Kayak en Kanaky. Aidez-moi à réaliser ce grand défi sportif. Soutenez le projet et rejoignez-moi pour un périple engagé de 2800 km.

Large_newnckt1-1409394397

Présentation détaillée du projet

Kayakiste2

Titreleprojet

 

 

Circumnavigation de la Nouvelle-Calédonie en kayak de mer

 

Logo2

 

Il s'agit d'un défi sportif qui consiste à réaliser le tour de la Nouvelle-Calédonie dans le sens antihoraire, en kayak de mer, en solitaire et en autonomie maximale. Soit environ 2800 kilomètres à parcourir à la pagaie, sous l'influence permanente des alizés, dans le plus beau lagon du monde, classé au Patrimoine Mondial de l'Unesco.

 

         Lagon

 

Le périple comprend d'une part la navigation autour de la Grande Terre, de l'Ile des Pins et des Iles Belep et d'autre part, la traversée du bassin des Loyauté et la navigation dans l’archipel des Loyauté, entre les îles et îlots de Maré, Tiga, Lifou, Ouvéa et Beautemps-Beaupré.

 

L'intérêt

 

Le but de l’expédition est de réaliser un raid nautique aux antipodes, avec un minimum d'assistance et un maximum d'autonomie, tout en découvrant l'originalité du peuple kanak et la richesse du littoral néo-calédonien, au moyen d'une embarcation écologique et non polluante, propulsée à l'énergie humaine, le kayak de mer.

 

                                                            Artkanak                                                                                       

D'un point de vue plus idéologique, il s'agit de véhiculer à l'occasion des rencontres fortuites qui ne manqueront pas de se réaliser, une certaine idée du voyage responsable, mettant en avant des valeurs fondamentales telles que l'ouverture d'esprit, l'acceptation de la différence, le partage des connaissances.

 

D'autre part, détermination et dépassement de soi sont les clefs de la réussite pour mener à bien ce projet qui s'inscrit, avec humilité dans le respect de la nature humaine et de son environnement.

 

 L'itinéraire

 

 Le départ aura lieu depuis la Marina de Port-Ouenghi, à 45 kilomètres à l'Ouest de Nouméa. Je naviguerai ensuite le long de la côte occidentale jusqu'à la passe de la Sarcelle pour rejoindre l'Ile des Pins au Sud. De retour sur la Grande-Terre, je profiterai d'une fenêtre météo favorable pour traverser le bassin des Loyauté, assisté d'un bateau qui assurera ma sécurité le temps de la traversée.

 

J'évoluerai ensuite dans l'archipel, entre l'Ilot Beautemps-Beaupré, Ouvéa, Lifou, Tiga et Maré. Puis j'entamerai une nouvelle traversée du bassin des Loyauté pour rejoindre la Grande-Terre. Le périple se poursuivra en longeant la « côte au vent » jusqu'à l'île Balabio, puis l’extrémité nord de la Grande Terre. Depuis Poum, je ferai l'aller-retour jusqu'aux Iles Belep, en passant par Yandé.

 

Enfin, je rejoindrai l'Ilot Ténia par la côte Sud, pour une dernière escale, avant de traverser la baie Saint-Vincent pour rejoindre Port-Ouenghi.

 

Nckt2014itineraire

 

La durée prévisionnelle

 

La durée prévisionnelle de ce raid a été évaluée à 70 jours. L'objectif étant de maintenir une moyenne de 48 km par jour en prenant en compte les aléas météorologiques. La plus petite étape faisant 31 km, contre 90 km à 120 km pour la plus longue.

 

La période de navigation

 

Le périple se déroulera pendant l'été austral, entre octobre 2014 et décembre 2014. Il s'agit de la période la plus chaude mais aussi de la plus pluvieuse. Le départ se fera vraisemblablement la première semaine d'octobre 2014.

 

Les difficultés et les dangers

 

          Les difficultés d'ordre climatique

 

La Nouvelle-Calédonie, qui bénéficie d'un climat tropical océanique tempéré, chaud et humide, est sous l'influence prédominante des alizés. C'est pendant la saison des pluies ou saison chaude, de novembre à avril, où les températures sont relativement plus élevées, de 25°C à 27°C, que la Nouvelle-Calédonie est exposée aux cyclones et aux fortes dépressions tropicales.

 

           Les difficultés liées au trafic maritime

 

Les abords des complexes miniers et de leurs wharfs imposants ainsi que la baie de Nouméa engendrent un trafic maritime intense. De même, les eaux du lagon sont très fréquentées par les plaisanciers et les pratiquants de sports nautiques. Cette affluence augmente considérablement les fins de semaines.

 

           Les dangers liés à la faune       

              

           Les requins

 

Ils sont très fréquents. Plusieurs espèces se côtoient, essentiellement des espèces du récif. Pas spécialement agressives envers l'homme mais toutes potentiellement dangereuses.

 

           Les serpents marins

 

Ils sont très fréquents eux aussi. Sur terre et dans l'eau. Toutes les espèces sont venimeuses, à morsure potentiellement létale. Mention spéciale pour Laticauda laticaudata dont le venin est très puissant (10 fois celui du cobra royal !)

 

            Autres espèces venimeuses, urticantes et toxiques

 

Certains poissons, méduses, anémones, coraux, oursins, ou cônes mais aussi moustiques, amibes, bactéries et micro-algues peuvent causer des troubles, des intoxications, du prurit, des céphalées, des diarrhées et des affections plus graves voir létales si elles ne sont pas décelées et traitées rapidement.

 

 

Kayakiste2

Titrelexpedition

                                                              

         

Navigation

 

Je naviguerai à bord d'un kayak pliable. Le choix du modèle n’est pas encore complètement fixé. Cependant il répondra aux critères suivants :

 

          - Capacité de charge importante

          - Bon comportement marin

          - Solidité

          - Equipé d’un gouvernail, d’une voile et de trappes étanches

 

Ces kayaks pliables sont très pratiques et peuvent être transportés facilement car une fois pliés, ils tiennent dans 1 ou 2 sacs parfaitement adaptés aux exigences des compagnies aériennes. Le kayak, d'une capacité de chargement maxi de 320 kg à 185 kg, selon le modèle, sera équipé d'une voile démontable.

 

Je m'orienterai grâce aux cartes marines du SHOM, au GPS et au compas embarqués, sachant que la plupart du temps je naviguerai à proximité de la côte. La traversée du bassin des Loyauté, d'une largeur de 90 à 120 kilomètres est évaluée au maximum à une vingtaine d'heures. C'est en raison des conditions particulières et par souci de sécurité que la traversée s'effectuera avec l'assistance d'un bateau « suiveur ».

 

Je serai également équipé d'une radio portative étanche VHF, qui me permettra de communiquer et de recevoir les informations des données météorologiques.

 

Campement, Bivouac

 

Chaque fin de journée j'installerai le bivouac pour la nuit. Le couchage se fera sous tente ou en hamac, modes éprouvés avec succès lors de mes périples précédents.

 

 Autonomie alimentaire

         

 L'alimentation sera constituée d'une part des plats lyophilisés de chez FALIERES NUTRITION-VOYAGER auprès de qui je bénéficie d'avantage à la commande. D'autre part, de barres énergétiques, de céréales, pain d'épice, compotes de fruits, huile d'olive, sucre en poudre, riz, pâtes, café et lait en poudre.

 

Platsvoyager

 

10 litres d'eau potable seront embarqués. L’approvisionnement se fera par la récolte de l'eau douce, au gré du parcours, dont un traitement chimique sera effectué chaque fois que nécessaire.

 

 Les produits de la pêche viendront, selon l'habileté du pêcheur, agrémenter le menu.

 

 Autonomie énergétique

 

L'autonomie en énergie sera assurée par des panneaux solaires couplés à une batterie qui emmagasinera l'énergie. La recharge des appareils (GPS, smartphone, appareil photo, camera) se fera via des connecteurs adaptés, à partir de la batterie ou directement depuis les panneaux solaires.

 

Solairebatterie

 

Logistique

 

Deux équipes m’assisteront depuis la Métropole et depuis mon port d’attache à Port-Ouenghi. Elles se chargeront du suivi de l’expédition et de la communication.

 

Pour traverser le bassin des Loyauté, je serai assisté d’un bateau qui assurera ma sécurité sur les 90 à 120 kilomètres qui me séparent de l’archipel des Loyauté.

 

Outre tout le matériel nautique nécessaire à la navigation et la sécurité en mer, j’embarquerai un appareil photo numérique et une caméra étanche.

         

Camphoto

 

Kayakiste2

Titrecommunication

 

Durant l'expédition je rédigerai un carnet de route où seront inscrits tous les évènements, rencontres et faits importants du voyage. J'y noterai également mes appréhensions, mes doutes, mes joies et les réflexions et pensées que cela m'inspirera.

 

ForumkayakCa3

 

 

 

Des photographies et des vidéos seront réalisées. Elles feront l'objet pendant l'expédition d'envois fréquents vers mes équipes afin d'alimenter d'une part les discussions ouvertes sur les forums www.expemag.com et www.forum-kayak.fr et d'autre part la page facebook dédiée au projet NEW-CALEDONIA KAYAK TOUR 2014, que je vous invite cordialement à consulter des à présent.

 

 

Kayakiste2

Titrequisuisje

 

Je m'appelle Erik …

 

J'ai 46 ans, marié à une conciliante et charmante épouse et papa comblé par trois garçons de 11 ans, 9 ans et 3 ans.

 

20130611_095509re

 

Mes loisirs « Outdoor » semblent définitivement tournés autour d'un thème générique : la Nature. En effet, la paléontologie, la minéralogie, l'ornithologie ou encore la randonnée pédestre, la course à pied et la pêche sportive à la mouche occupent la plupart de mon temps. Et depuis deux ans maintenant, la pratique du kayak de mer en amateur est venue compléter cette liste.

 

« Indoor », je me maintiens en forme par des séances hebdomadaires de musculation. Je m'entraine également très régulièrement en pratiquant le kayak sur le lac du Bourget, le lac d'Annecy, le lac Léman, le Rhône ou la Loire.

 

Je partage également mon temps entre la mise à jour de mes collections, la lecture, mon épouse, mes enfants, ma famille et mes amis.

 

Mes expériences sur l'eau

 

Adolescent j'accompagnais régulièrement mon oncle, sur son kayak sit-on-top, qui pêchait dans les étangs et lacs aux alentours de Sisteron dans les Alpes-de-Haute-Provence. Ces différentes cessions de pêche en kayak m'ont en partie, donné la passion de la pêche et d'autre part, ancré en moi ce doux rêve de découvrir le monde à la manière des coureurs des bois d'antan.

 

1998 : nage en eau vive dans l'Ubaye, à Jausiers, Hautes-Alpes, France. Hébergement en gîte. Bien que lointaine ce fut une expérience très enrichissante, mouvementée et encore très fraîche dans ma mémoire.

 

2000 : Canoë sur l'Ardèche, entre Vallon-Pont-d'Arc et Saint-Martind'Ardèche, Ardèche, France. Deux jours avec bivouac sous tente. Du classique ...

 

05 mai 2012 au 12 mai 2012 : Descente du Rhône pendant 5 jours, en kayak de mer, en solitaire, en autonomie, depuis Genève (Suisse), jusqu'à Valence (Drôme, France). L'objectif était d'aller jusqu'à la mer... Quelques photos ICI.

 

Rhone124

 

1er juin 2013 au 13 juin 2013 : Descente du Rhône pendant 13 jours, en kayak de mer, en solitaire, en autonomie, depuis son embouchure au Bouveret (Suisse) dans le lac Léman, jusqu'à son embouchure en Méditerranée. Près de 630 km parcourus. Plusieurs étapes à 50, 60 et près de 70 km par jour. 25 barrages franchis, 32 portages effectués. Album photos de l'expédition.

 

Rhone2

 

Rhone1

 

10 juin 2014 au 26 juin 2014 : Navigation autour de la Corse pendant 16 jours, en kayak de mer, en solitaire, en autonomie, dans le sens horaire, en partant du port de plaisance de Toga, à Bastia. Soit un périple de plus de 600 km avec des étapes de 50, 60 et 66 km pour la plus longue. Le périple en photos.

 

Balistraplage1

 

 

Kayakiste2

Titrenaissance

 

Un rêve d'adolescent

 

Je me souviens d'une série TV où le générique présentait un trappeur, un coureur de bois comme on les appelait alors, incarné par Robert Conrad, naviguant à bord d'un canoë en écorce de bouleau, dans les rapides d'une rivière du Colorado.

 

Certainement que cette vision, digne des images d'Epinal, influença mon imaginaire. Le désir d'émancipation arrivant avec l'adolescence, et riche, on se croit tous riche de quelque chose à cet âge là, riche donc, d'une jeune et naissante expérience avec le canoë de tonton, j'accrochai une carte des voies navigables de France au mur de ma chambre, en traçai le contour au feutre rouge et me promis solennellement d'en faire le tour. Un jour, je le ferai …

 

Comme tous les rêves d'enfant, cette douce utopie resta enfouie plusieurs années jusqu'au déclencheur fatidique qu'est l'approche des quarantièmes, non pas rugissants, mais bougies. Cela m’apparut comme une réalité évidente. J'allais faire du canoë... ou du kayak. J'optai pour le kayak de mer et le Rhône pour commencer. Fort de cette première positive et instructive expérience, je pensai toute une série de projets engagés dont le premier serait la circumnavigation d'une contrée qui ne m'est pas complètement inconnue, la Nouvelle-Calédonie.

 

Le tour de la Nouvelle-Calédonie, de la Grande Terre plus particulièrement, a été effectué plusieurs fois. J'ai donc décidé d'en faire le tour, en y ajoutant des options à savoir le tour de l'île des Pins, la navigation vers les îles Loyauté, et la jonction avec les îles Belep.

À quoi servira la collecte ?

Billet Aller/Retour

         

La collecte servira à acheter le billet Aller/Retour Lyon - Tontouta (NC) qui, à l'heure de la présente rédaction est de 3108 euros. (Air-France, Classe Premium-Economy).

 

J'ai choisi cette formule car elle permet de prendre un bagage supplémentaire et passer à 3 bagages au lieu de 2.

 

Logoairfrance

 

J'ai déjà en ma possession une certaine partie du matériel nécessaire. Il me manque encore des éléments pour lesquels je vais fournir un effort financier personnel. Cependant, je ne dispose pas de ressources suffisantes pour prendre à ma charge le coût total du projet qui s'élève à près de 20000 euros.

 

                         Budget1

 

Balise de sécurité EPIRB (Emergency Position Indicating Radio Beacon)

 

La collecte servira à l'achat d'une balise de détresse EPIRB manuelle, organe essentiel en matière de survie et de sécurité en mer. Le modèle choisit est distribué par Kannad Marine à un prix de 409 euros.

 

Balise-de-detresse-kannad-epirb-manuelle-z-926-92664

 

Congé sans solde

 

J'ai d'ores et déjà obtenu un congé sans solde auprès de mon employeur, qui me laisse donc partir trois mois, mais sans traitement.

 

Ce manque de revenus va impacter sévèrement les finances de mon foyer. C'est pourquoi la collecte servira en grande partie à combler le déficit de 6000 euros correspondant au trois mois de l'expédition. Ainsi ma famille pourra subvenir à ses besoins sereinement pendant cette période.

Thumb_sans_titre-1
Erik Perna

46 ans, marié à une charmante et très conciliante épouse, père de trois garçons âgés de 11 ans, 9 ans et 3 ans, aussi blonds qu'un champ de blé en plein mois de juillet. Je pratique l'itinérance en kayak de mer, en solo, en autonomie avec bivouacs depuis 2012. J'ai acheté mon premier kayak d'occasion en 2011 et mon premier kayak neuf en 2014. J'ai des... Voir la suite