Aidez Perle à remonter sur les planches en finançant "Maggie the Cat", une comédie sur une actrice qui ne baisse pas les bras.

Large_maggie_the_cat-1464866732-1464866739

Présentation détaillée du projet

Maggie the Cat

 

un court métrage de 20 min

 

Réalisation : Margaret Zenou et Christophe Delsaux

scénario : Margaret Zenou (collaboration Thomas Lasbleiz)

Montage : Cécile Staes-Lacommere

Assistante de production : Elaura Duchêne

 

Avec

 

Margaret Zenou dans le rôle de Perle, une comédienne qui trace sa route

 

Astrid Adverbe dans le rôle de Lise, l'amie qui a de grands projets

 

Vito Priante dans le rôle de Mario, le chanteur d'opéra déjanté

 

Luc Cerutti dans le rôle de Matisse, l'amoureux transi (de froid)

 

Eleonora Ribis dans le rôle de Elena, la proprio qui ne pense pas qu'à son argent

 

Isaure Massot-Thomas dans le rôle d'Agathe, la petite fille avec un livre et une poussette

 

Rebecca Janc dans le rôle de Sophie, l'actrice connue 

 

Michael Zenou dans le rôle du réalisateur qui se la pète

 

Marc Susini dans le rôle du directeur de théâtre qui paie pour voir

 

 

 

Margaret_-_maggie_the_cat_-1464619198

 

 

Maggie the Cat est une comédie située à Paris aujourd'hui, qui met en scène les tribulations de Perle, actrice, dans sa vie professionnelle et sentimentale.

 

 

Quelques mots de l'auteur

 

Maggie the cat est né de cette envie de faire rire, en même temps que de parler de la figure d’une femme qui serait comme inadaptée à la société. Pour moi, une actrice qui ne travaille pas est une sorte de drôle d’oiseau, mais drôle aussi dans sa difficulté à être dans ce monde et cette société.

J’ai donc imaginé une actrice maladroite dans la vie « civile », une sorte de miss catastrophe, et dont l’enjeu serait de travailler à nouveau. Perle est une héroïne burlesque qui en devient drôle, une sorte de Peter Sellers, de Charlot au féminin, personnage que l’on voit trop peu au cinéma. Charlot qui d’ailleurs, au travers de son œuvre, parlait des pauvres, des plus démunis de manière touchante et comique.

Perle refuse de se laisser absorber par le vide qui s’ouvre devant elle et de ce fait a tendance à sur-réagir : elle trébuche, elle se prend les pieds dans le tapis. Même si le sujet est sérieux et profond, le traitement sera burlesque et léger.

 

 

Margaret Zenou

 

Img_4745web-1464367748

 

Après une formation en danse Margaret Zenou obtient une licence en Etudes théâtrales, fait des études d’Art dramatique au Cours Florent et suit de nombreux stages de théâtre de danse et de cinéma.

Au théâtre, elle a travaillé avec des metteurs en scène tels que Marc François notamment dans Victoria de K. Hamsun, monologue au Théâtre de la Bastille, Armel Veihlan, Georges Aperghis, Yaël Bacry, Benoît Bradel, Pierre-Yves Chapalain, mais aussi avec Frederic Fisbach notamment dans Tokyo notes d’Oriza Hirata, Le Gardien de tombeau de Kafka, et avec Georges Lavaudant dans Impressions d’Afrique Opéra de Georgio Bastistelli, …

A la télévision elle a été dirigée par Gerard Vergez, Edouard Baer,…

Depuis 2006 elle écrit et tourne régulièrement pour le cinéma (plutôt pour le cinéma d’auteurs) avec des réalisateurs tels que Emmanuel Vernières, Gilles Tillet, Bruno Podalydès, Elise Girard, Christophe Pellet, ainsi qu’avec Jean-Claude Brisseau (Les Anges exterminateurs), et Hpg (On ne devrait pas exister)

 

 

Christophe Delsaux

 

 

Photo_c_delsaux_ok-1464615661

 

Grandi à Rennes, Christophe Delsaux retient de ses années d’étudiants les fictions super-8 réalisées avec des amis. Plus tard, il intègre la société de production La Vie est belle en tant que producteur, et y trouve une énergie mise au service d’un cinéma ambitieux, parfois de recherche. Des courts métrages voient le jour, des collaborations se mettent en place. Il se consacre ensuite à la production de longs métrages, ainsi qu’à la distribution. Début 2013, il crée sa propre société de production, Oriflamme Films, qui coproduit le premier long métrage de Marianne Tardieu Qui vive. Il passe tout récemment à la réalisation avec deux courts métrages, Le Silence et l’Oubli, et L’Amour à querelles, et est en cours d’écriture de son premier long métrage, Quartier Libre.

 

 

Calendrier du projet

Tournage : début juillet 2016

Montage : juillet 2016

Post-production son : septembre - décembre 2016

Etalonnage : janvier 2017

Projection en avant-première : mai 2017

 

 

Film de Christophe Delsaux

 

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

La faisabilité du projet, produit par Oriflamme films, repose intégralement sur le financement participatif.

Nous avons donc absolument besoin de VOUS pour que ce film existe.

 

Avec 3.500 euros, nous pouvons tourner (début juillet 2016) et monter le film (juillet 2016) :

- Location de décors (700 euros)

- Location de matériel lumière (400 euros)

- Location de matériel de prise de son (350 euros)

- Frais de régie, repas, transport (750 euros)

- Enregistrement de la musique (500 euros)

- Montage (500 euros)

 

Avec 4.500 euros, nous pouvons effectuer en plus une post-production complète (septembre-octobre 2016) :

- montage son

- mixage

- étalonnage

 

Avec 5.500 euros, nous assurons aussi la diffusion du film dans les festivals pendant toute une année (fin 2016- fin 2017) :

- inscription du film dans de nombreux festivals français et européens

- recherche de diffuseurs TV et vidéo

Thumb_oriflamme-1464621297
Oriflamme films

Après quinze ans d’expérience (six longs métrages produits, ainsi qu’une douzaine de courts), Christophe Delsaux fonde Oriflamme films en mars 2013, dans le but de produire des longs métrages pour le cinéma, mais aussi des courts, des documentaires et des fictions TV. Trois associés se joignent à l’aventure : Ghislain Cravatte (scénariste et consultant),... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Kiss Kiss Maggie !!!
Thumb_default
Bon courage Margaret et très bonne chance Marie Therese
Thumb_default
Bon courage Margareth et très bonne chance Marie Therese