Aidez-nous à apporter du bien-être aux personnes malades, à leur permettre de s'évader un temps de la maladie, de rêver tout simplement.

Large_couv4-1446108357-1446108362

Présentation détaillée du projet

 

      

Vous recevrez un reçu fiscal donnant droit à une réduction d'impôt égale à 66 % du montant de votre don.    Prezprojet-1444294083

 

Développer 4 projets d'approches non médicamenteuses, pour améliorer la qualité de vie des personnes malades.

 

 

 

Les approches non médicamenteuses sont un élément important de l'accompagnement thérapeutique des personnes malades. Elles s’inscrivent dans leur projet de vie et de soin individualisé. 

 

Elles peuvent être thérapeutiques (art-thérapie, musicothérapie, soin biographe, clowns d'accompagnement), culturelles (musique, danse, atelier d’écriture), de stimulation cognitive (ateliers mémoire) ou sensorielle (aromathérapie, luminothérapie, balnéothérapie, toucher-massage, socio-esthétique, etc.).

 

      Danseurs-1444749409

 

Les approches non médicamenteuses se sont considérablement développées ces dernières années en soins palliatifs.

Elles offrent un accompagnement complémentaire aux traitements médicamenteux. Elles ne prétendent pas guérir la maladie, elles permettent d’accompagner la personne malade et ses proches tout au long de l’évolution de la maladie et jusqu’au décès. Elles sont proposées majoritairement dans les structures hospitalières (par les équipes mobiles de soins palliatifs), dans les unités de soins palliatifs et dans les établissements d’hébergement pour les personnes âgées dépendantes (EHPAD).

 

Dispensées par des professionnels formés, elles sont proposées et jamais imposées, en fonction de l’état de santé de la personne malade, de ses capacités, ses envies, ses centres d’intérêts, etc. Elles prennent la forme de séances individuelles (dans les chambres) ou collectives (dans les espaces communs).

Elles ont comme objectif de :

 

Favoriser :

- le bien-être des personnes malades, une meilleure qualité de vie, un plus grand confort au quotidien,

- les échanges, la communication, l’expression des émotions,

- le vivre ensemble, le lien social et familial, la relation avec les soignants,

- apporter des moments de joie, de plaisir, d’humour, de rêve, d’évasion, de création, pour les personnes malades, leurs proches ainsi que les soignants,

Diminuer :

- les troubles du comportement (agitation, agressivité, apathie, cris, etc.),

- les troubles psychologiques (angoisses, dépression, etc.),

- la douleur,

- le recours à des traitements médicamenteux lourds,

Stimuler les capacités (mémoire notamment),

Renforcer l’estime de soi,

Faciliter la prise en charge et l’accompagnement de la personne malade en soins palliatifs.

 

 

Lemotpresi-1444294187

 

President-1444296101

 

« Les soins palliatifs se sont faits connaître par des techniques de soins, en particulier ceux destinés à lutter contre la douleur et les autres symptômes des maladies, et des modalités de prise en charge corporelle en toute fin de vie. Ces traitements apportent des réponses aux craintes de mourir dans de mauvaises conditions.

Aujourd’hui, les efforts doivent porter sur les besoins des personnes gravement malades, quelquefois handicapées, dont le pronostic permet d’espérer de longues rémissions pendant des mois ou des années. La priorité est de leur procurer la meilleure qualité de vie possible.

Nous pouvons associer à cette problématique les besoins des personnes très âgées, quelquefois avec des troubles cognitifs, vivant chez elles ou dans des EHPAD.

Notre collectivité se doit de proposer des aides complémentaires à la médicalisation et aux soins, notamment avec le développement des approches non médicamenteuses. Notre société se doit de développer de nouvelles solidarités rapidement et faire en sorte que la maladie ne soit pas un facteur d’exclusion et que chacun, même malade, reste un citoyen à part entière.

En tant que Président du Fonds pour les soins palliatifs, je sollicite votre soutien financier pour nous aider à apporter une meilleure qualité de vie aux personnes malades. En tant que citoyens, nous avons une même obligation, celle de développer plus largement les soins palliatifs.

Merci. »

Docteur Gilbert DESFOSSES, président

 

 

 

                                                  Titre1-1445272168

 

Nous sommes le Fonds pour les soins palliatifs, d’intérêt général à but non lucratif, créé par des experts reconnus. Nous contribuons au développement des soins palliatifs, à l’amélioration de la prise en charge des personnes malades et de l’accompagnement de leurs proches.

 

Nous sommes une structure unique en France qui soutient, financièrement et end compétences, des projets innovants qui peuvent faire avancer ou accélérer le développement des soins palliatifs dans des structures hospitalières et médico-sociales, ou à domicile.

Nous ne recevons aucune subvention publique et collectons des ressources auprès de particuliers, d’entreprises et de fondations.

 

 

Pourquoi-1444294142

 

Laetitia-1444400755

« Aujourd’hui, nous sommes heureux d’aller à la rencontre des particuliers de manière plus large, via le web. Nous souhaitons vous sensibiliser sur un sujet majeur de santé public que sont les soins palliatifs.

Hommes, femmes que nous sommes, nous avons tous déjà été confrontés de près ou de loin à l’accompagnement de personnes gravement malades, voire en fin de vie. Ou nous le serons. Nous savons que c’est difficile et souvent douloureux.

Nous sommes tous concernés et nous avons à cœur d’offrir une qualité de vie la meilleure possible à ceux que nous aimons.

C’est pourquoi nous vous proposons de nous aider en faisant un don pour permettre aux personnes malades de bénéficier de séances d’approches non médicamenteuses, comme l’art-thérapie, la danse, le clown d’accompagnement et la balnéothérapie. Bien sûr, nous vous enverrons un reçu fiscal.

Donner la possibilité à des personnes malades d’avoir des moments de répit pendant lesquels elles peuvent un moment oublier leur maladie, c’est nous rendre tous plus humains.

Nous vous remercions du fond du cœur de votre soutien et de votre générosité. »

Laetitia DOSNE, fondatrice

 

À quoi servira la collecte ?

Lesfonds-1444294312

La collecte de 50 000 € servira à soutenir 4 projets d’approches non médicamenteuses.

 

Ils ont en commun d’être développés ou bien dans une unité de soins palliatifs, ou bien dans un EHPAD (établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) avec résidents atteints de la maladie d’Alzheimer ou maladies apparentées, qui favorise la démarche palliative. Si leur outil diffère, leur objectif reste le même :

 

Apporter du bien-être aux personnes malades, à leur famille, aux soignants, leur permettre de s’évader pour un temps de la maladie, de rêver, de communiquer, d’exprimer des émotions.

Chacun de ces projets contribue à l’amélioration de la qualité de vie de la personne malade et de ses proches.

 

Petit-title3-1444067416

 

 

     Danseurs-1445272593

 

4 danseurs professionnels évoluent dans le service de soins palliatifs, proposant des chorégraphies de chambre en chambre, à la rencontre de chacun, même des personnes malades les plus affaiblies ou isolées. Le spectacle, d’une dizaine de minutes, est suivi d’un temps d’échange si la personne malade le souhaite. Les artistes sont à l’écoute des personnes ; ils savent moduler ou interrompre le moment de danse si celui-ci devient inopportun.

 

Les chorégraphies sont construites et nouvelles à chaque intervention. Elles conjuguent la rigueur apportée par le travail en amont et la souplesse indispensable pour s’adapter au fonctionnement de l’unité de soins palliatifs et à la diversité des personnes malades rencontrées.

 

Cette démarche se fait en étroite collaboration avec l’équipe soignante. Le chef de service, la cadre infirmière et l’infirmière coordinatrice se sont mobilisés pour accueillir et intégrer la compagnie de danse.

 

Participation à une journée d'intervention pour 4 danseurs : 416 €

Budget recherché : 10 000 €

Soit 24 journées d'intervention par an

120 personnes malades en soins palliatifs bénéficieront de cet accompagnement à raison de 3 séances en moyenne.

 

Petit-title22-1444068114

 

 

Balneo-1444297509

 

La Maison des Micocouliers accueille 105 résidents dont 24 personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou apparentée, prises en charge en soins palliatifs. Une trentaine de résidents décèdent en moyenne dans l’établissement chaque année, dont la moitié au stade terminal de la maladie.

Répondant aux attentes et besoins des résidents, de leur famille et de ses salariés, cet EHPAD a inscrit une démarche palliative dans son projet d’établissement et prévoit de multiples adaptations pour améliorer son accompagnement jusqu’au bout de la vie. Dans ce cadre, l’équipe et les résidents souhaitent disposer d’une salle bien-être contribuant à apporter une aide non médicamenteuse supplémentaire aux personnes en fin de vie et en soins palliatifs.

Cet EHPAD a déjà fait l’acquisition d’une baignoire à ultra-sons qui relève aussi bien du soin que du bien-être. L’espace doit maintenant être aménagé suivant une inspiration Snoezelen : offrir un lieu repéré dans l’institution qui propose des stimulations sensorielles variées permettant aux bénéficiaires de devenir acteurs d’un projet qui les concerne, dans une ambiance de détente et de relaxation. La formation des salariés référents au toucher-massage relationnel leur permettra de mieux accompagner les résidents en fin de vie.

 

3 000 € - Poursuite de l’aménagement de l’espace bien-être

2 000 € - Achat de matériel de relaxation et de stimulation des sens olfactif, auditif, visuel, tactile

5 000 € - Formation des salariés au toucher relationnel

105 résidents dont 24 personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou apparentée prises en charge en soins palliatifs, bénéficieront de cet espace.

 

 

Petit-title11-1444068498

 

 

Clown3-1444298780

 

 

2 clowns d’accompagnement interviennent en binôme tous les 15 jours, sur 2 sites de l'EHPAD de Graulhet, auprès des résidents atteints de la maladie d’Alzheimer ou apparentée, au stade terminal, avec de grandes difficultés de communication et des comportements délicats.

 

L’action des clowns d’accompagnement apporte du bien-être au résident, favorise la relation et la communication. La personne malade retrouve une position d’être - être parent, être conjoint, être résident, être soi.

Les visites des clowns sont des moments insolites, pleins de surprise et de vie qui cassent la routine, cela fait du bien aux résidents, mais aussi à l’entourage et aux soignants.

Le développement des approches non médicamenteuses dans un tel établissement permet de limiter l’utilisation de certains neuroleptiques utilisés dans la gestion des troubles du comportement dont on connaît les effets néfastes sur la santé de la personne âgée.

 

Participation à une demi-journée d'intervention pour 2 clowns : 250 €

Budget recherché : 10 000 €

Soit 40 demi-journées sur 1 an

60 personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou apparentée bénéficieront de cet accompagnement nécessaire sur un temps long.

 

       

Petit-title0-1444068708

 

 

L’art-thérapie proposée aux personnes malades en soins palliatifs est basée sur les arts plastiques (collage, peinture, modelage) et l’écriture. La méthode consiste à créer les conditions favorables au dépassement des difficultés personnelles par le biais d'une stimulation des capacités créatives. Elle favorise la restauration des forces morales et psychologiques.

 

                            Mains-1444297675

 

Cette thérapie est proposée dans l’offre globale de soins. À leur arrivée en unité de soins palliatifs, tous les patients reçoivent une brochure décrivant l’art-thérapie.

 

Chaque semaine ont lieu des séances individuelles d’une heure environ, selon le souhait du patient et ses capacités physiques et psychiques.

Les interventions de l’art-thérapeute font l’objet d’une évaluation qualitative pour tenter de déterminer l’impact de l’art-thérapie sur les personnes malades en soins palliatifs.

 

Participation à une journée d'intervention de l'art-thérapeute : 222 €

Budget recherché : 20 000 €

Soit 90 journées d'intervention (45 par an)

50 personnes malades en soins palliatifs bénéficieront de cet accompagnement à raison de 3 séances en moyenne.

 

 

 

Audela-1444294325

 

Petit-titles-1444069104

 

 

Clown-1444297665

 

Dans le cadre d’un programme « Culture à l’hôpital », le Gérontopôle de Toulouse a développé une coopération avec différents intervenants d’approches non médicamenteuses. Les clowns d’accompagnement sont ainsi intervenus à l’unité de soins palliatifs Résonance qui souhaite développer ces interventions sur du long terme.

 

Coût d'une demi-journée d'intervention pour 2 clowns : 208 €

 

60k-1444069248

 

En plus des 4 projets décrits ci-dessus. nous pourrons soutenir l'action des clowns d'accompagnement auprès des personnes malades en soins palliatifs hospitalisées dans cette unité pour une année, soit

48 demi-journées.

160 personnes malades en soins palliatifs bénéficieront de cet accompagnement à raison de 3 séances en moyenne.

 

 

70k-1444069304

 

Nous pourrons les soutenir pour une année supplémentaire.

 

  Fonds-1445272317

 

 

 

Gouvernance-1445272430

 

Docteur Gilbert Desfosses, président, ancien chef de service de l’unité de soins palliatifs du Groupe Hospitalier Diaconesses Croix Saint-Simon, engagé en soins palliatifs depuis plus de 30 ans, ancien président de la SFAP (Société Française d’Accompagnement et de soins Palliatifs) et reconnu par ses pairs.

 

Laetitia DOSNE, fondatrice et directeur général, travaille depuis plus de 15 ans dans le domaine des soins palliatifs et apporte son expertise en matière de communication et de lobbying. De plus, elle a été accompagnant bénévole pendant 12 ans auprès de personnes malades et de leurs proches à l’hôpital Georges Pompidou à Paris, à l’hôpital Delafontaine et à l’unité de soins palliatifs à Saint-Denis.

Ensemble, et avec l’aide des administrateurs du Fonds pour les soins palliatifs, ils ont décidé de mettre leurs compétences et leur expérience au service des personnes malades et de ceux qui les accompagnent.

 

 

Petit-title-1444065916

 

Le conseil d’administration est composé de 6 membres bénévoles qualifiés pour garantir la bonne conduite du Fonds pour les soins palliatifs et des projets.

Docteur Gilbert DESFOSSES, président

Sybille ADAM, professeur des écoles et accompagnant bénévole en soins palliatifs

Denis CAILLIAU, trésorier, directeur financier

Docteur Laure COPEL, chef de service de l'unité de soins palliatifs du Groupe Hospitalier Diaconesses Croix Saint-Simon

Marie-José FORISSIER, président directeur général de Sociovision

Luc MORY, président directeur général de Naf Naf

 

 

Petit-title2-1444065952

Le comité scientifique est composé de 9 membres bénévoles émérites

Nicolas AJACQUES, directeur général Asie du Groupe Savencia

Marina BENOUAICH, infirmière coordinatrice en soins palliatifs à l’hôpital Jean-Jaurès à Paris

Docteur Frédéric GUIRIMAND, médecin chercheur à la Maison Médicale Jeanne Garnier à Paris

Fabrice GZIL, philosophe, responsable du pôle Etudes et Recherche de la Fondation Médéric Alzheimer

Marie de HENNEZEL, psychologue et écrivain

 

Marie_-1444295595

 

Anne-Dauphine JULLIAND, auteur de Deux petits pas sur le sable mouillé

 

  Img_2-petits-pas-1444066303

 

Docteur Véronique MORIZE, médecin responsable de l’équipe mobile de soins palliatifs à l’hôpital Corentin-Celton à Issy-les-Moulineaux

Docteur Sylvain POURCHET, médecin de ville en soins palliatifs, Ile-de-France

Henri de ROHAN-CHABOT, fondateur et délégué général de la Fondation France Répit

 

 

Donnees-1444294200

 

 

2/3 des patients qui décèdent à l’hôpital sont hospitalisés pour une pathologie dont la gravité et l’évolution prévisible nécessitent des soins palliatifs pourtant seul 50% de ces patients y a accès.

Cela représente 119 000 personnes sur les 238 000 qui en auraient besoin.

(source : Observatoire national de la fin de vie, chiffres 2012)

60 % des personnes qui décèdent en France seraient susceptibles de relever d’une prise en charge en soins palliatifs.

Aujourd’hui, seulement 20 % des personnes malades qui devraient bénéficier de soins palliatifs y ont réellement accès.

- Dans un futur proche, 4 personnes gravement malades sur 5 auront vraisemblablement besoin d’une prise en charge en soins palliatifs.

- La fin de vie des personnes âgées pourra devenir un véritable naufrage social si nous ne mettons pas en place des solutions d’accompagnement : sur la période 2005-2020, le nombre de personnes âgées de plus de 85 ans va doubler.

- Une personne âgée meurt aux urgences, toutes les 40 minutes.

 

Meschifres-1444297117

 

Partenaire-1444294230

L'action du Fonds pour les soins palliatifs serait vaine sans les porteurs de projets.

 

Le Fonds pour les soins palliatifs soutient et accompagne, dans une démarche globale, des projets portés par les associations, les établissements de santé et d’hébergement pour les personnes âgées dépendantes dont le logo suit.

 

Fsp-planche-partenaires-1444395235

Thumb_fondssp-1443710331
Fonds pour les soins palliatifs

Fonds de dotation d’intérêt général à but non lucratif, à vocation humaniste et universelle. Nous contribuons au développement des soins palliatifs en soutenant dans toute la France, dans une démarche globale d'accompagnement, des projets innovants qui apportent une meilleure qualité de vie aux personnes gravement malades et à leurs proches.

Derniers commentaires

Thumb_default
Bon courage j'espère que vous pourrez aller au bout de votre projet.
Thumb_default
Bonjour Frédérique. Bravo pour ce combat ! Je vous soutiens à 100%.
Thumb_default
Je vous soutiens dans votre projet, à fond. Nous avons la chance d'avoir des personnes investies comme vous l'êtes. A nous de vous encourager. Le film est parfait, bravo. J'ai aussi averti mes contacts de votre opération, j'espère que l'étincelle va finir par faire un beau feu d'artifice, pour vous et pour tous les malades.