LETTRES A MA MERE, OLGA

SOUTENEZ LE FILM DOCUMENTAIRE, LETTRES A MA MERE, OLGA Rendre les mots à ceux qui les ont perdus

Visueel van project LETTRES  A MA MERE, OLGA
9
Backers
25 dagen
Resterende
€630
Voor €2.000
32 %
Senior
Gezondheid
en
handicap
Indie

LETTRES A MA MERE, OLGA

Lettres à ma mère, Olga
Rendre les mots à ceux qui les ont perdus

Cartas a mi madre, Olga
Devolver las palabras a los que las perdieron


Un voyage à travers l’intime, une voix entre deux terres. La voix off des lettres que j’adresse à ma mère et la sienne, enfuie, mais surtout la voix de toutes les saisons de sa vie.

Un film documentaire sur ces liens invisibles qui nous gouvernent, sur l’acuité de ces personnes âgées que l’on a tôt fait de ranger au rang des “déments“, de ceux dont on prétend que l'esprit est un coffre fort vide. Un film documentaire qui est aussi mon combat contre cela, pour leur dignité.

Ce n'est pas un film sur la vieillesse, c'est un film sur ce Vivre ailleurs, ce métier de vivre, celui de vieillir, un film sur la dignité urgente à rendre à nos passeurs de vie.


Les origines du projet

Ce documentaire est né le jour où j’ai compris que ma mère ne retrouverait plus les mots. Il est né de ce désir profond de les lui rendre. Il y a sept ans maintenant que l’on a découvert à ma mère cette maladie peu fréquente, l’Aphasie, une maladie qui fait perdre les mots et la plupart de leur sens. L'aphasie n'est pas une maladie mentale, c'est un trouble du langage, la difficulté ou la presque impossibilité, à trouver ses mots, à s'exprimer. Le film montrera des images filmées de ma mère aujourd'hui, joyeuse, joueuse, espiègle, concentrée, pensive, mais elle apparaitra aussi dans des scènes de vie passées, ces lieux qui furent les siens.

Ce projet est né de cet amour d’une fille pour sa mère. De l’urgence de lui témoigner mon admiration face à son courage et ses forces de vies. Ma gratitude aussi. Pas de présence par effraction dans sa vie, cette vie qu’elle m’a longuement contée et à laquelle je me tente de me faire aujourd’hui le Porte voix. Un projet motivé par le désir d’accorder un droit de parole à ceux qui ne peuvent plus en avoir, de faire entendre leur courage et leurs valeurs, de permettre à ces voltigeurs usés de rester habitants de leur vie, c’est pour tout cela que je suis partie à la recherche de ce passé qui est le sien.

Je dédie ce film à ma mère, et à toutes ces mères fortes et fragiles, à leur courage et à leur dignité. 

 

Note d'intention

Deux voix entrelacées, la voix de ma mère enfuie, troublée, la mienne en off, des lettres lui étant adressées. Ces lettres présentes tout au long du film. Sa voix  avec cet accent ibérique qui est le sien, ses silences, des images, la présence de musique, de sons et d' images d’avant aussi quelques amis d’ici, de là bas. Qu'est-ce qui fut gommé de sa mémoire ? A travers ces images enfuies puis retrouvées dans ce film, celles qu'elle reconnaitra, sa joie d'elles, de leur beauté et ce qui fait son identité, j'ai voulu lui témoigner mon amour.

Un voyage jusqu'au pays d'enfance pour lui raconter c'est comment là bas aujourd'hui. La France puis l’Espagne comme toile de fond, les pages catalanes, la maison des Pins de San Pol, la plage des Chalets et les maisons robinsons à Gruissan, Zaragoza, Teruel, La rivière Lavanzia du Jura, Carcassonne, Paris, entre autres lieux.  Point de départ, l’autoroute qui mène à Zaragoza, la ville d’enfance. Des reflets sur le rétroviseur où s’entrecroisent juste nos regards, ces regards qui vont raconter. Raconter le passage du temps, la vie qui bat chez cette femme joyeuse, têtue, forte et fragile aujourd’hui, la naissance aux premiers jours de la guerre civile, l'enfance heureuse, les étés radieux, le départ, la femme puis la mère. 

Lettres à ma mère  Olga n’est pas un catalogue de films d’archives mais le prolongement d’une parole, celui de la transmission.

Le but n’est pas de filmer un corps-mémoire mais de revendiquer une humanité sans frontière, dans sa diversité, de faire prendre en compte à une société chaque jour plus inégalitaire et individualiste que réside un droit pour tous, quel que soit leur différence, à une vie libre et douce. Le droit à une mémoire, à une autonomie. Le droit à ses propres mots et à ses silences, qui dit tant, des plus fragiles.

Des premières images ont été tournées, des images d’un quotidien, des scènes de vie, les siennes. Il reste à entreprendre ce voyage, traverser une frontière, aller à la recherche de la rue d’enfance puisque de la maison il ne reste que quelques fragments d’un sol mosaïque dans un tiroir. A la recherche des cafés, souvenirs et témoignages de voisins, d’amis anciens, de quelque famille, pour qu’avant qu’il ne soit trop tard, je l’accompagne s'assoir devant un grand écran pour sa Première à elle. Ce film dont elle tiendra le premier rôle, pour une fois dans sa vie, elle qui dédia la sienne aux autres.

 

 

 

Les contreparties

Ce film et sa production a besoin de vous. Rendre une place digne et urgente à la vieillesse, à ceux qui n'ont plus les mots, conserver une trace, parler de nos mères, rendre hommage à l’humanité, au courage, à la beauté qui sont les leurs.

 

Waar dient de collecte voor

Les fonds collectés


La collecte sera entièrement dédiée à la production du film, de la location du matériel aux salaires de l'équipe de tournage et des frais de déplacements, du mixage au montage, et de la traduction à la distribution si je parviens à des fonds collectés plus importants.

Le coût total du film avec tous les frais qu'il engage s'évaluerait à plus de 6000 euros mais si je parviens à réunir les 2000 euros me permettant de réaliser le tournage et le montage du film, sa distribution au moins en France et en Espagne, j'en serai déjà très heureuse.

Tout comme si les fonds atteignaient plus que cette somme, de 200 à 300 %, mon objectif serait de réaliser d'autres documentaires sur des thèmes répondant à mon désir d'éthique et d'humanité.

Je vous remercie sincèrement pour l'attention que vous porterez à ce projet

 

Los fondos recaudados

La colecta se dedicará enteramente a la producción de la película, del alquiler del material a los salarios del equipo de rodaje y de los gastos de desplazamiento, del montaje, y de la traducción a la distribución si llego a fondos recaudados más importantes.

El coste total de la película documental, con todos los gastos que compromete, ascendería a más de 6.000 euros, pero si consigo reunir los 2.000 euros que me permitan realizar el rodaje y el montaje de la película, su distribución al menos en Francia y en España, me alegraré de ello.

Al igual que si los fondos alcanzaran más de esa suma, del 200% al 300%, mi objetivo sería realizar otros documentales sobre temas que respondan a mi deseo de ética y de humanidad.

Muchas gracias por su atención

 

Kies je beloning

Voor €10

Vous serez les premiers à recevoir le lien du film, avec tous mes remerciements

Voor €20

Je serai heureuse de pouvoir faire apparaitre votre nom sur le générique avec mes remerciements
  • Backers: 3

Voor €50

Je serai heureuse d'ajouter votre nom sur le générique avec mes remerciements, vous offrir l'affiche et vous inviter à la Première du film

Voor €100

Je serai heureuse d'ajouter votre nom sur le générique avec mes remerciements, vous offrir l'affiche, une invitation à la première du film, et de vous offrir un atelier d'écriture On line de 2h
  • Backers: 4

Voor €200

Toute donation à partir de 200 euros et au delà se verra proposer après la sortie du film et en plus de toutes ces contreparties citées plus haut, l'invitation à un atelier d'écriture pour une journée de 4h en présentiel ou On line autour de genres littéraires, tels que, entre autres thèmes, le roman ou le scénario

Een gift doen

Ik geef wat ik wil