Hey Mummy! exposition

Soutenez l'exposition "Hey Mummy!" : 7+1 femmes sur le transgénérationnel féminin du 20 au 27 septembre 2021 à la galerie 59 Rivoli Paris !

Visueel van project Hey Mummy! exposition
Geslaagd
36
Bijdragen
17/09/2021
Einddatum
€2.038
Voor €400
510 %
Indie

Hey Mummy! exposition

www.heymummy.org Le projet : 7 femmes artistes + 1 scientifique sur le thème du transgénérationnel féminin Exposition + autour : soirée performative, débat, signature, rencontres Projections • Installations • Sculptures • Peintures • Dessins • Photographies • Performances à propos : "c'est l'histoire d'une famille où l'on coupe le rôti aux deux bouts avant de le faire cuire. Quand on demande à la mère pourquoi elle procède ainsi, elle répond : "Parce que ma mère faisait de même". En fait, c'est la grand-mère qui avait commencé car... elle avait un plat trop petit pour contenir le rôti" Eric Berne, psychiatre américain (années 1950) TRANSGÉNÉRATIONNEL, ELLE adj. relatif à la traversée des générations familiales. --- Commissariat d'exposition / Art curator Caroline Bravo • Sandrine Follère Artistes exposantes NOUR AWADA ° LAURA BEN AMI ° CAROLINE BRAVO ° MONIQUE BRAVO ° VICTORIA DONNET ° SANDRINE FOLLERE ° PAMELA MADDALENO Lieu : 59 RIVOLI UN AFTERSQUAT, LIEU CONVENTIONNÉ, alternatif et institutionnalisé : À deux pas de la place du Châtelet, le 59 Rivoli accueille -- en plein coeur de Paris -- plus de 30 artistes en résidence. Date : du 20 au 27 septembre 2021 (galerie fermée les lundis) Visuel en couverture : détail photographie ©pamela maddaleno --- LES ARTISTES nour awada Artiste plasticienne et performeuse  Fondatrice du L.A.P. [Laboratoire des Arts de la Performance] Artiste franco-libanaise née à Beyrouth, Nour Awada, sculptrice de formation, s'intéresse activement à la performance et fonde en 2018 le LAP - Laboratoire des Arts de la Performance - qui regroupe près de 70 artistes internationaux. Elle clôture l'été 2021 une résidence de deux ans au CREDAC, et expose actuellement dans l'exposition les Territoires de l'eau, co-dirigée par la Fondation François Schneider et le Musée du Quai Branly. Parmi ses dernières créations : "Les passeurs" (Palais de Tokyo), "Le bruit et le signal" (Lafayette Anticipations - Ekimetrics). Nour Awada est diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts de Paris, après une licence en Arts Plastiques à l’Université Sorbonne Paris I. Lauréate de l'Aide à la Création 2021 Drac Ile-de-France, du Prix International Françoise pour l’Œuvre Contemporaine 2018, du Prix Icart 2015 et du Prix François Schneider 2012, son travail a été présenté au public en France et à l’étranger (Institut Français de Milan, Triennale internationale d’Istanbul, Fondation François Schneider, Lafayette Anticipations, centre d’art Mains d’Œuvres, Palais de Tokyo, galeries parisiennes). --- laura ben ami Artiste Expérimentatrice et initiatrice de sensibles Artiste franco-algérienne née à Paris, Laura Ben Ami explore ce qui l’entoure de façon sociale et sensible au travers d’une multitude de media (sculpture, installation, performance, écriture). Elle invite à réfléchir sur les tensions, les sous jacences et transforme les référents en actes. Ses réflexions actuelles se portent sur les mythologies personnelles et collectives, leur transmission, ainsi que la création, l’universalité des symboles et leur communication. Laura Ben Ami est diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts de Paris, après une licence en Arts Plastiques à l’Université Sorbonne Paris I. Elle a par la suite obtenue une licence de sociologie à l’Université Descartes Paris V. Son travail a été vu en France et à l’étranger (Mains d’Oeuvre, Villa Belleville, Korea National University of Arts, Seoul Art Center, galeries parisiennes, etc...). Elle est membre du LAP. --- caroline bravo Performeuse Artiste transdisciplinaire - art curator Caroline Bravo est une artiste transdisciplinaire (performance, installation, écriture, comédie, danse, photographie) et commissaire d’exposition. Elle vit et travaille à Paris. Elle questionne au travers de ses œuvres l’actualité sociétale, le féminin et ses représentations multiples, la notion d’altérité, l’inconscient collectif. Parmi ses thématiques récurrentes, on relève aussi un dialogue complexe entre le sacré et le profane, une certaine quête introspective et/ou identitaire, l’enfermement mental.  Ses créations protéiformes revêtent une forte empreinte onirique avec en fil de trame un dualisme pulsions de vie- pulsions de mort. Anthropologue de formation – titulaire d’une maîtrise d’Ethnologie, Anthropologie, Sciences des religions (spécialité “mythologies populaires” & “ethnopsychiatrie”) alliée à une solide formation artistique (principalement comédie et danse + diplôme en “Arts, Culture & Médiation“) –, il ressort de son travail une approche juxtaposant pratique artistique transversale et anthropologie cognitive.​ Elle est membre-chercheur du Laboratoire des Arts de la Performance (L.A.P.) depuis sa création en 2018 par l’artiste Nour Awada – qui regroupe à ce jour plus de 70 artistes internationaux – et au sein duquel elle officie (directrice Ingénierie culturelle & communication). L’artiste a récemment été en résidence avec le LAP au Centre d’art Mains d’œuvres, au CAC La Traverse, à la Galerie Michel Journiac. Elle a performé dernièrement – en plus des lieux cités précédemment – au Générateur, au 59 Rivoli, au Palais de Tokyo… --- monique bravo Peintre et dessinatrice Peintre d’observation de son époque, Monique Bravo, usant de l'art du détournement, exprime sa vision de scènes de la vie quotidienne. Ses toiles oscillent entre sphère onirique et critique satirique de nos sociétés contemporaines. Nombres de ses œuvres telles que "Fesse-book", "Vénus terrassant Anorexie", "Mobilhonni" ou encore "Vomi de mer" traduisent ainsi respectivement ses inquiétudes sociétales et environnementales.  Diplômée de l'Ecole Normale Supérieure de Cachan section "Arts appliqués", titulaire des quatre certificats "Histoire de l’Art", "Technologie et Perspective", "Décoration" et "Dessin" (nu et figurines de mode). Ancienne élève de René Aubert à Versailles. Expositions en France et au Maroc, dont l'exposition personnelle « Clins d’œil aux maîtres et  allusions… » à la Mairie du VIème arr. de Lyon. --- victoria donnet Artiste pluridisciplinaire Réalisatrice, danseuse et performeuse Victoria Donnet invite le cinéma et la danse à se mêler dans des projets originaux de performances in situ et d’oeuvres audiovisuelles. Ses travaux s’inscrivent dans une recherche engageant espace, matière, temps et énergie dans la danse : danser le monde et ses images. Sa pratique de la performance l'amène à questionner le féminin. Elle démarre en mai 2019 un cycle d’ateliers de recherche et création collective de performance pour femmes "Dress Undress Feminine Archetypes". Formée en danse contemporaine à l’IFPRO (Paris), en cinéma à l’ESRA (Paris) et en Life Art Process® à l’Institut Tamalpa (Californie) auprès d’Anna Halprin. Son court-métrage de vidéodanse « I am fine » a reçu de nombreux prix internationaux. En janvier 2020, elle est conviée à une résidence de création à Budapest en tant qu’artiste invitée par la Apodosz Film Fondation. --- sandrine follère Sculpteur, dessinatrice Art curator Artiste sculpteur, plasticienne et dessinatrice, le travail de Sandrine Follère porte essentiellement sur la notion du sujet s'inscrivant dans le lieu premier qu'est l'espace habité de son corps questionnant sa forme, son origine, ses géographies intimes, ses mémoires et ses limites. La ligne figurative du corps/mémoire représente un point de départ ; donne une direction, un contour et inscrit la forme dans une continuité réflexive. Des lignes/fils/méridiens organiques, relient les éléments constitutifs du corps, ouvrent des espaces géométriques et créent une nouvelle géographie redéfinissant ainsi le corps en une représentation symbolique inscrite dans un espace visuel défini par les limites du trait qui en rectifie l'organisation, le sens. Sa réflexion actuelle porte sur le sens de la lignée des femmes, la mémoire matricielle, la transmission, inscrites dans une culture personnelle, familiale et intergénérationnelle. Sandrine Follère est issue d'une transmission s'inscrivant dans le courant de l'école de la sculpture figurative indépendante née avec Rodin, Bourdelle et Maillol et dont la lignée est riche de plusieurs générations de sculpteurs. Elle vit et travaille à Toulouse depuis 2005. Elle enseigne les arts plastiques à son atelier et à l'ISAE dans le cadre de la formation Arts et Cultures de Supaero. --- pamela maddaleno Réalisatrice et photographe Artiste italienne résidant actuellement à Paris, Pamela Maddaleno débute en 2009 un travail de recherche de photographie argentique N&B sur le thème de l'intimité. En 2015, elle a co-fondé Gazzar(r)a! (édition spécialisée dans la photographie). Son ouvrage photographique "J'. Crime Obscene do not cross" a été sélectionné dans de nombreux festivals et sa série "Despite me and you" a été projetée à l'international. Elle travaille actuellement sur une série photographique intitulée «Multiples» sur son expérience récente d'être devenue mère. Pamela Maddaleno a étudié les arts, la musique et le théâtre à Florence. Animée par sa passion pour la musique, elle a collaboré avec de nombreux groupes de rock expérimental réalisant des clips et reportages, dont un vidéoclip pour l'icône américaine de l'art-punk Carla Bozulich (Constellation records) et le célèbre groupe canadien SUUNS (Secretly Canadian) qui a été projeté dans plusieurs festivals internationaux. Elle expose à Paris (Jitterbug Gallery, espace Cinémorphe).

Waar dient de collecte voor

Participation au financement des performances artistiques, du vernissage, des supports de communication, des divers frais d'exposition.

Kies je beloning

Een gift doen

Ik geef wat ik wil