Je me souviens .. Haïti (court-métrage)

C'est aussi VOTRE projet. Un court-métrage professionnel pour l'examen final "Je me souviens" parle de l'adoption d'un enfant Haïtien ..

Visueel van project Je me souviens .. Haïti (court-métrage)
Mislukt
1
Backer
23/04/2015
Einddatum
€20
Voor €2.000
1 %
Thursday, February 19, 2015

Synopsis "Je me souviens .. "

<p style="margin-bottom: 10px; font-size: 11px; font-family: Arial;"> <em><strong><span style="letter-spacing: 0.0px">Je me souviens .. </span></strong></em></p> <p style="margin-bottom: 10px; font-size: 11px; font-family: Arial;"> &nbsp;</p> <p style="margin-bottom: 10px; font-size: 11px; font-family: Arial;"> <span style="letter-spacing: 0.0px">Janvier 2015, Qu&eacute;bec. Emmanuel, &acirc;g&eacute; de 13 ans, entre dans sa chambre &agrave; coucher, son sac &agrave; dos en mains. D&rsquo;humeur joyeuse, il pose son sac et ouvre son coffre de jouets. En sortant des jouets et des livres de son coffre une photo tombe par terre. Il se penche, la ramasse et on voit rapidement qu&rsquo;il s&rsquo;agit d&rsquo;une photographie d&rsquo;un groupe de personnes. Emmanuel, perturb&eacute;, se dirige vers son lit, s&rsquo;assied et regarde la photo, se perdant dans ses pens&eacute;es.&nbsp;</span></p> <p style="margin-bottom: 10px; font-size: 11px; font-family: Arial;"> <span style="letter-spacing: 0.0px">Janvier 2010, Ha&iuml;ti. Emmanuel, alors &acirc;g&eacute; de 8 ans, est couch&eacute; dans les d&eacute;bris d&rsquo;une petite maison. On entend des cris, des sir&egrave;nes, des bruits alarm&eacute;s et souffrants provenant de l&rsquo;ext&eacute;rieur. Emmanuel ouvre les yeux en toussant. Il examine ses environs, se redresse lentement, mais se rend compte rapidement qu&rsquo;il est coinc&eacute; dans les ruines et qu&rsquo;il ne peut sortir. Sa respiration s&rsquo;acc&eacute;l&egrave;re et il commence &agrave; paniquer. Quelques heures passent, Emmanuel trouve une lampe de poche. Il crie et pleure, d&eacute;sesp&eacute;r&eacute;.&nbsp;</span></p> <p style="margin-bottom: 10px; font-size: 11px; font-family: Arial;"> <span style="letter-spacing: 0.0px">Plus tard, il trouve un peu de nourriture et l&rsquo;avale tout rond. Il semble affam&eacute; et assoiff&eacute;. Il perd la notion du temps et panique. Puis il se calme, se couche, respire profond&eacute;ment et ferme les yeux. Il a fini de lutter, il veut seulement se laisser aller. C&rsquo;est &agrave; ce moment qu&rsquo;on entend une voix de femme qu&eacute;b&eacute;coise. Emmanuel n&rsquo;y porte pas attention, croyant qu&rsquo;il s&rsquo;agit d&rsquo;un r&ecirc;ve. Puis il ouvre les yeux lentement, &eacute;coute attentivement, n&rsquo;y croyant pas. Il r&eacute;alise que la voix est r&eacute;elle, retrouve son espoir et son courage et tente de crier, mais il n&rsquo;a plus d&rsquo;&eacute;nergie. Un rayon de soleil entre dans la pi&egrave;ce, le frappant dans le visage. Il place sa main devant ses yeux pour se prot&eacute;ger et entend la voix s&rsquo;approcher et appeler pour de l&rsquo;aide. Il aper&ccedil;oit une figure f&eacute;minine aux cheveux blonds s&rsquo;approcher, puis l&rsquo;image devient floue.&nbsp;</span></p> <p style="margin-bottom: 10px; font-size: 11px; font-family: Arial;"> <span style="letter-spacing: 0.0px">Janvier 2015. Emmanuel, toujours assis sur son lit, fixe la photo. On voit maintenant qu&rsquo;il s&rsquo;agit de sa famille ha&iuml;tienne. Une femme souriante aux cheveux blonds ouvre la porte de la chambre et dit &laquo;Le souper est pr&egrave;s, tu viens manger?&raquo;. Emmanuel l&egrave;ve les yeux et hoche la t&ecirc;te. La femme s&rsquo;approche, s&rsquo;assied sur le lit, entourant Emmanuel avec un bras. Elle regarde la photo et &eacute;change un regard compr&eacute;hensif avec le gar&ccedil;on, qui l&rsquo;enlace et dit &laquo;Merci&raquo;.</span></p>