Développement d'un atelier pilote de production de petit-déjeuner scolaire (principalement à base de pain) dans le lycée technique Nuevo Amanecer

Large_image_d_accueil_et_titre-1459633279-1459633372

Présentation détaillée du projet

Nous sommes Floriane, Adèle, Martin, Tristan, Domitille et Marie, membres de Rue des Enfants, une association humanitaire de ESCP Europe. Nous partons 2 mois en Bolivie, du 28 juin au 30 août pour réaliser une mission de développement avec la fondation Río Abajo.  

 

 

Photo_groupe-1459754935

 

 

 

Notre projet ?          

 

 

Développer une usine pilote de production de petits-déjeuners scolaires (pains et produits laitiers) au sein du lycée technique « Nuevo Amanecer » dans la municipalité de Mecapaca (département de la Paz, en Bolivie) pour que celui-ci puisse produire les petits-déjeuners pour les écoles des alentours.

 

Vue-mecapaca-1459754986

 

 

Quand ?

 

 

Nous partons du 28 juin au 30 août. Nous nous engageons ensuite à rester en lien avec le lycée technique et la fondation, afin de mesurer les résultats de notre action et suivre son développement. Une mission prendra notre relève pour l'été 2017.  

 

 

Où ?

 

 

Dans la communauté de Mecapaca, près de La Paz, la capitale bolivienne.

 

Photo_1-1459417841

 

Comment ?

 

Le budget est estimé entre 8000 et 10000 €   :  

 

-          Crowfunding 

 

-          Ventes de gâteaux (période de Noël, de Pâques) et organisation des vestiaires lors de soirées    

  

-          Sponsoring d’entreprises

 

-          Concours privés et bourses publiques

 

 

Dans quel contexte social et alimentaire s'inscrit-il ?

 

 

Notre mission part d'un constat : la malnutrition des enfants, qui freine leur développement physique et intellectuel, et représente un enjeu majeur du pays.

 

En effet, 18% des boliviens souffrent de malnutrition chronique (OMS). Suite à ce constat, une loi est passée en Bolivie, rendant obligatoire la distribution de petits-déjeuners scolaires dans les écoles. Cette loi n’est pas toujours respectée, d'autant plus dans les zones rurales. Elle représente un poids financier pour les municipalités, dont la pauvreté des contribuables grève leur capacité à fournir les petits-déjeuners.

 

D'où la nécessité d'un projet qui contribuera au bien-être et à la santé des écoliers et au développement économique local.  

 

 

Photo_2-1459417870

 

 

Dans quelle continuité s'inscrit la mission ?

 

 

En 2012, un projet similaire au nôtre avait été pensé au sein de l'institut Nuevo Amanecer par des professeurs de spécialité “industrie alimentaire” mais n’avait pu aboutir à cause d’une mauvaise gestion et des moyens financiers insuffisants.    

 

Mais l'année dernière, une équipe de six compañeros de l'ESCP ont lancé le projet, avec pour objectif de commencer par la mise en place d'une boulangerie au sein de l'institut.

 

  Presse_locale-1459754886

 

Un capital de départ a été apporté : four industriel, balance électronique et divers ustensiles (ainsi que six paires de mains).   Actuellement, les élèves et les professeurs apprennent à faire du pain, essaient des recettes, et ceci, en production semi-industrielle.

 

Notre projet consistera donc à poursuivre sur cette lignée, à reprendre le suivi du projet, ( à accélérer la conquête de la baguette française à travers le monde) ainsi que d'apporter du matériel et de créer des partenariats avec les commerçants.   Les petits-déjeuners scolaires deviennent alors des vecteurs de développement économique grâce à l'utilisation de matières premières locales pour la préparation des produits le composant.

 

 

Que proposons nous ?

 

 

- Des cours de gestion - une communication sur l'institut Nuevo Amanecer (contact avec le journal local Rio Abajo)

 

- L'achat d'équipement (pétrin)

 

- Une insertion dans la planta - un partenariat pour des stages avec l’hôtel Andino

 

- une étude de marché pour les produits laitiers - des activités avec les jeunes de l'institut dans un esprit "team-building"  

 

 

Photo-1459417900

 

 

Nos objectifs

 

 

Permettre le développement d’une usine pilote de production de petits déjeuners scolaires mise en place l’année dernière par la précédente mission au sein du lycée technique « Nuevo Amanecer » à Mecapaca, et donc à :  

 

~  Produire les petits déjeuners pour les écoles alentours : nous souhaitons que le nombre de bénéficiaires des petits-déjeuners passe de 600 (l’équivalent de trois écoles de la municipalité) à 1200 rations (six ou sept écoles).  

 

~  Donner aux jeunes de l’institut « Nuevo Amanecer » et aux enfants des écoles alentours une base nutritionnelle essentielle pour leur développement intellectuel et leur bien-être physique.  

 

~  Socialiser le projet c’est-à-dire d’obtenir son adhésion de la part de la communauté et des familles, sans oublier les professeurs, pour permettre aux jeunes d’en tirer des bénéfices à moyen et long terme.  

 

~  Donner des opportunités d’emploi aux jeunes du lycée technique et favoriser à terme une meilleure insertion sur le marché du travail des jeunes du lycée.  

 

~  Favoriser le développement économique local et développer une culture entrepreneuriale au sein de la communauté.  

 

~  Réinvestir les bénéfices pour permettre de revitaliser le lycée (acheter du matériel scolaire, achat de matières premières).  

 

~  Développer un partenariat avec l’Hôtel Andino (hôtel cinq étoiles, 8ème hôtel du pays), situé à côté de l’institut Nuevo Amanecer.  

 

 

Quels débouchés pour l'avenir ?

 

 

Le projet est ambitieux  avec un objectif de production de 1200 rations de petits-déjeuners scolaires journalières, et peut-être 3000 à terme. Nous avons l’ambition d’atteindre l’autonomie complète et l’autosuffisance de l’entité au sein du lycée.

 

L'usine dispose d'ailleurs d'un marché potentiel non négligeable : toute la vallée pourrait bénéficier de ces petits-déjeuners. Mais malgré les efforts fournis des pouvoirs publics, les chances d'ascension sociale pour les élèves restent très faibles. Nous souhaitons donc développer la filière cuisine au sein du lycée en permettant l’achat de matériel et d’ingrédients et proposer les produits conçus par Nuevo Amanecer à des commerces extérieurs.  

 

Une formation assurée auprès des élèves leur permettra d’augmenter leur employabilité (stages, emplois).  D'ailleurs, ce projet, à terme permettra une meilleure insertion sur le marché du travail pour les jeunes du lycée technique.  

 

 

 

Photo_4-1459417942

 

 

 

Sur place, nous travaillons avec la fondation Río Abajo : il s’agit d’une association privée de développement social à but non lucratif, dont la vocation est l’élaboration de projets de développement économique et social dans les communautés pauvres et marginalisées dans le Cuenca del río de La Paz. La fondation est en relation directe avec le lycée.  

 

                                                                                                                                                                                            

 

Le calendrier de la mission

 

- 28 juin au 15 juillet : arrivée et installation de l´équipe sur place. Dans un premier temps, analyse de la progression du projet et rencontre avec les différentes parties prenantes pour une coordination du projet optimisée. Programmation d'un cahier des charges précis pour le reste de la mission.

 

- 15 juillet au 22 juillet : ( rentrée des classes ) rencontre avec les professeurs et les élèves, communication sur la suite du projet et consultation participative desdits sur son déroulement. Répartition et mise en place des premières charges.

 

- 22 juillet au 31 juillet : Suivi de la progression du projet et Bilan des objectifs ( ont- ils été atteints ? qu'est ce qui a particulièrement bien marché ? ).

 

- 31 juillet au 15 août : Auto-évaluation des élèves sur leurs performances. Suivi des travaux engagés et calcul journalier de la rentabilité effective de l'accroissement de l'activité.

 

- 15 août au 31 août : Consolidation de la direction de la nouvelle structure productive au sein de l'institut pour les professeurs.

 

 

La TEAM

 

                                                   12939347_10209035893713113_1979560850_n-1459418903

 

Floriane Robardet : coordinatrice en chef du projet. Réactive et dynamique, elle sait décider et gérer les grandes impulsions du projet, pour mieux assurer son efficacité logistique et sa portée.

 

                                                   12910979_10209035920713788_2117517346_n-1459419246

 

Martin Witkowski : responsable du pôle « innovation pédagogique ». Chargé du dialogue avec les professeurs, son rôle est de faciliter nos échanges et notre collaboration pédagogique avec ces derniers.

 

                                                       12910290_10209035920673787_338433179_n-1459419206

Marie Vialatte : responsable du pôle « relations entreprises ». Elle recherche activement des financements pour nous permettre de développer efficacement notre projet.

 

 

                                                     12921130_10209035920753789_739655839_n-1459419232

Tristan Marchal : responsable du pôle « Communication ». Sans relâche, il alimente notre communication sur les réseaux sociaux afin de donner à notre mission la meilleure visibilité possible, et ce en relayant tous les évènements que nous mettons en place.

 

 

                                                     12920867_10209035900793290_1490066334_n-1459419046

Adèle Diaz : responsable des questions techniques. Elle recherche pour la mission toutes les connaissances agroalimentaires spécifiques à la Bolivie et nécessaires au projet.

 

 

                                                     12900144_10209035900753289_375767677_n-1459419060

Domitille Lanquetot : responsable du pôle « relations ONG ». Elle est notre lien avec l’association « Rio abajo », qui nous fournit et nous explique les besoins locaux afin de mieux concevoir notre mission. 

 

À quoi servira la collecte ?

Nous tenons à préciser que les frais personnels (billets d’avion, transport en Bolivie, nourriture, etc) seront financés personnellement par nos jobs rémunérés dans l’année ou au début de l'été.

Les fonds collectés grâce à vous serviront exclusivement à investir dans les équipements industriels et la réparation des machines déjà existantes.

 

Grâce aux 2500 € que vous nous aiderez à lever, vous contribuerez à financer l'achat de tout l'équipement industriel qui manque encore dans la fabrique, ainsi qu'à réparer les machines déjà présentes sur place.  

 

Idéalement, afin que la fabrique puisse produire de gros volumes (3000 petits-déjeuners quotidiens à terme), capable de produire du lait et transporter les petits-déjeuners aux différentes écoles et commerces, il nous faudrait réussir à lever 10 000 €.

Pour atteindre ce montant final, nous avons diversifié nos sources de financement : 

 

- Nous démarchons de nombreux sponsors privés, et avons pour l'instant déjà obtenu une bourse de 1000 € par l'entreprise Dietsmann.

- Nous participons à de nombreux concours privés (EY, Exton, etc.)

- Nous levons des fonds par le biais de petits boulots et évènements réalisés autour de la mission

- Nous sommes également en attente de réponse pour l'obtention d'une bourse publique des Hauts-de-Seine.

 

Pour plus de transparence, nous vous informons que les fonds collectés via Kiss Kiss Bank Bank seront versés sur le compte de l'association Rue des Enfants, qui est au nom de la présidente de l'association. 

 

Décomposition des dépenses, par ordre de priorité :

 

~ Equipements industriels de boulangerie (selon un devis réalisé par l'entreprise locale Cormaq):

 

                                   Un pétrin / pétrisseur plus grand

                                   Batteur-Mélangeur

                                   Supports de cuisson

                                   Marmite industrielle

                                   Mixeurs industriels

                                  

    Montant : 3250 €

 

~ Bâtiment et matériel consacré à la production de lait

 

    Montant : 3500 €

 

~ Réparation du matériel déjà sur place (mobilier, ustensiles de cuisine, four) :

 

   Montant : 600 €

 

~ Achat d'un véhicule servant à transporter les petits-déjeuners aux écoles de la vallée de Mecapaca (si nos moyens nous le permettent !)  :

 

   Montant : 3000 €

 

 

La quantité d'équipement et de matériel peut sembler importante, mais le coût de la vie en Bolivie est bien moins élevé. Par conséquent tout don, même le plus humble, représentera beaucoup pour notre projet ! Ainsi, si nous dépassons l'objectif fixé des 2500 €, nous pourrons aller plus loin en investissant dans davantage d'équipements. 

 

Nous pouvons également défiscaliser, si vous le souhaitez, tout don d'un montant supérieur à 100€ !

 

Thumb_photo_mission-1459623293
MissionNuevoAmanecer

Participez à l'essor de la Bolivie ! Nous sommes Floriane, Adèle, Martin, Tristan, Domitille et Marie, membres de Rue des Enfants, une association humanitaire de ESCP Europe et nous partons 2 mois en Bolivie, du 28 juin au 30 août pour réaliser une mission de développement avec la fondation Río Abajo.

Derniers commentaires

Thumb_default
Beau projet que cet atelier. Nous vous souhaitons bonne chance dans cette aventure. Farid-Tonie-Célia
Thumb_default
Beau projet, bon courage à vous tous et félicitations
Thumb_default
Good luck Marie with your project La Famille Doux xx