Mecanik de papier est un spectacle de rue et de papier, une aventure in-situ, qui mêle art, théâtre et anthropologie. soutenez nous...!

Large_couvkisskiss

Présentation détaillée du projet

« Mécanik de papier », c'est le projet d'écrire un spectacle à partir de la rencontre avec les habitants d'un territoire. c'est un projet artistique hybride, entre le théâtre et l'anthropologie. Une traduction artistique et poétique de la rencontre avec l’autre, avec un lieu.

 

Ce spectacle a pour vocation d'être présenté lors d'une première le 13 juillet 2013 lors de la Fête du Livre et de ses métiers à Lautrec.

 

"L'autre différent de soi, l'autre qui intrigue, qui inquiète et que l'on classe selon des préjugés, que l'on enferme entre les murs de nos peurs et de notre ignorance. "

Comment vivons-nous ensemble, comment nous écoutons-nous, quels sont nos rapports avec l'autre  ? C'est ce que ce propose d'explorer le projet Mécanik de papier.

Mécanik de papier c'est un projet de rencontre, la rencontre entre un territoire et un collectif, entre le théâtre et l'anthropologie, entre la poésie et des habitant(e)s, entre la vidéo et le papier.

 

Sur la page blanche du village, un texte s’écrit ainsi à cinq mains : les habitants, le collectif, la scénographie, la poésie et l’anthropologie.

 

« Le plus souvent mon projet consiste à saisir un lieu à travers tout ce qui le constitue et venir y inscrire un élément qui doit à la fois transformer le lieu en espace plastique, exacerber les potentiels poétiques et rendre l'ancien contexte inséparable de la sensation présente. »

Ernest pignon Enerst.

Img_6614

 

 

Note d'intention.

 

A travers ce projet, nous nous proposons d’explorer l’écriture de la création artistique de Mecanik de papier comme émanation d’un espace d’accueil (le Lautrecois) et d'écoute privilégié (les Lautrécois).

Dans une véritable volonté d’intégrer les habitants locaux, le fond de la création est écrit main dans la main, mots après mots en collaboration.

La construction de l’œuvre, ayant pour finalité la production d’un poème de rue théâtral, s’inscrit sur la page blanche que deviennent les rues de Lautrec sous forme d’une déambulation nocturne centrée sur la thématique du rapport à l’autre, du vivre ensemble sur ce territoire particulier.

La thématique vient alors colorer, peindre, effleurer, chuchoter, habiter la page blanche, pendant un véritable parcours poétique, au sein du village, aux rythmes de la création sonore, des mouvements et mots des acteurs et des décors de papier.

Le spectacle doit dévoiler, non pas les choses telles qu’elles se présentent à nous, mais plutôt une traduction artistique de la rencontre avec l’autre.

Les lieux publics extérieurs et la scénographie, forment des espaces pour les constellations de mots. Lorsque nous considérons l’espace en tant que page, nous pouvons nous interroger :

Comment nous inscrivons-nous dans notre environnement ? Comment se réapproprier ou réécrire les anciennes traces des habitants au sein de notre environnement ?

Si le village est une page, quels mots utilisons-nous pour la peupler ?

Lautrec devient un livre sur lequel les habitants ont écrit avec nous. Le public deviendra alors lecteur et avec les comédiennes et comédiens, tournera et soulèvera les pages les unes après les autres.

 

P2240848

 

Photo25_25

 

Comment et pourquoi l’anthropologie arrive dans le spectacle ?

La mobilisation de l’anthropologie au sein du spectacle, du collectif intervient surtout lors de la phase d’approche des habitants et d’écriture du spectacle.

En effet, cette création est une véritable invitation au partage des savoirs artistiques, au partage des savoirs et savoirs-faire locaux, ainsi qu’une poésie de la rencontre humaine et pluri-disciplinaire. Le processus d’écriture de Mécanik de papier autour de la rencontre entre art et anthropologie révélera les possibles que ces appréhensions du monde peuvent apporter dans l’inscription d’un spectacle sur et avec un territoire. L’écriture tend alors à replacer le public, les lieux, non pas en tant que public passif ou simple décor mais en véritable actants de la création. Cette pluri-approche peut amener à décloisonner les frontières trop rigides entre l’art, le savoir, le quotidien, l’infime, le spectaculaire, l’intime, le public, et ainsi réinscrire le théâtre de rue au sein du sens premier de la cité.

La vie des mots, les mots à vous, les mots à nous vont se mêler afin d’habiter la cité.

Nous voulons amener à repenser, à ressentir la notion d’habiter la ville par les mots de chacun et ainsi questionner.

 

Sche_mapubliccollectif_lautrec

 

 

Concrètement, qu'est-ce qu'on fait :

 

La création est pensée en trois étapes :

 

Écriture in-situ du spectacle sur le thème choisi :

Rencontre avec les habitants du Lautrécois sur le thème du vivre ensemble et du rapport à l’autre.

Rencontre avec les structures locales.

Proposition de rencontres publiques autour du thème.

Récolte de mots, d’images, de dessins sur le territoire.

 

Construction de la scénographie :

 

préparation des images vidéoprojetées et rétroprojetées d'après les images récoltées

construction des costumes de papier des échassières

construction des éléments de décors

Test de projection mobile sur les différents supports

Elaboration  du système de diffusion sonore

 

Représentation hors les murs :

Métissage et interaction entre la forme, la scénographie et le fond : l’écriture récoltée.

Par le biais de la projection vidéo, de la photo, du dessin, de l’écriture poétique et dansée.

 

 

Dscf4359

 

La scénographie

 

Le spectacle se déroulera en 4 ou 5 tableaux placés dans le village suivant un parcours défini et traitant chacun un point de vue de la thématique.

Il prendra la forme d'une déambulation nocturne menée par des comédiennes et comédiens qui traverseront ces différents tableaux créés par nos soins, tels que des installations plastiques, diffusions sonores, projections vidéo, qui ensemble forment la dramaturgie poétique de ce spectacle.

Toute la scénographie est construite en papier et pensée en résonance avec l'angle thématique choisi de chaque tableau.

Différentes techniques liées aux papier seront utilisées pour la scénographie des tableaux et les costumes : découpage, pliage, origami, pop-up, reliure, marouflage.

L'ensemble de la scénographie doit également être réfléchi dans sa capacité à recevoir de la projection ( vidéo-projetée ou rétro-projetée).

L'ensemble des entretiens est ré-enregistré par des comédiens pour créer l'espace sonore du spectacle.

 

Croquis-nano-mapping

 

Historique

 

Le collectif Mécanik de papier est né  d'une volonté de rencontre entre différentes disciplines, théâtre, anthropologie, poésie, photographie, vidéo et arts plastiques pour la création d'un spectacle théâtral hors les murs.

Au printemps 2012, nous avons cherché un lieu, un territoire pour commencer cette nouvelle création. Par la complicité de l'association du bout des doigts qui organise « La fête du livre et de ses métiers » à Lautrec ( Tarn), nous avons décidé de monter le projet sur le territoire de Lautrec, village médiéval du Tarn connu pour son ail rose.

Depuis octobre nous y travaillons, allant à la rencontre des habitant(e)s, des structures locales (maisons de retraite, associations...). Essayant d'être dans une qualité de rencontre plutôt que de production.

La phase d'écriture arrive à son terme et nous commençons la phase conception. Afin que la qualité de cette création soit à la hauteur des rencontres que nous avons faites, nous avons besoin de vous !  

 

 

L'équipe :

 

"J’ai l’intime conviction qu’une création n’est qu’une émanation, une sorte de précipité, comme on l’entend en chimie, des relations humaines vécues au sein d’une équipe. La création, l’objet poétique lui-même, étant envisagé comme cette réaction chimique matérialisant un «vivre ensemble». Thierry Escarmant chorégraphe

 

L'équipe est constituée de :

 

Marion Raievski , Mickael Théodore , Sara Mc Larren, Gyomh ( guillaume henrion)

Adele Luce, Jane K., Angela Rawlings, ainsi que les 4 étudiantes en sciences-PO qui suivent le projet dans le cadre de leurs études : Camille, Andréa, Lucie et Alice.

 

Nous vous invitons à consulter les biographies sur le blog du projet :

www.mecanikdepapier.wordpress.com

 

Le collectif est porté par la compagnie Sputnik

 

 

À quoi servira la collecte ?

Nous utiliserons l'argent récolté comme ceci :

 

achats scénographie :

 

technique :

location de 2 vidéoprojecteurs : 600€

Systéme d'autonomie des vidéoprojecteurs : 200€

4 Enceintes autonomes : 200€

Costumes :

échassières : plastazote + colle + peinture : 500€

costumes comédiens- techniciens : tissus : 200€

 

Résidence juin et juillet :

Défraiement : 800€

hébergement et nourriture : 300€

 

soit un total de 2800 €

 

MaquetteorigamiPhoto8echelle1  maquette de costume...

 

Vous pouvez aussi nous soutenir en nous envoyant des grues de papier

qui rejoindrons la scénographie d'un des tableaux.

 

Si vous êtes retissant à l'idée de payer sur internet, vous pouvez également nous faire parvenir un chèque, que nous rajouterons pour vous à la somme récolté.

 

Si nous récoltons plus que la somme demandée, nous l'utiliserons dans l'achat de matériel lumière, et matériel pour la diffusion sonore ( micro....).

 

D'avance un énorme merci pour votre soutiens, merci de faire exister un projet comme celui-ci.

Thumb_nouveau_logo
cie sputnik

Nous vous invitons à consulter les biographies sur le blog du projet : www.mecanikdepapier.wordpress.com. Le collectif est porté par la compagnie Sputnik Créé en 2009 par Marion Raievski, en tant qu'association loi 1901, la compagnie Sputnik est une compagnie qui se réclame du courant « théâtre dans l'espace urbain ». Son premier spectacle, «... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Woooo, félicitations !!
Thumb_default
BOulègue collègue !
Thumb_default
la cigale au genou cassé, tout l'été ne vas pas travailler. alors, faites bon usage de mes deniers. et MERDE pour ce que vous allez créer