Soutenez le travail de deux photographes en contribuant à leur 1er livre, le fruit de plusieurs années passées au cœur des mers australes..

Large_couverture_3-1455604716-1455604735

Présentation détaillée du projet

Incroyable!!! le projet a atteint son objectif initial en un temps éclair, le livre verra bel et bien le jour!!!!!! Un IMMENSE merci à tous les contributeurs, dont la mobilisation et l'intérêt porté au livre ont dépassé toutes nos espérances!

 

Maintenant, la campagne et la pré-vente du livre continuent jusqu'au 26 Mars!!! vous pouvez encore bénéficier du prix réduit à 30€ (prix public : 35 €) accompagné de contreparties bonus : les livres seront dédicacés et vous pourrez bénéficier de tirages de tout type, y compris des tirages d’art (sur papier Fine Art satiné, signé et numéroté avec certificat d’authenticité) en édition limitée.

 

Aller plus loin dans la collecte nous permettra d'abord d'éditer davantage d'exemplaires du livre, de le proposer à divers points de ventes et librairies, mais aussi de réaliser des tirages pour une exposition qui fera vivre le projet dans différentes galeries et festivals!!!! (coût estimé de l’exposition : 1800 € pour 20 tirages 50x75cm et 75x100cm mat sur Alu Dibond)

 

Encore un grand merci à vous tous! :)

 

 

 

40° et 50° de latitude Sud, des limites qui terrifient autant qu’elles fascinent. Portes d’entrée des mers australes, ces latitudes ont longtemps constitué la barrière fatidique de l’inconnu pour les marins du monde. Ces derniers les ont surnommées les « 40èmes rugissants » et « 50èmes hurlants » à cause des vents qui y sévissent, les plus violents de la planète...

 

Et pourtant, derrière le masque des tempêtes se cache une Nature exceptionnelle. Au royaume des vents d’Ouest, une communauté unique d’oiseaux et de mammifères marins s’est adaptée à ce qui pour nous apparaît extrême. Dans les eaux dantesques, loin de toute civilisation, ils sont les maîtres des lieux. 

 

Deux photographes, Nicolas Gasco et Paul Tixier, y ont chacun passé plusieurs années de leur vie, au large des îles Crozet et Kerguelen. Sur des bateaux, loin de tout, des mois durant, ils ont pu ramener des clichés uniques de cet univers si méconnu.

 

Ces clichés, ils souhaitent les partager avec le plus grand nombre au travers d’un beau livre de photographies de 128 pages, le premier du genre. Au delà d’un simple témoignage de quelques jours en mer, ce livre met en image une véritable expérience d’une vie.

 

 

 

Un océan, deux regards

 

 

Nous avons choisi de mettre en commun nos images pour donner encore plus d’envergure à la variété des compositions et des espèces animales rencontrées. Mais surtout, nous avons voulu mettre en avant deux regards, deux sensibilités, deux émotions pour raconter les mers australes.

 

Paul

 

« L’histoire que j’ai voulu raconter par mes images est un cheminement d’étapes tel que je l’ai vécu à chaque fois que j'ai navigué dans les mers australes ».

 

« Les mers australes apparaissent au premier abord comme un désert tumultueux, où la vie semble peiner à se développer »

 

1_img_9095rr_bd-1455556340

 

« Mais après plusieurs jours, les premiers signes de vie émergent, un albatros, puis un deuxième. Ils utilisent la force des vents, ne battent jamais des ailes, volent au ras des vagues. »

 

2_img_0281rr_pano_bd-1455557490

 

« Les orques arrivent ensuite, elles jouent avec la houle, utilisant la force des vagues pour nager plus aisément. Elles sont dans leur jardin et la taille des éléments qu’elles maîtrisent n’est plus à notre échelle. »

 

4_img_7276rrr_bd-1455557603

 

5_img_9192rr_bd-1455557726

 

« Puis la Nature s’emballe. Les oiseaux marins, pétrels et albatros, sont maintenant des milliers. Avec les orques, ils forment de grands cortèges à la surface des vagues. »

 

7_img_8965rrr_bd-1455557770

 

« La communauté des mers australes est réunie jusqu’à ce que les vents se calment. Là, le silence, d’habitude si rare, revient peu à peu. Le souffle des orques devient audible et les oiseaux, infatigables, reprennent leur vol presque éternel. »

 

9_dsc0703rr_bd-1455557829

 

 

Nicolas

 

« Pour moi, la mer est un paysage fascinant, perpétuellement en mouvement. Chaque centimètre carré change à chaque instant, le vent façonne, sculpte.»

 

N_1_lot_0049_797_bd-1455557893

 

« Les oiseaux en sont les témoins, l’homme, lui, ne s’aventure que depuis peu dans les quarantièmes rugissants. »

 

N2_reflet_pmb_cleaned_no_dust_bd-1455557927

 

N5_copie_de_idr_2009_lent__574__bd-1455558342

 

« Chaque image saisie fige un millième de seconde, un témoignage d’une durée aux antipodes des millions d’années et de l’immensité de l’océan. »

 

N4_orcasav_2010__530__bd-1455558398

 

Les deux photographes

 

 Paul Tixier

 

Dsci0018r_modifie_-1_bd-1455559278

 

Je combine un travail de scientifique avec la photographie animalière. Mon terrain de prédilection : les régions isolées des hautes latitudes, des sanctuaires d’une Nature brute où les grands animaux règnent encore.

 

Après plusieurs années passées dans la Pacifique Nord Est où j’ai appris la photographie, c’est en 2008 que j'ai découvert l’Océan Austral avec un premier voyage de 3 mois. Là, je me suis retrouvé dans un autre monde, bien loin des eaux calmes des fjords Canadiens… J’y étais pour étudier les orques au large des îles Crozet dans le cadre d’une thèse, et j'ai réitéré l’expérience au cours des années qui ont suivi. Au total, j'ai passé quasiment une année en pleine mer et les images que j'ai ramenées sont devenues le meilleur moyen de raconter les rencontres animalières d’exception faites là bas..

 

 

 

Nicolas Gasco

 

Capture_d_e_cran_2016-02-15_a__18.03.28_1__copie-1455559474

 

En 1994 je suis parti découvrir l’archipel des Kerguelen alternant le travail à terre et les prélèvements au large. Tout juste rentré d’hivernage (1 an passé sur l'archipel), j'y suis reparti de nouveau, sur les bateaux russes cette fois, pendant 7 mois, et ce pour profiter encore plus de la mer. Ce sera le début d’une longue série d’embarquements au milieu des orques, des cachalots et des oiseaux pélagiques.

Je travaille actuellement sur l’acquisition des données scientifiques de ces zones pour le Muséum National d’Histoire Naturelle.

 

 

À quoi servira la collecte ?

Ce projet est véritablement l’aboutissement de plusieurs années passées sur les bateaux dans les mers australes. Avec les premières photos qui datent de la fin des années 1990, le livre présente une sélection de clichés reflétant des moments rares, des scènes de vie animales uniques dans la beauté des eaux du large.

 

Votre contribution permettra la conception, la réalisation et l’édition de ce livre à compte d’auteur. Dans un style minimaliste et épuré, nous voulons concevoir le livre avec une grande qualité graphique, en utilisant un papier et des outils d’impression de pointe de manière à vous transporter pleinement au cœur de la vie des mers australes. Le livre serait édité au format 24 x 30 cm horizontal, avec 128 pages intérieures sur papier 170 g couché mat spécial et couverture rigide.

 

Le coût total de la réalisation du livre s’élève à plus de 9200 €.  Ce chiffre inclut :

- la conception graphique et le contrôle des images avant l’édition (1600 € pour rémunérer un graphiste professionnel)

- la production du livre : calibrage, test des épreuves, impressions finales et reliure réalisés par l’imprimeur Escourbiac (7600 €)

 

Malgré des sommes déjà engagées, ce livre ne pourra exister sans vous !

 

Votre contribution sera décisive pour boucler l’ensemble de ce budget. En effet, les 5000 € de contribution permettront de :

-  compléter les frais de conception et de production du livre (4200 €)

-  assurer les frais liés au financement participatif (contreparties, frais de port, plateforme Kiss Kiss Bank Bank) : 800 €.

 

Aussi, le prix souscripteurs du livre est mis à 30 € (prix public : 35 €) accompagné de contreparties bonus : les livres seront dédicacés et vous pourrez bénéficier de tirages de tout type, y compris des tirages d’art (sur papier Fine Art satiné, signé et numéroté avec certificat d’authenticité) en édition limitée !  

 

Nous pouvons maintenant espérer aller encore plus loin dans ce projet et atteindre des objectifs encore plus élevés!!

 

- si on atteint les 175%, soit 8750 euros, on pourra multiplier le nombre d'exemplaires édités, et donc permettre à un plus grand nombre de personnes d'avoir le livre!!!

 

- si on atteint les 200%, soit 10 000 euros, là ça veut tout d'abord dire que vous êtes formidables.. ça nous permettra de réaliser des tirages pour une exposition!!!! (coût estimé de l’exposition : 1800 € pour 20 tirages 50x75cm et 75x100cm mat sur Alu Dibond)

 

- et si, par bonheur, on dépasse les 10 000 euros, là c'est inespéré.. mais ça nous permettra de louer des galeries privées pour organiser  l'exposition dédiée au livre "Mers Australes" ainsi que son vernissage dans différentes villes de France!!!!!! (coût estimé de la location d'une galerie: 500 euros par semaine). Et si on y parvient, nos contributeurs recevront une invitation à cette exposition en plus de leurs contreparties!

 

 

Un IMMENSE MERCI !!!!!!

 

Img_0682_bd-1455710108

 

On compte sur vous pour nous aider à rassembler ces images dans un magnifique livre ! :-)

 

Si le projet se concrétise, le livre devrait voir le jour en Avril 2016 et les contributeurs recevront leurs contreparties en Mai 2016.

 

 

En partenariat avec l'association SEDNA (Services et Expéditions pour la Découverte de la NAture)

 

Thumb_5_img_9192rr_bd-1455606772
Paul & Nicolas

Je combine un travail de scientifique avec la photographie animalière. Mon terrain de prédilection : les régions isolées des hautes latitudes, des sanctuaires d’une Nature brute où les grands animaux règnent encore. Après plusieurs années passées dans la Pacifique Nord Est où j’ai appris la photographie, c’est en 2008 que je découvre l’Océan Austral... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_5_img_9192rr_bd-1455606772
Un énorme merci à tous!!! grâce à vous les contributeurs, notre projet atteint des sommets, bien au delà de nos espérances, c'est dingue!!! Le livre verra bel et bien le jour, il vient de partir chez l'imprimeur! Vous recevrez des mises à jours régulières de son état d'avancement ainsi que de vos contreparties jusqu'à l'expédition. Merci encore et à bientôt. Paul & Nicolas.
Thumb_default
Nicolas, Je suis très heureuse qu'un si beau projet puisse aboutir! En espérant te recroiser un jour (avec Kadija ce serait génial)! Marion (Kadija, 1997, cuisine de la station de Villefranche, préparation d'une tarte tatin: tu te souviens?).
Thumb_default
Bravo les gars ! Continuez à nous faire partager vos magnifiques images et sensations aux travers de vos périples. Bonnes aventures... Lionel E. depuis l'Australie