Je vous présente Alice

Bonjour, je suis James No et j'ai besoin de votre aide pour réaliser mon nouveau court-métrage "Je vous présente Alice".

Visueel van project Je vous présente Alice
28
Backers
25 dagen
Resterende
€1.190
Voor €2.250
53 %
Indie

Je vous présente Alice

SYNOPSIS Thomas, sujet volontaire pour expérimenter de nouveaux médicaments, fait la connaissance d’Alice, jeune femme sublime dont il tombe immédiatement amoureux. La réciproque se vérifie rapidement. Tout va pour le mieux dans leur relation parfaite jusqu’au jour où Thomas présente Alice à ses amis. Ceux-ci lui apprendront qu’Alice n’existe pas. Pas ailleurs que dans sa tête. GENESE DU PROJET Il y a quelques années, j’ai fait la rencontre d’une jeune femme gentille, intelligente, polie, belle, un corps sublime et j’en passe… Et - allez savoir ce qui m’a pris- j’en suis tombé un peu amoureux. Dans un réflexe- que je confesse volontiers comme étant proche du pathétique - je n’ai pu m’empêcher de nous projeter dans un avenir proche, commun et radieux. Son sourire, nos sorties, nos fous-rires, nos moments d’intimité… Puis je suis revenu à la triste réalité. Réfléchissant à ce trépidant passage de ma vie, je me suis dit que je tenais là une idée amusante pour un court métrage. Les meilleures idées sont souvent sous notre nez. NOTE D'INTENTION A la lumière des événements récents, ce scénario que j’ai écrit il y a plusieurs années et dans lequel un cobaye teste des vaccins et autres médicaments dont on ne connaît pas encore tous les effets secondaires prend aujourd'hui une certaine résonance. Et sonne comme une mise en garde contre les tests faits à la hâte. Mais ce serait oublier que c'est aussi une comédie romantique avec de jolis dialogues pleins d’humour, une comédie dramatique si l’on s'en réfère à la fin voire un film fantastique selon l’explication que le spectateur donnera à ce qui arrive à Thomas. Thomas, célibataire, la trentaine, vit tristement dans le passé et la nostalgie d'une histoire achevée. Un jour, après un test médicamenteux, il rencontre sa femme idéale. Mais, bien évidemment, elle n’existe pas. Recréée de toute pièce par son esprit, probablement boosté par les médicaments et en manque de ce grand amour qu'il a jadis connu - lorsqu'il qu'avait vingt ans -, cette projection mentale prend logiquement la forme d'une délicieuse jeune femme de 20 ans, pleine de vie, incarnation légèrement décalée de cette idée de la femme parfaite telle que Thomas l’a connue naguère. Lorsqu’on lui expliquera qu’Alice n’existe pas, il choisira inconsciemment le déni pour poursuivre sa belle histoire dans sa tête. TRAITEMENT DE L'IMAGE Je définis mon court-métrage comme un bonbon acidulé ou une fable déguisée en comédie romantique. Et il adopte - sans pour autant user de caméra subjective- le point de vue et l’état d’esprit de son personnage principal, Thomas. Ce Thomas a des hallucinations. Le traitement de l’image ira pertinemment dans ce sens (perception des couleurs accentuées, usage de grand angle, de travelling compensé…) sans vendre la mèche pour autant. Le spectateur pensera, à la première vision, que ce choix de traitement de l’image est un effet de style au service de la poésie. Or, il ne fera qu’illustrer le fantasme de Thomas. Ce dernier vit une très belle histoire d’amour. Cela devra se traduire à l’écran par une image léchée, esthétisante. Tout doit être au top. Bigger than life ! C’est pourquoi ce court doit être visuellement très doux, avec des couleurs pastelles saturées, un peu à la façon de certaines publicités pour les produits de beauté. Spécialement lors des apparitions d’Alice, qui se devront d’avoir quelque chose de magique. Lors de la scène de dénouement, l’image se fera de plus en plus sombre, les couleurs se terniront pour flirter avec le noir et blanc. Le format est le cinémascope (2.35 mm) Pour accentuer encore plus le côté fiction de l’histoire. DECORS Les décors, également, auront tout d’un conte de fée. Les extérieurs seront impérativement ensoleillés. Le ciel sera bleu. Les couleurs seront accentuées en post- production. Ce sera une vision subjective de la ville. L’histoire a lieu dans une ville qui doit avoir l’air de sortir d’un rêve. Excessivement belle, avec ses toits, ses appartements sans âge, ses terrasses de café, ses lieux romantiques. En revanche, la scène finale doit comporter le moins de couleurs possibles. Une fois encore, le décor sera donc régi par l’humeur de Thomas. MUSIQUE La musique sera composée par Richard Sanderson ("La Boum") qui s'était déjà occupé de ma précédente réalisation. On retrouvera également quelques chansons d’Orange Street, un groupe de reggae. Le scénario offre également quelques passages musicaux. Ainsi mon comédien principal poussera également la chansonnette. Et mon actrice principale s’improvisera "homme-orchestre" le temps d'une scène. QUI SUIS-JE Après des études dans l’audiovisuel, j'ai d'abord travaillé comme story-boarder pour des publicités (Lancôme, M6, etc..) et créateur d'affiches de spectacles. Ma passion pour le cinéma et la réalisation me pousse ensuite à créer des clips à petits budgets pour des artistes comme le chanteur Philippe Lars ou encore le groupe de reggae Orange Street (remportant au passage le Prix de la réalisation au Festival Protoclip 2004). Caméraman sur le casting de la saison 2 des "Lascars", série animée diffusée sur Canal Plus, je saisis cette occasion pour tenter ma chance. Casting réussi : je prête sa voix à un alcoolique toxicomane dans un épisode. Mes années d'études ont enfin payé ! Je réalise ensuite des publicités pour le net et de nombreuses captations pour Les Snipers, Stomy Bugsy, Jacky des Neg' Marrons, les humoristes Gaspard Proust et Kyan Khojandi, etc... J'ai également co-écrit les one-man shows de plusieurs humoristes (Anaïs Petit, Yann Jamet, Alexandre Pesle...) ainsi que quelques chroniques de Chantal Ladesou pour l’émission "Les Grosses têtes" sur RTL. Je participe depuis 2019 à l’écriture de la chronique quotidienne de l'imitateur Yann Jamet "Mieux vaut tard que Jamet" sur M Radio. Pour vous donner un aperçu de mon univers, voici le teaser du court-métrage "Prête-moi ta voix" que je viens de réaliser : a Le clip de la chanson "Calypso" d'Orange Street, qui m'a valu de recevoir le prix de la réalisation au Festival Protoclip : a Vous pouvez également retrouver sur ces liens quelques épisodes de ma série "Truc de ouf", avec Chantal Ladesou, Edouard Montoute, Karina Testa, Saïd Serrari, Aurélien Wiik et Adrien Saint-Joré : https://www.facebook.com/patrick.topou/videos/1073813283565 https://www.facebook.com/patrick.topou/videos/1073975487620 https://www.facebook.com/patrick.topou/videos/1073829803978 LES COMEDIENS Lola Fouconnnier (Alice) a Lola Fouconnier est une comédienne de théâtre. Elle a notamment joué dans "Mesdames, Messieurs et le Reste du Monde", de David Bobée. C'est son premier rôle dans un court-métrage. Sébastien Giray (Fred) a Sébastien Giray est un humoriste. Parallèlement à ses one man show, il se produit au théâtre, depuis septembre 2012, dans la pièce "La Guerre des sexes". Il anime, depuis janvier 2015, un plateau d’humoristes, le "Hold-up Comedy". On a également pu le voir à la télévision et l’entendre à la radio, aux côtés d’Anne Roumanoff, de Patrick Sébastien, de Cyril Hanouna. Ainsi que dans l’émission « repérage », sur Canal+. Il est depuis, passé de l’autre côté, puisque Sébastien Giray est aujourd’hui l’animateur vedette de l’émission jeunesse "Le Grand DéfiTOON" sur la chaîne Télétoon+. Emma Chaïbedra (Corinne) a Emma Chaïbedra est actrice et réalisatrice. Elle est apparue dans la série "Bref". Marjolaine Humbert (le médecin) a Marjolaine Humbert débute sa carrière de comédienne dans la pièce «Jamais deux sans toi » d’Eric Massoulier, au côté de Patrice Laffont et Maurice Risch, tout en achevant sa formation au cours de Jean-Laurent Cochet. En janvier 2008, elle crée La Compagnie du Cadran qu’elle dirigera. Auteur, comédienne et metteur en scène, la compagnie du cadran a produit huit spectacles en huit ans, dont « Dialogues de sourds » avec Christophe Truchi et Valentin Papoudof. Depuis quelques années, elle alterne la scène et quelques rôles au cinéma et à la télévision. Nicolas Ullmann (le barman) a Nicolas Ullmann est un acteur et un DJ français. Au cinéma, il est apparu, entre autres, dans : "Rien sur Robert" (2000), de Pascal Bonitzer, "Tu vas rire, mais je te quitte'' (2005), de Philippe Harrel, "Sous les jupes des filles" (2014), de Audrey Dana et "Une sirène à Paris" de Mathias Malzieu (2020). Et à la télévision également avec notamment, en 2002, "Les Enquêtes d'Éloïse Rome", de Didier Le Pêcheur. Et, en 2014, "Fais pas ci, fais pas ça". Christophe Truchi (le client de la prostituée) a Christophe Trucchi a joué dans de nombreuses publicités, notamment « Le Noël inoubliable de Bouygues Télécom” en 2018 qui totalise 160 millions de vues sur Internet. A la télé dans « Fais pas çi, fais pas ça », « Profilage », « Paris Police 1900 » et dans la saison 2 de « Mytho » qui sortira bientôt. Au cinéma, il donne la réplique à Édouard Baer et Leila Bekhti dans « La lutte des Classes » de Michel Leclerc. Il tient le premier rôle dans « Diversion », court métrage produit par Canal+ et Insolence Production qui remporte le grand prix du court-métrage au festival International du film fantastique de Gérardmer 2019. Puis enfin, comme scénariste et comédien dans le court métrage « Des gens bien » avec lequel il gagne le premier prix du CNC dans le cadre du « 48h film festival 2020 ». Anaïs Petit (la femme qui crie) Anaïs Petit est comédienne, imitatrice et scénariste. De 2011 à 2013, elle tient une chronique quotidienne, « Le Tweet répondeur », en duo avec Marc-Antoine Le Bret sur Europe 1. Elle est également invitée à plusieurs reprises par Michel Drucker dans l’émission « Vivement dimanche » sur France 2. En 2018, elle intègre l’équipe Guignols sur Canal +. Après plusieurs one-woman shows, récompensés dans de nombreux Festivals d'humour (« Anaïs Petit croque les Grands », « Addictions ») et une pièce de théâtre (« Tous nos amis sont là ! »), dans laquelle elle partage l'affiche avec Sylvain Binetti et Christophe Truchi, elle a participé à l'écriture de la websérie « Le Cab' », créée par Edouard Blondeau, qui a été sélectionnée au Festival de la Création télévisuelle de Luchon. Elle vient également d'écrire et de tourner son premier court-métrage, « Prête-moi ta voix », réalisé, tiens donc, par James No !

Waar dient de collecte voor

Kies je beloning

Een gift doen

Ik geef wat ik wil