Censure! Un podcast en 3 épisodes

Censure! est un podcast documentaire de 3 épisodes sur, devinez quoi, la censure. En particulier celle qui s’exerce sur le corps des fxmmes.

Visueel van project Censure! Un podcast en 3 épisodes
Geslaagd
43
Backers
06/04/2021
Einddatum
€4.350
Voor €4.350
100 %
Feminisme
Indie
Verander
je leven

Censure! Un podcast en 3 épisodes


Notre projet en 2 mots 

Censure! est un podcast documentaire de trois épisodes sur, devinez quoi, la censure. Plus spécifiquement, celle qui s’exerce sur le corps des fxmmes 

Un épisode sur la censure vécue par les artistes est déjà paru (en écoute ici). Trois autres sont écrits et ne demandent plus qu’à exister !

Constance et Duu Din Ka, créatrices du projet 


Censure! est né dans la tête et le corps de Constance. Elle ressentait un besoin en elle, son entourage, de nommer, définir, délimiter, triturer, papouiller… tout ce que la censure fait à nos corps. Pour mieux le déconstruire.

 

Au printemps 2020, elle a donc rencontré plusieurs artistes qui lui ont raconté une rencontre avec une forme de censure et comment elles l’ont surmonté.


Mais il fallait encore quelqu’un.e pour faire la création sonore. Elle s'est souvenue de ce soir, dans un salon en banlieue parisienne, où Duu Din Ka, de aka Mathilde, jouait de la harpe d’un air malicieux. Un coup de fil plus tard, c'était dans la boite.

Un premier volet de 30 minutes a donc vu le jour et a été accompagné par le collectif Gloria, qui l’a diffusé lors de leur exposition Ras la moule de la censure à Marseille en septembre dernier. Par la suite, le pitch de Censure! a remporté le prix du podcast de Ground Control.
 

Qui sont-elles ? 

Constance est réalisatrice de documentaires sonores et journaliste indépendante pour plusieurs médias (RTS, RFI, Mediapart). Elle est aussi la fondatrice d’une association, Jouïr, qui produit des podcasts sur l’intimité, la sexualité et le genre. 

Duu Din Ka, aka Mathilde, est chimiste, activiste et artiste sonore. Elle pratique la harpe et le chant, et son travail sonore oscille entre la pièce radio, la musique improvisée et la bonne techno qui crépite. Entre deux arpèges de harpe, un synthé démoniaque.

Iels nous accompagnent 

Mathilde Girault, directrice éditoriale, Laura Eisenstein productrice audiovisuelle, Frédéric Haury réalisateur et vidéaste de Ground Control accompagnent la création de Censure, avec l’équipe d’Acast et de Ground Control. 

Notre projet en détail 

Censure! parle des nuances de la censure qui sont à l'oeuvre sur les corps, en particulier celui des fxmmes cis et trans, des personnes non-binaires, racisées et invalides. C’est un podcast de deux femmes cis blanches et valides, qui laissent la place à d'autres personnes parfois plus concernées.

Pour passer à l'action et se réapproprier nos corps ensemble, il faut dessiner les mécanismes à l'œuvre dans différents types de censure.

Et pour cela, nous avons besoin de votre aide pour financer la première saison de 3 épisodes de 15 à 20 minutes. 

On voudrait produire des épisodes qui nous permettront d'avancer individuellement et collectivement sur ces sujets, au moyen de témoignages de professionnel.le.s et de concerné.es, tout en contournant les creux pour en faire des vagues ; dire les choses dures ou joyeuses au moins autant avec des mots qu’avec des sons.

 

Déroulé des 3 épisodes que vous nous aidez à produire

 

Un premier épisode sur les traumas et l’art 

Cet épisode évoque le traumatisme sous sa forme incarnée. On y entendra une spécialiste, qui nous parlera de l'amnésie traumatique, c’est à dire lorsqu’un traumatisme refait surface après une période plus ou moins longue d'amnésie. Cette forme de traumatisme s’apparente à une censure que nous exerçons sur nous-même, pour des raisons parfois bénéfiques de protection, mais dont le dénouement peut s’apparenter à un jeu de piste souvent douloureux. Nous y entendrons donc également une thérapeute corporelle, dont la pratique vise en partie à révéler puis réparer les traumatismes cachés dans le corps.

 

Un deuxième épisode sur la censure dans l’espace public 

Nous aborderons dans cette épisode la façon dont l’espace public est conçu et pensé par les hommes blancs cis valides pour eux-même, et comment le corps des fxmmes peut y être contraint, limité, censuré dans son mouvement et sa respiration.

L’épisode suivra Camille, urbaniste, qui nous parlera de la création d'une ville féministe, ainsi que des extraits de Présentes, un livre de Lauren Bastide.

 

Un troisième épisode sur la censure sur les violences par les femmes 

Cet épisode est consacré à la violence exercée par les femmes. Les activistes radicales, les gangs, ou les femmes en guerre sont notamment dans notre ligne de mire. Ces formes de violence font en general l’objet d’une censure dans l’espace médiatique, conformément a l’image que celui-ci offre de la femme et sa légendaire douceur.

Il fera intervenir un témoignage d'une femme qui utilise la violence pour se réapproprier son corps suite à une censure, ainsi qu’un entretien avec Coline Cardi, l'une des autrices de Penser la violence des femmes.

Le thème de ces épisodes peuvent varier si d'autres thèmes se dessinent dans les témoignages que nous recevons au fur et à mesure lors d'appels à témoignages dans des groupes FB, des rencontres avec la communauté. 

L'avenir de Censure

Nous espérons produire à l'avenir d’autres épisodes, et faire vivre une forme d’animation de la communauté autour de Censure ! :

- Censure! sera exposée à Main d’Oeuvre par le collectif Gloria à Paris dans le courant de l'été 2021. 

- Des rencontres-débats après la diffusion de chaque épisode avec l'un.e des intervenant.e.s. 

- Intervention des podcasteuses de Censure! dans le cadre de festivals et d'événements féministes courant 2021, à Marseille et à Bruxelles

 

Article et récompenses

Article Manifesto XXI
Prix du public au festival du podcast de Ground Control 
Sélection au prix du public au Brussels Podcast Festival

Waar dient de collecte voor

Comment seront repartis les coûts ?

On compte à peu près 50h de travail à deux par episode. 30 pour l'écriture, la recherche, le tournage et le montage, ça c'est Constance et 20h pour la creation sonore et le mixage, ça c'est Mathilde.

Ce qui donne, après un savant calcul, une repartition comme suit :

2% pour Laurie et son magnifique visuel

8% de commission pour Kiss Kiss Bank Bank

20% de recherche, écriture (ça, c'est Constance)

14% pour le tournage (encore elle)

20% pour le montage (et toujours)

20% pour la création sonore (un arpège ? ici c'est Mathilde)

16% pour le mixage (que ça sonne !)

Kies je beloning

Een gift doen

Ik geef wat ik wil