Financez l'édition DVD et le SOUS-TITRAGE en ANGLAIS du premier film de Müret ISITMEZ, sorti en salles en France le 11 mars 2015.

Large_sans_titre-1_aplati_376pixl-1458321858-1458321895

Présentation détaillée du projet

Nous souhaitons permettre à Ma mère et mon père (Annem ve Babam) de continuer son aventure au-delà de la salle de cinéma et de nos frontières en créant son édition DVD et son SOUS-TITRAGE en ANGLAIS. Pour ce faire, nous avons besoin de récolter des fonds.

 

La production et la distribution d'un premier film sont deux challenges difficiles à relever, surtout lorsque vous n'êtes pas issus du sérail du cinéma. C’est donc avec une certaine fierté que nous pouvons dire que nous y sommes parvenus et que nous avons même porté ce documentaire au-delà de nos espérances. Le film a en effet embrassé un parcours et une programmation inespérés malgré une sortie confidentielle, conséquente de son modeste budget.

 

Aujourd’hui, après avoir franchi bien des écueils, nous avons cependant besoin de vous et de votre soutien, chers KissBankers, pour rendre accessible au plus grand nombre ce beau et poignant film documentaire en lui offrant un nouveau support de diffusion et une ouverture au monde. Sa destinée est donc maintenant entre vos mains !!!

 

- L'équipe MIML Production -

 

Affiche_pour_dp_modifie_suite_arte_270pixlpsd-1458578176

                                           

 

Titre1-1458330868

 

Gülperi et Hasan, français d’origine turque, ont émigré de la Turquie vers la France dans les années soixante dix. A travers un retour sur leurs différents lieux de vie et de migration, nous découvrons les chemins qu’ils ont empruntés, les difficultés qu’ils ont rencontrées en Turquie et en France, ainsi que les raisons qui les ont poussés à émigrer.

 

Tout au long de ce voyage, nous découvrons aussi leur histoire d’amour, marquée par de multiples séparations et sacrifices, conséquences de la pauvreté et de la nécessité d’aller chercher du travail toujours plus loin.

 

Ce film est donc un hommage à tous ces êtres qui, un jour, ont eu le courage d’aller vers un ailleurs, dans l’espoir d’un meilleur, tout comme Gülperi et Hasan ; une histoire croisée de deux êtres ordinaires aux parcours extraordinaires.

 

Page_10a-1457970836

 

 

Titres2a-1458330990

Titre2b-1458332420

 

A l’origine de ce documentaire, il y a mon profond respect et ma grande admiration pour mes parents, Gülperi et Hasan. Leur parcours, celui de deux êtres sans armes qui réussissent, au prix de multiples sacrifices, à se hisser vers un meilleur, a toujours été une source d’inspiration.

 

J’avais depuis longtemps l’envie de le porter à l’écran pour rendre hommage à leur courage, mais aussi pour montrer les différentes raisons qui peuvent pousser une personne à quitter son pays et démontrer que, dans la plupart des cas, l’immigration n’est pas un acte choisi mais plutôt subi.

 

Retracer le récit singulier de leur parcours, riche d’un point de vue social, culturel et historique, me permettait de rétablir en toile de fond un pan du vécu de l’immigration française et de rendre ainsi hommage à toute cette partie de la population, dont l’image est encore trop souvent écornée. Une histoire personnelle, donc, mise au service de l’Histoire.

 

270_export_photo_etalo_17_3_14raw_0017-1458574564

 

270_export_photo_etalo_17_3_14raw_0010-1458564522

 

Puis, résidait aussi en moi, le désir profond de mieux connaître leur passé ; de voir le village où ils sont nés, où ils ont grandi et vécu ; de fouler la terre des mes ancêtres et de découvrir, ainsi, mon histoire familiale. Une quête d’origine, en somme, pour mieux comprendre qui je suis.

 

270_export_photo_etalo_17_3_14raw_0013-1458564584

 

270_export_photo_etalo_17_3_14raw_0012-1458564538

 

270_export_photo_etalo_17_3_14raw_0022-1458564680

 

Pour finir, je voulais aussi rendre hommage à la France, à ce pays qui a d’abord accueilli mon père ; à ce pays qui a ensuite permis à mes parents, mes frères et sœurs d’être réunis ; à cette terre où je suis née, où j’ai grandi et où je vis ; à cette nation qui donne l’opportunité à chaque enfant d’accéder à une éducation à travers l’école de la république.

 

270_export_photo_etalo_17_3_14raw_0008-1458733918

 

270_export_photo_etalo_17_3_14raw_0014-1458733933

 

Ainsi, ma première œuvre tresse le fil de l’histoire de mes parents avec celui de l’Histoire de l’immigration. Et à travers ces croisements, elle noue la mienne.

 

 

Titres3a-1458331698

Titre4b-1458332506

 

Ma mère et mon père (Annem ve Babam) met en lumière l’histoire poignante de deux figures immigrées, d'un couple, racontée par leur enfant comme tant d’enfants d’immigrés pourraient raconter celle de leurs parents.

 

Il se distingue des autres documentaires parlant d’immigration à plus d’un titre. Ainsi, il développe des thématiques oubliées, mais néanmoins importantes, telles que la séparation des êtres aimés, la nostalgie et l’amour, tout en adoptant une narration originale, puisque se construisant autour de deux intrigues disjointes. Celles-ci, traitant du parcours et du ressenti de chacun des deux parents, rendent ainsi la structure narrative du film à l’image de l’histoire qu’ils racontent : un couple marqué par la séparation.

 

270_export_photo_etalo_17_3_14raw_0004-1458564394

 

270_export_photo_etalo_17_3_14raw_0026-1458742386

 

270_export_photo_etalo_17_3_14raw_0007-1458564409

 

270export_photo_etalo_17_3_14raw_0028-1458574302

 

Le traitement du film permet une compréhension plus intime, plus approfondie, de la figure de l’immigré et de sa condition. L’image humaine et positive que renvoient Gülperi et Hasan est une réponse à la stigmatisation dont la population immigrée française et issue de l'immigration est souvent victime. Elle rend ce documentaire d'utilité publique.

 

La sortie nationale du film a eu lieu le 11 mars 2015. Elle a accompagné le cinquantenaire de la signature de la convention de la main d'œuvre entre la France et la Turquie (8 avril 1965 - 2015). Le film a d’ailleurs été projeté à l’Institut Français d’Istanbul en ouverture des évènements prévus à cette occasion.

 

AUTOUR DES 50 ANS DE L’ACCORD MIGRATOIRE FRANCO-TURC

 

Revue_de_presse_mmmp2-1458563650

Revue_de_presse_mmmp1-1458577907

 

Toujours en cours d’exploitation, le documentaire, qui a bénéficié du Fonds de soutien à l'innovation audiovisuelle du Centre National du Cinéma et de l'Image animée (CNC) ainsi que du Fonds Images de la diversité, a été sélectionné en festivals et a très récemment fait l’ouverture du Soli’docs du 35ème Festival International du Film d’Amiens (FIFAM) – Sélection documentaires solidaires et citoyens.

 

VOIR VIDEO INTERVIEW & MICRO-TROTTOIR - FIFAM 2015

 

A cette occasion et comme à de nombreuses reprises depuis la sortie du film, j’ai rencontré le public à la suite de sa projection et j‘ai encore pu constater l’accueil très chaleureux et l’intérêt qui lui sont réservés. Qu’il soit concerné ou non par l’immigration, le public s’émeut toujours face à cette histoire intimiste que la réalisatrice a su rendre universelle.

 

 

Titre4-1458331187

 

Entretien_cumhuriyet1-1458579541

Photo Asli Ulusoy-Pannuti pour son article sur le film dans le quotidien turc Cumhuriyet - 12 mars 2015

 

C'est suite à la demande grandissante des spectateurs du film d'acquérir son DVD que nous avons envisagé son édition. En effet, nous avions uniquement prévu une exploitation en VOD, moyen de diffusion le plus économique pour une petite structure indépendante comme la nôtre.

 

Nous souhaitons, par ailleurs, également profiter du KissKissBankBank pour financer son sous-titrage en anglais. Nous aimerions avoir une version originale sous-titrée anglaise du film (qui serait également incluse dans le DVD) pour lui permettre de poursuivre sa vie à l'étranger, notamment en festivals où il rencontre toujours beaucoup de succès. Cela nous donnerait aussi la possibilité de le présenter sur les principaux marchés du film documentaire internationaux, de toucher un public plus large et de donner une plus forte résonance à son propos.

 

La diffusion de ce témoignage cinématographique, éclairant sur le ressenti d'une personne contrainte de quitter son pays, au-delà de nos frontières aiderait certainement à une meilleure compréhension de la situation actuelle des migrants en Europe, même si les raisons de la migration ne sont pas les mêmes. Dans un contexte social où l'obscurantisme progresse dangereusement, nous pensons que Ma mère et mon père (Annem ve Babam) contribue à lutter contre la démagogie de ceux qui se plaisent à jouer sur la peur de l'autre.

 

 

Titre5-1458331259

 

Ce premier film a obtenu le soutien d’un grand nombre de partenaires associatifs et institutionnels,

 

- Ecole Supérieure de Réalisation Audiovisuelle - Paris

- Musée national de l'histoire de l'immigration - Paris

- Institut Français - Istanbul 

- Consulat de France - Istanbul

- Consulat de Turquie - Paris  

- Association Centre Culturel Anatolie - Paris

- Association Ataturquie - Nancy

- Association ASTU (Actions Citoyennes Interculturelles) - Strasbourg

- Association Trait d'Union - Istanbul

 

ainsi que la reconnaissance de la profession à travers sa sélection en festivals 

 

- Festival Regards sur le Cinéma du Monde de Rouen 2014 - Compétition

- Festival Diversité en Franche-Comté - Sélection 2015

- Festival Grand Angle sur le Cinéma Documentaire de Sarreguemines - Sélection 2015

- Festival Soli’docs - Festival International du Film d’Amiens - Sélection 2015

 

et à travers l’obtention de critiques positives de la presse spécialisée 

 

- « Une ode à tous les immigrés » - LES FICHES DU CINEMA

- « Un tableau éloquent de l’immigration des années 1970 » - LE MONDE.

 

Le_monde-critique-1458057367

Critique Sandrine Marques pour Le Monde - 11 mars 2015

 

 

Titre6-1458650753

 

540_export_photo_etalo_17_3_14raw_0006-1458651709

 

Pays de production : France

Année de production : 2015

Genre : Documentaire

Durée : 105 minutes

Support de tournage : XDCAM EX

Format : 16/9 HD

Image : Couleur

Format son : Dolby Digital

Sous-titres : Version originale turque avec sous-titres français

 

Scénario, Réalisation et Montage : Müret ISITMEZ 

Image : Maxime LABRUYERE 

Son et Mixage : Pierre BOMPY 

Stagiaire Image : Lixin BAO

Etalonnage : Christophe LEGENDRE

 

Production & Distribution : MIML Production

 

FICHE FILM SUR ALLOCINE 

À quoi servira la collecte ?

La collecte de 6000 euros servira à financer l'édition DVD du film, ainsi que son sous-titrage en anglais.

 

Nous lancerons les travaux auprès des prestataires dès réception de la collecte, soit début juin 2016. Les délais de livraison des travaux nous amèneront à la fin juillet, mais aussi aux vacances d'été. Ce timing nous permet tout juste d’être prêts à la rentrée pour préparer la commercialisation du DVD du film en vue de sa sortie au dernier trimestre de l'année 2016, afin de lui faire notamment profiter des fêtes de fin d'année. Et pour nos chers KissBankers dont les contreparties contiennent le DVD, nous le leurs ferons parvenir chez eux en avant-première, dès le mois de septembre (et qui plus est dédicacé !).

 

Montant détaillé des travaux :

 

- Création MASTER DVD & Frais d'édition 500 DVD (authoring, pressage, impression de la surface disque, boîtier, jacquette imprimée, livret) = 2700 euros

 

- SOUS-TITRAGE en ANGLAIS (traduction et création fichier de sous-titres) = 2500 euros

 

- FRAIS SDRM (Société pour l'administration du Droit de Reproduction Mécanique des auteurs, compositeurs, éditeurs, réalisateurs et doubleurs sous-titreurs) = 320 euros 

 

- 8% de la collecte pour la commission et les frais de transactions bancaires du Kiss Kiss Bank Bank = 480 euros

 

Total = 6000 euros

 

 

Les fonds récoltés au-delà des objectifs 

 

La réussite de cette collecte serait formidable et son dépassement extraordinaire !!! 

 

Dans ce cas, nous souhaiterions apporter notre soutien, aussi modeste soit-il, à une association ou une organisation venant en aide aux migrants syriens. Ainsi, au-delà des 6000 euros, nous nous engagerions à reverser 10% du reste de la collecte à une structure venant au secours de ces familles déchirées et déplacées, premières victimes de l’obscurantisme qui nous rattrape chaque jour un peu plus. Nous n'avons pas encore arrêté de décision concernant le choix de l'organisme et nous sommes ouverts aux suggestions. N'hésitez donc pas à nous faire part de vos avis. Nous vous tiendrons bien entendu informés de notre choix au plus vite.

 

Le dépassement de la collecte aiderait également au financement de la création d'un master BLU-RAY en version anglaise et d'une copie BLU-RAY, pour la diffusion du film dans les festivals à l'étranger. 

 

- MASTER BLU-RAY avec sous-titrage anglais et création 1 BLU-RAY + 1 copie = 500 euros

 

Si la collecte franchissait le seuil des 7000 euros, nous pourrions alors financer la création de la copie numérique de projection en salles (DCP) en version anglaise plutôt que le BLU-RAY, pour la diffusion du film dans les festivals à l'étranger. En plus d'être compatible avec la plupart des projecteurs numériques des salles de cinéma, le DCP a l'avantage d'être plus résistant et de permettre une diffusion en 2K.

 

- MASTER APPLE PRORES avec sous-titrage anglais et création 1 DCP + 1 copie = 1000 euros

 

Et si la collecte allait au-delà, cela aiderait notamment au financement de l'édition BLU-RAY du film pour sa commercialisation.

 

- Frais d'édition 200 BLU-RAY (duplication, impression de la surface disque, boîtier, jacquette imprimée, livret) = 1400 euros

Thumb_miml_kkbb-1457959041
MIML PRODUCTION

Après avoir eu chacun une première vie professionnelle loin du cinéma, la passion pour le septième art, qui rattrape Müret ISITMEZ et Maxime LABRUYERE, les dirige vers une formation continue de concepteur réalisateur vidéo à l’Ecole supérieure de Réalisation Audiovisuelle de Paris. C’est là que naît l’idée de partir à l’aventure de la production... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Courage!! c'est magnifique
Thumb_default
Je suis fan des films de Zombis, science fiction mais j'ai beaucoup ce film documentaire plein d'espoir et d'émotion Bravo
Thumb_default
Moi aussi j'y crois. Je vis en France depuis quelques années et j'ai été très touché par le film quand je l'ai vu à Paris. Je me suis retrouvé dans cette histoire. Il mérite comme vous le dites d'avoir une ouverture au monde. Good Luck !!!