Tibet oriental: autrefois enfants nomades, Dorjee, Rinchen et Yunden ont fait des choix de vie bien différents, modernité ou tradition?

Large_avatardoc

Présentation détaillée du projet

 

Loin des chevaux du vent

 

Les chevaux du vent  sont ces drapeaux de prière multicolores reliés par un même fil , qui flottent sur tout le territoire bouddhiste​ 

 

  Dsc00112

 

Lors de mon premier séjour au Tibet oriental, j'ai rencontré les 3 protagonistes qui deviendront le sujet de ce projet documentaire.

 

Constatant au fil des ans le changement de vie de ces 3 amis du même village et  j'ai eu l'envie de temoigner de leur parcours.

 

Je souhaite montrer une vision différente de celle que nous avons trop souvent des tibétains. On a l'image de nomades perdus sur les hauts plateaux, souvent aux frontiéres de la Chine (Dolpo, Ladhak) Ceux-ci sont hommes d'affaires bien connectés au monde moderne usant sans moderation de leur smartphone. 

 

Le fil conducteur se compose de 3 axes : évolutions personnelles, évolutions professionnelles dans le Tibet d aujourd'hui, évolution de la condition nomade au sein d'une politique chinoise de sédentarisation

 

En 2005, ils habitaient tous les 3 autour du village de Tagong dans la région du Kham, province du Sichuan. Il fallait alors entre 4 et 5h pour rejoindre Kangding la ville la plus proche.

 

-Dorjee parlait deux mots d'anglais appris lors d'un bref séjour au Népal et travaillait avec sa famille; il gardait les yaks, il était nomade mais ne voulait plus de cette vie trop difficile.

 

Crw_2367

 

 

-Yunden avait une amie australienne à l'époque, il métrisait donc mieux l'anglais. Il servait de" guide interprete" aux touristes qui louaient des chevaux à sa mére pour une ballade aux alantours du village.

 

Chine_06__10d0274

 

-Rinchen rentrait d'un "exil" de 5 ans à Dharamsala. Il n'avait qu'une idée en tête: donner les moyens aux enfants nomades d'être scolariser, à l'année, sans perdre leur culture.  Il cherchait des fonds pour un internat. Il était guide et le contact avec ses clients étrangers allait lui faciliter les choses. 

 

Chine_06__10d0298

 

 

Novembre 2008

 

Je retrouve Dorjée et sa famille qui sont encore pour quelques jours dans les paturages avec leur troupeaux de yaks et de chevaux. Je filme les derniers moments au campement alors que la neige commence à arriver. 

 

Dsc00824

 

 

Puis ils rejoignent leur maison pour les durs mois d'hiver

 

Img_4035

 

Dorjée s'est marié 6 mois plus tôt et ne souhaite qu'une chose: partir enfin à l'étranger, en l'occurence aux Etats-Unis d'où est originaire sa femme. Il l'a rencontré en 2007 au Nepal et le rêve américain se profile

 

Nous visitons aussi les enfants de l'association que Rinchen a enfin réussi à créer et qui ont pour le moment toujours classe sous tente.

 

 

Crw_3104

 

Tous trois veulent travailler avec les touristes. Un aeroport vient d'ouvrir à deux heures de Tagong et 4000m d'altitude. Ils sont conscients du developpement de leur région et de l'énorme potentiel en terme de travail.

 

 

De 2009 à 2011 L'accés à la région tibétaine est assez alléatoire, le gouvernement chinois interdisant  selon son bon vouloir les routes du Tibet. Je continue à voir mes amis, du moins deux d'entre eux.

 

En effet  Dorjée est parti aux Etats-Unis , loin des chevaux du vent, et pense revenir voir ses parents dans 6 mois...

 

Yunden séjourne le plus souvent à Chengdu. Il organise pour ses clients des tours avec son 4X4.et vit avec Wangjuan dont les parents ignorent la relation...Que leur fille fréquente un tibétain, cela ne va  pas être simple à accepter

 

Rinchen a ouvert un restaurant  dans le nord du Yunnan, renonçant ainsi à vivre dans son village trop souvent fermé aux touristes.

 

 

 

Octobre 2012

 

Dorjee rentre pour la premiére fois chez lui aprés 3 ans d'absence. On se rejoint à Chengdu et nous faisons ensemble la route jusqu'à Tagong. Il constate les changements intervenus pendant cette période, alors que nous approchons de son village: la route refaite à neuf, les constructions et lotissements fraichement sortis de terre, mais aussi la polution, les barbelés qui délimitent les paturages...

 

Dsc06690

 

 

Yunden se marie fin octobre à Urumqi dans le Xinjiang d'où est originaire Wangjuan. Il leur aura fallu attendre 4 ans pour officialiser leur relation et une année de plus pour pouvoir se marier.Les parents qui marient leur fille unique, ont tout organisé.(200 invités au total 16 du coté du marié dont nous qui sommes venus filmer cet évènement). Yunden se plie "aux coutumes qu'il ne connait pas" mais pense déjà à faire un mariage dans la tradition tibétaine dans l'année qui vient.

Ils vivent tous les deux dans la grisaille de Chengdu, la capitale du Sichuan, loin des chevaux du vent

 

 

 

 

 

 

Img_5329

 

Rinchen est venu au mariage de son ami Yunden. Il continue à vivre dans le Yunnan mais son petit restaurant est devenue un bar avec floklore tibétain: chanteurs et musiciens qu'il fait venir de sa région

Il a choisi comme épouse à une jeune fille de son village qui pourra s'occuper de sa mére pendant ses longues absences;

Il veut organiser un grand mariage dans son village selon la tradition. 

Ce jeune homme moderne est sans doute le plus investi dans la conservation de sa langue et de sa culture.Grace à lui 150 enfants ont trouvé des parrains pour leur scolarité.

 

 

Dsc01128

 

 

 

 

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

La collecte servira à finir ce documentaire en filmant le mariage tibétain de Rinchen fin 2013, (retardé par un décés dans la famille) et sa vie à Shagri-la dans le Yunnan

 

le montant se répartit comme suit:

 

-2 billets d'avion Corse- Chengdu: 2400€

 

-deux billets d'avion Chengdu-Shangri-la: 400€

 

-frais de séjours sur place(nourriture-logement-déplacement) pour 2 personnes pour 1 mois :2000€

 

-Défraiement du preneur de son: 1500€

 

-frais de visa 200€ (loin de la corse, Marseille ou Paris)

 

-Un guide interprète tibétain chinois anglais pendant un mois 1500€

 

- marériel: micro (HS aprés le dernier séjour) et disque dur externe 500 €

 

-post production  1500€

 

Le tournage du mariage ne durera pas un mois mais il y a un important travail de traduction pour le sous-titrage à venir

 

Si la collecte est réussie au delà de nos espérances, l'argent restant sera intégralement reversé à l'association Senta WWW.soutien-enfants-tibet.org

 

 Les photos des contreparties sur la page facebook: http://www.facebook.com/claudia.filippi.1694/photos

 

merci de votre intérêt 

 

Claudia filippi

Thumb_dsc01024
claudiacorse

Passionnée depuis très longtemps par la photo et le voyage, j'ai longtemps allié les deux, avant de me poser définitivement à Porto-Vecchio dont je suis originaire.Je me suis rendu pour la première fois en Chine en 2004, puis en 2005 au Tibet oriental et j'y séjourne au moins une fois par an tant cette région m'a totalement transportée. S'ensuit la... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_dsc01024
Cette aventure s'arrête demain; merci à vous qui y avez participé le succès n'est pas au rendez-vous mais je ne désespère pas de finir ce documentaire Vous allez être recréditer de vos dons Si vous souhaiter des tirages photos aller sur la page facebook claudia filippi il y a un album dédie à cela. merci encore à vous claudia
Thumb_dsc01024
merci à vous de soutenir ce projet sympathiques kissbankers je vous en suis très reconnaissante et espère bien avoir le bonheur de vous envoyer les contreparties signe d'une collecte réussie et d'un documentaire enfin terminé... bonne journée à tous claudia
Thumb_default
En espérant que ce magnifique projet se finalise et que l'on puisse découvrir au plus vite ce documentaire et les belles personnes qui "tournent" autour de ce sujet... Merci de nous faire "voyager" & partager vos émotions. Qu'elle que soit l'issue bravo pour ce que vous faites !