1816, Mary Shelley écrit Frankenstein. Comment et pourquoi avoir créé, à 19 ans, un tel monstre ? C’est ce que Lazarro veut comprendre.

Large_visuel_mllef

The project

 

Mademoiselle Frankenstein

 

La pièce

 

 

Image_def_melle_frankenstein

 

Nous sommes en 1816 c’est une nuit d’orage à Cologny (Genève). Dans la Villa Diodati, le poète Byron, propriétaire

des lieux, convoque ses voisins et amis. Parmi eux, le poète Shelley et son épouse Mary. Ils se lancent alors un défi

mutuel : écrire le plus rapidement possible une histoire d’épouvante. C’est Mary Shelley qui l’emporte en mettant au

monde l’un des personnages de roman les plus célèbres, le Docteur Frankenstein. Capable de recréer la vie à partir de cadavres récupérés dans des cimetières, ce personnage surpasse tous les tabous de l’époque.

Quinze ans après, c’est cette même Mary Shelley qui revient sur les lieux du crime.

Elle y retrouve un certain Lazzaro Spallanzani qui cherche à tout prix à savoir ce qui a poussé la jeune femme à écrire un récit aussi terrifiant. Mais même s’il pressent un secret terrible derrière la création de ce chef d’oeuvre, il est loin d’imaginer ce qu’il va découvrir.

 

 

 

L'auteur

 

Thierry Debroux est né à Bruxelles en 1963.

Scénariste pour France Télévision, il a écrit « Le Silence des Eglises » (Prix du Scénario au festival de Luchon 2013). Il est l’un des deux scénaristes de la série « Les Petits Meurtres » d’Agatha Christie diffusée sur France 2.

On lui doit également « Un Coeur qui bat », docu-fiction sur la greffe du coeur. Il est l’auteur d’une vingtaine de pièces (publiées chez Lansman).

Quatre fois nommé Meilleur Auteur en Belgique, il reçoit le prix en 2001 pour La Poupée Titanic.

Il a adapté pour le théâtre « Le Maître et Marguerite » de Boulgakov, « Le Capitaine Fracasse » de Gauthier, « Les Misérables » d’Hugo et prépare une version scénique de « L’Odyssée » d’Homère.

En juillet 2010, il est nommé directeur du Théâtre Royal du Parc à Bruxelles.

 

 

 

L'intention de mise en scène

 

 

Géraldine Clément et Frédéric Gray partagent le même goût pour les récits singuliers, intrigants et étranges, les atmosphères sombres et inquiétantes, les personnages torturés qui ne se livrent pas facilement.

 

 

Frédéric est passionné par l’histoire de « Dr Jekyll et Mr Hyde » ou encore par « Le portrait de Dorian Gray », dont d’ailleurs il porte le même nom…

 

Nous avons donc tout de suite été intrigués par la pièce « Mademoiselle Frankenstein » de Thierry Debroux.

 

Dès les premières pages nous avons été captivés par le parti pris de l’auteur et par sa façon de nous faire aborder une autre facette du récit de « Frankenstein » qui a été maintes fois adapté au théâtre et au cinéma.

 

En effet, nous connaissons peu l’auteure de ce chef d’œuvre de la littérature fantastique, Mary Shelley. Qu’est ce qui a poussé cette jeune femme de 19 ans à écrire une telle histoire et à inventer une telle créature ?

 

 

Thierry Debroux réunit dans un huis clos inquiétant et cruel, Mary Shelley et un étrange Lazzaro Spallanzani qui cherche à comprendre la mécanique et les rouages de l’imagination créatrice.

 

La force de cette pièce réside dans l’habile mélange entre récit historique et voyage fantastique dans un monde imaginaire, hanté par les ombres du passé.

 

Cette pièce nous interroge également sur la science et le progrès, sur les zones d’ombres qui sont en chacun de nous. Et dès lors, la question suivante se pose : jusqu’où peut-on aller pour déterrer les monstres qui sont en nous, alors que nous tentons désespérément de les cacher ?

 

L’envie de créer à notre tour nous envahit, avec l’irrésistible besoin de donner vie nous aussi à ces personnages fascinants… en mettant en scène « Mademoiselle Frankenstein ».

 

Géraldine Clément et Frédéric Gray

 

 

 

L'équipe artistique

 

Fred

 

Frédéric Gray, Metteur en scène

 

 

 

G_raldine

 

Géraldine Clément, co-metteur en scène et directrice d'acteurs

 

 

 

Christelle

 

Christelle Maldague, dans le rôle de Mary Shelley

 

 

 

Fred

 

Frédéric Gray, dans le rôle de Lazzaro Spallanzani

 

 

 

 

Why fund it?

Les fonds collectés nous serviront à financer :

- Les costumes : 300 euros

- Les décors : 350 euros

- La réalisation des flyers et des affiches : 350 euros

 

Thumb_avatar
Mademoiselle F

La compagnie La Clique Créée en 2001, La Clique est une compagnie née d’une volonté de troupe. Auteurs, metteurs en scène, comédiens participent ensemble à la création des spectacles, sans se cantonner à leur discipline. La compagnie cherche à établir des passerelles entre les différentes sensibilités artistiques, à mêler les talents au service d’une... See more

Newest comments

Thumb_default
Tous mes voeux de réussite pour cette pièce!
Thumb_profile_cfb.001
Bonne chance de la part de toute l'équipe Ça fait un bail.
Thumb_avatar
Merci, merci, merci à tous ! On se prépare activement pour la première... :o) A bientôt au théâtre !