OBJECTIF ATTEINT ! MERCI Continuez à soutenir notre projet de sculpture in situ dans les Pyrénées / Vivre et travailler au rythme de la montagne

Large_kisstree-1451230169-1451230203

Présentation détaillée du projet

 

!!!!!!

UN GRAND MERCI À TOUTES ET À TOUS POUR VOTRE SOUTIEN

 

 

 

MARMORISER est un projet de sculpture in situ initié lors d’une résidence au CIRPAC par Chloé Dumond et Orestis Vellis en août 2015.

 

Img_0147-1451392539

La paroi, vue générale.

 

Marmoriser est à la croisée de plusieurs pratiques: sculpture in situ, taille de pierre, film et dessin.

C'est au sein d'une ancienne carrière de marbre blanc dans le massif Pyrénéen qu'a débuté le projet.

 

Marmoriser, c'est aussi une rencontre entre deux artistes plasticiens, Chloé Dumond et Orestis Vellis qui travaillent tout deux sur la notion de paysage.

 

Poursuivons les présentations: il y a François-Xavier Poulaillon, fondateur du CIRPAC et tailleur de pierre tout-terrain, qui nous à légué un brin de son savoir-faire et de sa passion du minéral.

 

Mais surtout, il y a la montagne de Rié, imposante pyramide de marbre blanc culminant à 1120 m.

Sur l'ensemble du territoire, la roche est recouverte de calcin gris et rugueux, mais dès que l'on taille la pierre, le blanc apparait.

 

Marmoriser : Transformation d'un calcaire en marbre par cristallisation incomplète dans les fissures.

 

Contrepartie-1451251214

Premiers coups de ciseaux sur la paroi.

 

Cette montagne à été pour nous un véritable terrain de recherches et d'expérimentations, un espace ou le temps laisse place à la contemplation et la contemplation à la création.

 

Aujourd'hui, nous avons besoin de vous pour financer l'achat du matériel audio et vidéo nous permettant de réaliser un nouveau film et de continuer à archiver notre projet de taille sur marbre sur la montagne de Rié

 

La prochaine session de taille est prévue pour le mois de Juin 2016

 

Kiss7-1451233641

La carrière sous le sommet de Rié / La paroi taillée / Détails. Août 2015

 

TROIS SEMAINES DANS LA MONTAGNE

 

C'est en habitant sur le site de la carrière que nous avons commencé à nous immerger dans la montagne.

Regarder les courbes, sentir les roches. Faire du feu, s'accoutumer aux couleurs du lieu.

Se concentrer sur nos premiers gestes, qui détermineront l'avancée du projet.

 

Chaque geste est apparu spontanément, nous martelions, nous ciselions, gravions à même la roche accrochée à son sol, dans son paysage.

 

Pour plus d'infos, vous pouvez consulter le blog :

Marmoriser / Le blog

 

LA TAILLE

 

Après avoir délimité une zone de travail nous nous sommes lancés à la taille de la paroi.

Il a été important pour nous de rester au plus près des formes existantes et de révéler par endroit la couleur blanche du marbre.

Se laisser porter et écouter nos gestes face à la paroi.

S'habituer aux outils.

Simplement enlever la couche de calcin qui a recouvert le marbre. Le calcin, réaction du marbre lorsqu'il est en contact avec l'eau, l'air. Notre intervention reste minime, le temps recouvrera de nouveau la surface dans plusieurs dizaines d’années.

 

Kiss42-1451233815

Montagne de Rié : la brume / La paroi / L'abri de travail. Août 2015

 

FAIRE D'UN ESPACE A CIEL OUVERT UN LIEU DE POSSIBLES  ET DE RENCONTRES:

 

Nous mettons en place une session de travail l'année prochaine et souhaitons inviter des artistes autour d'une préoccupation commune : la montagne de Rié.

 

Pour la session 2016, Pauline Rivière, dessinatrice, viendra quelques jours dans l'ancienne carrière pour expérimenter des méthodes d'impressions primaires et primitives.

 

Nous souhaitons graver et imprimer sur des plaques de marbres des dessins originaux réalisés dans la montagne.

 

Kiss8-1451237348

La cuisine et le salon / La chambre / Le dessin quotidien. Août 2015

 

MARMORISER / UN PROJET EN DEUX TEMPS:

 

Marmoriser c'est un projet in situ, un projet qui ne s'anticipe que sur le moment et qui prend le temps d'apparaitre.

C'est aussi une paroi, une paroi accrochée à une montagne que l'on ne peut déplacer.

 

Malgré les contraintes que nous impose la nature du projet, nous mettons en place des procédés qui nous semblent justes afin de retranscrire le travail effectué la-haut.

 

Orestis a réalisé un film, Erriape, traduisant notre première expérience en août 2015. Ce film rend compte d'une première étape de travail. De l'idée d'un foyer, d'un feu qui rythme des temps de contemplation et de taille face à la montagne.

Chloé a réalisé des dessins et des textes qui seront regroupés dans une édition.

 

Au fil des sessions nous désirons acquérir des matières de différentes natures afin de pouvoir montrer ce projet dans des espaces d'expositions et aussi au sein de festivals vidéo.

 

Img_0099-1451922827

La paroi / Détail.

À quoi servira la collecte ?

LE DESIR DE POURSUIVRE...

 

Nous nous sommes accoutumés au lieu, au territoire.

Là-haut, le paysage environnant nous a guidé, nous a porté. Nous désirons poursuivre cette pratique du dehors, sculpter, couper du bois pour être, pour faire partie du paysage.  C’est pour tout cela que nous voulons y retourner.

Le Cirpac a impulsé et soutenu le projet sur la session d'août 2015.

 

Nous serons toutefois en autonomie l'année prochaine et c'est en cela que nous aurions besoin d'un petit coup de main...

 

 

LE RETOUR

 

Pourquoi avons-nous besoin de vous ?

 

Nous avons effectué des repérages du 07 au 11 octobre 2015 qui nous ont permis d'organiser notre prochaine venue.

 

Zones_d_intervention-1451238370

Zones de tailles prévues pour la session 2016

 

Nous allons mettre en place une nouvelle session de travail du 05 juin au 5 juillet 2016

 

Cette fois-ci, une difficulté viendra s'ajouter à la taille. Une des trois zones démarre à 2 mètres du sol. Nous allons donc devoir nous encorder et travailler une partie du temps dans les airs.

 

Après nous être fait gracieusement prêter l'équipement vidéo (merci Romain!) nous avons besoin de vous pour acheter le matériel nous permettant de réaliser les captations audio et vidéo (appareil photo numérique, trépied, micro externe et enregistreur portable) lors de cette prochaine session et des autres qui suivront. Ces captations nous permettrons de poursuivre le travail vidéo, mais aussi de créer un archivage de cette expérience.

 

 

Nous avons le soutient de la mairie de Marignac, commune sur laquelle se situe le site, qui nous aidera à hauteur de 1000 euros.

 

Cela nous permettra:

- La mise en place d'un balisage pérenne qui mènera jusqu'à la carrière.

- L'impression des supports de communications du projet (impression de cartes, flyers..)

 

Nous sommes en train de démarcher le Massif Pyrénéen afin d’acquérir une seconde aide de 1000 euros.

 

Cela nous permettrait:

- De couvrir les frais de déplacement et de nourriture

- D'éditer plusieurs exemplaires sur le projet

 

Notre budget s'élève donc à 3800 euros, KissKiss compris.

 

=======================

 

Si nous dépassons la collecte prévue cela nous permettrait :

 

- De nous défrayer quelques nuits au gîte l'Affenage (indispensable pour recharger les appareils photos, prendre une douche et se reposer sur de vrais matelas) .

 

- De défrayer l'artiste invitée lors de cette deuxième session.

 

- D'acheter du matériel en cas d'imprévue. Bâches, ficelles, un outil qui s'abime, un chargeur qui lâche..

 

- De nous financer un aller-retour avant la prochaine session pour rencontrer et diffuser notre projet dans des structures locales.

 

- D'organiser une projection du film réalisé

 

N'hésitez pas à nous contacter si vous désirez plus d'informations, et si, pourquoi pas, vous êtes intéressé pour vous investir dans ce projet.

 

oreste.v@hotmail.fr / dumond.chloe@hotmail.fr

 

Merci à tous !

 

 

 

 

 

 

Thumb_img_9728-1451238949
Chloé et Orestis

Chloé Dumond, ancienne étudiante de l'école des Beaux-Arts de Rennes, diplômée en 2013. Orestis Vellis, ancien étudiant des Beaux-Arts de Marseille, diplômé en 2014. Nous avons tous les deux une pratique de la sculpture tournée vers le paysage et "l'extérieur" qui nous a souvent amené à travailler in situ. C'est la première fois que nous menons un... Voir la suite

FAQ Questions les plus fréquentes concernant le projet

+ Comment accèder au site?

Accès libre / 40 minutes de marche depuis Marignac.

En voiture: à 1h30 de Toulouse / 30 min de Saint-Gaudens.

Depuis Saint-Gaudens prendre la direction de Cierp-Gaud / Marignac.

À Marignac, tourner à droite aprés la boucherie des éleveurs, et suivre le panneau “sentier thurifère”.

Garez-vous à la chapelle Saint-Martin à proximité des tables de pic-nic.
Prendre le sentier en face de la chapelle, entre un noyer et une maison.
À la premiere fourche, prendre le chemin à droite, à la deuxieme aussi. (les deux chemins de gauche sont des raccourcis, mais les sentiers sont plus difficiles)

En haut de la montée, vous arriverez sur une large piste forestière, prenez à gauche, puis restez sur la piste.
Prendre les escaliers montant sur votre gauche.
Au croisement prendre à gauche dans la direction du sentier thurifère, puis suivre “carrière 1”

+ Peut-on visiter la carrière toute l'année?

Le site est en accès libre. Vous pouvez y aller toute l'année. La cheminée est à votre disposition.
Vous pouvez aussi venir nous voir lors de notre prochaine session, et pourquoi pas, passer un moment avec nous, dans la montagne.

Derniers commentaires

Thumb_default
Bonsoir, j'aime beaucoup ce que vous avez réalisé dans cette montagne. Continuez ! et envoyez nous des images pour partager un peu vos émotions ! Geneviève Sabelle
Thumb_default
Marmorisons!
Thumb_default
Félicitations à toute l'équipe pour votre implication dans ce beau projet. avec tous mes encouragements les plus sincères... Beatrice Reynaud Schwob