Devenez ambassadeur d’une séquence du patrimoine musical français!

Large_mel_bonis_flyer_01

The project

 

 

 

Longtemps absente des dictionnaires musicaux, la compositrice française Mel Bonis ( 1858 - 1937 ) connaît aujourd'hui une soudaine ferveur. On ne compte plus les concerts mettant une de ses trois cents pièces  au programme en France, mais aussi en d’autres pays d’Europe et d’Asie, pour le plus grand bonheur d’un public de plus en plus large.

 

La discographie consacrée à Mel Bonis reste toutefois rare et lacunaire. Le présent enregistrement entend contribuer  à combler un vide en gravant une partie de sa musique de chambre ( oeuvres composées entre 1900 et 1930 )  et notamment la « Suite Orientale « pour flûte, violoncelle et piano qui ne se trouve à ce jour pas dans les bacs dans quelque pays que ce soit ... 

 

Le fait d’avoir l’opportunité de sortir ce disque sous un label mexicain bien implanté aux Etats-Unis  permettra l’exportation de notre patrimoine musical national  outre Atlantique, en plus de ravir les mélomanes de l’hexagone!

 

UNE OEUVRE FORTE

 

De style post romantique aux accents impressionnistes et parfois orientalistes, la musique de Mel Bonis se caractérise par une force d’inspiration que nourrit une âme ardente et quelque peu mystique. Si la musique sert indéniablement à transcender deuils, fardeaux et sentiment de culpabilité, la structure même des oeuvres n’en est pas moins savante, originale et complexe. 

 

Les oeuvres du présent disque, d’une veine post-romantique, offrent un dialogue novateur entre la flûte et le piano : l'écriture de la flûte est fluide, expressive et romantique ; s'opposant à un piano proposant des  harmonies intenses voire violentes. D’où une savante  tension entre les deux instruments. Dans   Pièce  par exemple, oeuvre élégiaque s’il en est, le phrasé et le chant sont somptueux, avec un langage harmonique du piano parfois surprenant. Un climat qui renvoie à d’autres oeuvres de la même époque, sonates pour flûte et piano composées par Reinecke, Fauré ou Weber. L’on songe aussi à certains trios de Debussy. On pourrait presque parler de  fougues élégiaques.

 

 

                                  Partition

 

 

UNE FIGURE DE PIONNIERE

 

Mel Bonis, qui fut une contemporaine de Camille Claudel et de Coco Chanel, bouscula elle aussi les usages, refusant notamment de masculiniser son nom. C’est un fait suffisamment rare pour qu’il soit utile de l’évoquer : à cette époque, si l’on excepte le cas de Fanny Mendelssohn, nombreuses sont les compositrices qui utilisent un pseudonyme masculin. Par sa ligne mélodique d’une force absolue, par ses codes rythmiques novateurs, Mel Bonis devança à bien des égards la composition de son époque. Elle bénéficia d’un succès d’estime, mais éprouva aussi l’incompréhension. Son oeuvre constitue à présent un  patrimoine musical  et un exemple social pour les jeunes générations.

 

 

UNE EPOQUE CHARNIERE

 

Mélanie Hélène Bonis nait  le 21 janvier 1858 à Paris. Elle commence le piano en autodidacte, avant que des proches ne parviennent à convaincre ses parents qu’elle mérite mieux.

 

Jacques Maury, professeur au Conservatoire de Paris, la présente à César Franck qui lui ouvre les portes de la prestigieuse institution en 1876, en classes d’harmonie et d’accompagnement au piano, où elle a Claude Debussy pour condisciple. Elle assiste également en auditeur libre à la classe d’orgue de César Franck. Elle obtient, en 1879, un second prix d'accompagnement puis un premier prix d'harmonie en 1880.

 

C'est en 1879 qu'elle fait la connaissance d'Amédée Louis Hettich (1856-1937), élève chanteur de la classe de Masset et poète. Elle le retrouvera dans les années 1890 - après plusieurs années  vouées à l’éducation de ses enfants -  et collaborera à sa célèbre collection les airs classiques : elle compose des mélodies et des chœurs sur ses textes. Au passage le poète présente la compositrice à un certain nombre d’éditeurs parisiens. 

 

Entre le début du siècle et la première guerre mondiale, Mel Bonis compose beaucoup pour le piano, pour l’orgue et pour la voix. Ses partitions trouvent un écho favorable dans le monde musical de l’époque. Alphonse Leduc en première lieu, puis E.Demets, Eschig, et enfin Maurice Sénart, éditent ses partitions.  Elle est lauréate de concours de composition qui lui valent d'être jouée dans les grandes salles parisiennes : Salle Erard,  Salle Gaveau avec la Sonate pour violoncelle, Salle Berlioz où sont également données  des oeuvres de Maurice Ravel, Salle Pleyel avec une suite en trio en compagnie d'oeuvres de Paul Dukas et Vincent d'Indy, Théâtre du Châtelet avec la Fantaisie en 1910. Elle adhère à la Société des Compositeurs dont elle sera secrétaire, fait unique à l’époque pour une femme.

 

Retirée à Sarcelles, elle compose jusqu’à la fin de ses jours en 1937, passablement solitaire et affaiblie, sans toutefois que l’inspiration lui fasse défaut.... En 1928  elle écrivait : Ma grande tristesse : ne jamais entendre ma musique...

 

 

 

Instrument

 

 

UN LABEL PORTEUR

 

Graver au disque une partie de l’oeuvre de Mel Bonis sous label étranger, c’est le bonheur rare de faire voyager une séquence du patrimoine musical français! Encore fallait-il trouver un label de qualité pour que ce projet prenne tout son sens. C’est chose faite avec le label URTEXT, basé au Mexique et extrêmement bien distribué aux USA, sous l’égide d’une bonne étoile, Marisa Canales, mexicaine amoureuse de la France, au point d’être venue faire ses études de flûte au Conservatoire de Versailles il y a quelques années ...  En Europe, la distribution de ce disque sera assurée par NAXOS.

 

 

DU DISQUE AU CONCERT

 

Dans le sillage de cet enregistrement, d’abondants concerts  en France comme à l’étranger seront donnés, afin de faire voyager une oeuvre trop peu connue. Dès les mois d’octobre et novembre  2013, Jean-Michel Varache et Jérôme Granjon donneront les pièces  flûte et piano du présent programme en Turquie, en Bulgarie, en Ukraine et en Grèce. Plusieurs concerts seront organisés en France sur 2014, prélude à une tournée outre Atlantique. 

 

 

 

 

                                                                PROGRAMME du CD

 

 

♪  Sonate en ut dièse mineur ( 1904 ) - flûte et piano  - 18 ‘

 

♪  Air vaudois  opus 108  ( 1916 ) - flûte et piano - 5 ‘

 

♪ Pièce  opus 189 ( non daté ) - flûte et piano - 6’

 

♪ une flûte soupire  opus 121 ( 1936 ) - flûte et piano - 2 ‘

 

♪ Scherzo  opus 187 ( non daté )  - flûte et piano -  4 ‘

 

♪ Andante et allegro opus 133 ( 1930 ) -  flûte et piano - 5 ‘ 30

 

♪ Trio - flûte, violon et piano. - 15 ‘

 

♪ Suite orientale (1900) -  flûte, violoncelle et piano  - 15 ‘

                 PREMIERE MONDIALE AU DISQUE

 

 

 

 

 

LES INTERPRETES

 

 

Jean-Michel VARACHE - flûte

 

Après des études de flûte auprès de Gaston CRUNELLE  puis de Roger BOURDIN, il obtient le 3 ème prix du Concours International de flûte de Montreux ( Suisse ), le 2 ème prix du Concours international de flûte de Genève,  puis le  1 er Grand Prix du Concours international de musique de Cambre de Paris. 

Il est nommé très jeune Flûte Solo de l’Association des Concerts Lamoureux.

Obtenant sa carte de soliste à Radio France, il participera à des émissions de radio et de télévision parmi lesquelles : « Le Grand Echiquier «,  ou « Libre Parcours Récital «.

Il  joue en soliste avec l’Orchestre de la Suisse Romande, l’Orchestre National de Chine et avec l’Orchestre National d’Ile de France dont il est Première Flûte Solo.

Il est professeur au CNR de Versailles et membre  des jurys de CNSM.

Jean-Michel Varache est à l’origine de ce projet de disque dédié à des oeuvres peu connues de Mel Bonis.

                                                  Varache

 

 

 

 

 

 

Jérôme GRANJON - piano

 

Premier  prix de piano et de musique de chambre du CNSMD de Paris, Jérôme Granjon est lauréat du concours international de piano Città di Senigallia. Il est invité à jouer dans de nombreux pays d'Europe, au Japon, aux USA, au Mexique, au Brésil avec des orchestres comme l’Orchestre Philharmonique de Radio-France, l’Orchestre de la Fondation Gulbenkian de Lisbonne, l’Orchestre des Solistes de Moscou.

Chambriste apprécié, il se produit avec Jean-Guihen Queyras, Maria João Pires, Augustin Dumay, Richard Galliano et le Monteverdi Choir sous la baguette de Sir John Eliot Gardiner. 

En 2012, il donne l’intégrale des Préludes de Debussy à Paris, salle Cortot à Paris. 

Il fonde en 2003 le trio Hoboken.

Il a notamment enregistré au disque Le Balcon de Lucien Durosoir ( Alpha 2011 ), ainsi qu’un  opus consacré à des œuvres de Janáček, Debussy, Scriabine et Schoenberg, toutes  écrites autour de 1912 ( Anima Records, 2012 ).

     Granjon

 

 

 

 

 

Anne COPERY - violoncelle

 

Anne Copéry  étudie le violoncelle au Conservatoire de Dijon puis au CNSMD de Paris,  dont elle sort récompensée d'un Premier prix en violoncelle et  d'un Premier Prix en musique de chambre. Elle fonde en 1985 le Quatuor Ludwig avec lequel elle remporte de nombreux concours internationaux ( Fondation Menuhin, Portsmouth, Concours Arthur Honegger ) et passe une année de résidence à l’Université Yale ( USA ). Avec cette formation elle donne une soixantaine de concerts chaque année et se produit dans le monde entier. Elle a  gravé une vingtaine de disques avec le Quatuor Ludwig, dont un tout récent opus consacré aux Quatuors  1, 3 et 8 de Dmitri Chostakovitch ( Calliope ). Anne Copéry est Chevalier des Arts et  Lettres.

 

 

                         Copery

 

 

 

Saskia LETHIEC - violon

 

Saskia Lethiec étudie le violon  au Conservatoire de Genève ( classe de J.P Wallez ), puis au CNSMD de Paris ( trois cycles de perfectionnement :  quatuor à cordes, soliste et sonate ) et enfin à la Hochschule de Cologne ( classe de Mihaela Martin ). Elle est lauréate des concours internationaux Ferras-Barbizet et Enesco à Bucarest.

Concertiste, Saskia Lethiec se produit avec les Orchestres Concentus Hungaricus de Budapest,  Brixix de Prague, Symphonique de Caracas, Simon Bolivar de Caracas, PACA de Cannes, ainsi qu’avec le North Portugal Orchestra  et l’Orchestre de chambre de Toulouse. Chambriste recherchée, elle joue dans diverses formations et fonde en 2003 le Trio Hoboken.

 

 

      Lethiec

 

 

 

Why fund it?

 

Cette collecte à pour but de compléter le budget de production du  CD Mel Bonis : 

 

* Mixage et Mastering : 1 500  euros

 

* Accord du  piano ( chaque jour d'enregistrement )  :  600 euros

 

                                                                          TOTAL : 2 100   EUROS

 

Si notre collecte dépasse ce premier seuil, nous aurons le bonheur d’ajouter  au gré de la somme obtenue : 

 

* un livret trilingue ( français - anglais - espagnol ) avec photos,

 

* un service de presse étoffé,

 

* un show-case dans Paris pour lancer le disque,

 

* un cachet d'enregistrement pour les musiciens.

 

 

Thumb_bd-1410784566
Bénédicte DEMEULENAERE

Ma vie professionnelle est emplie de ♪ exceptionnelles... Celles du Quatuor Ludwig, du Trio de Percussions SR9 et du Quintette de Cuivres Magnifica, que je transforme en dates de concerts. Quelques beaux projets musicaux ponctuels m'emportent également dans leur élan : après la production déléguée d'un CD consacré à la compositrice... See more

Newest comments

Thumb_default
merci pour cette belle découverte...bonne continuation
Thumb_default
tous mes voeux de réussite pour ce beau projet
Thumb_default
Avec des musiciens de ce calibre, ce projet ne peut être qu'une belle réussite ! Tous mes encouragements pour la suite