L'Albanie des bunkers

Sous la dictature d'Enver Hoxha (1945-1985), entre 300 000 et 750 000 bunkers ont été construits en Albanie...

Visueel van project L'Albanie des bunkers
Geslaagd
64
Backers
13/03/2013
Einddatum
€3.400
Voor €3.060
111 %
Monday, May 27, 2013

News du tournage en cours

<p> &nbsp;</p> <p style="margin-bottom: 0cm; "> Voici quelques nouvelles de notre documentaire en Albanie.</p> <p style="margin-bottom: 0cm; "> Tout d&#39;abord nous sommes d&eacute;sol&eacute;s de ne pas en avoir donn&eacute; plus t&ocirc;t.</p> <p style="margin-bottom: 0cm; "> &nbsp;</p> <p style="margin-bottom: 0cm; "> Nous faisons finalement le voyage &agrave; deux : Marie, qui a v&eacute;cu plusieurs ann&eacute;es en Albanie et qui parle albanais, s&#39;est jointe au projet pour y apporter son aide et son exp&eacute;rience.</p> <p style="margin-bottom: 0cm; "> &nbsp;</p> <p style="margin-bottom: 0cm; "> En ce qui concerne le mat&eacute;riel, nous sommes procur&eacute; une cam&eacute;ra, un micro, des cables XLR, un tr&eacute;pied, un casque audio, plus appareil photo et tr&eacute;pied d&#39;appareil photo que nous avions d&eacute;j&agrave;.</p> <p style="margin-bottom: 0cm; "> &nbsp;</p> <p style="margin-bottom: 0cm; "> Nous sommes arriv&eacute;s en Albanie le 1er mai et rentrons &agrave; Paris le 31 mai.</p> <p style="margin-bottom: 0cm; "> &nbsp;</p> <p style="margin-bottom: 0cm; "> Nous avons log&eacute; chez une amie de Marie qui nous a gentillement h&eacute;berg&eacute; &agrave; Tirana pendant les 7 premiers jours. Lors de cette premi&egrave;re semaine nous avons fait quelques prises de vue de la vie urbaine et nous sommes all&eacute;s dans les immeubles qui dominent la ville pour filmer quelques panoramas. Nous avons surtout multipli&eacute; les contacts. Ainsi, nous avons pu entre autres interviewer une professeur-chercheur d&#39;Histoire et une Professeur d&#39;Histoire des relations internationales qui nous ont parl&eacute; de l&#39;Histoire de l&#39;Albanie depuis la Seconde Guerre Mondiale jusqu&#39;&agrave; la transition d&eacute;mocratique. Nous nous sommes &eacute;galement rendu &agrave; l&#39;&eacute;cole de cin&eacute;ma ou l&#39;on a &eacute;t&eacute; tr&egrave;s bien re&ccedil;u et ou on a pu obtenir le contact d&#39;une personne qui travaille dans le centre d&#39;archives vid&eacute;os d&#39;Albanie, l&#39;&eacute;quivalant de notre INA fran&ccedil;ais. Nous avons alors r&eacute;cup&eacute;r&eacute; sur une cl&eacute; usb des images d&#39;archives que nous sommes en train d&#39;&eacute;tudier. Le but &eacute;tant d&#39;acqu&eacute;rir quelques minutes de films pour un prix raisonnable.</p> <p style="margin-bottom: 0cm; "> &nbsp;</p> <p style="margin-bottom: 0cm; "> Nous avons ensuite quitt&eacute; Tirana pour nous rendre &agrave; Durres sur la c&ocirc;te pour y interviewer le g&eacute;rant d&#39;un bunker transform&eacute; en bar. Nous sommes ensuite all&eacute; &agrave; Koplik pr&egrave;s de la fronti&egrave;re du Mont&eacute;n&eacute;gro o&ugrave; nous avons interview&eacute; le g&eacute;rant d&#39;un bunker transform&eacute; en salon de tatouages. Nous sommes repass&eacute;s &agrave; Tirana pour retranscrire par &eacute;crit nos interviews vid&eacute;os, pour y voir un peu plus clair et r&eacute;orienter le script si n&eacute;cessaire, ce qui prend beaucoup de temps car les interviews sont en albanais.</p> <p style="margin-bottom: 0cm; "> Nous sommes ensuite partis vers la fronti&egrave;re Mac&eacute;donnienne &agrave; Pogradec ou nous avons interview&eacute; un homme qui a transform&eacute; un abri anti-a&eacute;rien en cave &agrave; fromages. Nous nous sommes aussi rendus dans une ville ou le propri&eacute;taire d&#39;un bunker que nous souhaitions interroger n&#39;a pas pu nous recevoir. On est donc en train de r&eacute;fl&eacute;chir &agrave; un plan de secours.</p> <p style="margin-bottom: 0cm; "> &nbsp;</p> <p style="margin-bottom: 0cm; "> Ce qui est compliqu&eacute; est que l&#39;on fait pas mal de kilom&egrave;tres en bus sans pouvoir savoir &agrave; l&#39;avance sur qui on va tomber au bout du trajet et si l&#39;on va nous accorder une interview. Le deuxi&egrave;me probl&egrave;me est d&#39;obtenir une autorisation de tournage des mairies pour chaque commune ou l&#39;on pose un tr&eacute;pied.</p> <p style="margin-bottom: 0cm; "> &nbsp;</p> <p style="margin-bottom: 0cm; "> Cela dit, le voyage se passe tr&egrave;s bien, les albanais sont tr&egrave;s tr&egrave;s accueillants. Il est assez difficile de parler &agrave; un albanais sans se faire offrir un verre de raki ou un peu de Ka&ccedil;kaval, le fromage albanais. Entre chaque interviews nous multiplions les plans de coupe et on commence &agrave; percevoir le travail de d&eacute;rushage, de traduction et de montage qui nous attend &agrave; notre retour &agrave; Paris.</p> <p style="margin-bottom: 0cm; "> &nbsp;</p> <p style="margin-bottom: 0cm; "> Je pense oublier pas mal de d&eacute;tails dans ce message mais j&#39;esp&egrave;re vous voir tous tr&egrave;s bient&ocirc;t pour vous raconter tout &ccedil;a.</p> <p style="margin-bottom: 0cm; "> Je vous embrasse tous et je vous remercie encore de m&#39;avoir permis, par votre soutien financier et moral, de concr&eacute;tiser ce projet.</p> <p style="margin-bottom: 0cm; "> &nbsp;</p> <p style="margin-bottom: 0cm; "> Je vous donne rendez-vous au plus tard &agrave; la projection du documentaire quand il sera termin&eacute; mais j&#39;esp&egrave;re vous voir avant et je vous donnerai des nouvelles en amont.</p> <p style="margin-bottom: 0cm; "> &nbsp;</p> <p style="margin-bottom: 0cm; "> A tr&egrave;s bient&ocirc;t,</p> <p style="margin-bottom: 0cm; "> &nbsp;</p> <p style="margin-bottom: 0cm; "> Emmanuel et Marie</p>