Lettres de l'intérieur, adapté du roman de John Marsden - Festival Avignon Off 2014 - Théâtre La Luna - du 4 au 27 juillet à 11h15

Large_capture_d_e_cran_2014-04-16_a__16.52.38

Présentation détaillée du projet

" Ce qu'elles révèlent a de quoi serrer le cœur et même changer une vie. C'est un moment saisissant pour tous les publics." Gilles Costaz, critique dramatique (le Point, la Terrasse, France Inter)

 

1306lettres-interieur0567_-_copie

 

L'HISTOIRE

 

Mandy et Tracy, deux jeunes filles, entament une correspondance sans se connaitre. Au fil des lettres, la vérité apparait à travers les non-dits. Peu à peu, elles réalisent que leurs univers respectifs portent les stigmates de la solitude, de la violence et de la peur.

 

 

L'AUTEUR

 

John Marsden a vendu plus de 3 millions de livres, non pas parce qu'il écrit pour la jeunesse, mais parce qu'il écrit avec leurs mots, les enjeux réels des adolescents : la peur, le doute, la vie et la mort.

 

 

NOTE D'INTENTION

 

En 2009, Marie Dupleix signe la mise en scène de Strindbergman, associant deux textes de Strindberg et Bergman, pour explorer le silence et la parole ; le pouvoir de l'un sur l'autre et inversement, les secousses violentes qu'ils provoquent dans la vie des êtres.

 

En 2010, Marie découvre le livre Lettres de l'intérieur. L'envie de partager un grand moment d'émotion l'incite à en faire un spectacle. 

 

 

Bande annonce

 

 

 

Adapter et mettre en scène le roman de John Marsden, c'est continuer à chercher ce qui se cache dans le langage verbal et non-verbal ; donner de la voix et du corps à l'écriture ; donner du temps aux mots.

 

Traiter le thème de la violence en passant par l'intime, la confidence, pour que chaque spectateur puisse se positionner, s'interroger, s'identifier.

 

Porter ce texte pour parler et entendre la solitude et le désarroi de l'adolescence ; pour éviter que la violence extrême suggérée à la fin du roman ne se produise plus dans la réalité.

 

Susciter, encourager le dialogue entre adolescents et adultes, confrontés à la difficulté de grandir dans un monde violent.

 

Donner de la force au pouvoir de la parole et de l'écriture dans les liens qu'elles créent : confiance, complicité, amitié, entraide, pour sortir du silence et de l'indifférence.

 

Le spectacle a été créé en 2012 à Créteil, au Centre Culturel Madeleine Rebérioux. Il a été présenté au théâtre Arto (Festival Avignon 2013). Fort de cette expérience et du succès rencontré, Les Mistons repartent à Avignon, au théâtre La Luna, en attendant la tournée 2014-2015.

 

1306lettres-interieur0648

 

 

LA PRESSE

 

" Exigeantes, extrêmes, obstinées, elles ont la radicalité de leur âge, la peur au ventre, et parfois, le rire aux dents. Elles se lancent dans l'absolu de l'amitié malgré le mensonge et les fuites de Tracy, jusqu'à en être profondément changées. John Marsden est pessimiste pour ses personnages et optimiste pour l’humanité : oui, l’amitié, l’amour peuvent changer les êtres ; oui, cela aide les adolescents à devenir adultes et à dessiner un monde où la violence n’aurait plus sa place." C. FRIEDEL, juillet 2013, théâtre du blog, http://theatredublog.unblog.fr

 

 

" Ariane Brousse et Thalia Otmanetelba jouent ces deux jeunes filles de manière différente, sensible et sidérante. Marie Dupleix, dans son adaptation du livre et sa mise en scène, a trouvé l’équilibre parfait où l’émotion est d’autant plus forte qu’elle ne déborde pas. C’est un moment saisissant pour tous les publics." Gilles COSTAZ (critique Le masque et la Plume, Le Point, la Terrasse)

 

" Nos deux comédiennes, particulièrement épatantes, et convaincantes, expriment parfaitement les inquiétudes et les espoirs des jeunes d'aujourd'hui. (...) Une pièce salutaire pour un vrai spectacle comme on aime. " Jean-Claude PIOGÉ, la Provence, juillet 2013

 

 

 

1306lettres-interieur0101_-_copie

 

 

BIOGRAPHIES

 

Marie Dupleix - Metteur en scène

Photo_marie_copie

 

Née en 1962, elle fait ses débuts de comédienne à vingt ans avec Jean-Claude Cotillard, mime et metteur en scène. Une tournée au Pérou l'amène en Suisse Italienne pour rejoindre le Teatro Pan pendant deux ans. Elle revient en France pour compléter sa formation avec A.Mouchkine, E.Chailloux, A.Hakim, P.Hottier et A.Voutsinas. En 1992, elle crée la Compagnie Les Mistons en hommage aux "400 coups" de F. Truffaut. Tout en assurant la direction artistique de la structure, elle joue dans quelques créations de la compagnie et signe quelques mises en scène, notamment un Labiche façon Tex Avery, Strindbergman (élu meilleur spectacle de l'année 2009 à Sao Paulo, Brésil) et Les journées de Lili, une série théâtrale destinée à la toute petite enfance. Parallèlement, depuis 2006, Marie Dupleix écrit quelques fictions pour la télévision et trois livrets pour l'opération Dix mois d'Ecole et d'Opéra (Opéra de Paris).

 

 

Ariane Brousse - Comédienne

Ariane_brousse_photo_come_dienne

 

Née en 1985, elle commence le théâtre au Conservatoire National de Région à Toulon et finit sa formation théâtrale à l'école Claude Mathieu à Paris en novembre 2008. Avant tout, Ariane aime le travail d'équipe, le mélange des genres, différents univers qui lui permettent de chercher en elle de nouvelles ressources. Elle passe de textes en création à des oeuvres de J.Fosse, Shakespeare ou Molière, et joue dans les mises en scène de J. Bellorini, A. D-Hepner, S. Ecer, E. Chatauret, P. Lucbert... En 2011, elle joue et danse dans La Flûte Enchantée et dans Un songe d'une nuit d'été, mis en scène par A. Herbèz. En 2013, elle participe à la création de Purge de S. Oksanen, le rôle de Zara, mis en scène par T. Kaartama avec qui elle continuera de collaborer sur Du foxtrot dans la botte de mamie de S. Peltola. Par ailleurs, son goût pour la littérature l'amène à participer à des lectures de pièces et d'extraits de romans, à l'Odéon et au Salon du livre. En 2012, elle écrit sa première pièce, L'Envers des Maux, mis en scène par P. Lucbert, dans laquelle elle joue au Lucernaire en 2014.

 

Thalia Otmanetelba - Comédienne

Photo_thalia_copie

 

Née en 1992, elle commence le théâtre à l'âge de huit ans dans un atelier théâtre, dirigé par Marie Dupleix. Elle y reste jusqu'à sa majorité. En 2010, elle obtient son bac cinéma-audiovisuel. Elle intègre alors l'école Claude Mathieu, arts et techniques de l'acteur. Parallèlement, Thalia s'initie aux arts de la piste et de la rue. Formée aux échasses, elle intègre en 2009 les Porteurs de Rêves créés par la Compagnie Les Mistons. En septembre 2013, elle rentre à l'Ecole du Théâtre National de Strasbourg.

 

Pénélope Lucbert - Assistante à la mise en scène

Pe_ne_lope_photo_come_dienne

 

Née en 1981, elle commence le théâtre à douze ans et passe un bac théâtre avant d'obtenir une licence d'Arts du Spectacle. Durant ces années, elle poursuit sa formation professionnelle avec F. Ha Van, au "Vélo volé". En 2005, elle entre à l'école Claude Mathieu, à Paris, où elle dirige des ateliers d'élèves ouverts au public. En 2008, Pénélope crée sa compagnie "La Savaneskise" et signe une mise en scène rock'n'roll des Précieuses Ridicules de Molière. Le spectacle est joué au Théâtre Aktéon, au Théâtre du Marais (Paris) et au Lucernaire. Après le succès de ce spectacle, Pénélope prépare actuellement la mise en scène de George Dandin de Molière et a mis en scène L’Envers des Maux d’Ariane Brousse au Lucernaire cet hiver.  Elle a aussi pour cette saison signée la  mise en scène d’une adaptation des Noces de Figaro de Mozart accompagné par le chef de chant de l’Opéra de Nancy.

 

Oscar Clark - Compositeur

Oscar

Né en 1987, il débute le piano à sept ans, puis se passionne pour la guitare à quatorze ans et suit une formation jazz à l’ American School of Modern Music pendant deux ans. Depuis 2003, il se produit régulièrement dans les bars et salles parisiennes avec son groupe Lord Jim And The Lampooners qui sort son premier album courant 2013. Il compose et joue dans Les précieuses ridicules et L’Envers des maux mis en scène par Pénélope Lucbert. Il rejoint Les Mistons en 2012, signe la musique des Journées de Lili  et de Lettres de l’intérieur.

 

Nicolas Simonin - Scénographe

Nico

 

Né en 1969, il se passionne très jeune pour la lumière. Suite à des études techniques au Théâtre National de Strasbourg, il éclaire depuis 1991 marionnettes, musiques, opéra, danse et théâtre. Il collabore entre autres avec S.Maurice, J.Kraemer, O.Werner, C.Huysman, I.Morane, P.Desveaux, S.Ollivier, J-C Rousseau, T.Gaubiac, P.Montrouge, S.Aubin, Y.Raballand, l'Opéra de Bordeaux, l'Opéra de Lausanne, etc. Tout en continuant son travail sur la lumière, il approche l'image par la photographie puis la vidéo. Sur la plupart des projets récents, il réalise à la fois scénographie, lumière et image afin de proposer une approche visuelle totale cohérente. En 2009, il rencontre Les Mistons et signe la scénographie de Strindbergman puis celle de Lettres de l'intérieur en 2012.

 

John Marsden - Auteur

John_marsden_01

 

John Marsden est né en 1950, à Melbourne. Il est le 3ème d'une famille de 4 enfants. Il a passé son enfance dans les régions rurales de l'Australie. A 10 ans, ses parents l'envoient dans un lycée paramilitaire de Sydney dans lequel il est capable de lire trois livres de suite durant ses heures de "colle". Plus tard, il abandonne ses études de droit et commence une série de petits boulots. A 28 ans, il s'oriente vers l'enseignement. Professeur d'anglais confronté à l'apathie de ses étudiants, il décide alors d'écrire quelque chose qu'ils pourraient aimer. C'est ainsi qu'il écrit son premier roman en 3 semaines "J'ai tant de choses à te dire..." En 1982, il est arrêté lors d'un blocus contre la construction d'un barrage en Tasmanie. Comme toutes les prisons sont pleines, il est placé en quartier de haute sécurité à Ridson Prison. Il utilisera cette expérience pour écrire Lettres de l'Intérieur. John poursuit simultanémént sa carrière d'écrivain et de professeur jusqu'en 2006 où il créé sa propre école Candlebark, située aux environs de Melbourne sur 1 000 hectares. Convaincu que la manière est plus importante que la matière, que si les enfants sont motivés il n'y a pas de problèmes de discipline. Il déclare : "Je veux une école pleine de surprises. Une école innovante et flexible, une école qui a le sens de l'humour, une école où nous disons "oui" aux choses au lieu de dire "non". Une école basée sur la responsabilité, le respect et l'environnement, les relations humaines, la confiance entre adultes et enfants; pour évoluer et vivre dans la sociéé de manière positive et créative."

 

 

 

1306lettres-interieur0439

 

Crédit Photos  : Marine Garnier

 

À quoi servira la collecte ?

Avignon : une bataille !

 

 

970262_10151730479681963_2018004140_n_-_copie

 

Les enjeux :

 

- remplir une salle de 70 places

- montrer le spectacle à un grand nombres de programmateurs et journalistes

 

Les moyens de gagner la bataille :

 

- louer une salle de spectacle

- embarquer une équipe artistique, technique et logistique de 7 personnes

- louer un camion, pour descendre équipe et décor

- louer une maison pour héberger tout le monde

- nourrir la troupe : 25 paquets de café, 32 paquets de nouilles, 100 baguettes de pain, 150 bouteilles d'eau (1,5L), quelques cubis de rosé-pamplemousse, 14 cagettes de melons de cavaillon, 132 rouleaux de papier toilette, 3 tubes de crème anti-moustique, 5 tubes de biafine, etc.

- tout travail mérite salaire, surtout quand il est investi et de qualité

 

Avignon_3

 

 

La journée type des Mistons à Avignon :

 

 

Promouvoir Lettres de l'intérieur à Avignon, c'est :

 

- Un salaire pour une chargée de diffusion

- 1 500 courriers papier aux programmateurs

- impression de 500 dossiers du spectacle, 300 affiches et 10 000 tracts

- billetterie : impression de 1750 billets d’entrée

 

 

 

BUDGET TOTAL DE LA BATAILLE: 35 000€

 

 

NOUS AVONS BESOIN DE RENFORTS !!!!!!!

 

AIDEZ-NOUS A GAGNER LA BATAILLE :

5€ c'est... 1 paquet de café ou 1 litre d'essence ou 10 affiches imprimées ou 50 tracts distribués ou 6 bouteilles d'eau. ET CA BOOSTE LA TROUPE !

 

L'UNION FAIT LA FORCE, VOTRE AIDE NOUS PORTE VERS LA VICTOIRE !

 

Vous n'imaginez pas combien il est important pour nous de vous sentir présent dans cette aventure.

 

 

 

 

Photo_4-1

 

Thumb_sans_titre-1
Les Mistons

Les Mistons, premier film de François Truffaut, est le nom d’une bande de copains prête à faire les 400 coups... 400 coups C’est le chiffre idéal d’une équipe de professionnels toujours prêts à inventer, créer, innover, dans l’éphémère ou la durée. La compagnie a monté et joué 23 spectacles. La ligne directrice du travail artistique a toujours été... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
eh! bien voila bravo !! long life & vive le theatre ...
Thumb_default
Marie, bravo et à très bientôt. Bisous
Thumb_default
Allez les Mistons!! Ne désespérez pas: certains comme moi se réveillent très tard! ....et "mieuvotarkepa" Bisousxxxxxxxxxxxxxx