Après Fables of Mingus (2011), Jacques Vidal se prépare à enregistrer son prochain album, également consacré à Charles Mingus.

Large_mingus_kiskiss

Présentation détaillée du projet

                                        

Jacques Vidal, depuis une dizaine d'années, a publié plusieurs albums sur Mingus:

 

- MINGUS SPIRIT (Nocturne-2007) Compositions et arrangements de J. Vidal.

Mingus_spir_pochette

 

 

- FABLES OF MINGUS (Cristal/Harmonia Mundi-2011) Compositions essentiellement de C. Mingus.

Pochette_fables_

 

 

 

Un film - "Dans l'Esprit de Mingus"- a été tourné en 2006 lors de l'enregistrement de Mingus Spirit: des séquences en studio et des interviews des musiciens (Un DVD 'Pour Voir' - 2008).

 

 

Pour ce nouvel album, MINGUS GOSPEL,

les musiciens  sont les mêmes que sur  Fables of Mingus :

 

- Isabelle CARPENTIER voix lead

- Pierrick PEDRON saxophone alto

- Daniel ZIMMERMANN trombone

- Jacques VIDAL contrebasse

- Xavier DESANDRE-NAVARRE percussions

 

  Les_fables_au_sunside_

  (Photo de Jeremy Soudant)

 

auxquels viennent se joindre les chanteurs:

 

Nathalie JEANLYS soprano

Stephanie BOWRING alto

Allen HOIST ténor

Thierry FRANCOIS basse

 

Le programme :

 

Enfant, Charles Mingus devait accompagner sa belle-mère à l’église. « L’église, entre les saints et le diable », dira-t-il plus tard, se souvenant des «lamentations, des bourdons et des cris».

 

Comme tout bon jazzman de sa génération, il a également toujours été sensible au blues…

 

‘Entre blues et gospel‘ : c’est donc cet aspect de la musique de Mingus que J. Vidal a choisi d’illustrer avec ce nouvel album :

 

Ecclusiastics (C. Mingus)

Good Bye Pork Pie Hat (C. Mingus)

Devil Woman (C. Mingus)

Wednesday Night Payer Meeting (C. Mingus)

Better Git Hit In Your Soul (C. Mingus)

Eclipse (C. Mingus)

O. P. (C. Mingus)

Cuernacvaca (J. Vidal)

For Lester (J. Vidal)

 

Textes de Charles Mingus (sur Eclipse), d’Isabelle Carpentier (sur Devil Woman et Ecclusiastics), d’Enzo Cormann* (sur For Lester).

* auteur de Cuernavaca, un très beau texte sur les derniers jours de Mingus (2003, éditions Rouge Profond).

 

Arrangements de Maël Oudin et Jacques Vidal.

 

 

 

Charles Mingus parle de ses compositions:

Devil Woman : «C’est que j’ai vraiment essayé de me ranger en me mariant, et quand j’ai vu que ça ne marchait pas, j’ai décidé de me trouver une femme-démon, parce que les anges ne me réussissent pas».

«Personne d’autre que moi ne peut chanter mon blues (si on peut appeler ça chanter), de même que personne ne pourrait brailler à ta place si je te mettais mon poing dans la figure.»

Devil Woman est un tribut  à la tradition rurale du blues, dans laquelle les parties chantées, les rythmes et le texte déterminent la longueur des phrases.

 

 

Wednesday Night Prayer Meeting : «C’est basé sur un style de musique que j’entendais quand j’étais petit. Ma mère allait le mercredi soir dans une église. Les gens tapaient des mains et hurlaient. C’était soit l’Eglise Méthodiste, soit l’Eglise de la Sainteté. A l’Eglise de la Sainteté, c’était un peu plus bruyant, le but étant de stimuler les esprits, les esprits morts. Les gens se mettaient en transe ; des femmes hurlaient et se roulaient par terre. Ma mère n’a jamais rien fait de tel mais elle y allait, à l’église.»

 

 

Good Bye Pork Pie Hat : « Un thème pour Lester Young. Je jouais au Half Note Club la nuit où nous avons appris sa mort ; nous sommes allés dans les loges où nous avons joué pour lui un Blues. Rentré chez moi, j’ai écrit un morceau pour Lester, pas un blues de type traditionnel, mais avec des harmonies différentes ».

 

 

 

QUELQUES CHRONIQUES DES PRECEDENTS ALBUMS:

 

Chronnouvel_obs

 

 

Ms_dna_chronique

 

(…) En voici un qui restera, de ces disques qu’on réécoute, c’est à ça qu’on les reconnaît. Ils sont là pour durer. Beau, que dis-je, magnifique !

         Gérard Ponthieu,  14 novembre 2011, www.citizenjazz

 

Intense moment de musique au Moulin à Jazz (… ) re-créations judicieuses servies par un casting impeccable (… ). L’énergie, le tempérament volcanique des musiciens, l’authentique travail de placement et de distribution des rôles, les arrangements vigoureux entraînent une adhésion sans réserve (…). Le disque était enchanteur, le concert est puissamment toxique.

         Janvier 2012, Sophie Chambon, www.citizenjazz

 

 

(… ) Vidal a judicieusement choisi ses musiciens pour servir des arrangements qui gardent toute sa magie à la musique du maître, magistralement recréée.

         Philippe Vincent, Jazz Magazine, août 2011

 

Jaques Vidal, contrebassiste et arrangeur doué, réussit à prolonger l’esprit du fameux Jazz Workshop (…) un hommage volcanique à Mingus(…) éblouissant, swingant .

         Les Dernières Nouvelles du Jazz, 7 novembre 2011

 

Ce remarquable contrebassiste a su trouver ici, ce qui n’était pas gagné d’avance, une écriture aussi personnelle que respectueuse de l’esprit mingussien.

         Les Choix de l’Obs, 8 au 14 décembre 2011

 

 

Le contrebassiste français faite revivre ce répertoire avec fraîcheur et authenticité. Un juste hommage.

         Vincent Bessières, Jazz News, octobre 2011

 

 

 

Mingus-spirit-bis

(Enregistrement de Mingus Spirit - Photos Antonin Louchard)

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

Location du studio d'enregistrement et mixage (3 jours) : 2200 euros.

 

Cachets des neuf musiciens : 2800 euros .

 

TOTAL : 5000 euros

 

 

Si l'objectif est dépassé, tant mieux !! Car il faudra ensuite:

 

- presser l'album

- régler les frais de déclaration des droits d'auteur à la SACEM

- faire réaliser une belle pochette par un graphiste

- promouvoir le CD (attaché de presse)

 

 

Thumb__jbm0625_c_jean-baptiste_millot_copie_md
Jacques VIDAL

Jacques VIDAL Contrebassiste - Compositeur " Jacques Vidal est un artiste immédiat. L’instrument l’a choisi. Des contrebassistes, il a tout, le phrasé (…), une élégance de vélocité qui ne se laisse pas voir…" C’est ce qu’écrit Francis Marmande dans Le Monde daté du 29 septembre 1999, à l’occasion de la... Voir la suite