"Mad'en Action" a pour but de lier formation, loisirs/sport, éducation et le développement local à Madagascar.

Large_image_mad_en_action_-_kkbb

Présentation détaillée du projet

A propos du sport dans les projets de développement…

 

La mondialisation a facilité la rencontre de différents acteurs (ONG, Etats, Organisations Internationales….) afin d’accentuer la lutte contre la pauvreté, contre les maladies, de favoriser un développement plus « juste », plus égalitaire… tout ceci résumé dans les Objectifs du Millénaires pour le Développement (2000) auxquels chaque acteur de la Solidarité Internationale devrait se référer afin de guider son action et d’éviter bien des erreurs. Si les relations internationales semblent guider par quelque chose de transcendant, notre association est convaincue que les petites associations/ONG, et surtout les Etats du Sud doivent avoir un rôle, une place centrale dans le processus de développement, d’autonomisation de leurs différentes politiques (de santé, d’éducation…). C’est pourquoi notre projet va dans ce sens, et vise à accompagner une collectivité dans la mise en place d’une politique sportive, mais qui va au-delà de l’aspect politique, en favorisant des valeurs et des droits à l’éducation, aux loisirs, à l’égalité !

 

Article 31 « Convention internationale des Droits de l’Enfant » : « 1 l Les États parties reconnaissent à l’enfant le droit au repos et aux loisirs, de se livrer au jeu et à des activités récréatives propres à son âge, et de participer librement à la vie culturelle et artistique. 2 l Les États parties respectent et favorisent le droit de l’enfant de participer pleinement à la vie culturelle et artistique, et encouragent l’organisation à son intention de moyens appropriés de loisirs et d’activités récréatives, artistiques et culturelles, dans des conditions d’égalité ». http://www.unicef.fr/userfiles/50154.pdf

 

Si le sport et les loisirs semblent pourtant rester en périphérie du discours sur le développement, privilégiant les aspects économiques, sanitaires… Nous sommes convaincus qu’il est également source de bien être, de santé, de revenus (économiques), et surtout de plaisir et de « légèreté ». Si c’est ce que défend notre association, c’est également affirmé par les Nations Unies au sein d’un rapport détaillant la place que pourrait jouer le sport dans le développement « Le sport au service du développement et de la paix : vers la réalisation des objectifs du millénaire pour le développement », 2003. De plus comme a permis de le mettre à jour, le Forum Mondial Educasport qui s’est tenu fin Novembre 2013 à Paris, les initiatives de développement par le biais du sport ne sont pas isolées et forment une fourmilière d’initiatives innovantes !

 

L’association Amahoro pour sa 2ème Edition « Mad’en Action », insiste donc sur plusieurs aspects:

 

- L’appropriation, mot d’ordre depuis la Déclaration de Paris en 2005, mais encore peu appliqué dans les coopérations ! Amahoro entend et applique ce mot par l’implication et la participation totale à la fois de ses partenaires mais aussi des bénéficiaires dans la construction, mise en œuvre et évaluation du projet, afin de faciliter sa pérennisation et surtout son adaptation à de réelles problématiques locales !

 

- La formation et l’éducation : ces deux aspects semblent être fondamentaux à la fois pour la pérennisation du projet et l’appropriation totale par nos partenaires, mais aussi car l’éducation est un droit, et elle est perçue comme une fenêtre sur des horizons meilleures pour les populations locales, c’est pour cela qu’elle doit être encouragée ! Art 28 Convention Internationale des Droits de l’Enfant  « Les États parties reconnaissent le droit de l’enfant à l’éducation, et en particulier, en vue d’assurer l’exercice de ce droit progressivement et sur la base de l’égalité des chances… »

 

Les activités physiques et sportives (APS) : si on peut attribuer bien des maux au sport occidental et moderne que nous connaissons, les APS et les loisirs sont à la fois un droit, mais aussi un des éléments les plus fédérateurs de notre temps, d’autant plus dans des pays africains. En étant bien employées, elles peuvent favoriser le bien être, l’épanouissement, et permettre de donner du sens à certains messages, dans le cas de notre projet l’inclusion d’enfant en situation de handicap.

 

On attribue désormais beaucoup de valeurs au sport, notamment ses aspects fédérateurs ou universels… nous souhaitons modestement par le biais de ce projet, poser le sport et les loisirs à la hauteur des valeurs qui leur sont accordées, permettant entre autre de travailler sur des besoins/droits fondamentaux comme l’éducation, la formation et la lutte contre les discriminations (liées au handicap) !

 

Pour commencer,voici  les images de la 1ère Edition: la construction du terrain de basket/volley, le terrain de football (avant et après les aménagements), le partage avec la population, la journée d'inauguration en présence des autorités locales (signe de reconnaissance de notre projet sur place)... Bref un peu de Madagascar et de notre projet, afin de vous montrer de manière illustrée les résultats obtenus !

 

En espérant que grâce à vous que la 2nde Edition soit aussi belle, et soit également une réussite !

 

 

Foot_avantTerrain_footFoot

 

Basket_debutBasket_milieuBasket_fin_quipe_construction

 

Animation_

Animations_3

Animation_2

 

Inauguration

 

1. Genèse du Projet

 

a.     Des acteurs bretons 

 

- L’association initiatrice et porteuse du projet : « Amahoro ».

Crée depuis Avril 2012, elle œuvre principalement dans la solidarité internationale (SI) grâce à l’outil sport. Amahoro a pour objectif  d’accompagner et de mettre en place des projets, des initiatives liées à la SI et au sport, en France et à l'international. Plus précisément, cela passe à la fois par de l’accompagnement à la méthodologie de projet lorsqu’elle est sollicitée, mais également par la conception et la mise en place de ses propres projets : en France et à l’étranger (Madagascar pour le moment). L’association a pour volonté de développer des chantiers internationaux axés sur le sport mais pas uniquement. L’organisation de temps de réflexion en France, et d’ateliers de sensibilisation (au secteur de la SI et à différentes thématique transversales), vise à informer le grand public sur le secteur et à réfléchir sur ses propres pratiques (difficultés, axes d’amélioration, échange de pratiques…). C’est donc l’association Amahoro (grâce à plusieurs étudiants) qui en souhaitant développer des partenariats et des projets innovants, qui est à l’initiative du projet « Mad’en Action ». Site Internet : http://assoamahoro.wix.com/engagez-vous

 

Log_long

 

- Un groupe de plusieurs étudiants

Le projet concernera 5 étudiants: 3 rennais, 1 de Montpellier et 1 de Paris. Le profil de chaque étudiant est différent mais complémentaire. Ils suivent tous un cursus à la faculté de sport,  afin d'apporter leurs compétences au projet !

 

- Un projet encouragé par une association rennaise active  « Les Enfants Avant Tout ». Depuis le départ, EAT soutien notre initiative et nous apporte son expérience et ses contacts ! Collaboratrice sur Rennes : Mme Marie Chevrier (Responsable Action – Madagascar).

Site Internet : http://www.lesenfantsavanttout.net/wordpress/

 

b.    Des acteurs malgaches

 

Un projet de développement local ne peut se réaliser et être cohérent qu'avec des acteurs locaux !!! Amahoro y accorde une importance très particulière, et cherche à faire de ce partenariat une relation riche et forte de sens !

 

- Interlocutrice principale sur place, Madame Marguerite RAZAFINIRINA: Notre interlocutrice travaillait au Ministère de l’environnement à Antananarivo. C’est également le contact de l’association « EAT » sur place. Elle parle parfaitement français et nous accompagne depuis maintenant plus d'1 an sur ce projet: lien avec le Comité malgache, conseils avisés...

 

Deux écoles malgaches : une école primaire dans le village d’Ankerana et un lycée à Sadabé.

Nous avons instauré avec ces deux établissements, des correspondances avec des établissements français. De plus l'école primaire publique est celle qui sera réhabilitée lors de cette nouvelle édition !

 

_cole

 

-  Un centre spécialisé qui travaille avec des personnes handicapées mentales : « Les Orchidées Blanches ». Nous avons rencontré les éducateurs du centre à plusieurs reprises, ils proposent différentes activités à leurs résidents, dont du sport ! L'association instaure actuellement un partenariat avec ce centre afin qu'un éducateur puisse mettre en place des activités sur Ankerana (à destination des enfants en situation de handicap), et qu'il forme une personne locale (sur le village d'Ankerana) afin que la gestion de ces animations se fassent ensuite de manière autonome ! Notre interlocuteur principal s’appelle Mr José Rajaonah, il est directeur technique au sein de la Fédération « Sport adapté et Handisport », et il mène également des ateliers sportifs au sein du centre cité précédemment.

Site Internet : http://orchideesblanches.org/presentation.php.

 

Orch

 

- Le village d'Ankerana et le Comité Sportif

Une convention est signée (et reconduite pour 2013/2014) entre l’association « Amahoro » et le village d’Ankerana, afin de lier plus formellement chaque acteur du projet, et de permettre l’appropriation du projet par les locaux. Cette convention décrit la constitution d’un « Comité Sportif » sur place, et précise les engagements de chaque partie. Elle permet donc que la municipalité et les habitants qui y sont impliqués, se mobilisent sur la question du sport, et s’impliquent suite à notre venue, sur la gestion des équipements ou matériels qui seront achetés/construits. Ce comité joue un rôle très important au niveau décisionnel et également dans la pérennisation du projet, puisque le budget et les actions sont décidés ensemble (via des séjours de repérage ou par des échanges par le biais de Marguerite).

 

Comit_

 

c.     Une rencontre, des discussions, une nouvelle orientation pour le projet !

 

- Collaboration en 2012/2013, autour su sport: Comme décrit précédemment, l’association Amahoro souhaitant lancer son premier projet elle a cherché à rencontrer plusieurs associations rennaises, dont « EAT ».  Le but était de discuter des préoccupations de chaque association, et également des besoins ou attentes pouvant émaner de leurs interlocuteurs du Sud, afin de ne pas imposer un quelconque projet. C’est ainsi que « EAT » après consultation de leurs collaborateurs à Madagascar, ont  identifié une envie de développer l’activité physique au sein d’un village au nord de la capitale, Ankerana (plus précisément au sein du Hameau de Manantsoa). Après avoir partagé ces contacts, nous avons échangé plusieurs mails avec Madame Razafinirina (Ma), afin de connaître au mieux le contexte local, les problématiques. C’est ainsi que s’est dessiné un territoire pouvant à la fois répondre aux attentes des malgaches locaux et pouvant également accueillir un projet de type « chantier international » ciblé sur le sport permettant de mettre en avan/mobilisert des compétences d'étudiants en faculté de sport. Cette collaboration c’est confirmée et officialisée en Janvier 2013, là aussi lors du séjour de repérage.

 

- Collaboration en 2013/2014: Education/Formation, Sport et Développement Local

L'équipe de Amahoro souhaite réellement rendre autonome financièrement le Comité Sportif, en favorisant l'appropriation totale des équipements sportifs, et la gestion du sport sur place. Des projets de génération de revenus ont donc été envisagés, puis reportés.En effet ce "souhait", et cette nécessité prend du temps...et de nouvelles préoccupations ont vu le jour sur la village d'Ankerana.

C'est donc en étant à l'écoute de ses partenaires que Amahoro s'axera cette année à la fois sur: l'éducation/la formation, le développement local/le renforcement des capacités sur place et toujours le sport ! En effet l'école primaire du village n'étant quasi plus exploitable (car en ruine suite à des intempéries), et l'éducation étant une préoccupation première pour les habitants(et pour notre association)  car elle permet d'envisager l'avenir plus sereinement pour les enfants de la commune, nous ne pouvions rester indifférent. Ainsi le sport restera au coeur de notre projet, car un travail de formation sera effectué avec les professeurs de l'école, et avec les entraîneurs locaux, mais la réhabilitation de l'école primaire sera également de mise ! Nous n'oublions pas l'insertion, primordiale, des enfants en situation de handicaps.  C'est pourquoi il est fortement envisagé (en fonction des moyens mobilisés) de former et d'engager un éducateur sportif (en partenariat avec les Orchidées Blanches), qui prendra en charge et maintiendra les animations "sportives adaptées".

 

 

2. Madagascar en quelques mots

 

- Données générales et géographiques

Nature du régime : Présidentiel

Capitale : Antananarive,

Langue (s) courante (s) : malgache, français,

Monnaie : Ariary (2 850 Ariary pour 1 € en Janvier 2013).

 

- Données démographiques

Population : 21, 3 millions d’habitants (Banque mondiale, 2011),

Espérance de vie : 66 ans (Banque mondiale, 2011),

Taux d’alphabétisation : 66 % (Banque mondiale, 2011),

Indice de développement humain : 151ème sur 187 pays (PNUD, 2011).

 

- Données économiques

PIB (2011) : 9,94 Mds USD (Banque mondiale),

PIB par habitant (2011) : 467 USD,

Taux de croissance (2011) : 1,0 % (Banque mondiale),

Part des principaux secteurs d’activités dans le PIB :

agriculture : 28 % (Riz), industrie : 15 % (Textile), et services : 57 % (Tourisme, TIC).

 

 

- Carte & Localisation du projet

(Hameau de Manantsoa  au Sud d'Ankerana, Village d'Ankerana à l'Ouest de Sadabe,

Commune rurale de Sadabe, Province d'Antananarivo, Distance : de la Capitale - Sadabe : 50 kms, Distance Sadabe - Ankerana : 5kms, Ankerana  - Manantsoa : 1km Village d'Ankerana composé de 11 hameaux, Population du village :  615 habitants dont 60 moins  de 5 ans  et  245 moins  de 18 ans)

 

Mada_kkbb

 

Dscn3476

(région de Ankerana)

 

 

3. Le projet "Mad'en Action" - 2ème Edition

 

L’action se déroulera à Madagascar, dans le petit village d’Ankerana (et ses alentours). L’équipe d’étudiants partira 1 mois entre Juin 2014 et Août 2014. La période reste encore à fixer, la plus appropriée sera probablement celle correspondant le mieux aux dates "scolaires" de Madagascar (Juin/Juillet).

 

a. Finalité du projet

 

Ce projet a une double visée (en France et à l'international).

Les finalités sont donc des idéaux que le projet tend à atteindre sur du long termes:

 

- A Madagascar : Aller dans le sens d’une véritable démocratisation du sport à l’échelle du village concerné par le projet, en développant/accompagnant les initiatives locales et en mobilisant la population en vue d’une action pérenne voir reconductible,

 

- En France: Permettre aux différentes populations (jeune, étudiants, travailleurs...) de découvrir le secteur de la solidarité internationale avec un support original : les activités physiques et sportives.

 

b. Les Objectifs du projet et les actions

 

Il semble tout à fait pertinent de lier ci-dessous les objectifs et les actions de ce projet, afin de montrer leur cohérence et leur emboitement !

 

Ainsi le projet prend en compte l’ensemble des acteurs du sport déjà sur place et se construit en partenariat avec les habitants, les professeurs, et les responsables administratifs, afin d’intervenir directement sur leurs principaux besoins, qui comme énoncé plus haut ont évolué depuis la précédente édition. Les objectifs et les actions pour cette 2ème Édition sont :

 

 

 

- OBJECTIF 1: Accompagner le développement du sport sur le village

 (par développement l'équipe entend 2 choses: la valorisation de ce qui existe déjà ET la pérennisation)

 

  ET Actions associées (1) : formation des entraîneurs et des professeurs, mise en place d'activités sportives pour un vaste public (équipes sportives, enfants, femmes, personnes en situation de handicap...).

 

 

 

- OBJECTIF 2: Améliorer les conditions d'accès à l'éducation des enfants du village d'Ankerana

 

 ET Actions associées (2): réhabiliter l'école primaire publique, proposer des temps de loisirs permettant d'aborder différentes thématiques, favoriser l'expression des enfants.

 

 

 

- OBJECTIF 3: Encourager le développement de projets sportifs à l'international

 

 ET Actions associées (3):  réaliser des évènements de communication sur la thématique du sport et de la SI, communiquer sur l'édition précédente de "Mad'en Action", créer davantage de liens avec des étudiants...

 

 

 

c. Les publics visés

 

- Les enfants de l’école primaire d’Ankerana : il est très rare que les temps récréatifs soient organisés ou pris en charge par les instituteurs, d’autant plus pour mettre en place des activités sportives ludiques. C’est pourquoi les enfants seront concernés par l’organisation de petits ateliers, et un dialogue sera instauré avec les instituteurs afin de travailler avec eux !

 

- Les équipes sportives: suite à la rencontre avec ces dernières et à leur souhait de progresser techniquement, des séances seront organisées régulièrement, et un entraîneur formé. cela concerne le football car il est davantage développé, mais également le volley et le basket, car dorénavant des infrastructures sont à disposition de l'ensemble de la population. Comme l'année passé, les entraînements seront menées avec la personne référente, puis un "kit pédagogique" sera laissé sur place pour favoriser l'évolution des séances.

 

- Les femmes : à Madagascar les femmes s’organisent beaucoup en association pour organiser leur travail, et elles s’impliquent beaucoup dans la vie du village (fête, distribution de lait…). Cependant elles sont peu présentes dans les instances décisionnelles par exemple. Il serait donc intéressant, afin de les mettre en avant, d’organiser des équipes féminines de basket, de foot ou volley (sachant que certaines pratiquent déjà le football informellement).

 

- Enfants en situation de handicaps : il s’agit à la fois des enfants habitant sur Ankerana (que nous avons pu identifier lors du séjour de repérage en janvier dernier). A Madagascar le handicap est considéré comme un tabou (« fady »), le sport peut permettre à ses enfants isolés de s’intégrer à des jeux avec des enfants valides, tout en mettant en place une sensibilisation au handicap efficace ! Ces séances ont eu lieu lors de la 1ère Édition et ont eu un impact relatif. Il s'agirait donc de les maintenir et de leur donner davantage d'importance et de cohérence avec l'intervention tout d'abord d'un professionnel (provenant du centre "Les Orchidées Blanches"), et la formation d'une personne locale qui prendra ensuite le relai sur ces activités, afin de les rendre durables.

 

EN FRANCE

 

- Centre de Loisirs et Lycées : Il serait intéressant de maintenir et de "raviver" les correspondances instaurées au préalable entre enfant smalgaches et enfants français.

 

- Les étudiants

L’équipe : qui prendra part au projet, pour elle se sera un apport indéniable sur toute la méthodologie de projet, mais également sur l’échange humain que l’on retrouve lors de tels projets !

Les étudiants au sens large: lors de la restitution et lors de différents évènements (colloque, festival...), les étudiants (d'où qu'ils soient en France, en fonction de slieux d'organisation) pourront découvrir le secteur de la SI axé sur le sport, et auront à leur disposition plusieurs supports pour les informer, accompagner dans leur projet (les supports actuels sont: exposition photo, vidéo).

 

- Grand Public

Globalement le projet aura une retombé dans chaque ville dont seront originaires les étudiants/participants au projet. En effet chaque ville sera concernée par les restitutions (exposition, vernissage, soirée d'échanges).

 

 

4. Les moyens

 

- Humains:  le projet mobilise une équipe d'étudiants, le comité sportif d'Ankerana ainsi que les équipes sportives locales et l'école primaire, la structure spécialisée "Les Orchidées Blanches", ainsi que de nombreux partenaires français (Université...).

 

- Matériels: tous les matériaux nécessaires à al réhabilitation de l'école primaire (achetés bien évidemment sur place), et du petit matériel sportif.

 

- Financiers: cette 2ème Edition a davantage d'ambition et donc une importance (financière) plus grande ! Les frais de construction s'élèvent à 3000€, et 3000€ pour le salaire de l'éducateur sportif, ses déplacements et les frais liés à l'activité (gouter des enfants, matériel...).

 

 

5. La restitution

 

- Suivi sur le site internet: http://assoamahoro.wix.com/engagez-vous

- Page Facebook: Association Amahoro

Le site internet (et la page Facebook) mettent à jour toutes les actualités liées à l'avancée du projet, ainsi que les différents évènements de l'association. Ils constituent donc les principaux outils de communication et de diffusion des informations de l'Association !

 

- Exposition photographique

Ce support est toujours très "parlant" et propose des images de nos réalisations concrètes !

Il sera donc maintenue et diffusé dans différents lieux stratégiques visant des publics divers et variés.

 

- Vidéo

Après avoir crée un premier outil, l'association souhaite continuer dans cette logique.

L'idée serait de créer des vidéos assez courtes sur différent point clef du projet: le partenariat, la restitution...

 

Vidéo de restitution "Mad'en Action" - 1ère Edition

À quoi servira la collecte ?

600€ : En totalité le projet de construction s'élève à 3000€. La collecte, à hauteur de 650€, permettra de développer en partie notre nouvel axe sur ce projet "l'accès à l'éducation". C'est à dire que ces fonds serviront principalement à la réhabilitation de l'école primaire publique d'Ankerana (étant aujourd'hui non opérationnelle), apparaissant comme une demande importante de nos partenaires locaux ! En effet pour les jeunes malgaches de ce village, ainsi que pour leurs parents, l'école reste un moyen important de sociabilité, et de tremplin pour leur avenir ! De plus une partie de cette somme servira aussi à l'achat d'un nouveau stock de matériel sportif (sur place), pour appuyer nos actions de formations (sur le sport), et animations !

 

 

150€: En totalité la restitution s'élève à 2000€ (vidéo et impression sous forme de Kakémonos). Une petite part de la somme collectée servira donc à développer des actions en France, afin de rendre visible les actions de l'association, mais surtout pour sensibiliser le public français aux problématiques du territoire malgache concerné par le projet.  Concrètement, cette "restitution" passera par la création de différents supports: vidéo, photo, soirée d'échanges... qui seront, entre autre, accessibles à nos KissBankers ! " La solidarité Internationale commence ici ! "

 

Voici un exemple des restitutions réalisées l'année précédente:

 

Expo_amahoro        Pack_kkbb

            

(exposition photo    &   pack complet précédent KKBB)

 

 

Thumb_amahoro_logo_modif__2_
Amahoro

Association Amahoro: déclarée depuis Avril 2012. Composée d'une dizaine de membres. Évènements: - Colloque "Le développement des projets sportifs en solidarité internationale", Avril 2013, - Festival "Mad'en Action", Mai 2013 - Réalisation du projet "Mad'en Action", Aout 2013, - Réalisation d'une vidéo "comment s'engager dans la SI", réalisation...

Derniers commentaires

Thumb_default
Le Hézo part avec vous a Mada! Lové and flex!
Thumb_default
kiss kiss kiss et bonne chance à votre projet !