Moonlight Sonata est un drame psycho-fantastique réalisé par une équipe de passionnés composée d'étudiants et de professionnels.

Large_banni_re_moonlight_sonata

Présentation détaillée du projet

     Affiche_moonlight_sonata

 

SYNOPSIS

 

Un homme reprend conscience face à son propre reflet, sans savoir qui il est. Face à lui se trouve un personnage, étrange et masqué. Dans ce monde incompréhensible, l’homme explorera de pièce en pièce le lieu qu’il habite jusqu’à découvrir qui il a été, guidé par une mystérieuse femme qu’il a connue autrefois.

 

NOTE D’INTENTION

 

Le projet est né d’une réflexion sur l’identité qui détermine chacun d’entre nous. Qu’est-ce qui fait d’un individu un être à part entière, avec son intériorité propre ? L’homme, personnage principal du court-métrage, est amnésique et se lance dans une quête visant à rassembler les morceaux de son identité.

Ce questionnement transparaît à tous les niveaux du film. Scénaristiquement, rien n’est laissé au hasard. Les trois personnages constituant l’histoire ne sont pas définis et se nomment simplement L’homme, La femme et Le Fou. Tous en deviennent ainsi abstraits et La Femme et le Fou ne sont que de simples électrons libres gravitant autour du parcours initiatique du personnage principal.

 

CHOIX DU DÉCOR

 

Le château classé, situé dans le Limousin, s’est imposé comme le lieu idéal de cette errance personnelle. La solitude et la perdition se signifient particulièrement au-travers de cette demeure imposante datant du XVème siècle. L’histoire se déroule en majeure partie entre ces murs, mais les quelques plans en extérieur ne font qu’accentuer ce sentiment de détresse. Les paysages désolés du centre de la France s’érigent comme un espace adéquat à la folie qui habite au fur et à mesure les personnages.

     U86b7147

 

LE TOURNAGE

 

Ce projet porte derrière-lui une équipe entière de passionnés. Etudiants en cinéma, semi-professionnels et professionnels pour certains, se rejoignent bénévolement en un groupe commun, porteur d’une réelle cohésion. L’ambition est grande, malgré le jeune âge des réalisateurs. Ce n’est pas leur première réalisation, mais le sérieux et le dessein envisagé pour la première fois dépeint la motivation jeune et dynamique de l’équipe se dessinant derrière.

 

Le tournage vient tout juste de se terminer, se déroulant du 26 Avril au 4 Mai. La campagne de financement n’avait pu être organisée et lancée durant la phase de préparation du film pour diverses raisons internes, ce qui oblige donc à cumuler la phase de post-production avec le KissKissbankbank. Les deux réalisateurs ont donc été dans l’obligation d’avancer eux-mêmes les financements sur la totalité du budget prévu, la situation devenant ainsi matériellement critique pour eux. La transparence financière n’est pas à remettre en cause pour autant, et bien au contraire, le tournage étant passé, la connaissance du budget dépensé est parfaite, chaque dépense ayant été chiffrée. De plus, des économies ont été pensées sur tous les plans. Par exemple, nous avons eu le privilège de tourner dans un château d’époque, nécessitant ainsi très peu de frais de décoration.

 

Aussi bien les réalisateurs financièrement que le reste de l’équipe bénévolement a su s’investir et ne pas lésiner au nom du projet. Les meilleures conditions et du matériel technique de qualité ont été avancés pour donner tout son potentiel au projet.

Si cette campagne vient à bout, elle permettra de rééquilibrer la production du film et de pouvoir sereinement attaquer le montage et l’étalonnage. L’équipe de Moonlight Sonata a grandement besoin de vous et votre aide nous sera précieuse. Ce n’est pas tant la somme que la volonté qui compte, et si financièrement cela n’est pas possible pour vous, en parler et partager la page Facebook représente déjà un bon début !

 

INSPIRATIONS

 

Moonlight Sonata aborde des thématiques liées à la mémoire et à la folie présentes dans des œuvres ayant inspiré le film : 

 

L’année dernière à Marienbad (1961) d’Alain Resnais

 

55a

 

La Maison du diable (1963) de Robert Wise

 

Screen_shot_2011-05-08_at_22.20.04

 

Persona (1966) et L’heure du loup (1968) d’Ingmar Bergman

 

Disque-persona10

Film-l-heure-du-loup7

 

Shining (1980) de Stanley Kubrick

 

025-the-shining-theredlist-1

 

Ulysse, souviens-toi ! (2012) de Guy Maddin 

 

Maxresdefault

 

 

LES ACTEURS

 

BASTIAN PAUMIER – L’HOMME

    858981_10201112106826182_216757809_o

 

Titulaire d’un BTS Audiovisuel option son et d’une Licence Cinématographique, Bastian est un ingénieur du son de formation. Avec une vingtaine de courts-métrages au poste de sondier, il s’intéresse à la réalisation et dirigera avec ambition son premier court-métrage en Juillet 2014. Mais Bastian affectionne également l’actorat et a joué dans 5 courts-métrages, dont deux rôles principaux. Moonlight Sonata représente cependant le premier pour lui de cette envergure et il s’y est impliqué avec beaucoup de sérieux durant la préparation. Également musicien, il joue dans le groupe DAVEN qui prépare son premier album, après avoir tourné 4 années avec le groupe de rock My Heroine.

 

« J’ai apprécié l’ambiance de Moonlight Sonata dès la première lecture du scénario. J’aime l’idée de la quête d’identité chez L’Homme dans cette demeure à la fois inquiétante et intrigante. Tiraillé entre deux sentiments, l’amour et la peur, l’Homme a un côté primaire du fait de sa perte de mémoire. Cet homme est un personnage qui s’auto détruit de manière consciente : il est en quête de vérité sachant pertinemment que ce qu’il vit le dépasse totalement. C’est quelque part une preuve de bravoure. »

 

ANNE CHAPELOT – LA FEMME

     960227_10202753769430989_1484167128_n

 

Étudiante en cinéma à Bordeaux, Anne s’est dirigée dès son enfance vers les domaines artistiques. Passionnée par les arts et sports d’expression corporelle, elle joue plusieurs années au sein de l’Association de théâtre Graines de Rue et de la troupe Acte Un (87).  Elle s’ouvre par la suite au cinéma et interprète plusieurs rôles dans des courts-métrages, dont certains sélectionnés en festivals. Elle tient le rôle féminin principal dans une web-série tournée à Bordeaux et en cours de montage. Par le biais de ses études, Anne s’oriente vers le métier de 1er Assistant Réalisateur, mais avide de comédie, elle n’excepte pas la possibilité de se réorienter un jour.

 

« On pourra souvent comparer le contenu de Moonlight Sonata à des films tels que Shutter Island. Et certes, notre projet ne révolutionne pas le genre. Il y a cependant dans la manière de représenter ce que peut être la réalité et ce qu’est l’espace mental, une originalité et complexité qui m’ont plues dès le départ. Mon personnage en est représentatif : c’est un être tantôt vide et absent, qui guide presque mécaniquement L’homme, tantôt plein de vie et d’émotions poussées à l’extrême. Ça a été passionnant à jouer ».

 

PIERRE-YVES MÉTAYER – LE FOU

    Pierre_yves_metayer

 

Très tôt ouvert à divers domaines artistiques, Pierre-Yves s’oriente vers la production musicale avec son groupe My Heroine, puis avec DAVEN, nouvelle formation qui rentrera en studio prochainement pour la sortie de leur premier Ep. En 2011, c’est l’univers du vin qu’il découvre et occupe depuis le poste d’officier de bouche au château Pape Clément, Grand Cru classé. Egalement intéressé par l’audiovisuel, il travaille actuellement sur la réalisation de son premier documentaire dédié aux Grands Crus classés de Bordeaux et découvre pour la première fois le monde du cinéma de fiction, avec Moonlight Sonata.

 

LES RÉALISATEURS

 

ANTHONY EUDE

    2014-05-13_00.17.00

 

Après des études scientifiques, de psychologie et de littérature, Anthony devient cette fois étudiant en Cinéma à Bordeaux. Ecrivain de romans, nouvelles et pièces de théâtre, Anthony mêle de nombreuses passions et souhaitait concrétiser cette fois celle pour le cinéma. Mêlant intimement les deux, Anthony a trouvé dans cet art collectif un nouveau moyen d’expression, mais surtout la possibilité de signifier l’imaginaire à travers les images.

 

« Le projet est né du croisement de plusieurs influences : la littérature romantique, avec notamment Edgar Allan Poe et Charles Baudelaire, mais aussi cinématographiquement, principalement avec Resnais et Bergman. L’intérêt du projet était la représentation d’un espace mental et reposait sur la définition de l’identité. Comment signifier les émotions, les pensées, les souvenirs, les névroses, ou dans l’autre extrême la spiritualité son âme ? L’enjeu était passionnant. C’est impressionnant de voir autant de personnes s’investir autour d’une simple réflexion qui a germé dans ma tête. La base du scénario c’est une idée qui m’a empêché de dormir et que j’ai donné à mon personnage principal.»

 

BARTHÉLÉMY OBLET

     Bart_r_al_kisskiss

 

Également étudiant en Licence Cinématographique où il rencontre Anthony, Barthélémy a la volonté de rentrer dans le monde du 7ème Art dès ses plus jeunes années. Enfant, il s’amuse à réaliser de petits films avec ses amis. Plus il grandit, plus ses essais deviennent ambitieux et ce, jusqu’à réunir une soixantaine de personnes autour de KAOS, moyen-métrage qu’il tourne au cours de son années de Terminale. Une fois Moonlight Sonata terminé, Barthélémy a l’ambition de s’attaquer cette fois seul à un premier long-métrage sur l’univers du théâtre dans le courant 2014-2015.

 

« Ce film représente beaucoup personnellement. Le fait qu’il soit tourné dans le château de ma famille, n’a fait que renforcer mon attachement émotionnel à Moonlight. C’est un projet que nous avons porté pendant des mois avec Anthony. Il y avait beaucoup d’éléments intéressants à développer. Nous avons la chance d’avoir réussi à rassembler une équipe des plus efficaces et investies, composée à la fois de débutants, semi-pros et pros, rendant l’expérience particulièrement stimulante et enrichissante pour chacun d’entre nous. »

 

LE CHEF-OPÉRATEUR

 

YOANN HÉBERT

    Yoann_kisskis

 

Parallèlement à ses études de Cinéma, Yoann voyage à-travers le monde. Après différents stages à l’étranger, il se lance dans la réalisation, l'écriture et la production de courts-métrages. Il crée à Bordeaux l'association Nos d'Art Films Productions qui aide de jeunes cinéastes à réaliser des courts-métrages grâce à un soutien à la production et un prêt de matériel. Son premier court-métrage en tant que réalisateur, REALLY WANNA PLAY, a été sélectionné au Short Film Corner au Festival de Cannes. Il vient également de terminer la post-production de son second film ONE SHOT, ambitieux plan-séquence de 30 minutes réunissant 6 genres cinématographiques différents. 

À quoi servira la collecte ?

- Régie : on ne s’en doute souvent pas, mais la régie tient une place majeure dans un budget. Amener, loger et nourrir une équipe de 18 personnes en Corrèze, ce n’est pas rien !

 

- Accessoires/Costumes/Maquillage : entre le maquillage à effets spéciaux, les costumes des acteurs et les quelques accessoires achetés pour le château, la note grimpe vite !

 

- Matériel : produit par Nos d’Art, nous avons eu la chance d’avoir une certaine partie du matériel prêtée par l’Association. Mais de nombreuses autres locations ont été à prévoir concernant la lumière et l’image. En effet, nous avons tourné le court-métrage en Red One Mysterium X.

     Red_mysterium_x

 

- Post-production : le montage visuel et sonore, et l’étalonnage (la colorimétrie de l’image) sont autant de phases primordiales pour rendre le meilleur rendu possible.

 

- Distribution et diffusion : pour inscrire Moonlight Sonata à un maximum de festivals possibles et pour la conception d’un DCP (Digital Cinema Package) qui permettra de diffuser le film dans des conditions optimales de projection sur grand écran.

Thumb_bart_kisskiss
Barthelemy Oblet

Étudiant en Licence Cinématographique, Barthélémy a la volonté de rentrer dans le monde du 7ème Art dès ses plus jeunes années. Enfant, il s’amuse à réaliser de petits films avec ses amis. Plus il grandit, plus ses essais deviennent ambitieux et ce, jusqu’à réunir une soixantaine de personnes autour de KAOS, moyen-métrage qu’il tourne au cours de son... Voir la suite