Neiges est un projet franco-japonais à la croisée de plusieurs univers, du théâtre, de la musique, de la danse et de la pratique du sabre, un travail théâtral et poétique qui s’ancre également dans la tradition. « Par une fin d’après-midi d’hiver, à la sortie d’une ville, un narrateur s’arrête au bord de la route, sous la neige. Pris d’un basculement, il s’engage dans un voyage immobile où intérieur et extérieur sont étroitement mêlés. Au cours d’une expérience en trois temps, le narrateur va faire l’expérience de la contemplation, d’une solitude originelle et fondatrice. Nous avons besoin de vous tous, de votre soutien pour faire vivre ce spectacle.

Large_affiche_neiges

Présentation détaillée du projet

Sc_no_1

Sc_no_2

Sc_no_3

 

C'est pour construire ce décor que nous avons besoin de votre aide!

 

 

INTRODUCTION

 

Depuis quinze ans, ma pratique artistique croise ma pratique martiale. Pratiquant d’Aïkido, mon rapport au plateau et à l’écriture a été constamment alimenté par ma pratique martiale.

De la même manière, la pratique de l’Aïkido et de la voie telle qu’elle est envisagée dans les arts martiaux a été éclairée par mon trajet d’écrivain et d’homme de théâtre.

 

A partir de 2004, une partie de mon travail s’est orienté vers la construction d’un point de jonction entre arts de la scène et arts du combat. J’ai développé en France plusieurs formes allant dans ce sens, spectacles, performances, séries photographiques. J’ai écrit des articles, des textes, dirigé des ateliers mêlant combattants et artistes. En 2006, je suis parti au Japon, quatre mois, dans le cadre d’une résidence à la Villa Kujoyama. Le texte écrit là-bas, Hana no Michi ou le sentier des fleurs m’a permis de relier la thématique du combat à celle du cheminement spirituel.

Peu à peu, d’autres portes se sont ouvertes qui ont donné au travail une autre dimension.

 

Après avoir créé en France le spectacle La Plénitude des Cendres, qui invitait le champion du monde de boxe Hacine Chérifi sur scène face à un acteur, je suis reparti au Japon pour créer Hana no Michi ou le sentier des fleurs avec un collectif d’acteurs japonais de la compagnie Seinendan.

C’est au cours de ces répétitions à Tokyo, au cours de l’été 2008, que j’ai connu le maître de sabre Yuta Kurosawa.

 

Personnage singulier et autodidacte, Yuta Kurosawa est l’un des rares maîtres au Japon à pratiquer encore la coupe réelle. Influencé par le zen tout en étant ancré de plein pied dans la réalité contemporaine japonaise, Yuta Kurosawa entretient un rapport spécifique à la scène. Il a été acteur et musicien avant de s’engager dans la voie du sabre. De ce passé, il a gardé un rapport fort à l’art, réalisant un film sur sa pratique, mettant en place des démonstrations de coupe semblables à des performances.

Nous nous sommes rencontrés.

Nous avons parlé d’art, de Bushido (la voie du guerrier), de théâtre, d’écriture, chacun pratiquant dans un domaine respectif, mais ayant une connaissance et un attrait pour le terrain de travail de l’autre. Très vite, nous avons reconnu dans nos trajets des correspondances. L’envie d’imaginer un espace dans lequel nos langages pourraient se rencontrer et qui impliquerait notre présence à chacun sur scène. Un même désir également d’ouvrir le travail à d’autres paroles.

 

Nous avons alors invité deux autres personnes, deux compagnons de route, à nous rejoindre sur scène, Kumi Hyodo, actrice et danseuse japonaise et Yann Féry, compositeur et guitariste français.

 

Nous avons tous une même soif de circulation, de dialogue entre les disciplines. De là est né le désir de travailler ensemble.

 

Neiges a déjà été créé au Japon dans une version japonaise en janvier 2012 et nous nous apprêtons à créer ce spectacle cette fois en version française à Mains d'Oeuvres - Saint Ouen en novembre 2012.

 

Le texte Neiges a été sélectionné par France Culture en 2010. Une  création radiophonique a vu le jour lors des rencontres de Brangues. Voix: Yan Allegret. Musique: Yann Fery.

Cette lecture a été soutenue et représentée aux Bambous, scène conventionnée de la réunion, à la scène Nationale de la Roche sur Yon le Grand R, à mains d'Oeuvres à Saint Ouen, au théâtre le Colombier à Bagnolet, en tournée CCAS ainsi qu'aux rencontres de Brangues. Elle sera donnée prochainement donnée au festival 30'30" à Bordeaux et à la Baignoire à Montpellier.

Ecouter la création radiophonique

 

 

Image_2_copie

 

 

RESUME

 

« Tout se forme, dure quelques instants, avant de se défaire. »

Par une fin d’après-midi d’hiver, à la sortie d’une ville, un narrateur s’arrête au bord de la route, sous la neige. Pris d’un basculement, il s’engage dans un voyage immobile où intérieur et extérieur sont étroitement mêlés.

Au cours d’une expérience en trois temps – naissance, approfondissement et amplitude, puis transformation ou dissolution, le narrateur va faire l’expérience de la contemplation, d’une solitude originelle et fondatrice.

Neiges évoque ainsi cette sensation d’être à la fois sorti du monde et d’avoir été mis face à lui, l’impression de « vivre dans un autre monde tout en vivant dans celui-ci ».

 

Quatre figures sur le plateau sont à la fois quatre langages pour construire le voyage. Elles représentent à la fois le narrateur, le paysage qu’il voit et le lien qui les unit.  Il s’agit d’un maître de sabre traditionnel japonais, d’un acteur français, d’une actrice et danseuse japonaise et d’un compositeur et musicien français. 

 

Neiges est à la croisée de plusieurs univers, du théâtre, de la musique, de la danse et de la pratique du sabre, incarné dans le « Enbu » ou rituel de coupe, un travail théâtral et poétique qui s’ancre également dans la tradition. Le désir d’ouverture dans le spectacle s’incarne ainsi tant dans la multiplicité des langages que dans sa distribution internationale et interdisciplinaire.

 

 

Yukig_140

 

 

DISTRIBUTION

 

Texte et mise en scène: Yan Allegret

 

Avec

Yuta Kurosawa (maître de sabre)

Yan Allegret (comédien)

Yann Féry (musicien)

Kumi Hyodo (comédienne/danseuse)

 

Scénographie: Damien Schahmaneche

Création lumière: Orazio Trotta

Composition musicale: Yann Féry

Création son: Eric Dragon

Assistante à la mise en scène: Maya Vignando

Dramaturge: Sophie Faria

Interprète: Hiromi Asai

Traduction du texte en japonais: Shintaro Fujii

Régie Mains d'Oeuvres: Gilles Daventure et Laetitia Favret

 

 

INTENTIONS

 

« Vous avez fait un long voyage pour arriver au voyageur ».

 

Cette phrase de Farid Al-Din Attar, tirée de La conférence des oiseaux, pourrait résumer mes intentions de mise en scène.

Neiges décrit un voyage immobile, où l’intérieur et l’extérieur se mêlent. La scène est le lieu du voyage. Le spectateur est le voyageur. Les interprètes sont dans l’entre-deux, passeurs entre ces deux rives.

 

Quatre figures sur le plateau, quatre langages pour construire le voyage, représenter à la fois le narrateur, le paysage qu’il voit, le lien qui les unit. L’acteur français jouera le narrateur, l’actrice japonaise et le maître de sabre incarneront la neige, l’évolution du paysage ; ils pourront également être envisagés comme une projection de la conscience du narrateur et de ses mouvements intérieurs.

 

Le musicien accompagnera l’intégralité du trajet ; l’univers musical environnera l’ensemble, dans un va-et-vient permanent entre paysage intérieur et paysage extérieur.

 

L’espace sera constitué de deux éléments : un sol horizontal et une ligne de tatami verticale . Ces deux éléments vont s’ouvrir progressivement, se dissoudre. Le plateau pourrait représenter l’espace mental du narrateur. Il pourrait être le bord de la route sur lequel l’arrêt se produit. Il faudra maintenir ouvert ce lien permanent entre réalité intérieure et réalité extérieure.

 

Yukig_169

 

 

MISE EN SCENE

 

Le spectacle se découpe en trois parties, suivant la structure du texte (inspirée du rythme Jo/Ha/Kyu japonais). Les évolutions des figures, de leur langage et des liens qu’elles nouent, suivent ce découpage: naissance (partie Jo), approfondissement et amplitude (partie Ha), puis transformation ou dissolution (partie Kyu).

 

Dans Neiges, le narrateur est en position de réception. Il n’agit ni sur son arrêt, ni sur le paysage. Il est « traversé ».

 

La mise en scène empruntera cette direction, l’acteur incarnant le narrateur sera « agi » en permanence par les autres figures (actrice et maitre de sabre japonais), par la musique, la lumière,... Afin de rendre concret le phénomène de dépossession, la voix du narrateur quittera progressivement le corps même de l’acteur pour se diriger vers une voix off. J’utiliserai toutes les nuances entre la voix live et la voix enregistrée (voix amplifiée et play back). Le texte sera dit en français. Néanmoins, la traduction japonaise du texte – voix du maître de sabre et de l’actrice japonaise – environnera le spectacle. apparaîtra dans les transitions entre les parties mettant en perspective le chemin parcouru.

 

La fonction des deux figures (actrice et maitre de sabre) gravitant autour du narrateur est de construire et d’amplifier son lâcher prise. Elles agiront sur lui : contacts, frôlements, et face-à-face. Elles agiront également sur l’espace, le transformant progressivement, l’amenant à sa dissolution dans la troisième partie « Kyu », à la fois horizontalement (séparation des praticables constituant le sol) et verticalement (coupe au sabre de la ligne de tatami constituant la conscience du narrateur).

 

 

SCENOGRAPHIE

 

Quelques images du projet, un plateau qui se transforme...

 

 

 

Sce_no_1

 

Sce_no_2

 

Sce_no_3

 

LE SABRE

 

Dans Neiges, le sabre n’est plus un outil de mort, mais un outil d’éveil. Il coupe, il tranche, c’est lui qui peint le paysage devant les yeux du narrateur. Lui qui coupe les unes après les autres les attaches de sa conscience, lui enfin qui achève le processus de dissolution à travers la coupe de la ligne verticale de tatami.

 

 

Finalement, l’objectif de ce spectacle est de faire vivre au spectateur le basculement que le narrateur traverse. Le plateau doit agir sur le spectateur exactement comme le paysage enneigé agit sur le narrateur. Saisissement. Contamination. Contemplation.

 

 

 

PARTENAIRES

 

Neiges a le soutien du CNT "aide aux dramaturgies plurielles", du fonds SACD Théâtre, de l'Ambassade de France au Japon, des Instituts Français de Tokyo et Kyoto, de la Fondation franco-japonaise Sasakawa, des Plateaux Solidaires (Arcadi) et du Théâtre Paris-Villette.

 

En coproduction avec la compagnie Seinendan et l'Estive, scène nationale de Foix et de l'Ariège.

 

Partenariats: Mains d'Oeuvres (Saint-Ouen), le Jardin Planétaire (Viry-Chatillon) et le Centre Pompidou (Metz.)

 

 

 

BIOGRAPHIES

Neiges_suite-1

Neiges_suite-2

 

 

Neiges_suite-3

 

 

Neiges_suite-4

 

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

Nous avons besoin de votre soutien pour arriver à financer la scénographie du spectacle. Le coût du décor est de 6000 €TTC. Nous avons investi tout le budget dont nous disposions dans les salaires de l'équipe et manquons de moyens pour financer cet aspect technique.

Le don que vous voudrez bien nous accorder sera défiscalisé. Sur demande, nous vous adresserons un reçu.

 

Sce_no_plan

 

Sce_no_plan_2

 

Scno_4Sce_no_5

Sce_no_6

Thumb_image_3_copie_modifi_-1
(&) So Weiter

YAN ALLEGRET Né en 1973, il est à ce jour l’auteur de vingt textes dramatiques, tous montés à la scène. Il a bénéficié en tant qu’auteur du soutien de la DMDTS et du Centre National du Livre. Il a été lauréat de l’association Beaumarchais et du programme de résidence à la Villa Kujoyama. Ses textes ont été publiés notamment aux Editions Espaces 34, les... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
J'espère que la cagnotte va se remplir pour concrétiser ton beau projet ; nous avons été dans les premiers à entendre "neiges" en gestation et y avons été sensibles. Biz de ta tantine
Thumb_image_3_copie_modifi_-1
Merci à tous les kissbankers qui nous soutiennent! Surtout faites circuler l'information, par facebook, mail, afin qu'une chaîne se créé petit à petit. Merci! "Ce voyage de mille lieues, il a commencé par un pas." Lao Tseu