POLIER : Matthieu REMY

Thomas CANDOUARD : Mathieu BRETAUDEAU

Le cousin :

Julien PALEUX : Michel FRENNA

 

 

 

 

Entretien avec les comédiens : Mathieu BRETAUDEAU et Michel FRENNA

Pourquoi avoir accepté de participer à cette pièce ?

Michel : Parce que j’avais apprécié la plume de la première pièce de Matthieu (Feu l’Amour.) Je me suis dit, avec l’expérience en plus, c’était une aventure à ne pas rater.

Mathieu : J’ai été emballé dès  la première lecture. 

Comment avez-vous travaillé votre personnage ?

Michel : Travailler ?!

Mathieu : Seul devant ma glace et en posant des questions à Matthieu. Ce n’était pas trop compliqué, les personnages sont assez proches de nous.

Michel : Plus sérieusement, je me suis coupé de toutes vies sociales, je suis allé squatter chez un ami, et j’ai arrêté de sortir avec des filles. 

Mathieu : (Rire) N’importe quoi. 

Savez-vous comment est née la pièce ? 

Mathieu : Non. Mais sans doute pas à jeun. (Rire)

Michel : Matthieu m’a dit, un soir ou nous étions deux autour d’un verre de « Reine-claude 93 » que l’idée originale lui est venue en soirée.

Avez-vous été contacté rapidement ?

Michel : Oui, dès le départ. On a reçu la pièce par morceaux, au fil de l’écriture. La légende raconte même qu’il a écrit la pièce en pensant à nous.

Mathieu : Je n’ai jamais rien eu moi… Je plaisante. C’est pareil pour moi, je n’ai rien à dire de plus. 

Michel : Pourquoi t’es venu ? (Rire)

Matthieu R. est auteur, metteur en scène et comédien dans la pièce. Pas trop difficile de partager la scène ou de travailler avec quelqu’un qui a autant de casquettes ?

Mathieu : Non.

Michel : Matthieu a une idée bien précise de ce qu’il veut en tant que metteur en scène. Il accepte également que le texte soit parfois un peu modifié, ce qui fait qu’une fois sur scène, il n’est plus que comédien. 

Mathieu : Il faut dire aussi, qu’il a été assisté par Pascal (Gentil) pour la mise en scène. C’était un vrai plus. 

Un mot pour conclure ?

Mathieu : Mot.

Michel : C’est vraiment super de travailler avec Matthieu. J’espère que ce n’est pas la dernière fois. 

Mathieu : Mais quel lèche botte celui-là !

Michel : Matthieu m’a promis un diner à l’Hippopo si je disais ça…

Propos recueillis par Béatrice Goulard.

 

Liste technique

Texte : Matthieu REMY

Mise en scène : Caroline ARCHAMBAULT

 

 

 

Avignon 2011 Les chiffres : 24 représentations programmées 0 annulation. 954 spectateurs

Quelques retours :

"Merveilleuse surprise! J'ai passé un moment sincèrement agréable. Et cette claque majestueuse... Du grand art. Bravo en tout cas je vous souhaite le succès."

"Il se passe des trucs vraiment surnaturels à l'Attila Théâtre quand ces 3 là jouent leur pièce !!!"

"C'était génial ! On rigole pendant toute la pièce ! Les 3 comédiens sont géniaux ! Vraiment, l'histoire est surprenante, les personnes incroyable, les réplique mémorable... J'en ai pleuré... De rire !" 

"Félicitations ! l'humour et votre présence sur scène nous ont fait passer un excellent moment !! à voir et revoir !! Une fan !!!!!!!!!!!!!"

À quoi servira la collecte ?

Les fonds provenant de nos généreux bienfaiteurs nous serviront à financer notre promotion lors du Festival d'Avignon : affiches, tracts, Tee shirts, inscription au journal du Off, etc...

Sans votre financement, il nous sera bien plus difficile de nous faire connaitre !

 

Thumb_img_2432
RDVtheatre

Eric POLIER : Matthieu REMY, 25 ans, est un jeune auteur et comédien de théâtre. Originaire d’Angers (49,) il commence le théâtre à l’âge de 12 ans. De troupe en troupe, il se découvre une réelle passion pour le jeu, l’improvisation et l’écriture. Après 10 ans de théâtre à Angers dont une au conservatoire, il monte à Paris et intègre l’école « Les... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
J'ai beaucoup aimé ! Bon courage pour la suite !