Autres Tropiques - 3 femmes photographes -1 exposition

Aidez-nous à éditer le catalogue de l'exposition de photographies "AUTRES TROPIQUES"

Visueel van project Autres Tropiques - 3 femmes photographes -1 exposition
Geslaagd
40
Bijdragen
10/10/2014
Einddatum
€1.831
Voor €850
215 %

Autres Tropiques - 3 femmes photographes -1 exposition

<p> <strong>IMPRIMER LE  CATALOGUE</strong><strong> DE L'EXPOSITION "AUTRES TROPIQUES" !!!</strong></p> <p> <strong>Suite à nos nombreuses démarches, la réalisation de notre beau projet (200 M2 d'espace d'exposition, 50 oeuvres exposées) a déjà obtenu différents soutiens, notamment pour la scénographie et la </strong><strong>communication. </strong>(Soutien logistique de la Ville de Montreuil)<strong>.</strong></p> <p>  </p> <p> <strong>Il nous manque pourtant le budget nécessaire à l'impression de notre catalogue (56 pages).</strong></p> <p> (Maquette généreusement conçue par l'atelier de graphisme L'épicerie.)</p> <p> <strong>Document incontournable de notre évènement, il sera mis en vente pendant l'exposition et contribuera également a financer la réalisation de notre exposition. </strong></p> <p>  </p> <p> Ci-dessous la couverture du futur catalogue, et la maquette de l'affiche de l'exposition</p> <p>  </p> <p>  <img alt="Couv_derbas-1410339221" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/118401/couv_derbas-1410339221.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Affiche_2-1410271058" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/118248/AFFICHE_2-1410271058.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong><u>Thématique de l’exposition "AUTRES TROPIQUES" </u></strong></p> <p> <strong>Nous avons mis en place en place sous les conseils de Jean-Michel Marchais, notre commissaire d’exposition (Ancien directeur de la galerie Trafic à Paris) la thématique de l’exposition. Nous travaillons autour du paradoxe soulevé par Claude Lévi-Strauss dans <em>Tristes Tropiques</em> : raconter l’anthropologie malgré la difficulté à transmettre, par des mots, le contenu de toute exploration ; mettre en place, en conséquence, des procédures de détournement touchant à la fiction, au fabriqué, etc. </strong><strong>La grande majorité de ces pièces est visuelle. Quelques unes sonores.  </strong></p> <p>  </p> <p> <strong>ARTISTES</strong></p> <p> <u><strong>EDITH DUFAUX</strong></u></p> <p> Diplômée de l’Ecole Nationale des Arts décoratifs de Paris, Edith Dufaux mène un travail de peintre, graveur et photographe. Elle a exposé dans divers lieux dont la Fondation Cartier.</p> <p> En 2004, elle publie le livre «  Les 26 territoires » (auteur et illustratrice) aux éditions de l’Inventaire (Actes Sud).</p> <p> Parallèlement, de 1999 à 2009, elle collabore avec Pierre Dumayet et Robert Bober en créant des fictions picturales dans le cadre de documentaires produits par Arte sur Dreyfus, Flaubert,Balzac…</p> <p>  </p> <p> <em>Mon travail photographique témoigne de l’organisation symbolique de lieux nés de la mise en scène d’un jeu de construction que j’ai conçu et fabriqué.</em></p> <p> <em>Si la maquette a valeur de construction mentale, la photo permet une mise à distance qui ouvre sur une nouvelle interprétation de cet espace fictif.</em></p> <p> <em>La photo valide cet espace théâtral réduit en lui donnant accès à une dimension monumentale et en s’offrant comme témoignage de traces de ce qui pourrait avoir été et pourrait être.</em></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Edith-dufaux-04-1410017501" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/117682/Edith-Dufaux-04-1410017501.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>CHRISTINE MATHIEU</strong></p> <p> Christine Mathieu artiste française a passé son enfance dans le Jura et son adolescence </p> <p> à Genève avant d’aller faire son cursus artistique à Paris. Elle réside et travaille actuellement </p> <p> à Montreuil (93). Ses photographies sont aujourd’hui sélectionnées dans le cadre de festivals internationaux et incluses dans des expositions nationales et internationales.</p> <p>  </p> <p> <em>Mes différentes séries photographiques ont une trajectoire commune : la tentative  </em><em>d’épurer l’objet, le sujet photographié. Le dévoiler.</em></p> <p> <em>Je recherche la radicalité dans l’élaboration de la mise en scène puis dans les cadrages. Mon regard a poli, raboté, épluché l’objet pour esquiver les subterfuges.</em></p> <p> <em>Je ne cherche pas à séduire l’oeil, c’est à l’âme que je m’adresse. </em></p> <p> <em>C’est ma façon à moi d’instaurer le silence, de contrarier le bavardage. </em></p> <p> <a href="http://www.christine-mathieu.com" target="_blank">http://www.christine-mathieu.com</a></p> <p>  </p> <p> <img alt="Ghost_hombre_2-1410018041" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/117684/ghost_hombre_2-1410018041.jpg"></p> <p>  </p> <p> <em>«La force subversive, la brutalité sourde émanant de la recherche de Christine Mathieu vient peut-être de la constitution sui generis du mystère, de la substance même du secret : indicible, inextinguible, silencieux, originel.».</em> Nicolas Savignat </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>JULIE RAMAGE</strong></p> <p> Julie Ramage (1987, Paris) a été formée à l'Université Paris VII et au Center for Alternative Photography de New York. Elle travaille sur l’application des techniques anciennes de photographie aux problématiques sociales et politiques contemporaines, en explorant les codes de représentation qu’une communauté peut imposer à ses marges. </p> <p> Ce questionnement de l’identité visuelle se situe au croisement de la mémoire personnelle, de la mémoire collective, du territoire, et des groupes sociaux. Depuis 2009, son travail a fait l’objet d’expositions individuelles et collectives en France, aux Etats-Unis, en Argentine et en Espagne. </p> <p>  </p> <p> <em><u>La série exposée LA VIE DE PIERRE JUDEAUX</u></em></p> <p> <em>Pierre Judéaux, fils d’agriculteurs, est né en 1931 dans les environs de Rennes. </em></p> <p> <em>Très jeune, un mauvais diagnostic le condamne à une santé précaire, ses poumons étant endommagés. Vivant dans la ferme de ses parents et à quelques kilomètres de la ferme de sa sœur mariée, il devra adapter l'exploitation de sa ferme à sa condition physique ; il restera célibataire jusqu'à sa mort, en 2011. Il laisse derrière lui Les Cours d’Ahaut, une maison occupée par sa famille depuis 1930, un espace étrange et paradoxal, dans lequel des strates d’objets et de documents ont été déposés année après année, sans que la génération suivante n’en modifie jamais l’emplacement. Quatre-vingt quatre ans d’archives et d’artefacts qui témoignent de l’impact de la guerre sur le monde agricole, de sa lente reconstruction après l’armistice, puis de son déclin progressif dans le monde moderne ; </em><em>Quatre-vingt quatre ans</em><em> d’une stratification progressive de la mémoire familiale, consacrant cet espace comme un non-lieu, une zone immobile d’accumulation et de conservation.</em></p> <p>  </p> <p> www.julieramage.com</p> <p>  </p> <p> <img alt="Visuel_comm_julie-1410278785" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/118283/Visuel_Comm_Julie-1410278785.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>LE LIEU DE L'EXPOSITION : </strong><strong>La brasserie Bouchoule à Montreuil. 93 </strong></p> <p> <strong>LES DATES : du 15 au 30 Novembre 2014, pendant le mois de la photo à Paris.</strong></p> <p> <strong>Date du vernissage : 15 novembre 2014</strong></p> <p>  </p> <p> <strong>Vue du projet scénographique de l'exposition, espace de 200m2</strong></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Plan_3d_002a-1410018783" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/117686/PLAN_3D_002a-1410018783.JPG"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Dsc00319-1410019938" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/117688/DSC00319-1410019938.jpg"></p> <p>  </p> <p> L'espace de la Brasserie Bouchoule à Montreuil (Centre d'art des Instants chavirés à Montreuil)</p>

Waar dient de collecte voor

<p> <strong>Impression du catalogue, format A4, 56 pages (200 exemplaires)  800 euros</strong></p> <p> <strong>Livraison  : 50 euros</strong></p> <p> Un dépassement de la collecte nous permettrait de faire imprimer égalment une série de cartes postales</p>

Kies je beloning

€5

Geschatte levering: november 2014

Un énorme merci et une reconnaissance éternelle.
  • 1 bijdrage

€10

Geschatte levering: november 2014

Un énorme merci et une invitation au vernissage de l'exposition
  • 2 bijdragen

€20

Geschatte levering: november 2014

Un énorme merci, une invitation au vernissage et un jeux de 2 cartes postales des oeuvres exposées. Votre nom dans la rubrique remerciements du catalogue.
  • 9 bijdragen
  • 11/20 beschikbaar

€50

Geschatte levering: november 2014

Un énorme merci, une invitation au vernissage, un jeux de 2 cartes postales des oeuvres exposées et un catalogue. Votre nom dans la rubrique remerciements du catalogue.
  • 4 bijdragen

€100

Geschatte levering: november 2014

Un énorme merci, un jeu de 2 cartes postales, un catalogue de l'exposition, un tirage A4, signé, au choix d'une des oeuvres exposées par les artistes. Votre nom dans la rubrique remerciements du catalogue.

€100

Geschatte levering: november 2014

Un énorme merci, un jeu de 2 cartes postales, un catalogue de l'exposition, un tirage A4, signé, au choix d'une des oeuvres exposées par les artistes. Votre nom dans la rubrique remerciements du catalogue.
  • 5 bijdragen
  • 10/15 beschikbaar

€200

Geschatte levering: november 2014

Un énorme merci, une invitation au vernissage, un jeux de 2 cartes postales, un catalogue et un tirage A3, signé, d'une des oeuvres exposées par les artistes. Votre nom dans la rubrique remerciements du catalogue.
  • 5/5 beschikbaar

Een gift doen

Ik geef wat ik wil

Uitverkocht

€50

Geschatte levering: november 2014

Un énorme merci, une invitation au vernissage, un jeux de 2 cartes postales des oeuvres exposées et un catalogue. Votre nom dans la rubrique remerciements du catalogue.
  • 15 bijdragen
  • 0/15 beschikbaar