Jusqu'à la dernière goutte

Aidez nous à financer notre court métrage " jusqu'à la dernière goutte "

Project visual Jusqu'à la dernière goutte
Failed
42
Contributions
21/06/2021
End date
€3.140
Out of €13.750
23 %
Indie

Jusqu'à la dernière goutte

<h4 style="text-align:center"><strong>Jusqu&#39;&agrave; la derni&egrave;re goutte</strong> est un court m&eacute;trage de fiction de 23 minutes coproduit par l&#39;association &laquo;&nbsp;Des Hommes Modernes&nbsp;&raquo; et Palavire Production. Tournage pr&eacute;vu en ao&ucirc;t 2021.</h4> <h4><strong>R&eacute;sum&eacute;&nbsp;</strong>: Erik et &Eacute;tienne, deux cavistes &eacute;trangers, en balade dans un vignoble fran&ccedil;ais, vont, en toute d&eacute;contraction, &agrave; la rencontre de vins et de ceux qui les font. Confront&eacute;s &agrave; un rouge insolite, ils perdent tous leurs rep&egrave;res.</h4> <p style="text-align:center"><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/728614/f46c0ae9-ebe1-4701-bbe1-2dad3b6567bb.jpg" width="100%" /></p> <p style="text-align:center">&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; (c) Yonni Gagarine</p> <p style="text-align:center">&nbsp;</p> <hr /> <p><strong>Gen&egrave;se du projet&nbsp; </strong></p> <p>&nbsp;</p> <p>1. Avant &quot;jusqu&#39;&agrave; la derni&egrave;re goutte&quot;</p> <p>En 2018 nous avons r&eacute;alis&eacute; <strong>&laquo;&nbsp;la Cuisine des justes&nbsp;&raquo; :</strong> A travers un portrait des restaurateurs G&eacute;rard et Catherine BOSSE, ce documentaire explore les traditions culinaires et c&eacute;l&egrave;bre le vin vivant, la Loire et l&#39;&eacute;picurisme.</p> <p>&nbsp;</p> <p style="text-align:center"><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/727297/e753234a-27e6-4808-9515-1f0f58560dcb.png" width="100%" /></p> <p>Lien de visionnage priv&eacute; <a href="https://vimeo.com/273022500" target="_blank">https://vimeo.com/273022500</a>&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; mot de passe&nbsp;: <strong>ContributionLCDJ2018</strong></p> <p>Nous avons financ&eacute; la production de ce documentaire gr&acirc;ce &agrave; un financement participatif sur Kiss Kiss Bank Bank. Merci, mille fois Merci !</p> <p>Les droits du documentaire &laquo;&nbsp;La cuisine des justes&nbsp;&raquo; ont &eacute;t&eacute; acquis par l&rsquo;Institut Fran&ccedil;ais et nous avons &eacute;t&eacute; invit&eacute;s &agrave; pr&eacute;senter notre film, participer &agrave; des d&eacute;bats, et animer des master class... en Asie (Sri Lanka, Cambodge, Vietnam, Macao, Hong Kong) en mars 2019...</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/727306/236237ca-cfb4-48be-bb9a-ec934b019e9f.jpg" width="100%" /><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/727307/43e496b4-60da-4136-b32b-87dc5393309d.jpg" width="100%" /></p> <p>&nbsp;</p> <p>et aux Etats-Unis (Austin, Texas) en avril 2019, o&ugrave; entre deux projections nous sommes all&eacute;s filmer des Chefs austinites.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/727304/d4a1df3e-6e66-4f24-96f2-9be855b24d05.jpg" width="100%" /></p> <p><a href="https://www.youtube.com/watch?v=8oDOWkgw-O0">https://www.youtube.com/watch?v=8oDOWkgw-O0</a></p> <p><a href="https://www.youtube.com/watch?v=Pa0qJ-bGgIU&amp;t=201s">https://www.youtube.com/watch?v=Pa0qJ-bGgIU&amp;t=201s</a></p> <p>Cette exp&eacute;rience nous a permis de constater l&rsquo;extraordinaire app&eacute;tence qu&rsquo;ont les &eacute;trangers pour notre gastronomie, le vin, les arts de la table. Nous avons surtout compris que pour eux, l&rsquo;&eacute;picurisme, au-del&agrave; de l&rsquo;image d&rsquo;&Eacute;pinal, &eacute;tait une inspiration, la concr&eacute;tisation absolue du savoir-vivre &agrave; la fran&ccedil;aise.</p> <p><strong>Les propos et la philosophie d&eacute;fendus par notre documentaire ont donc &eacute;t&eacute; entendu tr&egrave;s largement au del&agrave; de nos fronti&egrave;res... gr&acirc;ce aux contributeurs et &agrave; la multitude de coups de mains et des comp&eacute;tences agr&eacute;g&eacute;es.</strong></p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>2. Aujourd&#39;hui &quot;Jusqu&#39;&agrave; la derni&egrave;re goutte&quot;</p> <p>Depuis janvier 2020 nous nous sommes lanc&eacute;s dans une nouvelle aventure, toujours sur ce sujet qui nous fascine : l&#39;&eacute;picurisme, dans un registre fictionnel.</p> <p>Une note d&#39;intention est &eacute;crite, un producteur Nantais s&#39;y int&eacute;resse... commence l&#39;&eacute;criture d&#39;un sc&eacute;nario. Apr&egrave;s&nbsp;de multiples r&eacute;&eacute;critures, l&#39; analyse de d&#39;un script doctor... le sc&eacute;nario final est pr&ecirc;t !</p> <p>Les 6 derniers mois ont &eacute;t&eacute; occup&eacute;s &agrave; monter des dossiers de subvention avant r&eacute;alisation : CNC, r&eacute;gion des Pays de la Loire, M&eacute;c&egrave;ne et Loire... Pas int&eacute;ress&eacute;es par le sujet, par la forme ou par le propos, les institutions ne nous aideront pas.</p> <p>A l&#39;instar de &laquo;&nbsp;la cuisine des justes&nbsp;&raquo; nous sommes persuad&eacute;s que des films peuvent &ecirc;tre r&eacute;alis&eacute;s et produits en utilisant les chemins de traverse, une voie alternative.</p> <p>Toujours motiv&eacute;s, nous passons au plan B, le DIY !</p> <p><strong>C&#39;est pourquoi nous avons besoin de vous pour co financer notre film et lui permettre d&#39;exister et qui sait, suivre la m&ecirc;me voie que &nbsp;la cuisine des justes. </strong></p> <p><em><strong>&laquo;&nbsp;Jusqu&#39;&agrave; la derni&egrave;re goutte&nbsp;&raquo;</strong> est une d&eacute;ambulation philosophique qui conjugue l&#39;Homme et le patrimoine, un regard pos&eacute; sur notre humanit&eacute;, qui au del&agrave; de la fable &eacute;picurienne fait r&eacute;sonner des pr&eacute;occupations soci&eacute;tales.</em></p> <hr /> <h4><strong>Note des r&eacute;alisateurs </strong></h4> <p style="text-align:center"><img alt="" height="323" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/727295/0590bf1e-3298-4819-95f0-f63ae1189298.JPG" width="323" /></p> <p>Ce court m&eacute;trage est librement inspir&eacute; de la nouvelle Le Bourgmestre en Bouteille d&rsquo;Erckmann-Chatrian, publi&eacute;e en 1856. Je l&rsquo;ai lue quand j&rsquo;avais une quinzaine d&rsquo;ann&eacute;es et j&rsquo;ai repens&eacute; &agrave; cette histoire quand j&rsquo;ai commenc&eacute; &agrave; m&rsquo;int&eacute;resser au vin nature et &agrave; la gastronomie au d&eacute;but des ann&eacute;es 2010. Cette nouvelle met en sc&egrave;ne les p&eacute;r&eacute;grinations de deux bourgeois &eacute;picuriens qui traversent le vignoble alsacien &agrave; dos de mulets, &agrave; la d&eacute;couverte de vins locaux.</p> <p>Pour moi, transposer le r&eacute;cit aujourd&rsquo;hui, c&rsquo;est l&#39;inscrire dans une p&eacute;riode o&ugrave; il y a une prise de conscience dans le milieu du vin, un changement d&rsquo;envergure dans le travail de la vigne, dans la vinification et dans sa consommation. La relecture de cette nouvelle m&rsquo;a d&egrave;s lors pos&eacute; plusieurs questions&nbsp;: qui pourraient &ecirc;tre ces nouveaux &eacute;picuriens ? Dans quelles conditions l&rsquo;&eacute;picurisme d&rsquo;aujourd&rsquo;hui peut-il s&rsquo;exprimer&nbsp;?&nbsp; Et comment, ces bons vivants, se sentant invincibles, pourraient se retrouver pi&eacute;g&eacute;s par le c&ocirc;t&eacute; obscur du vin, exprimant en all&eacute;gorie, l&rsquo;importance de la tra&ccedil;abilit&eacute; du produit&nbsp;?&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; Car dans le vin naturel, on ne boit plus des domaines ou des ch&acirc;teaux, on boit des vignerons&nbsp;: leurs domaines sont devenus &eacute;ponymes, on boit donc leur singularit&eacute;, leur philosophie. Ils incarnent leur vin.</p> <p>Domaines pr&eacute;sents dans le film : Philippe Delm&eacute;e, La Grange aux Belles, Beno&icirc;t Courault, Domaine aux Moines.</p> <p>Les deux personnages sont cavistes depuis une quinzaine d&rsquo;ann&eacute;es, faisant partie des premiers professionnels &agrave; avoir bascul&eacute; vers le vin naturel. Ce sont des &eacute;trangers francophones, amoureux de la France gr&acirc;ce aux vins et la diversit&eacute; de ses c&eacute;pages.</p> <p>Ces cavistes sont des &eacute;picuriens revendiqu&eacute;s qui, tels des galeristes d&rsquo;art, convoquent l&rsquo;amateur &agrave; la quintessence du vin et du vigneron. Plus que passionn&eacute;s, ils sont r&eacute;ellement habit&eacute;s par le vin et traversent le vignoble &agrave; la recherche d&rsquo;une magie, celle du terroir, du vin, des vignerons.</p> <p>Leur rencontre fortuite avec un vin &eacute;trange va provoquer une rupture dans leur qu&ecirc;te, une fantasmagorie qui va les emmener l&agrave; o&ugrave; ils n&rsquo;auraient jamais pens&eacute; ni voulu aller.&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; &nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;</p> <p>Il s&rsquo;agit l&agrave; d&rsquo;exprimer la magie du vin sous un angle fantastique faisant &eacute;cho &agrave; un dogme reconnu dans le milieu : <strong>&quot;Savoir qui nous buvons&quot;</strong></p> <p>Cette ballade &oelig;nologique n&rsquo;est pas sans faire r&eacute;f&eacute;rence &agrave; deux films fran&ccedil;ais exaltant l&rsquo;h&eacute;donisme&nbsp;: Calmos de Bertrand Blier, 1976 et Alexandre le bienheureux d&rsquo;Yves Robert, 1968. Dans ces deux films on retrouve des personnages en rupture avec la soci&eacute;t&eacute; de leur &eacute;poque qui trouve refuge dans l&rsquo;&eacute;picurisme et assument pleinement leur choix de vie. La relation d&rsquo;&Eacute;tienne et Erik s&rsquo;inspire de la truculence de Rochefort et Marielle dans le film de Blier.</p> <p style="text-align:center"><img alt="" height="307" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/725260/ab6b5cab-569d-4353-90b1-0ea1982d9f7e.jpg" width="232" /></p> <p>Musique cr&eacute;e et interpr&eacute;t&eacute;e par : Nicolas Meslien</p> <hr /> <h4><strong>Les interpr&egrave;tes </strong></h4> <p>Les deux personnages, leur amiti&eacute;, leur relation, leur espi&egrave;glerie cadre tr&egrave;s bien avec deux com&eacute;diens avec lesquels j&rsquo;ai travaill&eacute; il y a une dizaine d&rsquo;ann&eacute;es lors de r&eacute;sidences laboratoire avec Nathalie B&eacute;asse. J&rsquo;ai &eacute;t&eacute; le t&eacute;moin de leur rencontre et de leur complicit&eacute; naissante. Ils ont d&eacute;velopp&eacute; un humour, un jeu d&rsquo;acteur qui en fait un vrai tandem sur la sc&egrave;ne comme dans la vie. Bons vivants, nous partageons cet int&eacute;r&ecirc;t pour le vin et la gastronomie.</p> <p style="text-align:center">&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; <img alt="" height="287" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/727296/57c53452-f813-441e-b4e4-5d089784e5a7.jpg" width="360" />&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; (c) M Oger</p> <p><strong>Erik Gerken</strong></p> <p>N&eacute; au Danemark en 1960, il commence son apprentissage &agrave; 23 ans au th&eacute;&acirc;tre et plus particuli&egrave;rement dans le mime. Arriv&eacute; en France en 1987, il travaille avec des metteurs en sc&egrave;ne tels que Francois Tanguy (Th&eacute;&acirc;tre du Radeau), Marie Vayssi&egrave;re, Catherine Diverres, Madeleine Louarn, Nathalie B&eacute;asse. Il a &eacute;galement des soli et quelques passages au cin&eacute;ma &agrave; son actif, le chant et la musique. Il pratique, outre la langue fran&ccedil;aise, le danois, (sa lange maternelle) l&rsquo;allemand et l&rsquo;anglais.<br /> Acteur polymorphe, il explore diverses formes de ce que l&rsquo;on nomme sous le nom global de &laquo;&nbsp;th&eacute;&acirc;tre&nbsp;&raquo;&nbsp;: la physicalit&eacute;, la musicalit&eacute; du corps et du texte. Apr&egrave;s la Bretagne et Paris, il vit d&eacute;sormais dans le Val de Loire.</p> <p><strong>Etienne Fague</strong></p> <p>N&eacute; en Suisse en 1975, Il &eacute;tudie d&#39;abord &agrave; l&#39;Atelier de recherche de la Compagnie R.I.D.E.A.U.,&agrave; Paris, de 1994 &agrave; 1995. Il enchaine avec l&rsquo;ENSATT (Ecole Nationale Sup&eacute;rieure des Arts et Techniques du Th&eacute;&acirc;tre): deux ans &agrave; Paris, puis un an &agrave; Lyon. Il en sort diplom&eacute; en 1998. Il enchaine les pi&egrave;ces, mais bien vite devient us&eacute; de la mentalit&eacute; du th&eacute;&acirc;tre qu&#39;il juge parfois trop &eacute;litiste. Il s&#39;int&eacute;resse alors aux arts du cirque, et&nbsp; postule &agrave; la compagnie<em> Jo bithume</em> pour un spectacle de rue, Hello, Mr Jo, qu&#39;ils joueront dans toute l&rsquo;Europe. En parall&egrave;le, Michel Dubois lui propose le spectacle Encore des cadavres qui passent, avec Jos&eacute;e Drevon. Etienne n&#39;a jamais cess&eacute; de jouer sur les planches, mais cela ne l&#39;a pas emp&ecirc;ch&eacute; de tourner des courts-m&eacute;trages et faire des apparitions &agrave; la t&eacute;l&eacute;vision. Il est connu pour avoir jou&eacute; Lionel de Gaunes dans Kaamelott de 2007 &agrave; 2009, et Mique dans Hero Corp. Il a aussi jou&eacute; dans La vie secr&egrave;te des jeunes en 2011 et Peps de 2013 &agrave; 2014. Actuellement il travaille avec la compagnie Nathalie B&eacute;asse.</p> <hr /> <p><strong>Qui sommes-nous ?</strong></p> <p><strong>Association Des Hommes Modernes :</strong> Cr&eacute;e en 2017, cette association a pour objet la&nbsp;production et l&#39;aide &agrave; la r&eacute;alisation de projets documentaires et/ou fictions et toutes activit&eacute;s culturelles et audiovisuelles connexes dans la r&eacute;gion des pays de la Loire. L&#39;association a ainsi produit le film &quot;La cuisine des justes&quot; et assur&eacute; sa tourn&eacute;e promotionnelle en France et en Asie. Elle a &eacute;galement produit des capsules vid&eacute;os&nbsp; &quot; Angers, Austin, &agrave; table !!&quot; ou encore particip&eacute; &agrave; la distribution de films et documentaires tel que &quot;The Holy Gift&quot; de St&eacute;phane Kazadi, au travers d&#39; &eacute;v&eacute;nements exceptionnels.</p> <p><strong>Emmanuel Morice : </strong>n&eacute; en 1970, apr&egrave;s des &eacute;tudes d&rsquo;histoire et quelques ann&eacute;es d&rsquo;enseignement, il d&eacute;couvre la vid&eacute;o en int&eacute;grant le collectif SuperVision et l&rsquo;organisation des ateliers 48 (r&eacute;sidence de courts m&eacute;trages en 48 heures). Apr&egrave;s divers projets collaboratifs (r&eacute;sidences de cr&eacute;ation avec la cie Nathalie B&eacute;asse, cr&eacute;ation et performance de cin&eacute;s-concerts : M&eacute;tropolis (Fritz Lang) et Mad Max 2 (George Miller), il s&rsquo;oriente vers la sc&eacute;nographie et la r&eacute;alisation de projets d&rsquo;exposition. En 2016 il rencontre Nicolas Thom&auml; et commence l&rsquo;&eacute;criture de La cuisine des justes.</p> <p><strong>Nicolas Thom&auml; :</strong> n&eacute; en 1975, apr&egrave;s des &eacute;tudes de cin&eacute;ma, il pratique de nombreux m&eacute;tiers de l&rsquo;audiovisuel et fonde une soci&eacute;t&eacute; de production &agrave; 21 ans puis r&eacute;alise plusieurs clips musicaux et court-m&eacute;trages. Il acquiert une forte exp&eacute;rience de terrain avant de se d&eacute;couvrir une v&eacute;ritable passion pour le montage. Il met en lien ses diff&eacute;rents savoir-faire pour &agrave; la fois r&eacute;aliser et monter des documentaires de voyages et d&#39;aventures avec Christian Clot, Laurent Granier, M&eacute;lusine Mallender, Alexandre &amp; Sandra Poussin...</p> <hr /> <p><strong>Photos de rep&eacute;rage</strong></p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/725510/7ae256ba-2ec4-4f07-b3bc-2564b9cb849c.jpg" width="100%" /><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/725511/96c9ad34-0712-439a-9c03-d8344a6162bf.jpg" width="100%" /><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/725512/06abada6-f3da-4b51-8ba6-339de9c79571.jpg" width="100%" /><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/725513/fac5fd18-56c9-41ac-8571-16b0909111d2.jpg" width="100%" /></p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p>

Allocation of funds

<p><strong>Budget initial&nbsp; 72 000 euros</strong></p> <p>Budget classique pour un court m&eacute;trage, moyens techniques, location de mat&eacute;riel, assistants, chambres d&#39;h&ocirc;tel... tournage, r&eacute;alisation et post production optimale</p> <p><strong>Budget sans CNC&nbsp; 35 000 euros</strong></p> <p>R&eacute;duction des moyens et personnel technique,&nbsp; assistants, l&#39;h&ocirc;tel...</p> <p>tournage, r&eacute;alisation et post production r&eacute;duite et adapt&eacute;e.</p> <p><strong>Budget sans CNC, DRAC Pays de la Loire, M&eacute;c&egrave;ne et Loire... 18 900 euros</strong></p> <p>R&eacute;duction des postes, des jours de tournage, du mat&eacute;riel, pas d&#39;h&ocirc;tel et beaucoup de b&eacute;n&eacute;volat...</p> <h3 style="text-align:center"><strong>Tournage : </strong>13750 euros</h3> <p>Location mat&eacute;riel&nbsp;: 3000 euros</p> <p>Achat mat&eacute;riel : 1000 euros</p> <p>Artistique&nbsp;: 2000 euros</p> <p>Techniciens&nbsp;: 4500 euros</p> <p>R&eacute;alisation&nbsp;: 1500 euros</p> <p>Catering : 1750 euros</p> <h3 style="text-align:center"><strong>Post production </strong>: 4000 euros</h3> <p>Montage : 1500 euros</p> <p>Mixage son : 1000 euros</p> <p>Etalonnage : 1000 euros</p> <p>Musique originale : 500 euros</p> <p>+ Frais bancaires et commission Kiss Kiss Bank Bank, 8% : 1 150 euros</p> <h4 style="text-align:center"><strong>Plan de Financement </strong>: 18 900 euros</h4> <p><strong>Asso Des Hommes Modernes&nbsp;&nbsp;</strong></p> <p>Apport en num&eacute;raire&nbsp;: 2000 euros</p> <p><strong>Palavire Production&nbsp;</strong></p> <p>Apport en num&eacute;raire&nbsp;: 2000 euros</p> <p>Apport en industrie&nbsp;: assurances, juridique, logistique</p> <p><strong>Vignerons</strong></p> <p>Apport en num&eacute;raire&nbsp;: 1 150 euros</p> <p><strong>Financement participatif</strong> : 13750 euros</p>

Rewards

€20

Votre nom au générique taille de police : 30 + 1 lien privé de visionnage le jour de la première projection

Estimated delivery: October 2021

€50

Votre nom au générique taille de police : 40 + 1 un lien privé de visionnage le jour de la première projection + 1 tire bouchon (personnage important) gravé du titre du film

Estimated delivery: October 2021

€100

Votre nom au générique taille de police : 50 + 1 lien privé de visionnage le jour de la première projection + 1 bouteille numérotée du cabernet du film (personnage très important) vinifié naturellement par Philippe Delmée (non expédié, récupération par le réseau)

Estimated delivery: October 2021

€500

Votre nom au générique taille de police : 70 + 1 lien privé de visionnage le jour de la première projection + 1 tire bouchon gravé (personnage important) gravé du titre du film + 1 bouteille numérotée du cabernet du film (personnage très important) vinifié naturellement par Philippe Delmée (non expédié, récupération par le réseau)

Estimated delivery: October 2021

€1.000

Votre nom au générique à choisir dans une fonction non utilisée du le film, ex : cascades, bruitage, dresseur animalier, artificier, directeur de casting, best boy grip... taille de police : 100 + 1 lien privé de visionnage le jour de la première projection + 1 tire bouchon (personnage important) gravé du titre du film + 1 bouteille numérotée du cabernet du film (personnage très important) vinifié naturellement par Philippe Delmée (non expédié, récupération par le réseau) + 1 invitation pour 2 personnes à la fête de fin de tournage (fin aout 2021)

Estimated delivery: October 2021

Make a donation

Give what I want