C'est un court-métrage de fin d'année de Licence de Cinéma. Non, ce n'est pas un film porno !

Large_capture_d__cran_2014-02-19___22.37.26

Présentation détaillée du projet

PITCH

 

Patty a été mariée pendant plus de 50 ans au même homme, Anatole, qui vient de mourir. Elle se retrouve seule et veuve. A cette occasion elle réunit certains membres de sa famille à dîner afin de faire une révélation qui va bouleverser toute la petite communauté. Souhaitant recommencer sa vie, elle demande à sa famille la possibilité de disposer librement de l’héritage d’Anatole. Cependant, les convives ne l’entendent pas de cette manière.

 

NOS INSPIRATIONS

 

A la base de ce projet se cache une envie de rire. De rire mais pas de façon ordinaire. Nous avions envie de tourner en dérision un sujet que l'on peut qualifier de "grave". Nous avons donc pensé à la mort, qui est quelque chose de naturel auquel tout le monde a déjà été ou sera forcément confronté dans sa vie un jour ou l'autre. Nous avions envie de traiter ce sujet sur un ton décalé afin de dédramatiser la situation dans laquelle on peut parfois se retrouver, chose rarement observé dans le cinéma. 

 

Nous ne voulions pas nous arrêter au confort du spectateur en ne parlant pas d'argent et en montrant le respect qui est ordinairement dû aux personnes âgées (ici la grand-mère, devenue chef de famille). Voilà pourquoi, les petits enfants peuvent paraître cupides et la grand-mère égoïste et sèche face à sa famille. 

 

AMBITIONS DU FILM

 

My Lady Salope nous présente une famille qui se réunit autour d'un dîner pour une raison un peu particulière : la mort d'Anatole. Sa vieille femme devenue veuve, voit là l'occasion d'exister après 50 ans de mariage qu'elle a vécu comme un asservissement. Ses projets trouveront-ils un écho dans les consciences des membres de sa famille ? Le fait qu'elle soit responsable de sa mort et qu'elle le leur annonce risque de lui compliquer la tâche …

 

Ce point de départ est comme un nœud sur lequel les scénaristes vont tirer tout au long du film. Non pas pour le serrer mais pour le détacher. La problématique de Patty est viscérale et son aspiration, dérangeante. Le spectateur pourra choisir son camp : avec ou contre la vieille meurtrière ? Ses nécessités sont à la fois actuelles et dures à concevoir. Ce drame excentrique nécessitera de l’empathie de la part du spectateur envers Patty. Les limites entre le juste et l'injuste sont ténues quand il s'agit d'héritage et de fin de vie précipitée. C'est l'histoire d'une vie qui veut commencer, se heurtant à des vies qui elles commencent de manière plus légitimes. Les jeunes aussi ont une aspiration que Patty devrait comprendre : celle de ne pas rater leur vie comme elle l'a fait. A-t-elle fait son temps et a-t-elle le droit à une seconde chance ?

 

De nos jours, les personnes âgées sont montrées du doigt à cause de leur longévité suspecte. Il est intéressant de se placer du point de vue scandaleux d'une tueuse trop vieille pour mériter ce qu'elle réclame à un monde qui lui a tout pris. Lui a-t-elle tout donné en se réveillant trop tard ? A-t-elle manqué de courage ? Peut-on la juger ? Si oui, pourquoi ? Sinon, tais-toi ! « Joke ». Tout le monde a été, ou sera confronté, à des questions d'héritage et aux conflits que ces procédures impliquent. Le thème trouve son écho dans toutes les familles, et il est ici pressé de telle manière que le scandaleux se mêle au pathétique et le légitime à l’innommable.

 

Ce sont huit personnages qui redéfiniront ensemble les contours et les limites des comportements familiaux qui s'articulent autour de cette problématique. De la dictature du cool imposée par le jeune Fulbert à l'exigence d'une jeunesse ambitieuse et imperturbable dans ses projets prônée par sa sœur, Rosine, nous explorerons la dévotion innocente de Thierry, le fils de Patty, ainsi que l'inconscience définitive de sa femme insensible sans oublier l'impuissance de leur ami commun qui ne saura comment réagir dans ce tourbillon abject, touchant et absurde. Tout cela se fera dans le dos, pas tout à fait tourné, d'Anatole qui observera une partie du dîner depuis l'au-delà. Dîner pressé par l'envie de reconnaissance de l'amante cachée de Patty qui elle, défendra ses projets bec et ongles. 

 

TOURNAGE

 

Notre film se déroulant en huis-clos, nous serons confrontés aux limites de notre décor (en l'occurrence un petit appartement parisien). Le fait que l'ensemble du film se situe autour d'un diner, il nous est difficile de faire un découpage technique précis. 

 

Par ailleurs nous recherchons à donner une ambiance familiale sans pour autant être réaliste comme on pourrait l'entendre. La mise en scène sera basée sur l'absurde avec des plans décalés et une lumière qui pourra être parfois mystérieuse. Notre mise en scène est en accord avec notre désir de montrer, certes des histoires de famille comme on n'en connait tous, mais de nous servir de l'image même pour montrer le décalage des personnages et illustrer leur folie intérieure. 

 

Lieu du tournage

 

Nous avons déjà trouvé notre décor pour le tournage. Un petit appartement parisien au coeur de la ville. 

 

La pièce principale 

 

Salon1

 

Salon2

 

Petit aparté dans la chambre d'à côté 

 

Chambre

 

Rencontre incongrue dans la cuisine 

 

Cuisine

 

Les scénaristes

 

Lara est aussi assistante réalisatrice

 

Lara_blanchet

 

Olenka est aussi scripte

 

Img_0160

 

Julien est aussi réalisateur

 

Julien_grange

 

Les comédiens

 

Anatole ... 

 

Study_after_velazquezs_portrait_of_pope_innocent_x1

 

 

Notre charmante Patty, jouée par Claire Guillon 

 

Claire_guillon_0618900982_5_-_copie

 

Voici Arlette Najsztat dans le rôle de la douce Diane 

 

Arlette_najsztat

 

Fabien Roux dans le rôle du jeune Fulbert

 

Fabien_roux-_fulbert

 

L'Ami un peu décalé, interprété par Christophe Bizet 

 

Christophe_bizet_nov_2013_d_-_copie

 

La Rosine, qui s'oublie un peu, interprétée par Esther Barbe 

 

Esther_barbe

 

La Céline un peu garce, interprétée par Pauline Paolini 

 

Pauline_paolini

 

Le Thierry à sa maman, joué par Ivan Sollogoub

 

Ivan_sollogoub

 

Les techniciens

 

Chef opérateur: Léonard Méchineau 

 

L_onard_m_chineau_

 

Chef maquilleuse: Ondine Marchal 

 

Ondine_marchal

 

Chef électro: Marie Ducellier 

 

Marie_ducellier

 

Chef régisseur: Matthieu Pouillot 

 

Matthieu_pouillot

 

PROMOTION ET SUIVI DU FILM

 

Voici la page Facebook du film My Lady Salope, si vous voulez suivre l'actualité du projet venez nous voir : 

 

https://www.facebook.com/myladysalope 

À quoi servira la collecte ?

Matériel technique

 

- À la location de matériel de son, de lumière et de caméra

- À l'achat (ou location) d'une partie de notre décor 

 

Régie et transports

 

- Défraiement du transport des comédiens sur le lieu du tournage 

- Repas (diner) de l'équipe technique + comédiens (15 personnes) pour 4 soirs 

 

Post-production et diffusion

 

- A l'étalonnage et au mixage du film 

- Aux frais liés à la diffusion du film en festival 

 

N'hésitez pas, nous avons besoin de vous, toutes les participations comptent ! 

Thumb_jeanette_nolan_in_macbeth__1948_
LaraB

Nous (Olenka, Lara & Julien) sommes étudiants en dernière année de Licence de Cinéma à la Sorbonne. Olenka, script (quand elle ne va pas récupérer ses enfants à l'école) Lara, assistante réalisatrice (fait ses classes pour devenir productrice) Julien, réalisateur (qui fait son quatrième court-métrage) Grâce à ce film, nous espérons atteindre... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
J'ai hâte de découvrir My Lady Salope, bonne chance pour ce projet !!!
Thumb_default
Bon courage pour la réalisation ! Grégory
Thumb_default
Un gros merde !