HANNYA, un court-métrage d'Eva Muñoz

Soutenez le nouveau court-métrage d'Eva Muñoz, un huis clos anxiogène et viscéral !

Visueel van project HANNYA, un court-métrage d'Eva Muñoz
Geslaagd
61
Backers
31/01/2020
Einddatum
€2.871
Voor €2.000
144 %
Indie

HANNYA, un court-métrage d'Eva Muñoz

L'HISTOIRE

Pour Ana (25 ans), c’est le grand soir : son copain, Mathieu (30 ans) va enfin lui faire rencontrer son cercle d’amis.  La soirée se déroule sans trop d’accrocs jusqu’à l’arrivée de Marie, l’amie d’enfance de Mathieu dont Ana n’a jamais entendu parler, et que ce dernier couve d’un oeil étrange… 


LA PORTEUSE DU PROJET  

Eva Muñoz est réalisatrice et scénariste. Diplômée de l’Ecole Supérieure de Réalisation Audiovisuelle (ESRA Paris), elle écrit et réalise deux courts-métrages en 2018, tous deux auto-produits dans une économie de moyens. 

Son premier court, « Il était une fois la mer », co-réalisé avec Sarah Clavelly, avec les acteurs Stefan Crépon (« Le Bureau des Légendes ») et Christian Pelissier (voix française du Capitaine Haddock), nous plonge dans un univers post-apocalyptique dans lequel la mer aurait disparu, entre nostalgie et onirisme. Le second, « Muñecas », réalisé en solo et en langue espagnole est sa première incursion dans l’horreur psychologique. Elle offre avec ce court une lecture différente du genre du « Rape and Revenge » : entre réflexions sur le traumatisme et la perpétuation de la violence, ambiguïté des personnages et pointes d’humour absurde. 

« Muñecas » compte à son actif une dizaine de sélections en festivals en France et à l’international

En 2019, son scénario « Charognes » est sélectionné par la Maison des Scénaristes pour aller au célèbre festival de Clermont-Ferrand, faisant ainsi partie des 18 finalistes sur plus de 300 projets. Grâce à cette sélection, elle trouve là-bas ses producteurs et est depuis en recherche de financement via le circuit traditionnel.

Dans l’attente du tournage de « Charognes », Eva écrit un nouveau scénario, celui d' « Hannya », qu’elle compte auto-produire comme elle l’avait fait pour « Muñecas » . Plus long et plus ambitieux que son dernier film, « Hannya » nécessite forcément plus de moyens. Et si Eva y engage toutes ses économies, elle aura cette fois-ci besoin de faire appel à vous et à votre générosité pour que son projet puisse voir le jour ! 

Liens privés pour voir les deux précédents films d’Eva : 

« Il était une fois la mer »

https://vimeo.com/264748806

« Muñecas »

https://vimeo.com/292029565

Merci de nous contacter par mail à hannyalefilm@gmail.com pour obtenir les mots de passe.


NOTE D'INTENTION 

« Suis-je amoureux ? – Oui, puisque je l’attends. » L’autre, lui, n’attend jamais. Parfois, je veux jouer à celui qui n’attend pas ; mais, à ce jeu, je perds toujours. L’identité fatale de l’amoureux n’est rien d’autre que : je suis celui qui attend. » »

Il y a quelques années, je découvre "Fragments d’un discours amoureux" de Roland Barthes. Je suis complètement chamboulée : pour la première fois, quelqu’un met les mots justes sur ce que je vis en tant qu’amoureuse, sur ce que je subis mais n’arrive jamais à saisir tout à fait.

J’offre ce livre à plusieurs personnes et le verdict est sans appel : homme ou femme, quel que soit l’âge, chacun y retrouve cruellement son vécu. La puissance et l’universalité de cet essai me donnent alors envie, un jour à mon tour, d’écrire et de réaliser un film sur les affres de l’amour. En 2019, je me lance enfin avec « Hannya ».  

« Comme jaloux, je souffre quatre fois : parce que je suis jaloux, parce que je me reproche de l'être, parce que je crains que ma jalousie ne blesse l'autre, parce que je me laisse assujettir à une banalité : je souffre d'être exclu, d'être agressif, d'être fou et d'être commun. » 

Huis clos quasi choral sur l’amour, « Hannya » me permet aussi à partir de souvenirs de soirées dérangeantes, que j’ai pu vivre ou que des amis ont pu me confier, d’étudier à la loupe un patchwork d’émotions complexes : angoisse, isolement, jalousie, phénomène de comparaison / dévalorisation, blessures d’ego… mais surtout de comprendre comment naît et se développe un rapport à l’amour déséquilibré. Au-delà de la jalousie, le plus gros problème d’Ana, mon personnage principal, reste encore son besoin irrépressible d’aimer et surtout d’être aimée autant qu’elle aime. Ballotée par son désir, coincée dans sa situation de dépendance, Ana est réduite à l’état de symbiote, ne pouvant s’empêcher de chercher son hôte, qu’il soit disposé à recevoir son amour ou non.

"L’être que j’attends n’est pas réel. Tel le sein de la mère pour le nourrisson, » je le crée et je le recrée sans cesse à partir de ma capacité d’aimer, à partir du besoin que j’ai de lui » : l’autre vient là où je l’attends, là où je l’ai déjà créé. Et s’il ne vient pas, je l’hallucine : l’attente est un délire."

Eva Muñoz


LES ACTEURS 

Anaïs Parello 

est Ana 

Déjà actrice principale de « Muñecas », Anaïs a définitivement conquis le coeur et gagné la confiance d’Eva. Pour preuve : le rôle d’Ana a été écrit spécialement pour elle !  

Anaïs a été au cours Florent à Paris, a suivi les cours de Michèle Harfaut, et s’est aussi formée en comédie musicale sous la direction de Frédérique Farina. Elle joue en français, en anglais et en espagnol, et parle également italien couramment. Et ça tombe bien car son personnage dans « Hannya » est bilingue français / espagnol !

Anaïs est représentée en France par Film Talents ; en Angleterre par Kismet Gold; et par l'agence VV-Les Agents Voix pour la voix off.

Pour voir son travail et son talent de comédienne : https://www.anaisparello.com/

 

Mathieu Lourdel 

est Mathieu

Comédien et metteur en scène, Mathieu a une solide expérience du jeu : déjà 8 longs-métrages à son actif (« La princesse de Montpensier », « J’aime regarder les filles »…), de nombreux rôles à la télévision et au théâtre, et même un Grand Prix au Festival de Gérardmer en 2018 avec son rôle principal dans « Et Le Diable Rit Avec Moi ».

Mathieu est représenté par l’agence CinéArt.

Pour voir son travail et son talent de comédien : http://www.cineart.fr/talent/Mathieu_LOURDEL.htm

 

 Sophie de Fürst 

est Marie

Si le visage de Sophie vous dit quelque chose, ne cherchez plus ! Vous l’avez sans doute vu dans la série « Profilage » où elle incarne le lieutenant Emma Tomasi ou encore dans le film « Comment c’est loin » aux côtés d’Orelsan et Gringe. Elle a également joué au cinéma dans « Cézanne et moi », « Edmond », « L’Oncle Charles », « De toutes nos forces »… mais aussi au théâtre (« Intramuros », « Jeanne d’Arc »…) et sur le web (« Les Terroristes du Quotidien »). Et elle est aussi réalisatrice à ses heures ! 

Pour ne rien gâcher, Sophie a remporté plusieurs prix d’interprétation pour ses rôles dans des courts-métrages : 

« L’attention » - Mention spéciale pour interprétation au Festival de Sardaigne 2017 ainsi que 3 prix meilleure actrice au Festival Cas D’rage 2017

« Un café, allongé » - Prix d’interprétation féminine au City Court 2016

Sophie est représentée par l’agence TimeArt.

Pour voir son travail et son talent de comédienne : https://www.youtube.com/watch?v=lHOXjq5bYSY

 

Clara Guziewicz 

est Clara

Clara a une formation de jeu anglosaxone : méthode actor studio et drama center (avec Jack Waltzer, GFCA Paris et Londres). Elle maîtrise donc aussi bien l’anglais que le français. 

Elle a pour l’instant surtout joué au théâtre (« Incendies », « Demons »…), dans des courts-métrages et dans le clip « Boys » des Spang Sisters.

Son rôle dans le court-métrage « Désir Pastel » lui a valu plusieurs prix d’interprétation féminine (Paragon Festival de Los Angeles, MEDFF à Syracuse…).

 

Slimane Yefsah 

est Tom 

Slimane a fait ses armes au prestigieux Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique. Aussi à l’aise face caméra que sur les planches, vous avez pu le voir au cinéma (« Nés en 68 »), à la télévision (« Section de recherches », « Mes amis, mes amours, mes emmerdes »…) ou au théâtre (« Djihad », « Don Quichotte », « Les mémoires D’Hadrien », « La Dispute » - Tournée Comédie Française… ).

Slimane est représenté par l’agence 1D.

Pour voir son travail et son talent de comédien : http://www.les1d.fr/talent/comediens/slimane_yefsah.htm

 


L’ÉQUIPE 

À L’IMAGE - Maxence Muller

Diplômé de l’ESEC, chef opérateur depuis 2012 et membre au CA de l’Union des chefs opérateurs, Maxence a fait ses armes depuis longtemps : il compte à son actif pas moins d’une quarantaine de courts-métrages, de nombreuses publicités (Rentrée du cinéma, Google, Renault, DTC Monaco…) et plusieurs clips dont le très sympathique et déjanté « Evier Métal » d’Ultra Vomit. « Hannya » sera sa première collaboration avec Eva. Sa grande cinéphilie, son expérience et sa vision intelligente de la mise en scène feront de lui un interlocuteur de qualité, à n’en pas douter ! 

Pour voir son travail : http://www.maxencemuller.com/

 

AU SON - Nicolas Rivière & Elias Cheyroux

Le premier, Nicolas, a fait le parcours ISTS à l’ESRA et est actuellement en Master de Création Sonore  à l’Université Paris 8. Le second, Elias, est lui aussi un ancien étudiant de la section ISTS à l'ESRA et est désormais élève à la prestigieuse école de la FEMIS. Ils ont tout deux déjà travaillé sur les précédents films d'Eva ainsi que sur de nombreux courts-métrages  (« Et Le Diable Rit Avec Moi », « Margaux », « On ne parle plus beaucoup aujourd'hui », « Je ne mange pas de ce pain là »…). Ils forment un tandem parfait : Nicolas possède une énergie folle, Elias, un sang froid à toute épreuve.  Leur point commun : leur incroyable créativité et leur bienveillance. 

On ne change donc pas une équipe qui gagne : Nicolas et Elias seront à nouveau là sur « Hannya » pour veiller à la prise de son sur le tournage mais aussi au montage son et au mixage. De véritables hommes tout-terrain ! 

 

À LA DIRECTION ARTISTIQUE - Sarah Clavelly

Après avoir coréalisé « Il était une fois la mer » avec Eva puis avoir aidé à la direction artistique et aux costumes sur « Muñecas », Sarah est à nouveau de la partie ! Son aide à la direction artistique sur « Hannya » sera précieuse, le film nécessitant un univers visuel très marqué et une esthétique particulièrement soignée. Un beau défi pour cette ancienne de l’ESRA, vidéaste, photographe, dessinatrice et storyboardeuse de talent…

Pour voir son travail : https://sarahclavelly.com/

 

À LA DÉCORATION - Alice Franchet

Toujours énergique et optimiste, Alice ne manque jamais d’idées pour rendre un lieu aussi beau que crédible au service de l’histoire et des personnages ! Elle a déjà été chef décorateur sur plusieurs courts-métrages (« Je suis un être chair », « Jusqu’au dernier grain », « L’insensée »…) ainsi que sur un clip (Balik). 

 

AU MAQUILLAGE SFX - David Scherer

Grand maquilleur SFX français, habitué des plateaux de cinéma (chez Gaspar Noé, Hélène Cattet et Bruno Forzani, Bertrand Mandico…) comme de télévision (« Le Bazar de la Charité », « Profilage », « Candice Renoir »…), David nous fait l’honneur de sa présence une seconde fois puisqu’il avait déjà réalisé les SFX de MUÑECAS. Une belle collaboration qui n’est pas prête de s’arrêter ! 

Pour voir son travail : https://dsfx.book.fr/

 

À L’ASSISTANAT RÉALISATION - Seymour Chase Dugowson et Etienne Bator 

Pour faire en sorte qu’un tournage se passe dans les meilleures conditions possibles et concocter un plan de travail malin et efficace, Seymour est toujours partant ! En 2019, il a travaillé sur pas moins de 6 courts-métrages en tant que 1er assistant réalisateur. Sa devise : « Une main de fer dans un gant de velours ». 

Il sera épaulé par Etienne, assistant réalisateur habitué des plateaux d’Eva. Il a déjà travaillé en tant que troisième assistant plusieurs fois à la télévision (« Scènes de Ménage », « Demain Nous Appartient », pub MAAF…). Toujours à l’écoute, Etienne saura donner au plateau un climat bienveillant quelles que soient les circonstances ! Un beau tandem en perspective ! 

 

AU MONTAGE - Joseph Bouquin

Ancien de l’ESRA, monteur, réalisateur, scénariste, graphiste, membre du collectif « Les Films de la Mouche »… Joseph compte beaucoup de cordes à son arc. Déjà monteur sur « Muñecas », Joseph est un allié de longue date. Il suit le projet « Hannya »  depuis ses balbutiements et sera, grâce à son sens du rythme et de l’émotion, un atout précieux pour l’étape de la « troisième écriture » du film. 

 

À LA MUSIQUE  - Antoine Barbe

Jeune prodige, Antoine Barbe étudie à la SAE. Il mettra toute sa passion pour la musique électronique et son talent au service de la bande son d’Hannya : au programme, des morceaux de techno indus entêtants et anxiogènes ! 

Un exemple ici : https://soundcloud.com/antoinebarbe/devote-to-nothingness

 

Waar dient de collecte voor

Même si son équipe a accepté de faire le projet bénévolement et qu’une grande partie du film est financée par les économies d’Eva, il reste encore certains départements sur lesquels nous avons besoin d’aide :

 

Si nous atteignons le premier palier à 2000€, le film pourrait être grandement amélioré avec : 

- des effets spéciaux sur plateau et en post-production

- de beaux costumes

- une décoration soignée 

 

Si nous atteignons le deuxième palier à 3000€, nous pourrions :

- avoir du matériel (caméra, machinerie, lumière) de plus grande qualité

- payer les droits musicaux d’un titre célèbre présent dans le film

- envoyer le film dans des festivals prestigieux

Et nécessairement, pour que le tournage prévu fin janvier puisse se faire, nous avons besoin de vous ! 

 

Kies je beloning

Een gift doen

Ik geef wat ik wil