Aidez-nous à finaliser et à installer quatre petites centrales hydroélectriques à Madagascar.

Large_lumie_re_a__madagascar__10_-1508254446-1508254459

Présentation détaillée du projet

Une ONG suisse, une HES et des artisans malgaches allient leurs compétences pour construire 4 petites centrales hydroélectriques à Madagascar !

 

 

Lum3-1507023764    

Figure 1: introduction de l’électricité dans les villages malgaches permet de travailler dès la tombée de la nuit.

 

Produire de l’énergie hydraulique low-cost pour les pays en développement, c’est possible ! L’ONG suisse CEAS - Centre Ecologique Albert Schweitzer - et une équipe de la Haute école d’ingénierie et d’architecture de Fribourg (HEIA-FR)  se sont lancés ce défi ambitieux.

 

A Madagascar, seule 5% de la population rurale a accès à l’électricité, ce qui constitue un obstacle majeur au développement social et économique de la population. C’est pourquoi  le CEAS s’investit depuis une dizaine d’années pour développer les capacités et les compétences locales en matière de production d’énergies renouvelables. Après avoir adapté un modèle d’éolienne low-tech en 2015, nous souhaitons donner aux malgaches la possibilité d’exploiter la puissance des nombreux cours d’eau de la Grande Île grâce à la force de l'eau. Des petites centrales hydroélectriques seront adaptées à des chutes d'environ 3 mètres de hauteur afin de produire jusqu'à 3kW.

 

Pour ce faire, le CEAS collabore avec la HEIA de Fribourg reconnue pour ses compétences en hydraulique, en mécanique et en électronique. Sous la supervision de trois professeurs, un jeune ingénieur du nom de Nicolas El Hayek est sur le point de finaliser un prototype de « pico-centrale » à la fois simple, robuste et bon marché. A la fin de l’année, il s’envolera pour Madagascar où il collaborera avec les techniciens d’un atelier situé en périphérie de la capitale, l’atelier Tsiky. Ensemble, ils installeront ce premier prototype et lanceront la production de trois autres modèles 100% malgaches. Ces derniers seront installés dans des villages dépourvus de tout accès au réseau électrique national.

 

En parallèle, les travaux de développement seront documentés sur la plateforme lowtech lab. De cette manière, n'importe qui dans le monde pourra profiter des avancées techniques réalisées grâce à vous!

 

Figure_3___aina____gauche__responsable_de_la_fili_re__lectrom_canique_de_l_atelier_tsiky-1506000601

 

Pr_se-1506082711

Accre_ditation__3_-1507278071

 

Effet-1506083199

Ce projet permettra d’améliorer les conditions de vie des familles malgaches sous différents aspects grâce à l’électrification de leurs habitations et des espaces publiques :

 

Capture-1506006107

     

 

Faisons ensemble de l’Ile Rouge, une nouvelle terre de l’énergie hydraulique.

 

  Zone-1506083248

Accre_ditation__4_-1507278034

 

Figure 5: carte de Madagascar indiquant la zone du 1er site

 

La première mini centrale hydroélectrique sera installée dans le district de Amboniriana. Situé dans la périphérie d’une route nationale, RN7, qui relie Tana à Antsirabe. C'est une région vallonnée des hauts plateaux (environ 1200m d'altitude) où ils cultivent principalement du riz.

 

La centrale permettrait de subvenir aux besoins d'éclairage public d'une dizaine de ménage du Fokontany de Amboniriana.

 

Mod-1506083759

08_turbine-1505987902

 

Figure 6 Modélisation de la turbine et son axe

Voulez-vous donner vie à ce prototype ?

Alors lancez-vous dans l'aventure avec nous et ensemble, nous fabriquerons de l'électricité propre et bon marché !

 

_pierre-w._henry__ceas_10_2_-1506003579

Figure 7 L'accès pour tous aux énergies renouvelables est une priorité fixée par l'ONU

 

Installons ENSEMBLE quatre mini centrales hydroélectriques "made in Madagascar" !

À quoi servira la collecte ?

La phase de recherche et innovation consistera à adapter les plans et réaliser un modèle de pico-centrale hydroélectrique de 1-3 kW adapté aux besoins des malgaches.

 

Budget_crowdfunding-1507188414  

De plus, la fabrication du modèle pilote à Madagascar nécessitera de trouver les matériaux adéquats, mais aussi d'affiner, avec des artisans locaux, les éléments propres au contexte malgache. La pico-centrale devra notamment pouvoir être rétractée durant la saison des ouragans. Ce modèle pilote s’estime à 3'000 Euros, il coûtera évidemment plus cher que la version standardisée que nous allons diffuser ensuite sur toute l'île.

 

Afin de s'assurer que ces pico-centrales hydroélectriques servent au plus grand nombre de familles, qu'elles puissent être fabriquées et entretenues sur place, nous consacrerons beaucoup de temps à la formation des apprentis et des ouvriers de Madagascar : une vraie plus-value pour eux et leurs familles.

 _pierre-w._henry__ceas_10_1_-1506001575

Figure 8 Les villages propices à accueillir des pico-centrales hydroélectriques à Madagascar sont nombreux tel Ambatolampy.

 

Le CEAS percevra l'intégralité de la collecte. De plus, il prendra en charge avec ses autres acteurs le reste des frais liés au projet. Si par bonheur nous arrivons à mobiliser plus de fonds, nous ferons profiter plusieurs villages de Madagascar de cette énergie verte, en finançant d'autres pico-centrales hydroélectriques.

 

Part-1506085106

HEIA-FR - Haute Ecole d’Ingénierie et d’Architecture de Fribourg. Dans le cadre de ce projet, deux Instituts spécifiques sont impliqués: l’institut ENERGY et l’institut SeSi (systèmes d’ingénierie durable). Ils furent mandatés par le CEAS afin de réaliser un modèle de pico centrale hydroélectrique low-cost. Nous tenons à remercier tout particulièrement Elena-Lavinia Niederhäuser (co-responsable de l'institut ENERGY), Laurent Donato et Vincent Bourquin (co-responsables de l'institut SeSi), André Rotzetta (professeur de l’institut ENERGY) ainsi que Nicolas El Hayek (collaborateur scientifique de l'institut ENERGY) et les élèves y ayant contribué pour leur intense engagement dans ce projet.

 

  Pat-1506085078

PATMad - Association malgache d’appui technique pour les producteurs et agro transformateurs à Madagascar. Depuis 1999 PATMad est active dans la mise en oeuvre de projets voués au développement économiques dans les zones rurales du pays. Au cours des 6 dernières années, cette association a participé à tous les projets hydroélectriques menés par le CEAS à Madagascar.

 

Thumb_logo-avec-slogan-pour-web-1438335068
p.kohler@ceas.ch

Le CEAS est une ONG créée en 1980 à Neuchâtel en Suisse. Notre mission : co-développer des innovations techniques au service de la lutte contre la pauvreté et les partager aux paysans, artisans et micro-entrepreneurs africains. Le CEAS innove pour proposer en Afrique des techniques et des formations créatrices d’emplois respectueux de... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Bravo et bonne continuation
Thumb_default
Je pense surtout aux enfants qui pourront faire leurs devoirs à la maison et au confort de toutes les familles
Thumb_default
Bravo pour ce magnifique projet!