Paris nous tend les bras !! Notre rêve est en passe de devenir réalité. Aidez-nous à le concrétiser.

Large_ldi_kisskiss-1465039585-1465039597

Présentation détaillée du projet

"Tu dois tout savoir de ma vie, qui a toujours été à toi et dont  tu n’as jamais rien su."

Tel est l’ultime projet d’une inconnue qui s’adresse à R, célèbre  romancier viennois, alors qu’elle va mourir.

La lettre s’emboite dans un récit où l’on voit le romancier  déchiffrant avec nous cette confession testamentaire. 

Cet inoubliable récit réduit à une seule lettre est  un roman de formation, de la fillette à la jeune mère, mais  surtout la confession d’une amoureuse passionnée. 

 

 « Lettre d’une inconnue » De Stefan Zweig Un projet de Lætitia Lebacq créé les 05, 06 mars 2016 au théâtre de Mennecy.

 

 

Lettre_2-1462025401

 

Mise en scène : Denis Lefrançois  Assistante à la mise en scène : Apolline Kabelaan Scénographie : Muriel Lavialle Chorégraphe : Sandra Pinto-Régal Musique : Thomas Briand Comédienne : Lætitia Lebacq Travail vidéo : Création collective  

 

Lettre_1-1462025389

 

Denis Lefrançois – Metteur en scène

 

Denis Lefrançois est comédien, metteur en scène et écrivain québécois.

 

D’abord comédien professionnel depuis 1997, il fait ses débuts à la mise en scène à l’été 2006 lorsqu’une association internationale lui propose de monter l’une de ses pièces au Niger. « Pour la terre d’Ezra » (Editions Les Cygnes) est alors créée en collaboration avec les Centres culturels franco-nigériens de Zinder et de Niamey.

Il écrit et met en scène par la suite nombre de ses propres pièces pour la Compagnie du Théâtre Astral dont « Le robot de Toc », « Mousse la Frousse » et « Souris, dit le chat ».

En 2012, il fonde la Compagnie AYOYE et présente au Théâtre de l’Opprimé à Paris « Quand les boussoles s’affolent… », adaptation du roman « Quand les boussoles perdent le Nord… » d’Ursula Mascaras (Editions Quart Monde). Il commence alors un partenariat de résidence de création au Chapiteau de la Fontaine aux Images (Clichy-sous-Bois) où sont créées la plupart de ses pièces.

Il signe, ces dernières années, les mises en scène de « Soum, l’ami des fantômes », « Bastien et la magie des Pourkoipas », « Père Noël 2.0 » et « La Princesse Dana ».

En 2015, il retrouve la comédienne Lætitia Lebacq, ancienne camarade de classes d’art dramatique, qui lui parle de son désir de présenter « Lettre d’une inconnue » de Zweig.

Parallèlement, il prépare deux créations originales : « Nini et Zine », un spectacle muet et clownesque sur le thème de l’exil ; et « Les derniers hybrides », une fable philosophique et musicale sur la tolérance.

 

Note d’intention du metteur en scène

 

A chacune de mes lectures de « Lettre d’une inconnue », j’ai été ému jusqu’aux larmes. Cet amour obsessionnel fascine, cette profondeur tient en haleine jusqu’à la dernière ligne. Et on se laisse emporter dans une nouvelle qui nous gagne au fur et à mesure, à notre insu, comme le sentiment sait tracer son chemin dans nos vies.

En décryptant le texte, j’ai ressenti un monde d’écart entre la perception du lecteur et celle du spectateur. Quand on lit, on accompagne une évolution tranquille, on se laisse petit à petit entrer dans la peau de cette femme qui livre une déclaration unique et intense. En la transposant au théâtre, cette prise de parole se devait d’être marquée par les courbes de l’amour, par les tourments. Quelqu’un qui se dévoile par écrit est dans une position détachée ; quelqu’un qui formule son amour, son désir, sa passion par l’acte de la parole est beaucoup plus engagé et dénué de pudeur.

C’est pourquoi, sans vouloir dénaturer le principe même de la lettre écrite (la mise en scène installe le personnage dans l’écriture de sa lettre), j’ai souhaité diriger la comédienne vers des axes multiples parce que l’amour, aussi passionnel soit-il, peut être avoué de mille et une manières. Nous avons donc découpé le texte en scènes que nous appelons « mouvements » parce qu’ils apportent des modifications étatiques importantes du personnage. Nous avons instauré 55 mouvements qui diversifient le propos et qui surprennent le spectateur, tout comme les rapports entre les individus peuvent être en éternels conflits lorsque confrontés à la passion.

L’importance du mouvement donc, amène à une dimension chorégraphique dans le corps comme dans l’image.  La danse, tout comme l’utilisation de la projection vidéo, sont autant d’éléments essentiels à notre spectacle. Cette faculté humaine à se jeter dans un tourbillon empreint à la fois de violence, de grâce, de légèreté et de fragilité est traduite par le corps et aussi par l’image.

Le sentiment amoureux qui fait perdre la tête est symbolisé ici par cette plume qui danse parmi les feuilles d’automne. Même couchée au milieu des feuilles, quelle que soit la brise, la plume continue à vibrer comme l’espoir d’un amour à atteindre. Cette plume blanche, c’est aussi celle de l’écrivaine qui se pose comme une trace immaculée dans la mémoire de son aimé.

Ce texte n’est pas qu’une œuvre romanesque exceptionnelle que l’on donne à entendre, c’est aussi une puissance d’émotions que l’on a envie de vivre avec son corps, avec ses tripes, sa foi en l’amour et la folie de son imagination.

 

Denis Lefrançois

 

 

Lætitia Lebacq-Comédienne

 

Comédienne/ Conteuse

Auteur/ Metteur en scène

 

Formation:

2003/2004 Cours « L’Acteur devant la caméra » à Paris, avec Hélène Chéruy, fille

de Claude Zidi.

1998/2001 ECOLE DU THEATRE NATIONALE DE STRASBOURG(TNS) – Diplôme d’état, section « comédien » sous la direction de Jean-Louis Martinelli, actuel directeur du théâtre des Amandiers de Nanterre puis, de Stéphane Braunschweig, actuel directeur du théâtre de la Colline.

1995/1998 Ecole d’art et de formation de l’acteur / Claude Mathieu (Paris)

Formation en chant avec Françoise Rondeleux

Stage de théâtre à Naples avec Paolo Sepe

Stage radiophonique avec Enzo Cormann

Stage de jeu devant la caméra avec Olivier Ducastel et Jacques Martineau

(Réalisateurs de « Jeanne et le garçon formidable »)

 

Parcours résumé :

Depuis sa sortie de l’Ecole Nationale de Strasbourg, Lætitia a travaillé au

théâtre de Nanterre sous la direction de Yannis Kokkos, scénographe d’Antoine Vitez, avec Féodor Atkin et Dominique Pinon, entre autres. En 2004 elle a

fondée sa propre compagnie, la compagnie Strapathella. Compagnie jeune public

avec laquelle elle écrit, met en scène et joue des créations originales à Paris : au théâtre de Nesle, au Théo-Théâtre et en Essonne. En 2011 elle crée Les Intempor’elles, groupe de passionnées, qui permet à la compagnie d'accès son

 travail en direction des adultes. Depuis 2002 elle donne, en parallèle, des cours de théâtre, de comédie musicale et de Commedia dell’arte au sein de différentes structures dans le 91 et dans le 92.

Italien/Anglais/Allemand.

Chant : Soprano. Violon/Batterie/Saxophone. Danse classique .Tir à l’arc/Escrime.

 

"Pour ma part... J'ai découvert ce texte j'avais 18 ans, je débutais mes études de théâtre... depuis je le porte en moi et après 20 ans d'attente j'ai enfin pu lui donner corps et voir mon rêve se réaliser."

Laetitia Lebacq.

 

Lettre_3-1462025415

À quoi servira la collecte ?

Affiche_ldi_web-1465039015

Votre aide financière nous servira à investir dans la communication autour de la reprise de notre spectacle à Paris "A la Folie Théâtre" dans le 11ème arrondissement. 

 

Nous jouerons du 27 août au 06 novembre 2016 et pour que notre réussite soit totale nous avons besoin de vous, du public.

 

Pour cela nous souhaitons faire une grande campagne d'affichage sur plusieurs semaines dans le métro parisien,à hauteur de 1068€ ht pour 14 jours.

 

Sur les colonnes Morris 1062.20€ ht pour 7 jours.

 

Un encart dans le télérama sortir pour 2200€ ht.

 

Payer des encarts dans des publications telles que l'Officiel des Spectacles, le Pariscope et des magazines spécialisés ; organiser une campagne de communication sur les réseaux sociaux.

 

Vous voyez les moyens de communication ne manquent pas, mais demandent un réel investissement financier donc un grand soutien de votre part...

 

Nous souhaitons également faire un envoi massif d'une invitation professionnelle auprès des programmateurs des différents théâtres et des journalistes, partout en France afin que ce spectacle puisse bénéficier d'une grande tournée au cours des prochaines années et d'une meilleure visibilté.

 

Si votre générosité nous permet d'amasser davantage d'argent, nous investirons dans un théâtre au Festival Off d'Avignon 2017 où nous avons l'intention de nous produire.

Thumb_avatar_ldi_kisskiss-1465039905
Compagnie Strapathella

La Compagnie Strapathella, association loi 1901, a vu le jour en 2004, avec le désir d’intervenir culturellement et artistiquement dans les lieux les plus divers. Nous aimons créer des univers où le rêve côtoie étroitement une réflexion sur le monde tel qu’il est et tel que nous souhaiterions qu’il soit. Conscient de l’importance du passage à l’acte qui... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Que votre souhait puisse se concrétiser !
Thumb_default
J'espère que ce beau projet se concrétisera, en voiture laetitia ! ;-)
Thumb_default
Le dit pas à Pauline hein !