Le groupe rock The aiM s'engage pour défendre les animaux. Aidez-le à produire un clip militant, en animation. Droits d'auteur reversés

Large_the-aim-my_life_s_a_cage_-_kiss_kiss_bank_bank_-_620_x_376_px

Présentation détaillée du projet

En versant 2, 5, 10, 20 euros ou plus, vous nous aidez à produire un extraordinaire projet de clip en animation et ainsi vous contribuerez à faire bouger les consciences sur tout cette souffrance animale inutile. Nous avons besoin de vous ! 

 

Les cadeaux en contrepartie sont cumulables : si vous donnez 50 euros par exemple, vous recevrez la contrepartie équivalente à 50 euros, cumulée à toutes les autres contreparties correspondantes au sommes inférieures. Donc plus vous nous donnez, plus vous recevrez de cadeaux ! :)

 

SOUTIENS OFFICIELS : Aymeric CaronJane Goodall, Matthieu Ricard, Association Végétarienne de FranceL214 Ethique et AnimauxAnimaux en Péril asblSRPA VeeweydeJérôme Lescure & A.L.F. le filmSans Famille asbl, A.P.A., Dolma - Restaurant végétarien et magasin bio, Vegactu, Gaïa, Brigitte Bardot,  Alain Bougrain Dubourg, O.A.B.A (Oeuvre d'Assistance aux Bêtes d'Abattoirs), Génocide•Animal, Vegetik, Infor-végétarisme..

 

 

Ecouter la chanson My Life's a Cage : https://soundcloud.com/the-aim/06-my-lifes-a-cage

Page Facebook My Life's a Cage : ICI

 

Interview de Guillaume Corpard, chanteur du groupe The aiM (le groupe s'engage à reverser intégralement l'argent des droits d'auteur de la chanson "My life's a cage" à des associations ou projets défendant la cause animale)

 

C’est quoi le projet « My LIFE’S A CAGE » ?

 

 « My LIFE’S A CAGE » est l’une de nos chansons à caractère militant, dont on veut faire un clip. Le sujet, ce sont les animaux qui partent à l’abattoir. En chantant ce texte, on se met à la place du veau, du cochon ou du poulet qui avance dans le couloir de la mort. On y parle de leur terreur, de leur incompréhension face à une situation effroyable : car il ne faut pas prendre les animaux pour des êtres inintelligents, insensibles et sans personnalité. On sait très bien aujourd’hui que ce ne sont pas des robots. Pour les sceptiques, la science a fait beaucoup d’études là-dessus, ces quinze dernières années. Et ce traitement inhumain qu’on leur inflige est insupportable. Il n’est pas digne de nous. On fait grandir ces animaux dans des conditions calamiteuses, pour finir par les tuer, en les faisant souffrir de façon éhontée. Il ne faut pas fermer les yeux sur ça, sous prétexte que ce sont des animaux. Car le but final de ces tortures et de ces massacres en règle ne sert que le plaisir égoïste de chacun : l’objectif ici n’est plus notre survie, ni même notre bien-être alimentaire, mais seulement prendre du plaisir pour les manger en sauce, s’en vêtir ou tester nos crèmes de jour. On pourrait si facilement faire autrement !

 

Nous pensons que l'enjeu est politique, moral, philosophique. Aujourd’hui les industries alimentaire et pharmaceutique font des profits colossaux sur une montagne de souffrance, tout en détruisant la planète. Si l’être humain, animal parmi d’autres animaux, veut continuer d'aller dans le sens de son Histoire, c'est-à-dire dans le sens du progrès, de l'élévation, il sera contraint d'abandonner ces coutumes moyenâgeuses, de la même façon qu'il a légiféré contre l’esclavagisme humain, la torture, le sexisme, et tout ce qui fait du mal à l’autre en général.

 

 

Pensez-vous que les gens sont prêts à devenir végétariens ou vegans ?

 

Si j'osais, je dirais surtout que nous sommes incohérents. Regardez, d’un côté nous offrons à nos enfants des peluches d’animaux pour faire des câlins, nous adoptons des chiens et des chats pour les chouchouter, quitte à dépenser beaucoup d’argent pour eux, et de l’autre nous sommes des sanguinaires organisant une véritable industrie de la mort, massacrant dans l’horreur des cochons, des chevaux ou des vaches, des veaux de quelques jours, des bébés agneaux, pour faire du pâté, du saucisson, des steaks ou des chaussures en cuir ! Cela n’a aucun sens, c’est une sorte de schizophrénie morale.

 

Pourtant il me semblait que le cœur n’était pas divisible. Par exemple, on serait tous effarés, navrés et révoltés, le cœur empli de tristesse et d’incompréhension, si quelqu’un arrivait à la maison et égorgeait notre chat ou notre chien. Mais cela ne nous empêche pas de manger du saucisson joyeusement avec nos amis à l’apéro, alors que le cochon est aussi sensible et intelligent que nos animaux de compagnie. C’est bien connu, on livre toujours plus d’attention à ce qui nous est proche.  Il m’arrive de poser simplement la question suivante à mes amis : « pourquoi tuer quand on peut éviter de le faire » ? Avoir grand cœur c’est se soucier des autres, pas les massacrer, non ?

 

Pour répondre à la question initiale, je crois que si beaucoup de gens ne sont pas encore végétariens, c’est parce qu’on ne prend pas le temps de faire le rapprochement entre ce qu'il y a dans l’assiette et l'animal. La preuve en est que l'on parle des animaux comme de vulgaires "produits alimentaires" : sans aucun respect. Dans notre vie, tout va tellement vite, on ne prend pas le temps de la rencontre. Mais lisez des livres comme celui du scientifique Yves Christen, ou tout simplement passez du temps avec les animaux : peut-être en sortirez-vous bouleversés. Surtout si vous écoutez plus votre cœur que vos papilles !

 

 

Parlez-nous du clip !

 

Nous allons faire un clip en animation avec Nicolas Debruyn, un jeune et talentueux dessinateur vivant en Belgique, spécialisé dans l’animation. Il est très doué et très investi sur le sujet. Guillaume Corpard se chargera de la réalisation du film. Toute l'équipe nourrit une véritable ambition artistique et éthique avec "My life's a cage" ; une grande motivation nous anime, car le projet est hors-norme : on ne parle pas de nous ici, mais des êtres en souffrance. De plus, toute une équipe bénévole militante nous accompagne sur ce projet !

 

Le travail pédagogique autour de la protection animale nous semble d'une urgence capitale. Plus nous serons nombreux à honorer ce discours, artistes, politiques, écrivains, enseignants, éducateurs, philosophes, journalistes, citoyens de tous bords, plus vite nous cesserons les massacres et ces tortures à ciel ouvert…  

 

Exemple de film d'animation déjà réalisé par Nicolas Debruyn pour son projet de fin d'étude :  

 

Mix de travaux réalisés par Nicolas Debruyn : 

 

Quel est l’objectif de ce clip ?

 

L'objectif est de mettre notre musique au service d’une idée. Participer humblement, à notre petite échelle, à un discours de compassion qui a tendance à se répandre de plus en plus dans ce monde. C’est un message militant, en espérant un jour voir le végétarisme devenir aussi naturel et répandu que l’interdiction légale de tuer un autre être humain, de torturer, de violer… Car ne nous trompons pas : la philosophie végétarienne ou la protection animale dans son ensemble ne sont pas des discours de sensiblerie, vociférés par des gens en rupture avec les humains, aigris, ou décalés dans la société. Ici l’on parle avant tout d’amour, de respect, de bienveillance pour les autres, qu'ils soient humains ou animaux. Nous ne sommes pas des tyrans : nous nous battons au contraire contre une forme de tyrannie, soutenue par des traditionnalistes passéistes et conservateurs, qui ne veulent pas remettre en question leurs habitudes et leur plaisir égoïste….

 

Et pour ceux qui aiment la politique, on aime à rappeler que ces millions de tueries servent avant tout à faire du profit, toujours du profit. Bref, que cela soit pour les humains en particulier, ou pour les êtres vivants en général, selon nous, le végétarisme est un véritable humanisme. S’il était la norme dans nos sociétés, nous nous rapprocherions d’une philosophie véritablement non-violente, authentiquement pacifique, élevant par là-même notre civilisation vers plus de dignité.

 

Concernant notre projet, nous nous engageons à reverser intégralement l'argent des droits d'auteur de la chanson "My life's a cage" à des associations ou projets défendant la cause animale.

 

 

Y-a-t-il plus de végétariens célèbres qu’on ne le croit ?

 

Oh oui ! Einstein, Socrate, Pythagore, Gandhi, le Bouddha, Tolstoï, Léonard De Vinci, Georges Sand par exemple, étaient convaincus par le végétarisme !

 

Et tant d’autres aujourd’hui chez les artistes : prenez par exemple Rosanna Arquette, Orlando Bloom, Richard Gere, Dustin Hoffman, Nathalie Portman, Brad Pitt, Peter Dinklage, David Bowie, John Lennon & Yoko Ono, Paul Mc Cartney, Chris Martin (Coldplay), Kate Bush, Peter Gabriel, Robert Smith (The Cure), Bob Dylan, Moby, Keziah Jones, Lenny Kravitz, Thom Yorke (Radio Head)…et la liste est encore longue !

 

Et puis nous avons aussi « notre » journaliste fer de lance de la cause végétarienne en France, Aymeric Caron, qui a écrit récemment le livre "no steak". The aiM a d'ailleurs la chance d'être soutenu par M. Caron, tant sur le plan artistique que militant.

 

Vous savez, nous sommes des millions à partager ce point de vue sur la planète : tout le monde ne vit pas au pays du foie gras et du hamburger.

 

 

Quels sont les besoins pour ce clip ?

 

Arriver à 6000 euros serait l’idéal. 6 mois de travail intensifs sont nécessaires pour faire ce court métrage de 6 minutes. C’est un clip militant et nous voulons qu’il soit fort. Or cela demande un minimum d’argent, même si le cœur de l’équipe est bénévole sur ce projet ! Pour votre information, un clip d’animation à budget réel coûterait 5 à 6 fois plus cher, au bas mot ! Vous nous aiderez à créer ce clip en participant à notre projet KISS KISS BANK BANK. Vous pouvez donner 10, 20, 100 euros ou même plus ! Merci de nous aider et de nous soutenir : nous avons besoin de vous.

 

Pour écouter la chanson My Life's a Cage : https://soundcloud.com/the-aim/06-my-lifes-a-cage

 

Page Facebook My Life's a Cage : ICI

Site web The aiM : ICI

Page Facebook de the aiM : ICI

 

Paroles de la chanson :

 

MY LIFE IS A CAGE

I’m the calf I’m the pig I was born in your hands Looking for the sense

Will my flesh will be bloody? My fat legs tender? My chops tasty?

But you know I have no voice Friend, I have no choice And this is why you deny me I’m going to the slaughter I’m going to be free  after my hell in your country

My life is a cage! My life is a cage! My life is a cage!

Am I dead? Am I cold? As cold as your heart? I can feel pain!

My meat for cash! My life’s for what? Please enjoy!

But you know I have no voice Friend, I have no choice And this is why you deny me I’m going to the slaughter I’m going to be free after my hell in your country...

My life is a cage! My life is a cage! My life is a cage!

 

 

Traduction française de la chanson :

 

MA VIE EST UNE CAGE

Je suis le veau, je suis le porc Je suis né dans tes mains J'en recherche encore le sens...

Ma viande sera-t-elle saignante ? Mes cuisses grasses assez tendres ? Mes côtes assez goûteuses ?

Tu sais, je n’ai pas de voix Ami, je n’ai pas le choix C’est pour cela que tu ne m’entends pas Je vais à l’abattoir Vers la liberté, après mon enfer passé chez toi

Ma vie est une cage ! Ma vie est une cage ! Ma vie est une cage !

Suis-je mort? Suis-je froid? Aussi froid que ton cœur ? Moi aussi je ressens la douleur

Ma viande pour de l’argent ? Ma vie pour quoi ? J’espère que tu apprécies !

Tu sais, je n’ai pas de voix Ami, je n’ai pas le choix C’est pour cela que tu ne m’entends pas Je vais à l’abattoir Vers la liberté, après mon enfer passé chez toi

Ma vie est une cage ! Ma vie est une cage ! Ma vie est une cage !

 

INTERVIEW (ENGLISH) :   

What is the “My LIFE'S A CAGE” project all about?

 

“My LIFE'S A CAGE” is one of our more militant songs, and we're keen to make a video of it. It takes an uncompromising look at animals on the way to slaughter. The lyrics put you in the place of a calf, pig, or a chicken on death row. They speak of their terror, their incomprehension at their appalling situation. Animals shouldn't be taken as unintelligent, insensitive beings with no personality — we now know they're not robots. For those who remain sceptical, science has studied this in depth in the last fifteen years and the inhuman treatment inflicted on them is unbearable — it's not worthy of us. These animals grow up in disastrous conditions, only to be killed, and they suffer shamefully.

 

Who wants to spend time in a slaughterhouse? That is the reality in question. You only need to take a look at the documentaries denouncing the millions of daily killings on the planet posted on the internet — it is a nameless horror. Not to mention vivisection and manufactured products tested in the laboratory on innocent victims. We simply must not close our eyes to this under the pretext that they are only animals. The ultimate goal of these legalised tortures and massacres is the service of the ignorant and selfish pleasures of people. The object is neither our survival nor even food security, rather our pleasure in eating them in a tasty sauce, wearing them, or to test our latest moisturisers. It could so easily be otherwise!

 

The issue is political, moral and philosophical. The food and pharmaceutical industries make huge profits on the back a mountain of suffering, while destroying the planet. This is unacceptable! If humankind, an animal among other animals, wants to continue to move in the direction of its history, that is to say in the direction of progress and elevation, it will be forced to abandon these medieval customs, the same way it has legislated against human slavery, torture, sexism, and all forms of behaviours that harm others.

 

Do you think people are willing to become vegetarian / vegan?

 

Oh, if I dared, I would say we're crazy... or at least inconsistent! Look, on the one hand we offer our children cuddly toy animals, we adopt dogs and cats to be pampered, even spending a great deal of money on them, while on the other hand we are bloodthirsty killers organizing an industry of death, slaughtering pigs, horses, cows, calves just a few days old, and newborn lambs, to make paté and shoes! It makes no sense, it is a kind of moral schizophrenia.

 

Yet it seems to me that the heart is not a divisible entity. The heart either is or it is not, right? It seems weird to cut it into independent parts! This paradox could be called “à la carte morality”. We all have a moral sense, but so often it is engaged according to its own interests... For example, we'd be frightened, heartbroken or angry, our hearts filled with sadness and incomprehension, if someone came to our house and slaughtered our cat or our dog. But that does not stop us from eating a sausage happily with our friends over a beer, while the pig in the sausage was as sensitive and intelligent as our pets. This is completely egocentric. It is a well known phenomenon that we pay more attention to that which is close to us — the same basic mechanisms underpins racism. While we are this self-centered, we will necessarily create suffering around us, or at least we will be completely indifferent to it. You know, every day we are told that the rule of law must be more powerful than the law of the jungle, that benevolence must prevail over hate, and that attention should supplant indifference... so how would it be if this basic wisdom were applied in everyday life and if we started by stopping the massacre of the lowest? Sometimes I ask my friends this question — “Why kill when you can avoid killing”? What it means to 'have a big heart' starts by not killing... right?

 

To answer the original question, I think most people are not vegetarians yet because they do not take the time to make the connection between what is on their plate and the animal that was killed to provide it. The proof is that we speak of animals as “food” without any true respect. Life goes so fast, and we never take the time to to find out. Many people may imagine that animals are like robots devoid of nerves, emotions and thoughts. But reading books by authors like the scientist Yves Christen, or just spending time with the animals in question may seriously upset your misapprehensions. Especially if you listen to your heart more than your taste buds!

 

Tell us about the video

 

It's going to be an animated piece by Nicolas De Bruyn, a young and talented designer living in Belgium, who specialises in animation. He is enormously talented and highly invested in this particular subject. We've talked a lot and we understand each other. We're hoping to tap into a ambition of art and ethics with “My Life's a Cage” — we are highly motivated, because the project is not your run-of-the-mill pop story. Rather than the usual narcissistic blathering we're looking at true suffering, and it is of the utmost urgency. The more we apply ourselves to this discourse as artists, politicians, writers, teachers, educators, philosophers, journalists and citizens on all sides, the sooner we stop these open massacres and tortures.

 

What is the purpose of the video?

 

The goal is to put our music at the service of an idea. Humbly participating at our small scale, in a cry of compassion which is starting to spread more and more around the world. It is a militant message hoping one day to see vegetarianism become as natural and common as the legal prohibition of killing, or torture or rape of another human being. We are not mistaken. The vegetarian philosophy and animal welfare as a whole are not driven by sentimentality, yelled by people out of touch with human society. We are neither embittered nor excluded from society. We are simply talking about love, respect, caring for others, whether human or animal. We are not tyrants — we are fighting a form of tyranny, supported by backward-looking and conservative traditionalists who have no desire to question their habits and selfish pleasures. And for those interested in politics, we call their attention to the fact that these killings are aimed primarily at making a profit — always a profit. In short, whether for humans in particular, or for living beings in general, we believe that vegetarianism is the true humanism. Were it to become the norm in our society, we would have taken a step towards a truly non-violent, genuinely peaceful philosophy, thereby raising our civilization to a greater level of dignity.

We have decided to pass on all royalties from the My Life's a Cage project to associations and projects working to defend the cause of animal rights.

 

Are there a more famous vegetarians than we think?

 

Oh yes! Einstein, Socrates, Pythagoras, Gandhi, Buddha, Tolstoy, Leonardo da Vinci and George Sand, for example, were convinced by vegetarian cause. And there are many other artists today — take Rosanna Arquette, Orlando Bloom, Richard Gere, Dustin Hoffman, Natalie Portman, Brad Pitt, Peter Dinklage, David Bowie, John Lennon & Yoko Ono, Paul McCartney, Chris Martin (Coldplay), Kate Bush, Peter Gabriel, Robert Smith (the Cure), Bob Dylan, Moby, Keziah Jones, Lenny Kravitz, Thom Yorke (Radio Head)... the list goes on and on! We also have “our” journalist spearheading the vegetarian cause in France, Aymeric Caron, who we're very proud of. There are millions in every walk of life who share this view of the world. Not everyone lives in double cheeseburger land!

 

Yet all this is not enough, the revolt against suffering needs to go viral! “The greatness of a nation and its moral progress can be judged by how it treats animals” as Gandhi said. It is time for us to understand that our ego is not the only thing capable of suffering or having needs. All living beings have this dual characteristic of seeking to avoid suffering and obtaining well-being — from the lowliest insect to Man.

What do you need to get the video made?

 

Reaching 6000 Euros would be ideal. Six months intensive work will be required to make a six minute short film. The video will be uncompromisingly militant and we want it to be visually strong. This will require a minimum amount of money, even if the team is entirely made up of volunteers for this particular project. You may like to know that a full-budget video of this scope can cost five or six times more at least! You can help us get the video made by contributing to our project KISS KISS BANK BANK. You can give 10, 20, 100 Euros or even more. Thank you so much for your help and support — we need you!

A few quotes...

Einstein — “Nothing can be more beneficial to human health and increased chances for survival of life on Earth, than the evolution towards a vegetarian diet.”

Tolstoy — “If a man aspires to a righteous life, his first act should be to refrain from harming animals.”

George Sand — “It will be a great step forward in the evolution of the human race when we come to eat fruit, and carnivores disappear from the Earth. Everything will be possible on this earth from the time we come to the end of war and the dish of meat.”

Pythagoras — “So long as men massacre animals, they will kill each other. Indeed, he who sows the seeds of murder and pain can not reap joy and love.” 

À quoi servira la collecte ?

Arriver à 6000 euros serait l’idéal. 6 mois de travail intensifs sont nécessaires pour faire ce court métrage de 6 minutes.

 

Les postes :

 

- location logiciels professionnels

- lumière pour partie filmée (le corps du clip est en animation)

- décors/maquillages pour partie filmée

- location matériel (caméras, décor etc)

- intervenants techniques 2D / 3D (sous-traitance)

- Défraiements / petites indemnités

- Matériel informatique

 

Pour votre information, un clip d’animation à budget réel coûterait 5 à 6 fois plus cher, pour les agences meilleur marché ! Vous nous aiderez à créer ce clip exceptionnel en participant à ce plan. Vous pouvez donner 10, 20, 100 euros ou même plus ! Merci de nous aider et de nous soutenir : nous avons besoin de vous.

 

-> Nous rappelons que les droits d'auteur de cette chanson seront reversés à des associations de défense animale. The aiM s'engage pour un monde honnête et éthique.

Thumb_mlc-1463506538
My life's a cage

QUI SOMMES-NOUS ? My Life's a Cage est une boîte à projets artistiques, qui agit sur un triptyque animal, humain et environnemental. NOTRE BUT ? Amener de la conscience sur la souffrance animale et l'impact de leur exploitation sur l'environnement et notre santé. Nous avons pour objectif de fédérer des artistes, des intellectuels, diverses... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
YESSSSSSSSSSSS !!! Bravo les amis, et merci à tous les participants !!! Ce genre de projet redonne foi en l'Humain .. :-)
Thumb_default
Allez y les gars !!! Comme ça on a atteint les 5000€ ;-)
Thumb_default
Ce projet est géniale. J’espère qu'il marchera et servira à ouvrir les yeux de beaucoup de personnes sur la souffrance animale