2 adultes, 2 enfants, 1 voilier, l'Atlantique,...participez à une aventure familiale de découverte et d'échanges!

Large_visuel1

Présentation détaillée du projet

Logomaloyatlantictourpetit

 

MALOYATLANTICTOUR est un projet familial de découverte de l'atlantique, de ses îles et de ses occupants. Le départ est prévu fin août et notre objectif est de traverser l'atlantique en novembre pour rejoindre les Antilles et New York serait la cerise sur le gâteau 

 

Front3

 

Au-delà de l’aspect voyage, ce projet est l’occasion de découvrir et faire découvrir à nos enfants une autre façon de vivre au rythme de la nature, des rencontres et des découvertes.

C’est aussi une année d’apprentissage et de découverte de l’environnement maritime (si cher aux bretons…). Ainsi, Maya et Cloé sont inscrites au programme de suivi des tortues marines de l’association STW. Ce projet, en collaboration avec le projet Argonimaux du CNES (Centre National d'Etudes Spatiales) va leur permettre de participer à des missions pédagogiques d'observation d'animaux marins afin de mieux comprendre le mode de vie et les déplacements de ces animaux et l'influence des variations climatiques et de la pollution sur leurs trajets. Leur école actuelle participera également au projet.

Et enfin, nous espérons, une année d’échange, de partage et d’aide. Ainsi, nous partirons avec du matériel scolaire destiné aux écoles, notamment de la côte marocaine.

 

L’équipage

Quatre bretons exilés à Suresnes en manque de mer, d’espace et de nouveaux horizons :

 

Régis, "the captain", géologue de formation, expert en océanographie côtière et offshore. Il a pour mission de nous faire traverser l'atlantique. Pour cela rien ne l'arrête et surtout pas la technique. Son dernier jouet : le régulateur d'allure!

 

Thecaptainforkkbb

Gigi (The prof.), docteur en ergonomie et apprentie manœuvres. Sa mission à bord : enseigner et coordonner les échanges scolaires!

 

Gigialabarre

 

Maya (9 ans) encore appelée "Maya des îles", déjà 2 baptêmes de plongée à son acquis, apprentie photographe pendant la traversée et Cloé notre Ti’mousse de 6 ans, fière barreuse et créatrice dans l'âme, passeront, respectivement, leur CM1 et CP à bord!

 

Maya_cloe_zambiez

 

Le bateau

Après plusieurs mois de recherche et de réflexion (Location ou achat? Catamaran ou monocoque ? Alu ou polyester ?, ...), notre choix s’est orienté vers l'achat d'un FEELING 416 réputé pour sa robustesse, ses qualités en termes de sécurité et de confort. Sa largeur exceptionnelle (4.20m) offre un énorme volume intérieur. Mais ce qui nous a le plus séduit c’est son pont, vaste, dégagé et très peu encombré. Pas étonnant, lorsque l’on sait que le pont a été dessiné par Eric TABARLY et la carène et ses aménagements par Philippe HARLE.

 

Mais malgré ses atouts, notre MALOYA, monocoque en polyester de 1996 que nous sommes allés chercher jusqu’en Corse, doit encore être équipé pour la croisière hauturière ! 

 

 

Le parcours

Le_parcours

 

La mer méditerranée pour s’échauffer…

La descente vers les Canaries, en passant par le Maroc

La traversée de l’Atlantique

Et… les Caraïbes !

 

Le programme : 

Fin aout : Départ de La Ciotat

Mi octobre : Détroit de Gibraltar

Mi novembre : Départ des Canaries

Mi décembre : Arrivée aux Antilles

Mi juin : Départ des Antilles

Mi juillet : Arrivée en France

 

 

Pour en connaitre davantage sur notre projet, allez visiter notre site : http://maloyatlantictour.fr

 

À quoi servira la collecte ?

Ce type de voyage nécessite des aménagements non négligeables pour allier confort, sécurité et énergie à bord. Pour cela, nous avons déjà investi dans des panneaux solaires mais nous avons encore besoin d'un matériel indispensable : le régulateur d’allure (3700 Euros)

 

Le régulateur d’allures ou « wind self stearing »

 

Comme dit un collègue anglais, "avoir un régulateur sur ton bateau c’est comme avoir une autre personne à bord sans devoir la nourrir "! Tout ça pour dire que le régulateur ne consomme pas d’énergie car son principe de fonctionnement repose  uniquement sur l’action du vent et de l’eau ce qui permet le pilotage automatique du bateau. Eh oui un problème de batterie ça n’arrive pas qu’aux autres surtout au milieu de l’atlantique ! Alors pour partir serein et pour éviter que cette aventure prenne une tournure houleuse, nous avons choisi d’investir dans cet objet purement mécanique :

 

Orion2

 

Si la collecte dépasse le budget du régulateur, cela nous permettra de compléter notre équipement avec :

 

·   1 hydro générateur (1000 Euros)

·   1 téléphone satellite (1000 Euros)

 

Ainsi, grâce à vous, nous partirons en toute sécurité et dans les meilleures conditions pour cette aventure !

Pour nous, même la plus minime des contributions est essentielle.

Thumb_logomaloyatlantictour
MALOYA

Régis, breton pur beurre, né à Quimper a passé toute son enfance sur l'archipel des Glénan. Il a très tôt développé son esprit de compétition en optimist puis tous types de dériveurs. Géologue de formation, puis diplômé en océanographie côtière, il sonde les océans par tous les temps et toutes les profondeurs depuis plus de 15 ans. Plongeur... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Je suis conscient de la nécessité d'un régulateur d'allure alors j'apporte mon coup de pouce. A.
Thumb_default
De la part d'ergonova, que les dons soient à la hauteur de votre projet !