Former des jeunes polynésiens à la plongée, pour en faire les ambassadeur de leur patrimoine sous-marin, et préparer les professionnels de demain

Large_image-couv-1467489182-1467489240

Présentation détaillée du projet

La Polynésie Française, et l’archipel des Tuamotu en particulier, comptent parmi les destinations les plus prisées en matière de plongée subaquatique. La beauté des fonds sous-marins et les espèces qu’ils abritent, attirent chaque année plusieurs milliers de touristes. Or, un constat s’impose : les polynésiens sont peu nombreux à pratiquer la plongée, alors que l’Océan fait partie de leur vie. Peu nombreux à détenir des qualifications de plongeur, et moins encore à exercer à titre professionnel, en tant que guide de plongée ou instructeur.

En offrant à de jeunes polynésiens l’opportunité de se former à la plongée sous-marine, notre objectif est double :

- Développer la connaissance des fonds sous-marins, de leur richesse mais aussi de leur fragilité, pour faire de ces jeunes les ambassadeurs et les défenseurs de leur patrimoine,

Susciter, encourager et soutenir les vocations pour celles et ceux qui voudraient devenir de véritables professionnels de la plongée : guides de plongée ou instructeurs.  

 

13249439_10208559791259533_509926624_n-1465507354

 

• Concrètement, ça se passe comment ?

 

Le principal frein à la pratique de la plongée sous-marine est le coût. Non seulement pour obtenir des certifications (environ 400 € pour un Niveau 1, et plus de 500 € pour un Niveau 2), mais aussi pour pratiquer, acquérir de l’expérience, et approfondir sa maîtrise technique. 

 

Le projet Moana Ananahi vise à former gratuitement un public de jeunes polynésiens. Pour cela, nous mettons les moyens matériels et humains de notre centre de plongée O2 Fakarava à disposition du projet.

 

Vos contributions permettront quant à elles de financer les coûts directs de formation : licence, assurance, certifications, ainsi que le carburant pour les plongées en mer.    

 

Pour le lancement de ce projet, nous souhaitons assurer la formation de 8 jeunes de Fakarava, pour un parcours de formation suivant : 

- Formation Niveau 1 : 5 plongées

- 10 plongées de renforcement d’expérience

- Formation Niveau 2 : 10 plongées  

 

13231051_10208559812260058_135604014_n-1465507477

 

• Et ensuite ?

 

Sur cette première promotion de 8 plongeurs, certains voudront en rester là, et d’autres auront envie d’aller plus loin, vers une pratique professionnelle.

Pour ceux-là, nous mettrons en place une session Niveau 3, minimum requis pour postuler à la formation « Guide de plongée polynésien » organisée par l’Institut de la Jeunesse et des Sports de Polynésie Française (IJSPF) et prise en charge par les pouvoirs publics.   

Dans le même temps, une nouvelle promotion de 8 plongeurs pourra à son tour entrer en formation.  Pour voir encore plus loin, l’objectif suivant sera de dupliquer ce dispositif sur d’autres atolls, avec d’autres centres de plongée qui accepteront de jouer le jeu, en nous appuyant sur les résultats et l’expérience de ce que nous aurons mis en place à Fakarava.  

 

Vous l’avez compris, votre aide va nous aider à poser la première pierre d’un édifice qui ne demande qu’à grandir !

 

13182985_10208497350618556_737198684_n-1465507635

 

• Comment pérenniser le projet ?

 

Très bonne question ! Qui pourrait être reformulée de la façon suivante : comment allons-nous trouver les financements pour poursuivre le projet après cette première session de 8 plongeurs ?  Plusieurs pistes : 

- Notre centre de plongée accueille chaque année de nombreux touristes qui viennent profiter des fonds sous-marins de la réserve de biosphère de Fakarava. Tous nos clients seront informés de notre action afin qu’ils puissent nous soutenir pour un développement du tourisme qui profite pleinement à la population locale. 

- Forts de l’expérience des premières sessions de formation, nous pourrons saisir les pouvoirs publics, ainsi que des acteurs majeurs du secteur, pour les convaincre de soutenir le développement de ce projet à l’échelle de la Polynésie Française.   

 

13275887_10208559788459463_1108439517_n-1465508195

 

• Bon, on commence quand alors ?

 

C’est déjà parti… dès la fin de la collecte, mi-aout 2016, la sélection des 8 premiers candidats sera effectuée en collaboration avec la mairie de Fakarava et les associations locales. 

- Septembre 2016 à Décembre 2016 : Formations Niveau 1

- Janvier à Mai 2017, plongées de prise d’expérience

- Juin 2017 : Formations Niveau 2  

À quoi servira la collecte ?

8 Licences FFESSM (y compris assurance) : 320 €

8 Brevets Niveau 1 : 100 €

8 Brevets Niveau 2 : 100 €

Coûts directs 200 plongées : 3 000 € (25 plongées par jeunes x 8 jeunes = 200 plongées)

Coût + envoi des contreparties (10%) = 350 €

 

Total : 3 870 €  

 

• Et si les dons dépassent ce budget ? 

 

- Par tranche de 200 € de dépassement, c’est une formation de Niveau 3 qui pourra être financée - Si vous êtes géniaux et qu’on explose le budget, on pourra lancer plus rapidement la deuxième session de formation pour 8 nouveaux jeunes !   

Thumb_avatar-1467491012
Thibault

Par où commencer les présentations ? Ok… Bonjour, je m’appelle Thibault, j’ai 42 ans et je passe le plus clair de mon temps sous l’eau, avec les poissons. Mais ça n’a pas toujours été le cas. Dans ma vie d’avant, je faisais du management, de la gestion, de la communication, du marketing. J’avais un Blackberry, une tablette, un ordinateur portable, et... Voir la suite

FAQ Questions les plus fréquentes concernant le projet

+ C’est quoi le « Niveau 1 » ?

C’est la qualification de base pour un plongeur. Elle lui permet de plonger jusqu’à 20 mètres, accompagné d’un guide.

+ C’est quoi le « Niveau 2 » ?

Avec un niveau 2, le plongeur peut plonger jusqu’à 40 mètres avec un guide, et à 20 mètres en autonomie. Cela signifie qu’il doit être capable de porter assistance à un membre de sa palanquée. Ce premier pas vers l’autonomie en fait un niveau pivot dans la formation d’un plongeur.

+ C’est quoi le « Niveau 3 » ?

Un plongeur de niveau 3 est autonome jusqu’à 60 mètres. C’est le plus haut niveau de qualification avant les niveaux d’encadrement.

+ Est-ce qu’il y a des débouchés pour les futurs diplômés ?

Pour ceux qui choisiront d’aller au bout d’une démarche professionnelle, les opportunités existent réellement. Le marché touristique en Polynésie retrouve de la vigueur, et la plongée en est l’un des moteurs. Paradoxalement, les centres de plongée ont souvent du mal à recruter, notamment en haute saison.

+ Pour les jeunes qui s’arrêteront après la formation de Niveau 2, tout cela n’aura servi à rien ?

L’un des enjeux majeurs pour la Polynésie est la préservation de ses trésors sous-marins. Développer la plongée sous-marine auprès de la population locale, c’est multiplier le nombre de personnes sensibilisées à la nécessité de protéger la faune et la flore. Et plus simplement, permettre à des jeunes de profiter de « leurs » fonds marins.

Derniers commentaires

Thumb_default
Voici un projet avec du coeur, comme on aimerait en voir plus en Polynésie ! Très bien monté techniquement et financièrement, avec un coût réduit grâce au bénévolat des acteurs, ce projet ne peut être que soutenu et largement encouragé. Faaitoito et bonne chance de Moorea