« Macula (Pauvres Hommes) » est un court-métrage écrit et réalisé par Timmy Maquaire. Ce film traite de notre rapport à la vision du monde.

Large_bandeau_affiche

The project

 

Timmy et son équipe étudient ensemble en première année à l'ESRA Bretagne (Ecole Supérieure de Réalisation Audiovisuelle). Ce court-métrage de fin d'année est pour eux l'occasion de mettre en pratique leurs connaissances acquises durant cette année de formation. « Macula (Pauvres Hommes) » est un projet proposant une réflexion philosophique sur la vision du monde que chacun de nous possède, et plus particulièrement celle des non-voyants.

 

 

Affiche_finale

 

 

 

Synopsis

A travers une mise en scène abstraite, les voyants et non-voyants confrontent leurs visions qu’ils ont les uns des autres. Deux personnages incarnent ces deux mondes opposés, un aveugle de naissance et une personne voyante. Un monologue de l’aveugle nous interroge sur des questions philosophiques touchant à nos réalités dans une ambiance sombre et profonde. Qui nous a dit que le monde que l’on voit est réellement celui dans lequel on vit ?

 

 

 

Le thème principal du film concerne la réalité au sens philosophique du terme. Cet homme aveugle nous présente sa vision des voyants. Pour lui les « pauvres Hommes » sont aveuglés par ce que leurs yeux les forcent à voir. N’admettant qu’une seule réalité, leur réalité visuelle, ces Hommes deviennent des « handicapés » du savoir au sens de désavantage, d’infirmité. Le cœur du film n’est autre que l’ouverture d’esprit. L’aveugle, présenté lui-même par les voyants comme un handicapé, ne peut se résoudre à se laisser réduire à l’état d’infirme. Profitant de son désavantage visuel, celui-ci se forge une véritable armure intellectuelle et admet l’existence de plusieurs réalités. Ainsi, cette personne atteinte de cécité pousse le spectateur à s’interroger sur ce qu’il voit, à s’interroger sur sa propre réalité. Le but du monologue étant de faire réfléchir, la fin du film se concrétise comme une morale.

Les voyants perçoivent les aveugles comme des personnes tristement seules, plongées dans l’obscurité, contrairement aux non-voyants qui pointent du doigt la réalité collective dans laquelle sont inscrits tous les voyants. Les deux personnages sont présentés comme des stéréotypes littéralement opposés. L’un étant aveugle, bien en chair, marqué par la vie et expressif, l’autre étant jeune, fébrile, sans expression. On assiste donc a une transmission de savoir entre le vieil homme et le jeune ignorant présenté comme un vulgaire pantin. Pantin dont le regard est dirigé par les médias et la foi. Même une personne saine d’esprit qui sait faire la part des choses ne peut échapper à ces deux choses. Elle s’interrogera toujours sur la vérité et son esprit sera dirigé par ce que ses yeux lui dictent. L’aveugle, lui n’a pas la tentation esthétique.

La pièce noire dans laquelle se déroule l’histoire est un univers abstrait et intemporel, situé entre les deux réalités présentées. Le noir symbolise le vide, le néant, l’infini : « Nos réalités sont si éloignées l'une de l'autre que le vide qui les sépare pourrait en contenir des milliers ».

 

 

 

Tournage prévu le 13 et 14 Mai à Rennes.

Enregistrement de la voix-off prévu le 31 Mai à Paris, dans le studio Parisien de Georges Châtelain. 

 

 

Extrait du scénario : 

 

Extrait_sc_nario

 

 

Quelques pages du storyboard : 

 

Extraits de ce qui sera tourné en plateau..

Storyboard1

 

 

Storyboard2

 

 

Extrait de ce qui sera tourné Lundi 13 Mai matin sur le toit de l'immeuble Allianz..

 

Storyboard_3

 

 

 

La caméra : AATON XTR prod Super 16mm

« Macula (Pauvres Hommes) » sera filmé en Super 16mm. A l'ère du "tout au numérique", tourner sur pellicule est une chance inespérée pour nous. 

 

Aaton_xtr_prod_super_16mm_film_camera_pl_mount_video

 

 

 

 

Quelques images d'une journée d'entrainement pour notre tournage : 

 

 

Vous pourrez en voir bien plus lorsque le film sera terminé grâce aux financements...

 

 

 

 

La distribution

 

Dans le rôle de l'aveugle : Daniel BULLIER

 

Daniel_bullier

 

 

 

Dans le rôle du voyant : Pierre Girardin

 

Pierre_3

 

 

 

Voix-off du film : Benoît ALLEMANE

 

Portrait_2009

 

Ce comédien français est spécialisé dans le doublage. Ses rôles les plus connus sont ceux de Morgan Freeman dont il est la voix française officielle. Il participe également régulièrement aux Guignols de Canal+. Ainsi, cet acteur a doublé pour le cinéma, la télévision, la radio, la publicité et le domaine du jeu vidéo.

 

Extrait « Les évadés » de Frank Darabont

 

Interview de Benoît Allemane

 

 

 

 

L'équipe du tournage :

 

Le réalisateur et scénariste : Timmy Maquaire

 

Timmy

 

 

Passionné de cinéma, Timmy s'oriente naturellement pendant sa période lycéenne vers un Bac Littéraire option cinéma. Ses premiers courts-métrages furent pour lui un véritable déclic. Amoureux de la poésie, de l'image et de la musique, le cinéma s'est imposé comme une évidence pour lui puisque ce domaine permettait de mêler ces trois éléments. Son cinéma est orienté vers les frères Wachowski, Bergman, Tarantino, et plus généralement vers le cinéma moderne, les blockbusters, le montage cut mais surtout les films à morale comme par exemple les adaptations de Stephen King (« Chambre 1408 »). Ainsi, un de ses réalisateurs préférés est Francis Lawrence avec notamment son film « Constantine ». Bien que débutant en tant que réalisateur, Timmy a déjà réalisé un premier court-métrage « Tout doit disparaitre » et a aussi été cadreur pour la web TV « Session Privée » et le court-métrage « Claque-man » de Vincent Robles. Actuellement, Timmy se consacre à divers projets, « Macula (Pauvres Hommes) » mais aussi un futur court-métrage intitulé « Mad » ou encore un long métrage « Fade to black ». Ayant touché aux métiers liés à l'évènementiel lors de divers stages, Timmy réalise régulièrement des vidéos humoristiques et clips pour le groupe de musique Dead Potatoes.

 

Extrait « Mad » 

 

 

 

Equipe_de_tournage

 

Etudiants à l'ESRA Bretagne, nous avons au cours de cette première année réalisé un documentaire photos, un spot publicitaire radiophonique ainsi qu'un tournage d'entrainement sur 2 jours. « Macula (Pauvres Hommes) » est notre première véritable collaboration tous ensemble pour un court-métrage. 

 

 

Cadre

 

 

Img_5711

 

 

Img_5696

 

 

Dscf0078

 

 

Lumiere

 

 

Img_5706

 

 

Equipe_de_tournage

 

Why fund it?

 

Disposant de peu de ressources pour mettre sur pied ce projet, vos dons nous permettront de financer :

 

> le défraiement des acteurs (aller retour Paris-Rennes et Caen-Rennes)

> la régie (nourriture, déplacements, location de camion, ...) 

> le maquilleur

> les accessoires

> Payer Kiss Kiss Bank Bank pour leurs frais de fonctionnement  

 

Le montant total de nos dépenses pour permettre de tourner ce film s'élève aux environs de 450€. Toutefois, afin de retomber sur nos pieds financièrement, nous avons en réalité besoin de 650€. Nous comptons sur votre aide pour relever ce challenge !

Thumb_456268_10150837432094048_1990656466_o
annelelandais

Passionnée de photographie depuis son plus jeune âge, Anne Lelandais souhaitait à l'origine devenir JRI (Journaliste Reporter d'Images). Après un DUT Information-Communication à Caen et une Licence Information-Communication à Rennes, Anne choisit de s'inscrire à l'ESRA Bretagne (Ecole Supérieure de Réalisation Audiovisuelle) dans le but de se former plus... See more

Newest comments

Thumb_default
Timmy, j'espère que ma contribution vous aidera à pouvoir présenter votre film dans les meilleures conditions qu'il soit. tata Gisèle
Thumb_default
J'espère que cette collecte vous permettra de pouvoir aller au delà de vos espèrances en terme de technique et de représentation. Bon courage à toute l'équipe pour les finitions de ce film.
Thumb_default
Bon courage à toute l ' équipe et que ce 1 er projet soit le début de pleins d' autres.