Aidez les populations locales pour l'amélioration de l'environnement de la Réserve Naturelle de Comoé-Léraba au Burkina Faso.

Large_photobandeau-1469797339

Présentation détaillée du projet

 

Le contexte minier et l’environnement burkinabé :

 

L’exploitation minière au Burkina Faso rapporte environ 150 milliards de francs CFA (soit environ 230 millions d’euros) au trésor public et génère plus de 200 000 emplois ! Cependant, l’impact environnemental des mines sur les eaux, la biodiversité, le paysage et la santé humaine est plus que conséquent…

 

La compensation environnementale, une obligation légale pour les aménageurs tels que les miniers (mais également pour les constructeurs de routes par exemple), consiste à restaurer un milieu naturel équivalent à celui impacté. L’objectif étant que les pertes causées par les projets et les gains créés par la compensation soient équilibrés : le fameux « No net loss », Pas de Perte Nette de biodiversité, reconnu au niveau mondial.

 

La Réserve de Comoé-Léraba, un environnement sous pression constante :

 

La Réserve Naturelle de Comoé-Léraba, au Sud du pays, abrite une multitude d’espèces animales et végétales fascinantes mais celles-ci sont soumises à diverses pressions telles que l’extraction minière, le braconnage, les changements climatiques ou encore le développement d’agriculture peu contrôlée.

 

L’AGEREF est l'association communautaire gérant la Réserve de Comoé Léraba. Son objectif est ainsi de préserver les ressources naturelles de ce territoire tout en garantissant le bien-être de leurs communautés. Cette association lutte chaque jour contre les pressions qui s’exercent sur l’équilibre de leur environnement mais manque cruellement de budget pérenne.

 

A proximité, des miniers exploitent le minerai et compense tant bien que mal l’impact sur l’environnement qu’ils produisent.

 

9733327662_520894a0b0_b-1469796827

 

Une idée de coopération pour des bénéfices partagés :

 

L’idée qui a émergé lors de la rencontre d’Oxao, une junior entreprise française de conseil en stratégie environnementale, et de l’AGEREF, est de tester un projet pilote de financement d’une aire protégée via les obligations de compensation des impacts écologiques de l’exploitation minière !

 

Pour cela, Oxao doit réaliser une mission au Burkina Faso pour rencontrer les différents acteurs, l’Etat, les communautés locales, les compagnies minières afin d’explorer les modalités et les conditions de la mise en œuvre d’un cercle vertueux pour des bénéfices globaux et partagés :

- L’AGEREF pérennise son budget pour la bonne gestion de la Réserve Naturelle ;

- Les compagnies minières diminuent largement leur impact en confiant la réalisation de compensation environnementale efficace à des experts ;

- L’environnement et la santé des habitants sont préservés !

 

Une rencontre unique porteuse d’espoir :

 

Les fondateurs d’OXAO, Valentin Pommier (éthologue de formation) et Mathias Gaillard (ingénieur en génie de l'aménagement), et le directeur de l’AGEREF Mamadou Karama (sociologue), se sont rencontrés lors d’une formation d’AgroParisTech, le Mastère spécialisé Politiques Publiques et Stratégies pour l’Environnement, référencée par la Banque Mondiale pour l’Environnement. Pendant près d’un an, Mamadou, Valentin et Mathias ont travaillé ensemble et aujourd’hui, leurs activités respectives convergent. Au-delà de leurs activités, leur passion pour la biodiversité et le développement durable des territoires, depuis leur enfance, a fait naître un véritable lien d'amitié et de partage !

 

Après des échanges sur les problématiques rencontrées au Burkina, OXAO et l’AGEREF développent un partenariat Sud-Nord unique avec un partage de connaissance visant à renforcer les capacités de chacun des partenaires. Ce partenariat, soutenu par le Plan Investissements d’Avenir de l’Etat Français, est porteur d’un grand espoir pour le Burkina Faso et la Réserve de Comoé Léraba. Cette mission est le premier pas de projet qui met au cœur de l’innovation environnementale la Réserve de Comoé Léraba, modèle déjà reconnu mondialement pour la qualité de sa gestion.

 

20160729_120450__2_-1469796935

À quoi servira la collecte ?

Afin d'être accompagnée dans le développement d'une stratégie de gestion environnementale novatrice vis-à-vis des mines la bordant, la Réserve de Comoé-Léraba a missionné OXAO, une junior entreprise de conseil en stratégie environnementale. La Réserve gérée par l’AGEREF avec le soutien de l'UICN, de la Banque Mondiale et des partenaires de la coopération décentralisée, a réuni des fonds pour financer une partie de la mission. Pour monter un projet pertinent, des financements complémentaires restent à trouver.

 

En contrepartie de l’aide que vous apporterez, l’AGEREF fournira des créations locales - souvenirs, porte clés, statuettes, etc - que OXAO redistribuera à son retour de mission début septembre 2016. Un reportage photo sera également réalisé et transmis à chaque contributeur !

 

Participer à la transition écologique, c’est possible en nous aidant pour la Réserve de Comoé-Léraba, son environnement et ses habitants. Faites un geste :)

 

Détails du budget de la mission :

 

1 500 € pour les frais de transport

250 € pour les frais de départ (vaccins, visas...)

5 000 € pour les frais de missions

3 000 € pour les frais sur place (hébergement, restauration, déplacements...)

Thumb_image-1469186814
AGEREF - OXAO

L'AGEREF est l'association intervillageoise de la Réserve de Comoé Léraba au Burkina Faso. Elle gère, dans l'intérêt des populations de la Réserve, l'environnement et les activités sur place. OXAO est une junior entreprise de conseil en stratégie, incubée à AgroParisTech, avec qui la Réserve de Comoé Léraba a noué des liens d'amitié et de confiance.

Derniers commentaires

Thumb_default
Beau projet humain et environnemental! Continuez bien!
Thumb_default
Bon courage pour ce projet de compensation Franco-Burkinabé. Je compte sur vous pour réaliser la meilleure des compensation environnementale!
Thumb_default
Super projet Matthias et Valentin!! J'attends les photos avec impatience :)