MEDUSE, inspiré du fait divers "Le radeau de la Méduse" est la prochaine création du collectif les bâtards dorés.

Large_meduse1ter-1462546052-1462546092

Présentation détaillée du projet

Après notre recherche sur « l’Idiot » de Dostoïevski, nous avons décidé de travailler autour du naufrage de la Méduse. Fait-divers ancré dans l’imaginaire collectif, il nous servira de prétexte pour donner à entendre le naufrage contemporain.

 

A l’instar de notre première création PRINCES, les dialogues seront écrits par les bâtards dorés. La mise en scène, la scénographie, la dramaturgie seront aussi des bâtards.

 

Notre matière principale est tirée de « Le naufrage de la Méduse » d’Alexandre Corréard et Jean-Baptiste Savigny. Témoignage de deux rescapés de l’échouement de la frégate Méduse partie rallier avec une flotte les côtes sénégalaises en 1816.

 

Le théâtre sera le Radeau, tour à tour tribunal, arène, endroit clos, laboratoire.

 

Bienvenue dans la Méduse, car dehors le monde sombre.

 

Une première esquisse du travail a été rendue publique lors d’un banquet littéraire accueilli dans le cadre du festival Novart, à la Manufacture Atlantique, le 11 octobre 2015.

A cette occasion nous avons pris pour base de travail « Le naufrage de la Méduse », mais aussi des textes de facture différente – « Océan mer » d’Alessandro Baricco et « Ode maritime » de Fernando Pessoa en font partie.

 

 

Transdisciplinarité

 

Nous avons fait le choix d’intégrer d’autres formes artistiques. Elles ne seront pas là pour soutenir ou mettre en valeur le jeu des acteurs mais devront plutôt se vivre comme faisant partie intégrante de la « machine- radeau ». Nous sommes persuadés de l’intérêt d’une dimension visuelle et sonore forte pour ce genre d’événement. A travers ce décloisonnement, il s’agira de vivre une expérience de laboratoire, de faire dialoguer des imaginaires, de faire du théâtre l’endroit de la vivisection, le live étant alors le tremplin pour éprouver l’inédit. 

 

Vidéo

 

Elle permettra de créer du hors-champs, un ailleurs de l’action et de jouer sur différents niveaux de narration. Elle mettra en scène un certain nombre de témoignages faisant avancer l’affaire. 

 

Peinture et Musique

 

Inspiré par le tableau de Géricault, l’artiste Jean-Michel Charpentier réalise entre 2004 et 2008 “son radeau” : une oeuvre spectaculaire par ses dimensions (une multitude de toiles composant un ensemble de 20/6,30m en référence au radeau construit en 1816 par les naufragés). Cette peinture monumentale fut exposée au Musée des Beaux-Arts de Bordeaux, en mars 2010. 

Nous l’avons spontanément associé à notre projet pour créer, définir un espace avec ses toiles achevées, redoublant et permettant de dépasser les textes joués. Il sera également là, en direct, peignant les radeaux d’un soir. 

 

Accompagné par sa table de mixage, notre créateur son, Lény, proposera en direct sur le plateau différentes ambiances sonores. A l’image d’une musique dense et lancinante qui prend l’espace et nous tire jusque dans les hauts-fonds marins pour un moment de poésie, hors du temps... 

 

Capture_d_e_cran_2016-04-05_a__20.26.27-1462815585

 

Dsc00194-1462879389

 

 

À quoi servira la collecte ?

Cette collecte nous permettra de rémunérer le créateur son ainsi que le peintre. 

 

12 dates pour deux artistes:  (90 ✕ 2) ✕ 12 = 2200 € environ. 

 

Frais de transports pour se rendre aux diverses résidences: 800 €.

 

Si la collecte dépasse le montant initial, cela nous permettra de payer la peinture et les toiles du peintre ainsi que les éléments de scénographie de MEDUSE (chair, table du juge, micros etc.) pour traduire au mieux cette ambiance de procès. 

 

Jeanmichel-charpentier-1462545839

 

Sex_body_ache__tournage_de_petit_cosmos_17_mai_2015__cr_dit_sebastien_jounel_-1462785355

Derniers commentaires

Thumb_default
Que ce radeau prenne le large et ne coule pas sur de dangereux récifs !
Thumb_default
Le bisou, vous venez le donner à Lyon ou c'est par la poste?