Soutenez et Financez la sortie de l'album "My Soul, My Sol" deuxième album de Franck Filosa

Large_cd_franck_cover-1454944883-1454944952

Présentation détaillée du projet

« My Soul, My Sol » est mon deuxième album enregistré en trio, une de mes formations préférées qui offre une grande liberté d’expression. 

Carine Bonnefoy pianiste, compositrice et arrangeur musical de talent m’accompagne à nouveau dans cette nouvelle aventure, le contrebassiste est le  talentueux Mathias Allamane que j’ai retrouvé sur scène l’année dernière lors d’un concert avec le trio de Franck Avitabile. « My Soul, My Sol » est une belle aventure musicale mais aussi humaine et amicale. 

Cet album présente 7 de mes compositions, ponctuées par 3 standards que j’ai revisité et sont interprétés par Sofie Sörman, chanteuse pour qui j’ai une grande admiration.

L’album sera distribué par Great Winds/Musea.

 

 

 

 

FRANCK FILOSA : Batterie, Compositions et arrangements

 

Dsc_0114__2_-1455190365

 

 

 

 

 

 

Franck débute dans le sud de la France où il va jouer aux cotés de nombreux musiciens de jazz  : Tommy Whittle et Barbara Jay, Bob Garcia, Lionel Belmondo, Philippe Pétrucciani, Jeff Gilson, André Villeger, Maxime Saury, Roger Guerin… Aujourd’hui installé à Paris il a joué notamment avec Franck Avitabile, Richard Raux, les chanteuses Abyale,  Sofie Sormän,  au Théâtre des Champs Elysée avec l’orchestre symphonique Lamoureux…

 

En 2006 Franck enregistre son premier album  « Oli e Pas », hommage à sa région natale avec Sophie Alour, Carine Bonnefoy  et Jean-Daniel Botta.  

Filosa a su arranger ces mélodies du folklore provençal de telle sorte qu’elles deviennent des standards au même titre de Night and Day… Un disque réjouissant… JAZZ HOT n°646 juin 2008

Musicien mais aussi pédagogue, il édite en 2010 sa méthode de batterie « Jazz session for Drums » chez Carisch et crée en 2012  son Nonet, hommage à Miles Davis et Gil Evans  en ré-interprétant « Birth of the cool ».  

 

CARINE BONNEFOY:  Pîano

 

 

Dsc_0124_2-1455189691

 

 

 

 

 

 

 

 

Installée à Paris depuis 93, elle se produit aux côtés de diverses personnalités et dans de grandes formations : le big-band de François Laudet, le Nine Spirit..

Ses origines tahitiennes la pousse à s’intéresser à d’autres courants musicaux, elle travaille notamment avec des musiciens et percussionnistes africains et antillais.

Premier Prix et DFS du CNSMDP, actuellement en doctorat, Carine se consacre à l’enseignement de l’écriture jazz au sein de différentes structures (CNSMDP, CRD Cachan, CMA13, , CMDL…).

Elle est sollicitée par divers ensembles pour ses qualités de compositrices et

d’arrangeur :            

-         l’orchestre symphonique du Metropole Orchestra (NPS radio) dirigé par Vince       

       Mendoza

-         le big-band de la WDR (radio publique allemande/Köln) qui lui commande une création dont elle dirige une série de concerts en Allemagne,

-          la Gaumont/Universal pour qui elle orchestre la musique originale de L.Bource du film OSS 117.

En 2007, elle reçoit le Django d’Or / Prix SACEM de la Création pour son album « Outre-Terres » enregistré dans les studios de Radio France avec les 53 musiciens du Metropole Orchestra : une impressionnante épopée sur les « découvreurs » de la Polynésie dont elle est originaire ; une œuvre flamboyante qui fait sans conteste entrer Carine Bonnefoy dans le cercle très fermé des grandes compositrices arrangeuses.

En 2008, elle arrange et orchestre 2 pièces concertantes pour Hautbois et orchestre, compositions de Jean-Luc Fillon-Création «Hautbois Nomade» en co-production avec l’ Orchestre National d’Ile de France ; ce projet se prolongera avec l’Ensemble de Basse Normandie.

En 2009, dans la continuité d’Outre-terres, elle enregistre sa deuxième création  commandée par le Festival de Coutances « Jazz sous les Pommiers ». (Album Tribal New Large Ensemble – EtceteraNow2010).

En 2012, Carine Bonnefoy se produit en tournée en Afrique du Sud avec son Large Ensemble dans le cadre de la « Saison Française en Afrique du Sud » et fait résidence au prestigieux Arts Festival de Grahamstown. Dernièrement en résidence pour une création/composition et direction d’orchestre avec le Philharmonique de Strasbourg.

Le Large Ensemble vient d’enregistrer un nouvel opus, sortie prévu courant 2016. 

 

Mathias Allamane :  Contrebasse

Dsc_0076__2_-1455189356

 

 

Originaire de Hyères les Palmiers, Mathias ALLAMANE débute l’étude de la contrebasse à l’âge de 17 ans. Il s’installe à Paris en 2001 et obtient le prix de jazz au conservatoire national supérieur de musique de Paris en 2004.

Il enregistre avec Barry Harris, Eric legnini, Manuel Rocheman, Charles Aznavour.

Mathias Sideman très demandé, a joué avec de nombreux musiciens parmi lesquels : Barry Harris, Johnny Griffin Steve Grossman, Joe Farnsworth, Joe Magnarelli, Peter Bernstein, Bobby Durham, Billy Hart, Alain Jean Marie, Toots Thielemans, Bunky Green,Doug Rainey, Elisabeth Kontomanou, Kellylee Evans, Jimmy Greene, John Engels, David Kikoski, Flavio Boltro, Stephano di Battista, Rosario Guilliani, Greg Osby, Joe Cohn , Dmitry Baevsky, Luigi et Pasquale Grasso, Duffy Jackson,Stepko Gut, André Cecarelli, Pierre de Bethman, Richie Beirach, Frank Avitabile, Olivia ruiz, Toninho Horta…

 

Sofie Sörman 

Dsc_0141__2_-1455190137

 

 

Dans la famille Sörman, en plus de la fille, il vous suffit de demander la mère ou la grand-mère pour entendre chanter, ou le père, jazzman, pour les tonalités jazz. Un virus familial qui décline les styles, de génération en génération. Aux chants traditionnels et aux chansons populaires de ses ainées, Sofie a préféré le jazz.

De l’époque de ses vingt ans, au sortir du conservatoire de Stockholm, elle a retenu la maîtrise et la discipline associées au travail en studio (le groupe au sein duquel elle officiait enregistrait pour Columbia), tout en développant une indépendance qui reste à ce jour le trait le plus essentiel de son caractère. Au début des années 2000, éprise de liberté, Sofie quittait Stockholm et s’installait à Paris.

Bien lui en a pris.

En l’espace d’une décennie, entre clubs, tournées et festivals (on a pu l’entendre sur la grande scène du Parc Floral), elle a eu l’occasion de parfaire

un style très personnel et une écriture intime au contact des principaux acteurs de la scène européenne.

Aujourd’hui, en contrepoint de ses duos avec le pianiste Franco Piccinno (« Defrost », The Orchard/EMI, 2011), Sofie Sörman donne la pleine mesure de sa différence en proposant ce « Ripples », formidable dans sa maîtrise vocale et l’aboutissement de textes essentiellement autobiographiques.

C’est néanmoins l’ambiguïté entre la force apaisante de ces compositions et leur vérité parfois amère qui assoit l’originalité de ce recueil : ici, l’interprétation ne reflète pas nécessairement le spleen qui s’échappe des mots, de même que les éclairs de joie ne sont pas exempts des remords que la vie se charge de nous léguer.

Dans ses phrases et ses inflexions, Sofie Sörman ne triche pas. Chez elle, ni vocalises inutiles ni vibratos appuyés, mais une parfaite maîtrise de la dynamique, mise au service de la narration.

 

 

À quoi servira la collecte ?

La collecte servira à financer :

 

Le pressage de l'album :1000€

Graphisme de la pochette : 250€

 

En cas de dépassement, l'argent sera investi dans la communication : affiches , Flyers...

 

Merci pour votre soutient !!!!

Thumb_sam_1187b-1454948947
Franckyprod

Franck Filosa est originaire du sud de la France, il étudie la batterie avec Bruno Ziarelli, le solfège et l’harmonie avec Yvan et Lionel Belmondo. Il termine sa formation à l’Ecole Dante Agostini de Paris où il obtient un prix d’excellence. Il joue sur la Côte d’Azur durant 4 années notamment avec le Trio du pianiste Pierre Cammas avec lequel il... Voir la suite