Lucie Bayens, jeune plasticienne émergeante de la scène bordelaise est sélectionnée pour participer à la septième édition du Symposium International d’Intégration en Milieu Naturel dans la forêt de Silly en Belgique qui aura lieu du 19 au 26 août 2012. Accompagnée du plasticien William Acin, ils confectionneront le maximum de Burger en tissus en une semaine afin de les disposer sur le site tels des champignons enfermant de la matière organique glanée sur place.

Large_218090

The project

 

Lucie Bayens,http://luciebayens.com/ jeune plasticienne émergeante de la scène bordelaise est sélectionnée pour participer à la septième édition du Symposium International d’Intégration en Milieu Naturel dans la forêt de Silly en Belgique http://www.sitesenligne.be/ qui aura lieu du 19 au 26 août 2012. Elle sera assistée de son compagnon le plasticien William Acin http://williamacin.com/. Leur projet : confectionner le maximum de Burger en tissus en une semaine afin de les disposer sur le site tels des champignons enfermant de la matière organique glanée sur place. 

Voici la proposition envoyée par Lucie Bayens au jury de Sites en Ligne. 

 

 Installation : Burgers dans le bois de Ligne, à Silly par Lucie Bayens.

 

Je souhaite réaliser autant de burgers en chute de tissus que possible afin de les installer dans une partie du bois de Ligne, tels des champignons, le long d’un chemin, aux pieds des arbres et / ou en cercle de sorcière. Ils seront réalisés à échelle 1 avec des chutes de tissus, du sequin, des perles, des rubans, de la laine… et rembourrés de matière organique sèche glanée dans la forêt de Ligne.

Une installation  exponentielle, comme une mycose, une maladie, un virus à la fois délicate et sauvage, séduisante et violente, esthétique et répulsive. Cette pièce évoque le monde des jeux vidéo, la restauration rapide, le monde de l’enfance… Les Burgers balisent le territoire.

Mais cette proposition est aussi une ode à la cueillette des champignons. Une expérience de patience et de minutie. Un hommage chancelant aux petites mains de la confection couture. Une attention et une intensité communes. Provoquer l’affut chez le promeneur, qui l’est déjà, par la quête des différentes œuvres sur le site, l’aiguiser encore d’avantage.

De plus, il s’agit d’un work in progress. En effet, chaque matin je disposerai les Burgers réalisés au fur et à mesure des 7 jours du symposium. D’ailleurs la forme évoluera sans aucun doute vers un objet de plus en plus informe.

Choisir de garnir les Burgers avec des matières sèches glanées sur le site, il va sans dire qu’une attention toute particulière sera accordée à cette action, dans le respect du milieu. Je ne cherche pas les champignons avec un râteau, personnellement.  Choisir, de les garnir de déchets,  leur donnera le statut de reliquaires colorés.

 

J’ai une naïveté féroce à assembler les beaux restes. Je transgresse la tradition du geste pour apprendre des accidents, de l’hésitation. Je glane les infamies, je grappille et me laisse dériver pour saisir ce précieux inattendu.

Entre mes racines prolétario-hippy et la fascination qu’exercent sur moi les résidus organiques, je tente de faire vibrer les signes et de tisser un lien entre ma part primitive et des techniques sophistiquées. Artiste du sensuel, je remets en cause avec jubilation les principes d’esthétisme dans le respect d’une certaine éthique. Je cultive un « vivre comme si nous étions déjà morts » avec délicatesse et sauvagerie.

Je navigue parfois à l’aveugle dans la curiosité artistique. Mon travail est polymorphe. Ce qui m’enrichit, enrichit de fait ma production.

 

Contreparties en image : 

 

Pour 35 € et plus 15 disponibles Photographie numérique 10 x 13 cm, encadrée extraite de la série "Souvenir de Bordeaux."

Pour 15 € et plus 10 disponibles

Un grigri unique réalisé en perle, médaille, ruban et matière organique.

 

Why fund it?

La collecte servira à financer le voyage pour ces deux artistes, l'hébergement à Bruxelles car ils souhaitent visiter la capital Européenne du 16 au 19 août et les repas de William qui ne seront pas pris en charge par l'organisation. En participant vous aiderez de jeune artistes à aller à la  rencontre la scène artisque belge tout en jouissant de contreparties selon vos moyens.

Principaux pôles de dépenses : 

_transport

_hébergement (hors résidence)

Thumb_552821_10151050670387577_1157854876_n
Lucie Bayens

Je vis et travaille en Gironde. Étudiante à l’école des Beaux-Arts de Bordeaux puis enseignante d’arts plastiques à Libourne, tout en développant mon langage plastique autour du vivant. Je travaille sur la notion de territoire, je m’interroge sur les résidus, la mise en scène et le retour à la nature. Je joue des archétypes et des codes en me servant... See more

Newest comments

Thumb_552821_10151050670387577_1157854876_n
Bonjour chers kissbankers, Nous vous remercions pour le succès de cette collecte. Nous vous ferons parvenir les contreparties dès que possible à notre retour, début septembre. Nous vous tiendrons de l'évolution du projet Burgers à Silly Wood. Très cordialement. Lucie
Thumb_552821_10151050670387577_1157854876_n
Merci Anne. Je suis très touchée. A très vite
Thumb_default
"C'est le moment d'encourager le créateur" c'est ce qui est demandé là juste au dessus de ce petit message que je vous écris bien volontiers Lucie et Will (Marc).... mais c'est vous qui qui êtes encourageants! oui... parce que vous êtes plein d'allant de dynamisme de créativité et de talent...bravo à très vite Anne