La Couleur de l'horizon

La Couleur de l'horizon, court métrage réalisé par Flora Mathieu

Visueel van project La Couleur de l'horizon
Geslaagd
36
Backers
28/05/2018
Einddatum
€2.031
Voor €1.300
156 %

La Couleur de l'horizon

Une femme erre sur une île. Elle se promène lascivement le long de la côte. Elle cherche son marin disparu. Seule, portant le deuil de cette absence, elle regarde l'étendue au loin. Ses pensées retournent à lui. Echo de son passé, il vagabonde à l'horizon.

Hypnotisée à la vue de ce navigateur englouti par le gouffre du soleil et de la mer, elle se perd entre rêve et réalité.

 Après le déclin de la lumière, une rencontre aura lieu : une nouvelle naissance.

---------------------------------------------------------------------------------

Hypnotisé par le souvenir du passé, le sujet chute au pays de la mélancolie. Sa renaissance sera effective par une nouvelle lumière mise en scène par une rencontre.

Marguerite Duras, L'amour :

« Le jour baisse. La mer et le ciel occupent l'espace. Au loin la mer est déjà oxydée par la lumière obscure de même que le ciel. Ils sont dans la lumière obscure, le réseau de lenteur ».

Un hommage à cette chère île de mon enfance : L’île aux moines

 

Ce film est un voyage, un hommage à l'amour et aux souvenirs. Une expérience aux confins du réel et de l'imaginaire. L'esquisse d'un rêve éveillé.

Je me suis inspirée des écrits de Marguerite Duras. Ils ont un rapport fort à la mer. La lumière et les sentiments d'errances y sont très inspirants.

Je me suis également inspiré du récit de Georges Didi Huberman L'Homme qui marchait dans la couleur à propos du travail de James Turell :

« Turrell est, en effet, un sculpteur qui donne masse et consistance à ces choses dites immatérielles que sont la couleur, l’espacement, la limite, le ciel, le rai, la nuit. L'idée de voir devient l’expérience de la chôra, ce lieu “ absolu ” de la fable platonicienne. Quelque chose qui évoquerait aussi ce que les psychanalystes nomment des “ rêves blancs ”. »

Deux idées conductrices :

–  Marcher dans le désert - Exode : l’expérience du lieu déserté.

–  Marcher dans la lumière - Pala d’oro : le rectangle de l’Absent. Pan, éclat, apparition : un lointain s’approche. L’évidence du lieu et les régions de la dissemblance. 

 

 

 

 

L'équipage

 

 

La réalisatrice - Flora Mathieu

 

 

 

Je suis née en Haute Provence j'ai passé une partie de mon enfance à l'île aux moines, dans la maison familiale de ma grand-mère.

Photographe amateur depuis plusieurs années, j'en exerce aujourd'hui la profession : j'assiste la direction artistique de courts-métrages indépendants et participe à la création d’identités visuelles de marques de mode.

J'ai eu la chance de collaborer avec des sociétés de production telles que Mandarin pour le long-métrage Saint-Laurent de Bertrand Bonello et plus récemment avec Europa Corp pour Valérian de Luc Besson.

C’est au sein d'une compagnie de théâtre que j’ai découvert le travail d'écriture et de création. C’est en lisant Marguerite Duras que l’idée de passer à la réalisation est devenue une évidence.

 

 

 

L'actrice - Eva Danino

Eva est chanteuse et comédienne. Nous nous sommes rencontrées à l’occasion d’un tournage. J'ai immédiatement été séduite par sa grâce candide. Par la suite, nous avons développé une complicité artistique.

Eva incarnera le rôle féminin de La Couleur de l’horizon.

 

 

 

L'acteur - Jean Lorre

Jean est marin. Actuellement il prépare une course transatlantique en solitaire. C’est au retour de cette course que Jean incarnera pour la première fois le rôle qu’il s’est donné dans la vie : Marin.

 

 

 

 

Le chef opérateur - Tom Houguenague

Tom a développé très jeune un attrait pour la photo et le cinéma, il s’y éveille en France, puis au Canada à l’Université de Montréal. Il y travaille particulièrement la lumière et s’initie au métier de la caméra. De retour en France, il collabore avec Abdellatif Kechiche en tant que cadreur et assistant caméra.

Subjugué par la force interprétative du cadre et de la lumière, il affectionne les projets qui l’amènent à se dépasser, au service de l’histoire et de la mise en scène.

 

 

L'assistante réalisation - Gabrielle Niang

Gabrielle a travaillé deux ans comme assistante d’agent au sein de l’agence de comédiens Artmedia puis VMA. Attirée par la production, elle devient en septembre dernier assistante de développement pour le producteur Fabio Conversi – Barbary Films : La Grande bellezza de Paolo Sorentino, La vérité sur l’affaire Harry Quebert de Jean-Jacques Annaud.

Gabrielle accompagnera la réalisation de La Couleur de l’horizon aussi bien sur l’aspect artistique qu’organisationnel.

 

 

 

 

 

Waar dient de collecte voor

Pour réussir ce voyage nous avons besoin de votre aide.

 

Cette collecte servira à financer une partie ou la totalité : 

Des moyens techniques  (3500€)

–            Caméra RED Epic-W, objectifs, filtres ect.

–            Les lieux de tournage : hébergement de l'équipe.

–            Une régie pour l'équipe de tournage.

–            Construction de la bande sonore du court-métrage

–            Montage et étalonnage du court-métrage

–            Projection locale Parisienne

 

La Diffusion

–            Festivals internationaux

 

 

Je percevrai la totalité de la collecte

Date de lancement du projet 20/04/18

 

Kies je beloning

Voor €1

Milles merci, vous avez toute notre gratitude !!

Voor €20

Félicitation vous aurez votre nom au générique
  • Backers: 9

Voor €30

Contrepartie précédente + Photo du film dédicacée
  • Backers: 10

Voor €70

Contreparties précédentes + Invitation pour 2 à la projection privée
  • Backers: 3

Voor €100

Contreparties précédentes + Tirage argentique de l'affiche du film (60x80)
  • Backers: 2

Voor €200

Contreparties précédentes + dvd dédicacé
  • Backers: 2

Een gift doen

Ik geef wat ik wil