Cet album, c'est l'histoire d'une émotion. Qu'il entraine chacun de nous dans ce mouvement, où les sons, le rythme et la danse se répondent !

Large_cover_vid_o_diablito-1479241820-1479241864

Présentation détaillée du projet

La genèse de l'album

 

C’est en étudiant le piano classique à Londres que je fis une rencontre étonnante avec un musicien. Je ne me doutais pas qu’elle serait amenée à changer, par la suite, le cours de mon existence. 

 

Valentin_photo_franck-1479245096

 VALENTIN : Valentin Barray, pianiste

Crédit Franck Boucourt

 

Au fil de notre discussion, nous parlâmes de musique irlandaise, de musiques traditionnelles et puis le nom de ce fameux festival, celui qui se déroule dans la région du Berry, apparu dans la conversation.

J'avais vaguement entendu parlé de ce festival lorsque j'étais enfant. Je me rappelais surtout de l'enthousiasme des personnes le mentionnant, des étoiles dans les yeux, comme quelque chose de magique, et même d’un peu mystérieux. Nous nous séparâmes, fermement déterminés à nous y rendre lors de sa prochaine édition. 

 

 

Valentin_myr_3228_1_retouch_-1477229682

credit : Mathieu Trouillet

 

A ce festival, ce fut alors le choc, et une révélation !

 

J'ai été marqué, touché par la simplicité des échanges, par la musique qui résonne du soir jusqu'au matin, et du matin jusqu'au soir, par les pas de danse à n'en plus finir, par la joie, par les rires. C'était comme une île en dehors de tout, ou du moins, de tout ce que je connaissais jusqu'à présent. Ce furent trois nuits de magie sous les étoiles. Je ne l’oublierai jamais. 

 

De retour outre-Manche, je ne pu me défaire d’une expérience aussi intense .

Ces quelques jours imprégnés de rythmes effrénés, de joie de vivre ont laissé en moi la nostalgie de ces moments passés.  Je compose alors mes premières mélodies au piano, des mélodies inspirées par les airs entendues pendant l’été.

J'entre dans une période d'intense création où apparaissent alors "les Ruines", "Mélisande", "Isolde" autant d’échos à des oeuvres classiques que j’étudiais à l’époque. 

Valentin_myr_3255_1-1477316487

crédit : Mathieu Trouillet

 

Moi-même, amateur de danse en tout genre, je me pose la question : sur quelle musique aimerais-je danser ? Quelles rythmes me porteraient? Quelles mélodies pourraient m'émouvoir, et guideraient mes pas ?  

 

Je continue à composer, jusqu'à trois heures de musique pour piano. Un grand bal en quelque sorte! D'où le premier titre de l'album : "Bal du Siècle". 

 

Mon premier bal piano solo à Londres.

J'ai joué de nombreuses fois en concert, récital avec diverses formations mais là, c'est une toute autre expérience ! J'ai eu l'impression de jouer en public pour la première fois. J'avais le sentiment d'être porté, transporté, de me déployer en toute liberté, pour improviser, pour varier les accompagnements.

 

Valentin_myr_3252_1-1477390366

crédit photo : Mathieu Trouillet

 

Jouer pour la danse a nourri mon imagination et m'a appris à faire confiance à l'énergie collective, à l'instant improvisé, à donner du rebond dans les cadences, et surtout, à jouer d'une manière vivante.

 

J'ai été marqué, lors de mes derniers bals par la beauté de ce qu'on peut voir depuis la scène. Même ébloui par les éclairages, je pouvais distinguer les formes mouvantes des danseurs, telles des vagues, tel un océan qui vous accompagne d'une manière bienveillante

 

L'envie d'un album de piano qui au delà des genres pourrait parler à chacun d'entre nous par des mélodies simples éveillant des sensations et des images poétiques s’impose à moi

J’explore les contours mélodiques de chacune de mes compositions. Avoir composé cet album, c’est une renaissance.

 

J'enregistre cet album pour qu’il puisse parler à chacun d’entre nous.

 

 

Le piano a quelque chose d'aquatique, la fluidité des mains, les notes aiguës comme des gouttes de pluie, les sons qui s'évaporent, quelque chose d'insaisissable qui disparait quand on s'approche, comme une émotion à la fin d'une danse, comme une suspension éblouissante.

 

 

Quelques mots sur le titre de l’album ‘Mirages’

 

J'ai trouvé le titre de l'album au moment de la finalisation de son contenu musical.

Il m'est venu assez naturellement, presque instinctivement, un peu comme une évidence mais sans trop en savoir les raisons.

J'aimais d'abord sa beauté sonore, le mot qui résonne à l'oreille, avant d'apprécier son élégance graphique.

 

J'aime le sens à double tranchant du mot 'Mirages'.

 

Il peut être compris comme un espoir, une avancée poétique ou alors comme une désillusion, comme un repli.

Il traduit le contraste entre la douceur lumineuse de certains titres et entre des passages plus sombres de ma musique, parfois plus sourds.

 

 

Le studio d'enregistrement

 

Thomas-vingtriniercjean-baptiste-millot-1477319831

Thomas, ingénieur du son sur le projet

 

Il était essentiel de trouver le studio avec le piano à queue adapté au projet : un piano avec un timbre doux et chantant, à la mécanique précise, et à la voix parlante. J'ai pris le temps nécessaire lors de mes recherches. Et puis, j'ai eu un coup de coeur pour un piano dans un studio boisé et spacieux, idéal pour une création sereine, inspirée. 

 

À quoi servira la collecte ?

 

 

 

Mirages est un album financé en auto-production.

 

Les grandes maisons de productions, traversant une période de doute à cause de la crise du disque, sont de plus en plus frileuses pour soutenir la création de nouveaux projets et préfèrent miser des artistes déjà établis. 

Les petits labels pourraient s'intéresser à ce projet mais fautes de moyens, ils ne sont pas prêts à investir dans les étapes de la production. 

 

C'est pourquoi, nous créons en ce moment label "Entre Deux Prod" qui aura pour but de soutenir la diffusion de l'album et d'autres à venir!

 

 

Voici ci-dessous les grandes étapes de la création de l'album :

 

PREMIER PALIER 1800 euros

Cela permettra de financer deux jours d'enregistrements studio avec la rémunération de l'ingénieur du son, l'accordeur pour l'accord et l'entretien du piano indispensable au projet.

 

DEUXIEME PALIER 3000 euros

Cela permettra de financer une second partie des enregistrements studio. Dans cette deuxième partie se déroulant sur un jour et demi, je finirais d'enregistrer du contenu de l'album ainsi que les pistes bonus. Nous utiliserons une partie de cette période supplémentaire pour se consacrer au tournage de vidéos pour la sortie de l'album ainsi que d'un EPK.

 

TROISIEME PALIER 4200 euros 

Cela permettra de terminer la partie studio concernant le mixage et la masterisation et couvrira en totalité la location du studio ainsi que la rémunération de l'ingénieur du son et de l'accordeur. 

Les fonds restants permettront de rémunérer les intervenants pour la partie création visuelle de l'album. C'est à dire, un graphiste ( en cours)  et un photographe.

 

QUATRIEME PALIER  5000 euros

Ce palier  permettra de financer la totalité du projet en incluant les coûts du pressage de l'album à hauteur de 800 euros.

 

L'album Mirages sera disponible officiellement courant 2017.

La livraison des contreparties se fera en avant-première au mois de février prochain

 

 

Thumb_valentin_photo_franck-1479392093
Valentin Barray

Valentin Barray est diplômé d’un Diplôme d’Etudes Musicales au conservatoire de Rouen ainsi que d’une Licence, et d’un Master of Performance décerné avec les félicitations par le Royal College of Music de Londres. Durant ses études, il a gagné plusieurs concours nationaux et internationaux comme le 1er premier prix de concours Raynaut Zurfluh... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Que le projet aboutisse dans de bonnes conditions !
Thumb_default
Bravo Valentin pour ce beau projet ! Hâte d'entendre tout l'album ! ;)
Thumb_default
Impatients de t'écouter. Nathalie et JF