Financez et soutenez la future mission humanitaire en Inde à Pune en Santé Publique !

Large_080410_ap100407016953_300-1447756563-1447756573-1447756587

Présentation détaillée du projet

Namasté !

 

Je m'appelle Alexia Courtois, j'ai 23 ans et je vis à Rennes. Je suis en Bac+6 à l'école des Hautes Etudes en Santé Publique en mastère spécialisé Santé Publique. J'aimerai passé l'année prochaine le concours de la fonction publique pour devenir Ingénieur en Génie Sanitaire.

J'ai la chance d'avoir une soeur et un frère du même âge que moi, nous sommes donc triplés. J'ai donc toujours été bien entourée, ce qui m'a apporté un solide équilibre dans ma vie.

 

Img-20151011-wa0000-1447767342

 

 

Mes passions dans la vie sont les voyages, l'équitation, la cuisine, le piano et la lecture de romans.

 

L'été dernier, j'ai effectué un stage de 6 mois à Bruxelles, ou j'ai rencontré de nombreuses nationalités dont des hindous. Etant de nature très curieuse, nous nous somme liés d'amitié. Ils m'ont appris à découvrir l'Inde et plus généralement l'Etat du Maharashtra dont ils sont originaires. Je me suis prise de passion pour ce pays, pour sa culture et ses valeurs. La mission humanitaire se déroulera dans la ville de Pune.

 

Actuellement en Mastère spécialisé en santé publique, il m'a semblé évident que l'Inde serait une expérience très valorisante et éducative dans ce domaine. Connaitre des problématiques différentes des pays très développés, des manières différentes de penser et de faire, et mettre à profit mes compétences et mes connaissances  pour améliorer le quotidien de la population de Pune.

Voici ce que je cherche à travers cette mission humanitaire.

 

La problématique : L’Inde doit faire face à un double problème à la fois pour l'eau et dans le domaine sanitaire

 

 

Maharashtra-map__1_-1447630947

 

 

Problèmes lié à l'eau

- répondre aux besoins en eau  salubre de la population, nécessaire à la consommation et à l’agriculture

-  lutter contre la propagation de maladies causées par l’absence d’assainissement suffisant.

 

Problèmes sanitaires

 

L’Inde souffre d’une « double peine » sanitaire : la surmortalité de sa population est essentiellement attribuable aux pathologies transmissibles d’une part, aux maladies chroniques d’autre part. Les premières, comme les infections respiratoires ou les diarrhées, sont généralement liées à des conditions de vie précaires et sévissent surtout chez les enfants et les pauvres.

 

 Les secondes, comme le cancer, le diabète, les maladies cardio-vasculaires ou les troubles mentaux, affectent principalement les adultes. Bien qu’au stade précoce elles se concentrent dans les zones urbaines, elles tendent à faire de plus en plus de victimes au sein de la population rurale. En Inde, plus de la moitié des décès sont imputables aux maladies non transmissibles

 

La mission humanitaire se déroulera de début Juin à début Novembre 2016 au sein du Savitribay Phule Pune University, dans le département de santé publique en collaboration avec l'hôpital de Pune.

 

 

India_maharashtra_locator_map.svg-1447630936

 

 

 

Ma mission humanitaire aura pour collaboration deux professeurs du département de santé publique de l'Université de Pune. Ils vont donc pouvoir m'encadrer durant tout le long de ma mission.

Mon principal référant sera  le professeur Dr Kar et je serai supervisée par l'enseignant chercheur Dr Adithya. Ma mission portera sur les maladies liées à l'eau dans la ville de Pune.

Leurs travaux se concentrent essentiellement sur la mortalité infantile et la prévention des maladies génétiques, en particulier dans le but de mettre en évidence la part de responsabilité de la santé de l'enfant lié à l'eau qu'il consomme.

 

Prof2-1447631310

 

 

De plus, je vais dédier de mon temps libre aux enfants de l'hôpital de Pune, pour améliorer leurs quotidien. Pour cela, je vais organiser une collecte de jouets au sein de l'Université de Pune ou je rachèterai de vieux jouets en bon état.

 

 

 

Oyster-pearl-hospitals-pune-1439541526-55cda91675b6b-1447631374

 

 

 

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

J'ai pu estimer le coup de la vie à Pune à l'aide de mon ami hindou qui a vécu la-bas durant 4 ans.  

 

Cette collecte me servira à financer toute ma mission humanitaire de la manière suivante :

 

 20% pour mes billets d'avion  (Paris --> Mumbai puis Mumbai --> Pune) et le retour

40% pour les frais de vie (loyer, nourriture, charges...)

15% pour les enfants de l'hôpital de Pune 

10% pour les frais de scolarité de l'Université de Pune

5% pour KissKissBank

5% pour les imprévus (frais médicaux, déplacements, divers..)

 

 

Kkbb1-1447749548

 

 

  Si ma jauge dépasse les 100%, cet argent servira à mettre mes compétences d'ingénierie au service de la ville de Pune (R&D des réseaux d'eau potable dans les bidonvilles) afin de proposer à la ville ou au moins aux habitants des solutions pour leur faciliter l'accès à l'eau potable (payer l'entretien ou les réparations des canalisations, achat d'une pompe secondaire pour augmenter le débit d'alimentation...)

 

 

Je remercie par avance tous les futurs donateurs et ceux qui me soutiendront dans cette aventure !

 

  20130526-jt_page_13_2ok_0-1447631838

Thumb_12241335_10207877126869345_1995581356662661658_n-1447632820
Alex_35

Je m'appelle Alexia Courtois, j'ai 23 ans. Je suis originaire d'Orléans, mais ma famille vit maintenant à Nîmes. J'ai l'immense chance d'avoir un frère et une soeur du même âge --> Nous sommes Triplés ! :) J'ai donc toujours été très bien entouré. Mon précédent stage à Bruxelles m'a donné le goût de voyager et de découvrir d'autres cultures , d'autres... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Je suis de tout cœur avec toi et ton projet. J'espère qu'il se réalisera, ce sera une expérience extraordinaire. Je t'embrasse très fort. Laurence
Thumb_default
Coucou Alexia, Je t'ai aidée à la hauteur de mes moyens actuels (assez faibles x)) mais j'espère que tu trouveras les fonds nécessaires à la réalisation de ce beau projet ! Courage ! Camille S
Thumb_default
Quel bonheur de voir l'une de nos anciennes étudiantes de SGM Nîmes s'investir dans un projet comme celui-ci...surtout en ces temps troublés ou chaque geste d'amour et de partage nous fait penser que tout n'est pas perdu. L'espoir est dans cette belle jeunesse!