Avec votre aide, les artistes amérindiens continueront à trouver dans la forêt amazonienne les couleurs de leurs rêves …

Large_001-kkbb-image-1476287378-1476287393

Présentation détaillée du projet

COMMENT TOUT A COMMENCE …

 

Tout a commencé près des rives non pas de l’Amazone mais de la Seine !

 

C’est là que nous nous sommes rencontrés pour la première fois, Nancy ethnologue et présidente de l’association franco-péruvienne Lupuna, Ana artiste plasticienne, Daniel étudiant en architecture et Jean Marc qui travaille dans le dessin animé.

 

Notre point commun ? 

 

Nous sommes tous les 4 passionnés par l’Amazonie et par une peinture pas comme les autres : la peinture sur llanchama

 

008-rio-llanchama-1474610481

 

 

Pourquoi une peinture pas comme les autres ?

 

C’est une peinture autodidacte, inclassable, réalisée sur une écorce d’arbre, la llanchama, et peinte avec de pigments naturels par des artistes amazoniens issus des communautés natives.

 

Cette peinture exprime pour la première fois la vision des amérindiens eux-mêmes sur leur monde.

 

 

Dscf0617light-1476027825

 

Brus_light_2-1476027034

Brus Rubio dans son atelier à Pucaurquillo

 

 

 

Session_ampiri_ii_light-1474610988

Peinture Sesion d'Ampiri II, Santiago Yahuarcani

 

POURQUOI CE PROJET ?

 

Avec nos amis de l’association Lupuna, nous avons la chance d’être en contact depuis plusieurs années avec les artistes du Rio Ampiyacu, des artistes de la communauté Bora-Huitoto. Avec eux, nous avons découvert les nombreux aspects de cette peinture unique et quasiment inconnue en France et en Europe.

 

Nous voulons montrer comment les artistes de l’Amazonie péruvienne ont retrouvé une mémoire, une identité et ont créé leur propre peinture à partir des matériaux mêmes de la forêt, de la selva.

 

Dans le prolongement de la tradition des peintures corporelles et des masques végétaux, les artistes amazoniens ont trouvé dans la forêt les matériaux naturels, écorces et pigments colorés, pour créer une nouvelle forme d’expression.

Cette forme d’expression raconte leur monde et leur univers métaphysique.

 

Après beaucoup de démarches sans suite auprès du milieu artistique, nous nous sommes dits qu’il fallait prendre les choses en main et aller directement vers tous ceux qui pourraient aimer et soutenir cette peinture et ces artistes.

 

C’est ainsi qu’est né notre projet Llanchama la forêt aux images. 

 

 

La peinture sur llanchama est emblématique du courant artistique qui traverse aujourd’hui l'Amazonie et elle est devenue un des symboles de l’identité amérindienne. 

Cette peinture nous raconte l’histoire et l’environnement naturel et surnaturel de la communauté bora-huitoto, une communauté déplacée sur le Rio Ampiyacu en Amazonie péruvienne à la fin de la dramatique époque du caoutchouc.

 

Pour la première fois, l’Amazonie se raconte elle-même par les images de ses artistes natifs.

 

Notre projet est de soutenir ces créateurs pour qu’ils puissent continuer à peindre et transmettre la forme artistique et identitaire à laquelle ils ont donnée naissance. 

 

 

Dscf0621-1474620486

Santiago Yahuarcani

 

VOILA CE QUE NOUS ALLONS FAIRE

 

Pour découvrir cette peinture, il faut prendre un ou plutôt des bateaux pour aller près de la frontière entre le Pérou et la Colombie, là où une petite communauté d’artistes s’est développée sur les rives du rio Ampiyacu … en pleine forêt amazonienne. 

 

Plan-rainforest-1476551056

 

C’est là où nous vous proposons de vous emmener …

 

 

En quoi consiste le projet ?

 

Il est très simple.

 

Nous voulons que notre action fasse connaître cette peinture mais aussi soutienne directement le travail des peintres.

C’est ainsi que l’idée est venue des « postales ».

 

Les postales

Avec nos amis peintres nous avons imaginé de réaliser des peintures sur llanchama mais des llanchama aux dimensions d’une carte postale de 12 x 20 cm : des postales !

Grâce à ce projet, il sera possible de soutenir plusieurs artistes et d’envoyer à tous ceux qui nous ont aidé une petite peinture faite sur llanchama et venue directement de la forêt amazonienne !

 

 

007-kkbb-image-1476609970

 

 

 

Les artistes auront bien-sûr l’entière liberté de peindre les motifs qui les inspirent : anaconda, jaguar, piranha, végétaux ou éléments issus de leur cosmologie. Chaque postale sera différente !

 

Les artistes du rio Ampiyacu nous ont tout de suite donné leur confiance. 

Ils ont même proposé d’associer les jeunes de leur communauté à leurs créations pour leur transmettre le goût et la connaissance de la peinture sur écorce. 

Cette campagne sera l’occasion de créer un grand atelier à ciel ouvert.

 

Mais l’aventure ne s’arrête pas là !

 

Le film

Cette peinture nous entraîne irrésistiblement vers la forêt … 

Pour que nous puissions découvrir et partager ce projet avec vous, nous irons sur place, à la rencontre des artistes que nous connaissons depuis plusieurs années. 

Avec eux nous irons dans la forêt à la recherche des arbres ojé dans leur environnement naturel et nous filmerons la collecte et la préparation des écorces et des couleurs naturelles. 

 

Dscf0153-1474620671

 

Le film sera mis en ligne sur une plate-forme d’hébergement et partagé avec tous ceux qui nous auront aidé et tous ceux qui auront envie de découvrir cette nouvelle peinture. 

 

Et pourquoi pas ?

 

Enfin, si nous avons la chance de dépasser le palier de 9 000 euros, nous aurons alors le plaisir de vous inviter à une belle exposition d’œuvres sur Llanchama à Paris.

 

A cette occasion nous réunirons les œuvres de plusieurs artistes des communautés amérindiennes du Pérou (Bora Huitoto, Shipibo, Ashaninka ..).

Si nous atteignons 14 000 euros nous inviterons notre ami, l’artiste Santiago Yahuarcani, pour qu’il vous raconte lui-même l’aventure de la peinture sur Llanchama. … Et si nous atteignons 20 000 euros alors nous pourrons organiser une exposition itinérante qui montrera ces oeuvres à Paris mais aussi en province et peut-être même au Pérou.

 

 

 Dscf0596-1474620761

L'Achiote, l'une des fleurs recoltée par Santiago Yahuarcani pour fabriquer la couleur rouge.

 

 

008-kkbb-image-1476610601

 Brus Rubio

 

Nous remercions tous nos amis artistes amazoniens et la communauté bora-huitoto de Pucaurquillo sur le rio Ampiyacu sans qui ce projet n'aurait pas pu être imaginé ni organisé.

 

 

Si vous voulez en savoir plus sur les artistes amazoniens avec qui nous travaillons

https://amazonielupuna.wordpress.com/

 

À quoi servira la collecte ?

A quoi servira la collecte ?

 

D’abord à soutenir les artistes et leur communauté.

 

Sur les 9 000 euros que nous demandons :

 

3 500 euros seront dépensés directement auprès des artistes et de leur communauté dont 2 000 euros pour la réalisation des peintures sur Llanchama au format de grandes cartes postales ( environ 12 x 20 cm) et 1 500 euros qui serviront à payer les coûts de préparation des écorces, des couleurs naturelles et tous les frais liés à ces activités (motoriste, fuel, location pirogues …).

 

4 000 euros serviront à financer le film. 2 500 euros serviront à payer la prise de vue, la prise de son, le matériel et la traduction. Les 1 500 euros restant payeront le montage et le mixage du film.

 

Le reste, 1 500 euros, servira à payer les frais incompressibles de déplacement, d’organisation et de régie du projet.

 

Dsc02452-malocapucaurquillo-pint-victorchuray-2015-1475768320

 

Thumb_nancy_pucaurquillo-1476101887
LUPUNA

QUI SOMMES-NOUS ? L’association culturelle LUPUNA a pour but la promotion de la biodiversité et des sociétés traditionnelles du Pérou et de l’Amazonie péruvienne. Fondée en 2005, elle regroupe des « Citoyens du Monde » passionnés et sensibles aux cultures humaines et aux écosystèmes. L’association s’intéresse donc aux problématiques à la fois locale,... Voir la suite

FAQ Questions les plus fréquentes concernant le projet

+ Où peut-on voir les œuvres de peintres amazoniens ?

Cette peinture n’est hélas pas diffusée ni exposée en France. Si vous souhaitez la découvrir, prenez contact avec l’Association LUPUNA, nous vous montrerons les œuvres que nous avons réunies, créées par des artistes de différentes communautés amérindiennes.

+ Cette peinture est-elle de l’art premier ?

Non, même si cette peinture est issue de communautés autochtones de l’Amazonie, elle est créée aujourd’hui par des peintres qui développent leur univers personnel à travers des problématiques et des thématiques contemporaines et identitaires.