Aidez-moi à jouer la pièce Femme non-rééducable, écrite en hommage à la journaliste russe Anna Politkovskaïa, assassinée en 2006.

Large_kisskissfemmenonreeducable2-1428041356

Présentation détaillée du projet

Je souhaite monter la pièce Femme non-rééducable, de Stefano Massini, sous la forme d'un seul en scène. La pièce est portée par la compagnie Spara Drama, fondée avec quelques amis artistes. 

 

Mon projet initial est de me lancer en tant que comédienne avec ce monologue. J'ai auparavant  travaillé dans le journalisme et le web, tout en suivant des cours de théâtre à Paris pendant plusieurs années.  Je souhaite incarner des personnages  en prise avec les problématiques politiques contemporaines. Je continue de me former notamment avec des cours de mime corporel à l'école Hippocampe, avec Luis Torreao.

 

Ici c'est le sujet de la violence politique, de la guerre, du terrorisme et du journalisme qui sont abordés. Le texte redonne vie à la journaliste Anna Politkovskaïa, assassinée en 2006. Composé à partir de ses articles et notes, ce monologue nous aide à mieux comprendre le monde contemporain.

 

L'auteur, Stefano Massini, est un trentenaire ayant reçu des prix en Italie. Il écrit sur le monde d'aujourd'hui, dans un style "documentaire". Sa pièce sur le capitalisme, La chute des Lehmann, a été jouée au théâtre du Rondpoint. 

Voir son site

 

 

Le récit de la violence qui s'est abattue sur la Tchétchénie lors de deux guerres à la fin des années 90 et au début des années 2000, nous donne à voir notamment le fonctionnement de la Russie de Poutine, mais pas seulement. La pièce montre aussi comment les conflits nous emprisonnent et nous laissent peu de choix. 

 

Voir un docu de 56 minutes sur Anna Politkovskaïa

Voir un docu sur son assassinat

Sa bibliographie

 

J'ai travaillé comme journaliste pendant de nombreuses années, ce qui m'a motivée dans le choix de ce texte. Je m'intéresse aux questions féministes et au monde post-communiste.

 

L'affiche du showcase prévu les 27 et 28 avril 2015, à La Manufacture des Abbesses, 75018 (Crédit photo Luc Spencer)

 

 

Affiche_web_-_redim-1429396026

 

 

 

 

Au-delà  des perspectives politiques, ce texte montre comment naissent les conflits et 'interroge sur les façons dont on peut les éteindre. Il nous rappelle que les crimes de guerre et les génocides peuvent se perpétrer sous nos yeux, encore aujourd'hui et nous clouer dans un sentiment d'impuissance. Mais il nous montre aussi que l'inaction n'est pas une fatalité.

 

Les journalistes jouent un rôle capital en continuant d'informer sur ce qui se passe, en démêlant le vrai du faux, en dénonçant les discours de propagande. Lorsqu'on ne sait plus quoi penser, ni dans quel sens agir, ni pour qui prendre parti, il reste toujours la possibilité de raconter de simples faits. Pour les victimes qui sont au coeur du conflit, c'est parfois le dernier recours ! C'est ce qu'a fait Anna Politkovskaïa, au prix de sa vie. Comme plus d'une vingtaine de journalistes en Russie elle a péri assassinée. 

 

Ecouter un extrait du texte, issu de notre travail d'étape présenté en janvier

 

Je souhaite monter ce texte aussi parce qu'il fait le portrait d'une femme courageuse, qui n'a cédé devant aucun chantage, dans un des pays les plus machistes du monde. Les écrits d'Anna permettent aussi de mieux comprendre ce que traverse son beau pays, la Russie, et ce qu'a impliqué la sortie du communisme. 

 

Cela fait près de deux ans que je porte ce projet. Il a déjà abouti en partie. Une première version de mise en scène a été présentée en janvier dernier grâce à un travail collectif avec Silvia Stan et Théo Zachmann, metteure en scène et comédien. Les encouragements reçus m'incitent à poursuivre, mais seule en scène désormais, avec l'aide de plusieurs regards extérieurs (le metteur en scène Gianni Corvi, les élèves de l'école de mime Hippocampe...).

 

Une photo issue d'une précédente version de ce spectacle en Janvier 2015

 

L1023380-1427808758

 

Il s'agit maintenant de redémarrer la mise en scène, sous forme d'un vrai seul en scène, très épuré.

Celui-ci sera joué le 27 et 28 avril  à la Manufacture des Abbesses et filmé à cette occasion. Des programmateurs seront invités à voire la pièce. Le choix de ce théâtre s'explique par la taille appropriée de sa scène, et la qualité de sa réputation. A terme le spectacle sera essentiellement proposé à des organismes bénéficiant de subventions publiques, notamment en banlieue parisienne. 

 

Le spectacle est porté par l'association Spara Drama. Une coproduction avec une autre compagnie professionnelle est en cours.

 

Je m'appuie plus particulièrement pour ce projet sur

 

-Gianni Corvi pour l'aide à la mise en scène,

-Luc Spencer pour les photos www.lucspencer.com

-Kristine Ketiladze pour la scénographie,

-Cyrille Buffet pour l'affiche,

-Sophie Hardouin pour la diffusion 

 

Tous m'offrent leur aide bénévole. Sans compter la famille et de nombreux amis, dont Romain Vidal. 

À quoi servira la collecte ?

La collecte servira à financer les frais de communication et de production (scénographie, location de salles de répétition, production, logistique, transport, stockage). 

 

-La création d'un dossier de presse, l'impression d'affiches et de flyers revient environ à 300 €

 

-La location de salles de répétition (au Centquatre et au Cinq) représente un budget de 200 €

 

-La scénographie nécessite l'achat d'éléments de décors qui seront réduits au minimum, afin d'être aisément transportables  100 €

 

-La location du théâtre de la Manufacture des Abbesses pour deux dates représente la somme de 1080 €

Bien que le théâtre fasse 120 places, nous tablons sur une quarantaine de spectateurs payants, à 13 euros la place, ce qui représente une recette escomptée de 457 €, une fois déduits les droit d'auteur et de traducteur (12% des recettes de billetterie).

 

Soit 1680 euros de dépenses escomptées et 457 euros de recette prévisionnelle, soit 1223 € de frais à couvrir. Je souhaite en financer la moitié par le crowd founding, soit 600 €.

 

La création d'affiche, le prêt de matériel vidéo, l'aide à la mise en scène, l'aide à la diffusion sont obtenues grâce à la bonne volonté des amis et partenaires. 

 

 

Thumb_avatarkisskissgimp-1427808014
sparadrama

Spara Drama est une compagnie fondée en 2014 dans le but de monter le spectacle Femme non-rééducable. La compagnie poursuit ensuite ses objectifs de production théâtrale en organisant -des ateliers d'improvisation théâtrale pour les scolaires et les publics difficiles; -en organisant des ateliers de recherche sur le théâtre et le féminisme; -enfin,... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
J'ai pu voir la pièce ce soir et ce texte, cette pièce, cette actrice méritent d'être mis en valeur encore et encore.
Thumb_default
Projet à soutenir surtout en ce moment !