Histoire poignante ! Sam doit continuer à vivre après la mort de sa femme. Aidez-nous à créer ce beau court-métrage .

Large_affiche_mes__toiles_noiresbasseresolution-1421254021

Présentation détaillée du projet

Synopsis

 

C’est l’histoire poignante d’un homme qui a tout perdu.  sa femme est morte dans un accident de voiture, pour lequel il a été jugé coupable d’homicide involontaire. La garde de son enfant lui a été retirée.

Après quelques mois  d’incarcération en maison d'arrêt,  Sam retrouve la liberté. La seule chose qu’il désire est de retrouver une vie normale avec sa fille. Mais les choses vont se compliquer quand ses beaux parents refusent de réintégrer Sam dans la vie de sa fille.

 

 

Note d’intention

 

La prison change-t-elle un homme ? Comment se reconstruire après avoir touché le fond ? Comment toute une vie peu basculer à cause d’un seul événement ? Comment retrouver sa place dans la société une fois vidé de tout ce qui avait un  sens pour vous ? Faire face, jours après jours à notre conscience qui nous torture l’esprit de nuit comme de jours ? Quel regard la société porte à ces hommes ?

 

Tant de questions, si peu de réponses. Notre société n’envoie pas en prison que des voleurs, dealeurs, assassins. Il’ y a aussi des personnes incarcérées par ce qu’elles ont commis un délit involontaire. Mais la justice est aveugle, n’est ce pas ?

 

Mon histoire se construit autour d’un événement, celui du décès de la compagne de Sam, survenu lors d’un accident de voiture. Il a été reconnu coupable d’homicide involontaire. Après avoir purgé sa peine d’emprisonnement, Il sort de prison avec une idée en tête celle de récupérer la garde de son enfant.

 

À sa sortie de prison il va être logé dans un hôtel de réinsertion d’anciens détenus où il va rencontrer Laura, étudiante en droit qui travaille à temps partiel dans le centre de réinsertion. Tous deux vont entretenir d’étroits rapports entre méfiance au début, amitié et attirance malgré les deux mondes qui les opposent. Sam et Laura ont deux comportements radicalement opposés.

 

Laura est toujours rayonnante, pleine de vie, insouciante, quant à Sam, lui est rongé par le remords, distant, et s’interdit tout bonheur ne souhaitant que retrouver une place dans la vie de son enfant.

 

Dans cette histoire la relation des deux hommes, Gilbert et Sam a été abordée de manière spécifique  où tous deux  se reprochent à l’un et à l’autre le décès d’Elise. En ayant insisté pour que Sam boive un verre de champagne avant de rentrer. Gilbert est autant coupable que Sam de la mort de sa fille.

 

J’ai aussi voulu montrer la réhabilitation dans le monde du travail, et aborder ces difficultés pour un ancien détenu, confronter aux étiquettes et préjugés dont ils ont à faire face.

 

Ce qui ressort de Sam dans toute cette histoire est que malgré les difficultés qu’il a à affronter dans sa réinsertion et l’acte désespéré qu'il commet en toute fin du film, On a de la sympathie pour lui, et on constate que Sam est un homme bon, avec des principes, et aspire seulement à être avec son enfant.

 

 

 

Pour vous plongez  dans l'univers de "Mes étoiles noires" voici un extrait du scénario .

 

Séq 1 Extérieur / Jour

 

Une porte claque, Sam est devant la prison. Il vient de purger sa peine, les yeux remplis d’une émotion. Il a avec lui deux sacs poubelles contenant toutes ses affaires de chambre.

 

 

 

Séq 2 Intérieur / Jour

 

Flashback : Sam est en rendez vous avec la conseillère qui s’occupe de la réhabilitation des prisonniers.

 

 

Mme Boiteux: Vous sortez dans 4 jours, après 9 mois passés ici, vous devez être anxieux de retrouver votre liberté.

 

Sam: J’ai eu le temps de réfléchir, à ce que je ferai quand je serai sorti.

 

Mme Boiteux: Qu’est ce que vous envisagez ?

 

Sam: Retrouver mon enfant. Essayer de rattraper le temps perdu.

 

Mme Boiteux: Il est inscrit dans votre dossier qu’elle a été mise sous tutelle de ses grands parents. Paternels ?    

 

Sam: Non, les parents de sa mère. Mais je vais la récupérer.

 

Mme Boiteux: Vous avez de la famille, des amis qui vous attend dehors ?

 

Sam: Non personne.

 

Mme Boiteux : Vous savez où vous allez dormir ?

 

Sam : Non.

 

Mme Boiteux: Ok ! Je vais vous envoyer vers un hôtel. Vous savez, le plus dur quand on sort de prison c’est de s’adapter…

 

Sam : Pourquoi vous en avez déjà fais vous de la prison ?

 

Mme Boiteux : silencieuse. Non… non, naturellement.

 

Sam : Naturellement.

 

 

 

 

BIOGRAPHIES

(REALISATEURS & PRINCIPAUX COMÉDIENS)

 

 

KEVIN MANGOVO

Comédien & Co-réalisateur,

 

381700_131056890336655_100002970354994_156761_856605719_n-1421339302

 

 

En 2008  il intègre l’École International de Création Audiovisuel et Réalisation (EICAR). Il y suis un cursus d’Art dramatique  sous la direction de Mihai Tarna responsable du pôle Actorat.

En 2010 il décroche un rôle dans la quatrième saison de la Série Engrenage diffusé sur Canal +. De la il enchaine les projets notamment avec le réalisateur Gaitan Kiaku et incarne le personnage principal de "18 août" un court métrage projeté au festival Génération court présidé par Luc Bessons.

En 2011 il intègre l’Ecole Française de Direction d’Acteur sous la direction de Lionel Pellerin avec qui il revisite de nombreuses œuvres tels que Dom Juan, Bérénice, Les Caprices de Marianne.

En 2013 il rencontre un jeune Auteur Jean Eyoum. Auteur  d’une adaptation de l’Avare de Molière et désireux de constituer une troupe pour se produire sur les planches parisiennes il rejoint le projet et  y incarne le rôle de Pierre, sous la direction de Dimitry Ruiz la pièce sera jouer  tout  le mois de mai 2014 au Théâtre de la Reine Blanche.

En 2013 Il décroche son premier rôle dans le long métrage d’Eric Bartonio "Four One Nine" « 419 » ou il incarne le rôle d’un jeune policier.

 

 

 

WILFRIED KOUMBA

Réalisateur - Truqueur vidéo

 

Sans_titre-1421340823

 

 

Sa passion pour le son et la video l’emmène à intégré l’école des l’enseignement des métiers de la communication en 2012 à Malakoff (l’EMC) où il suit une formation de production audiovisuelle.

Ayant déjà acquis beaucoup d’expérience par le passé en tant qu’ autodidacte, à travers des vidéos et des compositions musicales pour l’industrie du disque, il décide de se focaliser principalement sur sa première passion, la réalisation.

Ce métier va lui permettre de développer aussi d’autres compétences dans la post-production, à savoir le compositing et les effets spéciaux. Différentes rencontres lui ont permis de faire des réalisations et des travaux pour des artistes, mais aussi pour la publicité. Aujourd’hui, il travail à son propre compte et développe sa propre société de réalisation.

 

 

 

GUILLAUME ADRIEN

Ingénieur Son

 

10606313_10204170315092356_3266224473167940129_n-1428065304

 

 

Je me présente, Guillaume Adrien, participant au projet de Kevin Mangovo « Mes étoiles noires » principalement en charge de la prise du son. J’ai commencé à m’intéresser au cinéma lorsque je me suis adonné à l’écriture d’un scénario et bien sûr depuis toujours grand amateur de films.

J’ai ensuite, poussé par l’écriture, commencé un cursus de 1ère année dans une école privée enseignant les métiers du cinéma. J’ai alors écrit de plus en plus, et en découvrant ce milieu et ses aspect technique et pratique, les idées de court métrage et de long métrage n’ont cessé d’affluer.

Mon intérêt pour tous genre de sujet c’est vue s’agrandir, ainsi que pour la découverte de tout les métiers du cinéma. Ce qui m’a attiré dans cette école, c’est l’aspect pratique ainsi que l’enseignement et l’implication pratique dans tous les métiers du cinéma : réalisateur, assistant réalisateur, ingénieur son, cadreur, monteur, script, directeur de casting, producteur, etc..

De plus le travail en équipe était déjà quelque chose que j’appréciais et après de multiples travaux en équipe durant ce cursus, cela a renforcé le liens entre le travail d’équipe et moi. Ce cursus, m’a fait acquérir une multitude de savoirs techniques et pratiques. D’où l’utilisation de ce que j’ai appris dans les métiers du son, pour la prise de son sur le cours métrage « Mes étoiles noires ». J’ai rencontré Kevin Mangovo tout d’abord lors d’un casting pour un projet de court métrage étudiant (plus précisément une adaptation littéraire) de cette 1ère année d’étude dans le cinéma, puis notre rencontre à continuer en travaillant ensemble, avec l’équipe qui me fut donné sur se projet de court métrage étudiant. À la suite de ce court métrage, des liens se sont créés et nous sommes resté en contact et devenu ami.

Quelques temps passèrent, et j’ai sus pour « Mes étoiles noires », bien pensant de partage, d’entraide et de bonne volonté, j’ai alors proposé mon aide à Kevin si jamais il avait besoin d’un quelqu’onc coup de mains sur la réalisation du court métrage. Et la réponse était Oui, quelques jours plus tard c’est alors que je me fut voir joindre l’équipe et participé à l’aventure de « Mes étoiles noires », m’occupant alors de la prise de son, d’une partie du travail de la régie (logistique équipe et matériel) ainsi qu’un passage de figuration durant la scène du cambriolage.

En découvrant le scénario, l’équipe, les contraintes et aléas s’attaquant au tournage, je n’ai cessé de me donner à fond pour se projet, tout comme Kevin l’avait fait pour le miens dans lequel il était acteur. Notre force réside en ce que l’on fait et de ce que cela produit autour de nous, avoir eu la chance de rendre quelque chose que l’on m’a apporter m’a fait ressentir comme plus qu’impliqué dans ce projet, et toute mon énergie y à été dédier et ma bonne volonté y ont été dédiés. J’aimerais remercier Kevin d’avoir accepté se coup de main, de m’avoir fait participer à l’aventure et d’avoir passé ses nombreux bons moments avec une équipe au top et agréable.

J’aimerais remercier l’équipe, pour leur bonne humeur et leur sens du devoir, pour le soutient les uns envers les autres et pour tout les bons moments comme les pires qui pour lesquels nous avons toujours tiré une part de bien. J’aimerais remercier l’entourages de Kevin pour leurs soutiens et tout ceux qui ont crus à ce beau projet, ainsi qu’à ceux qui ont pus le financer et permis ainsi à Kevin de se réaliser. UN GRAND MERCI

 

 

 

MELISSA SILVEIRA SANCHEZ

Comédienne

 

10511242_10152773600953554_4347766835297897344_n-1421341165

 

 

Elle se forme au conservatoire du 16ème sous la direction de Stéphane Auvray-Nauroy. Elle participe aux stages de Jack Waltzer, membre de l’Actor Studio, New York. Adolescente, elle fait des voix de dessins animés pour les films de l’Arlequin dans les contes du cimetière sur France Télévision.

Entre 2008 et 2012, elle est mise en scène dans Rire de Résistance, une création de Bouzid Laouirate, dirigé par Michel Chiron au Théâtre du Rond-Point, Elle joue au Festival Des Turbulents à Lyon, dans Back From The Dead, une création de Gwendoline Gauthier.

Puis, elle joue Big Shoot de Koffi Kwahulé sous la direction d’Eric Jakobiak à l’auditorium Saint Germain. Elle joue au Centquatre dans Pourquoi j’ai jeté ma grand-mère dans le vieux port, mise en scène Philippe Chemin. Elle tourne avec Patrick Volson dans Hé M’sieur  sur TF1, puis dans L’étoile du Berger, un moyen métrage réalisé par Nora Bendaouadji.

En 2013, elle écrit un court métrage, Je t’aime pas plus que moi, réalisé par Donia Eden et Guillaume Boutin. En 2014, elle joue au théâtre de la Reine Blanche dans Super Cagnotte, mise en scène Dimitri Ruiz.

 

 

FRED SAUREL

Comédien

 

10405262_794649647212331_4628899039427037546_n-1421341591

 

 

Formé au Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique de Paris.

Fred Saurel a participé à une vingtaine de long-métrages, de Philippe De Broca à Claude Pinoteau en passant par "Les parasites" de Philippe de Chauveron ou par "Jojo la frite" de Nicolas Cuche.

A la télévision, il a également participé à une vingtaine de téléfilms et deux sitcoms : "Salut les homards" et "Mes pires potes" pour Canal +.

Récemment, il a joué pour le cinéma dans "La loi de Murphy" de Christophe Campos et dans "Tête de turc" de Pascal Elbé, et pour la télévision dans "L' Affaire Villemin" de Raoul Peck.

Il est également auteur, réalisateur et producteur - "Batârds" (sortie 2002).

 

 

NICOLAS POURTOUT

Artiste photographe

 

1526179_10203914180029532_9054897642787759611_n-1421342264

 

 

Son meilleur ami, son appareil. Nicolas se souvient du jours de sa première photo comme l'on se souvient de son premiers amour.

Animé d'une réel passion pour ce que la nature a de plus beau à offrir, il sillonne le monde et va à la rencontre des gens avec son appareil et a qu'une envie, partager la vision qu'il pose sur les choses, les gens, la vie et persévère dans ce sens.

Ces photos sont héberger sur le site www.Flickr.com où toute sa créativité artistique s'exprime.

Dernièrement une chaine de télé Italienne à souhaité utiliser l'une de ces photos pour le décors d'une émission.

Nicolas nous prépare ça première expo pour le printemps.

 

 

 

ROMAIN DELBART

Comédien 

 

Romain_delbart_3-1423251185

 

 

Né en 1981 dans le Val de Marne, il suit un parcours scolaire classique, puis se dirige vers le commerce. C’est en 2010 qu’il décide de quitter le monde des affaires pour la comédie, rattrapé par sa passion d’enfant. Il débute par l’école de One man show Paris où il teste ses premiers sketchs. Durant un an, il présentera quelques uns des ces sketchs dans diverses scènes ouvertes parisiennes comme le Pranzo, le Feald, le Panam etc … Il découvre ensuite le Laboratoire de l’Acteur où il sera coaché par Hélène Zidi et Célia Granier Defferre durant 3 ans. Il s’intéresse à la réalisation et l’écriture et co-écrit et coréalise le court métrage « Bouche des goûts » pour le Urban Film Festival. Il joue ensuite dans divers courtmétrages récompensés dans des festivals comme celui de Clermont-Ferrand, 48h Film Festival… En 2014 il interprète le rôle de Doc Porter dans la pièce « Crimes du cœur » au festival des Briardises. Il pratique la boxe américaine depuis l’âge de 19 ans, et participe aux championnats d’Ile-de-France par équipe et à l’Open de Belgique.

 

 

 

MARIE KICZYNSKI

Comédienne

 

Marie_kiczynski-1423251563

 

 

Son Master II d'Arts du Spectacle et son DFE de piano en poche, Marie KICZYNSKI s'installe à Paris pour suivre les cours du Centre de Formation Vocale de Richard Cross et ceux d'Art Dramatique du Cours Florent où elle propose comme Travail de Fin d'Etudes (TFE) une mise en scène musicale de Promenade de Santé de Nicolas Bedos.   Elle y rencontre des acolytes avec qui elle partagera l'écran pour de nombreux courts métrages...   Les projets différents s'enchainent : Huis clos de Jean Paul Sartre en 2011, les courts métrages et web séries, les films publicitaires, les concours de chant et les scènes musicales,  la comédie Quand le mâle s'emmêle de Bernard Borie en 2013 mais c'est auprès du spectacle musical qu'elle rencontre ses plus grands rôles : Elise, l'héroïne de la comédie musicale Titanic, cent ans déjà de Bruno Linardi en 2012 et tout dernièrement celui de Miss Sweety, pâtissière renommée du conte musical pour enfantsKaléidoconte de Sacha Laborie pour lequel elle a écrit et composé la chanson phare : Le Cupcake.   Elle sera en 2015 à l'affiche d'un nouveau spectacle musical pour lequel elle écrit et compose actuellement de nouvelles musiques. Retrouvez toute son actualité sur https://www.facebook.com/mariekiczynski.officielle?ref=hl

 

 

 

 DIMITRI RUIZ

Comédien  

 

  10337696_10206026051473062_5773744939251210582_n-1423251681    

 

Dimitri Ruiz est un acteur et metteur en scène de 38 ans. Il a eu une formation à l'Actors studio et aussi avec Julie Vilmont, Jack Garfein ou encore à  l'atelier international de théâtre. Formé aux métiers du cinéma par l'Acas et Bernadette Lafont. Il jouera des rôles majeurs dans des moyens-métrages ou films courts ainsi que dans des pièces de théâtre sur Paris. Il va créé ensuite un court de théâtre ou sont passés quelques uns des futures talents du cinéma ou du théâtre tel que Ahmed Dramé (nommé révélation homme aux Césars 2015) ou Jean Eyoum (auteur de théâtre et de la pièce Super Cagnotte) qu'il a d'ailleurs mise en scène au théâtre de la Reine Blanche en 2014. Il a créé récemment une société de productions pour permettre aux futures talents de financer leurs projets artistiques. Aujourd'hui il joue le rôle de Mr Ténor (agent de libération conditionnelle) dans le court-métrage de Kevin Mangovo.  

À quoi servira la collecte ?

La collecte servira à couvrir une partie de nos fond.

 

Pour la vidéo.

- Pack caméra ( caméra + optique + accessoires)

- Trépied

- Moniteur de sortie

- Disques durs externes

- Steadycam

- Éclairage

 

Pour la sonorisation.

- Pack enregistreur + Micro cravate + Micro Boum

- Perche + casque d'écoute

 

Post-production

- Montage

- Etalonnage

- Encodage

- Habillage sonore

- Composition musicale

 

Le tournage aura lieu en Mars 2015 sur une durée de 5 jours et la post-production sera effectuer juste après pour une diffusion en festival à partir de Septembre 2015.

 

Nous sollicitons donc votre aide à hauteur de 1500€.

 

Et si nous dépassions la collecte?

 

L'argent en plus servira toujours à quelques nouvelles tâches qui sera la bienvenue.

 

 

Thumb_316110_131057030336641_100002970354994_156767_348444307_n-1421409574
Kevin Mangovo

Depuis ces débuts Kevin est animé d'une réel passion pour le théâtre et le cinéma. Après avoir participé à de nombreux projets, il se lance aujourd'hui dans la réalisation.

Derniers commentaires

Thumb_default
FORCE À TOI KEVIN ÇA FAIT PLAISIR DE VOIR TOUS LES PROJETS DANS LESQUELS TU TE LANCES ! Le travail paie ! Courage à toute l'équipe !
Thumb_default
Poignant et neuf à contribuer assurément