Le Collectif Grain de Sable a besoin de vous pour finaliser la production de sa nouvelle création : Macbett, de Ionesco

Large_affiche_1__nxpowerlite_-1446553841

Présentation détaillée du projet

Affiche_1-1449852551

 

 

L'INTRIGUE

 

« J’ai intitulé mes comédies anti-pièces, drames comiques, et mes drames pseudo-drames ou farces  tragiques, car, me semble-t-il, le comique est tragique et la tragédie de l’homme dérisoire. »   Eugène Ionesco   Macbett et Banco sont deux vaillants généraux au service de leur bien-aimé suzerain Duncan. Après  avoir déjoué la révolte des Barons de Candor et de Glamiss, Macbett et Banco se retrouvent  confrontés à une étrange prophétie : Macbett héritera des titres des vaincus, puis deviendra Roi,  invincible par tout homme né d'une femme. Banco sera quant à lui l'ancêtre d'une longue lignée de seigneurs qui régneront en maîtres sur le royaume. Rivalités, convoitises, les Sorcières n'auront eu qu'à prononcer quelques mots pour faire jaillir dans  des cœurs amis l'ambition d'un pouvoir absolu, résolument sanglant. Les esprits sont échauffés, la  sanglante roue du Destin peut s'enclencher...  

 

 

Croquis_banquet__nxpowerlite_-1446552768

 

 

INTENTIONS DE MISE EN SCÈNE

 

« Régner ! Régner ! Ce sont les évènements qui règnent sur l'homme, non point l'homme sur les évènements. » Macbett, Ionesco

 

« La vie n’est qu’une ombre qui passe, un pauvre acteur qui se pavane et s’agite durant son heure sur la scène et qu’ensuite on n’entend plus. C’est une histoire dite par un idiot, pleine de bruit et de fureur, et qui ne signifie rien. » Macbeth, Shakespeare

 

 

Pourquoi donc monter Macbett aujourd’hui ? Pourquoi s’intéresser encore à Ionesco, auteur de l’immédiate après-guerre, et particulièrement à ce texte, écrit il y a plus de quarante ans ?

 

En réponse directe aux génocides et purges qui secouent le monde de la seconde guerre mondiale à la guerre froide, et en se proposant de dresser une nouvelle représentation de l’humain n’obéissant plus à la logique de la psychologie traditionnelle du théâtre classique, l'œuvre d’Eugène Ionesco, emblématique du Nouveau Théâtre, pourrait se heurter au dur carcan de l’histoire du théâtre, et, par extension, à celui même de l’Histoire. Or, il n'en est rien ; en proposant avec Macbett une réécriture de Macbeth de Shakespeare, Ionesco signe ici une œuvre dont le cynisme caustique n’a rien à envier à la noirceur du drame shakespearien. Attaque virulente de l'inconséquence humaine poussée à son absurde paroxysme, la pièce fait résonner en nous les tristes actualités d'un monde contemporain devenu fou. Luttes de pouvoir, asservissements, licenciements abusifs, assassinats politiques, tant d'indices qui d'un château médiéval régit par un souverain sanguinaire, nous font basculer en un tour de pensée dans le monde merveilleux d'une multinationale, où chacun se bat, gravissant tant bien que mal l'échelon social, pour pouvoir toucher du doigt le pouvoir suprême : l'illusion de n'avoir pas d'autre dirigeant que soi. Car chez Ionesco, il n'est d'autre maîtresse que l'Histoire. L'Histoire, comme un mécanisme implacable et inéluctable, « grand escalier que monte sans trêve un cortège de rois », et dont chaque marche, marquée de parjures et de trahisons, réclame sans relâche un nouveau sacrifice sanglant. Et d'un règne, d'un siècle, ou d'un microcosme social à un autre, si les dirigeants changent, l’escalier est toujours le même. Le meurtre ne se fait plus choix, mais destin : les souverains se suivent, arpentant tour à tour le grand escalier de l'Histoire, incapables d'échapper à son terrible mécanisme.

Macbett n'est pas le drame d'un temps et d'un lieu donné ; elle est le drame de tous les espaces et de toutes les époques depuis que l'homme à souhaité gouverner l'homme et se faire l'égal des Dieux. Avec pour décor le réalisme rêvé d'une multinationale contemporaine, c'est pour mieux tisser le lien avec le passé que la pièce s'ouvre sur le présent: l'homme moderne, dans sa soif avide d'ascension sociale, régresse en pensant avancer. Par l'introduction progressive de costumes et d'accessoires aux allures moyenâgeux, les personnages se verront lentement propulsés dans cette régression fatidique, de l’univers cloisonné, voir rigide, du monde de l’entreprise, au fatras orgiaque et sanglant des fêtes médiévales.

 

 

Croquis_sc_no__nxpowerlite_-1446552948

 

 

Img-20151210-01463__nxpowerlite_-1449852631

 

LE COLLECTIF GRAIN DE SABLE 

 

Né en 2015 du métissage des connaissances et passions d'artistes venus d'horizons différents, le  Collectif Grain de Sable est tout autant un collectif artistique qu'un laboratoire. Contorsion de l'esprit et du corps, le collectif a pour ambition de questionner le théâtre d'aujourd'hui pour chercher - et peut-être trouver - les spécificités du théâtre de demain. Sa démarche s'inscrit dans la volonté de créer un dialogue entre les différentes formes d'arts, de promouvoir la culture sous toutes ses formes, et de faire de chaque artiste un acteur premier du monde culturel et artistique à venir. Le Collectif Grain de Sable souhaite promouvoir à égalité les divers acteurs de ses créations: photographes, vidéastes, scénographes, illustrateurs, peintres, danseurs, costumiers, créateurs sons  et lumière.  

 

 

  Logos_collectif_grain_de_sable-1446553430    

 

 

L'EQUIPE

 

Mise en scène : Collectif Grain de Sable, mise en scène collective

Scénographie : Emeline Dubief

Son et lumières : Grégory Payet  

 

Avec :  

Fabien Christ

Emeline Dubief

Mathilde Eloy

Renaud Mathieu

Maxime May

Vincent Ray Dargaud     Stéphane Perrichon

 

 

L__quipe__nxpowerlite_-1446553693

À quoi servira la collecte ?

Le spectacle, dont les répétitions ont commencé en Septembre 2015, et dont la première représentation aura lieu le Vendredi 20 Mai 2016 au Théâtre du Gai Savoir à Lyon, est actuellement en cours de création. Et si une partie des décors sont d'ors et déjà en construction, nous avons besoin de vous pour finaliser ce beau projet !  

La somme récoltée par le kisskissbankbank sera répartie comme suit :

 

* 200€ pour la finalisation de la scénographie

* 200€ pour la finalisation des costumes

* 100€ pour les frais de maquillage

* 150€ pour les frais de communication et de diffusion

* 50€ pour les frais inhérents à la mise en place du KissKissBankBank et aux contreparties

 

Si l'objectif de 700€ est dépassé, la somme récoltée en plus nous permettra d'alléger d'avantage les frais liés à la logistique, à la communication et au transport du décor.

 

MERCI A VOUS !

 

 

 

Graindesable11__nxpowerlite_-1446553732

Thumb_logos_collectif_grain_de_sable-1446551855
Collectif Grain de Sable

Né en 2015 du métissage des connaissances et passions d'artistes venus d'horizons différents, le Collectif Grain de Sable est tout autant un collectif artistique qu'un laboratoire. Contorsion de l'esprit et du corps, le collectif a pour ambition de questionner le théâtre d'aujourd'hui pour chercher - et peut-être trouver - les spécificités du théâtre de... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Bonne réussite pour ce projet Max, j'espère pouvoir venir vous voir jouer ! Bise et joyeux noël a toute l'équipe ! Mat
Thumb_default
Mathilde j'espère de tout coeur voir votre pièce alors je vais suivre la progression ! à bientôt Marie-Laurence
Thumb_default
A fond avec vous les jeunes, bravo pour votre esprit d'entreprise et votre dynamisme. Gros bisous à tous et rdv à Annecy en Mars. J'attends cela avec impatience. Sylvie D.