NEVERS est le premier long-métrage d’Emilie Lamoine, interprété par Alvie Bitemo et Jean-Christophe Folly. C’est un road-movie à pied, une échappée, deux jeunes Africains perdus dans la campagne française, les derniers mouvements d’une histoire d’amour… Le tournage, à l’été 2011, fut financé par une première collecte sur KissKissBankBank, et bénéficia du Coup de Cœur de La Banque Postale. Aujourd’hui rejoint par Paul Conquet et sa jeune maison de production ZAMIZDAT, votre soutien permettra d’accomplir la post-production, et que le film existe, visible par tous !

Large_route_titre_80

Présentation détaillée du projet

Synopsis

 

Justin et Almina, lui Togolais, elle Congolaise, fuient la menace d’une expulsion et quittent Paris. Ils se rendent en stop à Nevers où habite un oncle. Les voitures ne s’arrêtent pas. À pied, le long des routes, au bord des champs, Justin et Almina traversent des espaces désertés et des zones lisières. Ces journées de marche leur font mesurer la distance qui s’est creusée entre eux, leur désamour peu à peu et l’épuisement de leur désir.

 

Nevers_de_emilie_lamoine_-_still_1

 

 

Distribution

 

Alvie Bitemo

Nevers_de_emilie_lamoine_-_still_2

 

Jean-Christophe Folly

Nevers_de_emilie_lamoine_-_still_5

 

Roch Banzouzi

Nevers_de_emilie_lamoine_-_still_8

 

Eve Bitoun

Nevers_de_emilie_lamoine_-_still_9

 

Yves-Noël Genod

Nevers_de_emilie_lamoine_-_still_7

 

Sigrid Bouaziz et Florent Ruppert

Nevers_de_emilie_lamoine_-_still_6

 

 

Intentions

 

À l’origine du projet fut la volonté d’inscrire mon premier long-métrage, qui, tourné en France, serait un film français, dans le territoire (le pays, le paysage) et dans le moment (ce que je sais d’aujourd’hui). Ce qui m’y frappe alors, c’est le durcissement de la répression de l’immigration, c’est, encore aujourd’hui, l’impossibilité pour certains étrangers de se déplacer là où ils ne sont pas nés. J’ai souhaité raconter cette histoire, celle d’immigrés habitant là et n’en ayant pas le droit. Ce fut aussi un désir – neuf – d’écriture et de mise en scène de mettre au centre les sentiments amoureux de mes personnages, de m’y confronter, et m’approcher ainsi de ce qui me lie à eux. Cette intimité, je l’ai trouvé en décrivant le désamour d’un couple non pas comme rupture sèche mais plutôt lassitude, lente désunion. Ainsi, les exils de mes personnages, territoriaux et amoureux, sont entrés en résonance. Si, pour Justin et Almina, leur désir souverain de liberté se confronte à une réalité mondiale – le Sud assigné à résidence – il ne se soustrait pas néanmoins à une réalité intime – le couple comme îlot "protectionniste" – dont ils veulent se défaire.

Nevers est un film de marche – le trajet sur la route se double du parcours sentimental. C’est la relation au monde de Justin et d’Almina, leur façon de l’habiter et d’y circuler, en situation irrégulière, contraints et en transit, qui est travaillée dans la mise en scène. Ce projet est le cœur du film, que j’ai voulu sec et acéré.

 

Nevers_de_emilie_lamoine_-_still_3

 

 

Post-production

 

Le film est en cours de post-production. Il a été monté par la réalisatrice Emilie Lamoine, avec l’assistance généreuse de Johan Samacoits et les précieuses interventions de Marie Robert. Le montage son se termine actuellement, assuré avec finesse par Charlotte Butrak (diplômée de la Fémis en 2010). Lionel Fernandez et Erik Minnkinen (Sister Iodine, Antilles…) ont enregistré une musique hypnotique, des guitares en transe et saturées. L’étalonnage sera réalisé par Guillaume Faure (dont le travail délicat sur Nuits d’Ivresse Printanière de Lou Ye nous avait impressionné). Gilles Benardeau, collaborateur de bien de beaux films exigeants, mixera le film.

 

Enregistrement_de_la_musique_de_nevers_-_lionel_fernandez

Enregistrement de la musique avec Lionel Fernandez.

 

 

La réalisatrice

 

Vidéaste et cinéaste, Emilie Lamoine est née en 1977. Elle est diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure d’Arts de Paris-Cergy. Ses films (courts, moyen métrages et vidéos d’art) ont été sélectionnés dans des festivals (Côté Court de Pantin, Angers premiers Plans, Paris Tout Court, Festival du Moyen Métrage de Brive…), diffusés à la télévision (France 3), montrés dans des galeries (Treize / Red Shoes), et programmés par Pointligneplan et Jonas Mekas.

Son blog : http://emilie-lamoine.tumblr.com/

 

 

 

Capture_d__cran_2013-02-04___08.51.43

 

FILMOGRAPHIE

 

Romain dans le sable / Vidéo d'art / 3 min. / 2013

 

Ceux de la dune / Vidéo d'art / 15 min. / 2010

 

JUVENTA / Moyen métrage / Aurora Films / 40 min. / 2008

Juventa

 

Le matin va venir / Court métrage / Aurora Films / 28 min. / 2006

Le_matin_va_venir

 

Sarahetclara / Court métrage / 22 min. / 2004

 

A Bright Interval / Court métrage / Suspiria Films / 12 min. / 2002

 

À quoi servira la collecte ?

Nevers obtint au départ des aides à l’écriture, du CNC et du Languedoc-Roussillon. Et puis, portés par notre désir de tourner, nous partîmes sur les routes avec une petite équipe pirate et engagée, grâce à la collecte entreprise (et réussie) sur KissKissBankBank. Après le tournage, nous a rejoint le producteur Paul Conquet. Grâce à l’investissement de l’équipe de post-production et le soutien du Fresnoy – Studio National des Arts Contemporains à Tourcoing – qui met gracieusement à notre disposition un auditorium de mixage, nous avons pu envisager la finalisation du film.

 

Votre participation à cette dernière collecte est essentielle pour que Nevers voit le jour ; cela nous permettra de boucler le budget en réglant les frais incompressibles suivants :

 

- 15 jours de mixage : défraiements (transports à Tourcoing, hébergement, repas) et prestation payante du record.

- 1 journée enregistrement de la musique.

- 3 jours d'étalonnage.

 

Si nous dépassons la somme des 5 000 euros (ce qui serait merveilleux), nous pourrons alors réaliser la copie numérique du film (le DCP), et payer les droits musicaux. Nevers alors sera tout à fait prêt pour les écrans, les festivals et une distribution en salles !

 

Si vous avez participé à la première collecte, la somme totale de vos dons sera calculée pour ouvrir droit à vos contreparties. Par exemple, vous avez donné 100 euros et ajoutez 200 euros, ainsi, en plus de votre nom au générique, du DVD, d'un EP de la musique originale, d’une invitation à une première et à la fête de sortie du film, vous recevrez un coffret DVD incluant les précédents films d’Emilie Lamoine.

 

 

Nevers_de_emilie_lamoine_-_still_10

 

 

Capture_d__cran_2013-02-03___21.26.37

 

Thumb_capture_d__cran_2013-02-03___19.20.27
ZAMIZDAT

Les Samizdat, réseau d’édition parallèle de manifestes clandestins, permettaient la diffusion de médias échappant à la censure soviétique. Cette idée de témoigner, de chroniquer et de toucher un public au-delà des contraintes est proche du désir de production de Zamizdat. A l’instar de cette culture, Paul Conquet cherche à produire des films francs et... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Bravo Emilie, you made it (and you deserved it;-))) BizzzzzzzLynn (Elléla:o)
Thumb_default
Congrats!
Thumb_default
Allez Paulo, good luck man!! bientot un showing aux US! la bise