Vous pouvez agir pour l’éducation et la formation des jeunes défavorisés à Madagascar : soutenez l’ESSEC Rugby Team et l’association Pachamama !

Large_18554895_10210804436160427_1891471433_n-1495024911-1495024959

Présentation détaillée du projet

 

 

En 2012, quelques membres de l'ERT font la connaissance de Jean-François Tordo, ancien capitaine du XV de France. Jean-François, ou Jeff comme il aime se faire appeler, est le fondateur de l'association Pachamama, Les piliers de la terre.

 

Image1-1496700394Dsc_0217-1496700191

 

Collecte_4000-1497261073

2017-05-12-1494585993

 

Avec le développement du projet « Rugby Terre Malgache », l’association vise à :

- Contribuer à l'insertion sociale et à l'éducation des jeunes malgaches : Que ce soit dans les quartiers de Tananarive, les villages de brousse ou dans des établissements scolaires, c’est à travers la pratique sportive du rugby que nous développons des actions pédagogiques.

- Favoriser l'ouverture des jeunes sur le monde extérieur pour découvrir de nouveaux environnements (culturels, humains et géographiques) :

     = Par le biais de rencontres sportives inter-ethniques, de jumelages et de parrainage,  

     = Favoriser ainsi le développement d'une culture générale commune et éco-citoyenne,

     = L’enseignement du sport est une nécessité pour le développement physique, intellectuel et moral de l’enfant, voire pour son initiation à la citoyenneté.

- Former et professionnaliser des
 éducateurs malgaches capables d'enseigner des activités physiques et sportives.

- Eduquer les jeunes à une vie civique et responsable, grâce à une démarche pédagogique centrée sur la valorisation de l'enfant

- Promouvoir l’enseignement du sport à l’école de manière à donner à tout enfant une éducation globale et de qualité, celle-ci passe par le maintien d’un « esprit sain » dans un « corps sain ».

- Redonner de l'espoir et l'envie de réussir à tous les enfants en situation de grande précarité en réalisant, dans le respect des règles communes établies, des objectifs sportifs confortés par l'esprit d'équipe, le dépassement de soi, la prise d'initiatives et la rigueur.

- Assurer, en complément de la pratique sportive, au plan individuel, un suivi sanitaire, social, culturel et éducatif des jeunes Malgaches. Le centre Marcoussis II

 

        Pendant les deux premières semaines de notre voyage nous nous rendons quotidiennement à “Marcoussis II” où nous nous joignons aux entraîneurs afin d’animer des matchs et exercices autour du rugby. Nous organisons également divers ateliers au cours de la journée. La présence régulière des enfants aux entraînements en pleines vacances, une période souvent synonyme d’isolement et de désoeuvrement, permet un réel suivi médical, un soutien scolaire et surtout une réhabilitation sociale autour des valeurs de ce sport, à savoir le respect, la fraternité, et la non-violence.

 

 

Le centre d'entraînement “Marcoussis II” se concentre sur 3 types d'actions :

   

   

*Un accompagnement au quotidien grâce au rugby *

 

    2 fois par semaine, les enfants sont accueillis pour l’entraînement de rugby au centre. Près de 350 enfants, dont 40% de filles, profitent ainsi d'une activité régulière, basée sur des valeurs de courage, d’humilité, de respect et de joie de vivre. Le rugby est pour nous une base qui leur permet de prendre des initiatives, de se dépasser et de coopérer pour développer des projets de vie collectifs et durables. Ces entraînements sont l'occasion d'aider les enfants sur le long terme en leur fournissant une aide et une attention quotidiennes. Ainsi, des repas chauds leur sont distribués à chaque entraînement, mais aussi des vêtements et chaussures sont fournis environ une fois par an pour les enfants et leurs familles. Au delà des aides matérielles, les entraînements sont aussi l'occasion pour les enfants de reprendre confiance en eux et en leur avenir.

   

thumb_DSC_0115_1024.jpg

DSC_0223.jpg

   

 

*Un suivi sanitaire *

 

2017-05-05__1_-1494586196

   

    Le centre « Marcoussis II » est aussi un bon moyen pour Pachamama de fournir aux enfants un suivi sanitaire régulier. Les enfants sont sensibilisés à l'importance de l'hygiène et profitent de la venue de spécialistes de la santé environ une fois par mois. L'objectif du centre est de former les enfants aux règles d'hygiène et de santé basiques, notamment en leur permettant de se brosser les dents régulièrement, mais surtout via la venue de médecins et de dentistes. Nous aimerions à l'avenir développer un suivi beaucoup plus régulier en disposant d'équipements et de médicaments au centre même et renforcer la sécurité des enfants en formant un entraîneur aux premiers secours.

   

   

*Un suivi scolaire *

 

DSC00227.JPG

   

    L'association Pachamama est particulièrement fière des résultats du centre d'Antananarivo : la moyenne d'âge de la première grossesse est passée de 14 à 17 ans pour les jeunes filles encadrées et 95% des enfants scolarisés, contre 15% au début de notre aventure. Ces chiffres plus qu'encourageants s'expliquent par l'importance donnée à l'éducation. Ainsi, les enfants sont aidés et encouragés à retourner à l'école ou à suivre une formation. Pour cela, nous finançons leur matériel scolaire (suivant la dernière barrière les séparant de l'école) et nous souhaiterions, à terme, leur fournir des livres au centre pour leur donner envie d'apprendre à lire, de se cultiver et d'apprendre.

 

 

La ferme-école

 

 

Nous passons ensuite deux semaines à Mananjary dans une ferme encore très peu exploitée: 12 hectares seulement sur les 42 exploitables. On y apprend le maraîchage en cultivant de la vanille, du riz et de la girofle par exemple, mais aussi l’élevage d’animaux laitiers. Les jeunes et adultes en période de réinsertion sont ainsi formés à s’occuper d’une ferme afin d’en tirer de quoi se nourrir dans un pays où 4 habitants sur 5 vivent de l’agriculture, le tout dans le respect de l’environnement. La mission est donc à la fois sociale et durable.

 

 

 

Le projet « Les métiers de la terre », imaginé en 2007, prend forme et se développe depuis 2011 à Mananjary. Le but est à terme de former un maximum de jeunes aux métiers de l'agriculture dans le respect de l'environnement, afin de leur fournir un emploi stable et un avenir serein.     La ferme-école combine deux types d'activités : animale et agricole. Les jeunes y sont formés à la culture des épices et de la vanille. Ils possèdent aussi un cheptel d'une vingtaine de vaches laitières ainsi qu'un taureau assurant l'augmentation et le renouvellement du cheptel. Un poulailler construit par l'équipe 2015 fournit aussi la ferme en œufs et un compost a été mis en place.     Les jeunes sont donc formés à différents métiers, le but étant de créer une véritable ligne de production et de distribution de produits agricoles. Ainsi, les paysans gèrent les activités de la ferme de la production à la distribution de produits agricoles, l'objectif étant de former des jeunes à un métier et ainsi de faciliter leur insertion sociale.

 

DSC_0275 (1).jpg

 

 

  Le projet Marcoussis III

 

L’action et l’impact du centre Marcoussis II à Antananarivo s’étant révélés très bénéfiques avec 80% des jeunes déscolarisés qui retrouvent une formation ou retournent à l’école après le centre, et un net recul de l’âge de la première grossesse chez les jeunes filles, le projet d’un Marcoussis III

est né.  Il s’agit d’utiliser le terrain de rugby existant  à Mananjary pour créer un deuxième centre-école en y faisant venir et former des entraîneurs et encadrants, en apportant le nécessaire médical ainsi qu’en mettant en place une cantine.

 

 

 

 

Ce centre serait également relié à la ferme, avec pour objectif de créer une continuité entre des jeunes accueillis au centre et se formant ensuite aux métiers agricoles.  

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

Pour le centre Marcoussis II

 

    Notre objectif premier pour le centre est de récolter suffisamment de fonds pour financer la création d'une véritable infirmerie et ainsi améliorer le suivi sanitaire des enfants mis en place récemment mais qui reste encore relativement peu développé. Nous souhaitons ainsi financer du matériel de premier secours (pansements, désinfectant, strap, bombes de froid ...) ainsi qu’une trousse à pharmacie solide et étanche, puisque les blessures sont fréquentes durant les entrainements, d'autant que les enfants d’Antananarivo jouent au rugby pieds nus. Mais surtout, nous souhaitons financer la formation complète aux Premiers Secours (équivalent PSE2) pour un formateur du centre afin que le suivi sanitaire soit renforcé.

   

    Nous souhaitons également fournir 15 000 repas chauds au centre soit l’équivalent des besoins de 300 enfants pour 6 mois à raison de deux entraînements par semaine. Cela représenterait la somme de 3 200€.

   

    Notre second objectif est de financer l'achat de matériel scolaire et éducatif à savoir : - 600 cahiers, 600 stylos à billes, 300 ardoises, 100 boites de craies - 5 étagères pour le centre - des livres d'apprentissage pour la lecture - de la peinture et des jeux pour animer le centre.

    En effet, nous serons à Madagascar pendant les vacances d'été des enfants, qui seront donc plus présents au centre. Nous souhaitons donc contribuer activement à l'animation du centre et à la formation des enfants, tant sur le plan éducatif que sportif.

   

    Ainsi, pour garantir des entraînements de qualité aux enfants, nous cherchons à financer l'achat de matériel sportif pour remplacer celui actuellement usé : ballons de rugby, chasubles, maillots, plots…

 

Pour la ferme école

 

Nous avons besoin de fonds pour lancer la rénovation de bâtiments annexes de la ferme. L'exploitation dispose d'un grand hangar totalement délabré qui abritait le générateur électrique de la plantation du temps de la colonisation. Notre but est de le rénover et de construire une toiture pour pouvoir exploiter ce hangar comme lieu de stockage et/ou de de séchage des épices de la ferme.

 

    Notre second objectif, peut-être le plus ambitieux, est d'impulser la rénovation de la maison principale de la ferme. Celle-ci est délabrée : peinture, sol, fenêtres méritent d'être refaites, et il faut penser à l'approvisionner en électricité.

    La rénovation de ce bâtiment est un projet à très fort potentiel : il doit permettre - l'accueil et le logement des stagiaires qui suivent une formation à la ferme - à plus long terme, la réception de touristes et la vente des produits de l'exploitation.

    Dans cette optique de rénovation/développement, nous souhaitons lancer la construction d'un étage majoritairement constitué de chambres et d'un bassin pour stocker de l'eau.

   

Plan du rez-de-chaussée déjà existant

   

Plan de l'étage à construire

   

    Le travail à effectuer pour que la ferme exploite tout son potentiel est encore énorme. Si les travaux d'entretien des chemins et des parcelles peuvent être faits sans notre intervention, les travaux sur les bâtiments doivent être initiés par notre équipe qui arrive avec des fonds et de la main d'oeuvre.

 

 

Pour le projet Marcoussis III

 

Ils permettront de recruter et de former un nouvel entraîneur pour animer le terrain Marcoussis III et de construire un nouveau centre d’accueil autour de ce terrain à Mananjary. Le reste des fonds collectés sera utilisé par Pachamama pour acheter du matériel de santé, pour financer le suivi médical des enfants et garantir l’entretien des lieux dans le centre d’Antananarivo.

 

Notre association ESSEC Rugby Team percevra l’intégralité de la collecte qui sera ensuite reversée directement à l'association Pachamama - les piliers de la terre.

 

 

DSC_0022 (3).jpg

                                                                        La mission 2016

 

 

Merci pour votre soutien !

 

 

 

 

 

   

 

Thumb_midbnv_iofmbn-1494928003
Pachamama2017

Née en 2013 de la rencontre entre Jean-François Tordo et l'ESSEC Rugby Team, la mission Pachamama (qui est une équipe étudiante, partenaire de l'association loi 1901 Pachamama créée par Jeff Tordo) a pour but de promouvoir l'insertion sociale par le biais d'un sport qu'elle connaît bien (puisque tous les membres le pratiquent), le rugby. Aux côtés de... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Felicitations pour ce beau projet. Nathalie
Thumb_default
Félicitations pour ce beau projet :)
Thumb_default
bravo pour votre implication!